Jump to content

abidoula

Membres
  • Posts

    516
  • Joined

  • Last visited

About abidoula

  • Birthday 07/27/1943

Profile Information

  • Club
    Toulouse
  • Gender
    Homme

Recent Profile Visitors

6457 profile views

abidoula's Achievements

  1. Superbe but qui débloque bien le match
  2. Très gros match de sa part aujourd'hui Pour moi, l'homme du match et une bonne complicité avec Rouault. S'il confirme, on ne regrettera pas Gabrielsen.
  3. Oui Isak est blessé.... mais lui " hy meurt"
  4. Je crains un carton rouge/penalty contre Rouault pour démarrer la saison sur les chapeaux de roue
  5. J'ai reçu un mail confirmant ma commande et elle est enregistrée sur mon compte au TFC. Par contre le paiement n'est pas encore prélevé sur mon compte et je n'ai pas d'info sur la suite donnée ???
  6. Merci Patrice pour cette belle année de foot à Toulouse ..... après des années de souffrance et de moqueries de toute la France du foot. Bonne continuation. Maintenant, dans les entraineurs dispos, il y a Casanova !!!! et Zidane !!!! non je blague .........
  7. Ben c'est loupé ... Il est loin d'être irréprochable sur les deux buts Dommage, je pense qu'on est parti pour une saison de plus en ligue 2 avec une équipe encore renouvelée et à construire
  8. "Fabien" Dupé va nous faire un gros match !!
  9. Je me risque à un pronostic : Grenoble puis Lorient ........ avec le regain de forme en cours et une motivation exacerbée par les conditions suite à la covid, on peut envisager de s'en sortir et une fin de saison inespérée.
  10. bon anniversaire .... je croise les doigts pour qu'une belle victoire accompagne l'évènement
  11. Article de la Détresse du midi !! Dans quel état physique vont-ils revenir ? Après avoir été durement touchés par le Covid, les joueurs du TFC vont reprendre la compétition ce samedi 1er mai, face au Paris FC (15h). 19 joueurs, mis à l’isolement lors de ce mois d’avril. Difficile, ainsi, de savoir si la condition physique des joueurs du TFC va suivre pour le marathon de cinq matchs en 15 jours. L’ancien préparateur physique du Stade Toulousain, Simon Barrué-Belou*, explique qu’il est très compliqué de connaître l’impact que va laisser le Covid sur les organismes. Éléments d’explications. Cet épisode de Covid va-t-il laisser des traces au niveau de la condition physique des joueurs toulousains ? Il est difficile de répondre à cette question car les réactions au virus ne sont pas du tout les mêmes entre deux personnes. De manière schématique, les gens entraînés, en bon état de santé sont moins touchés que les gens qui ont de comorbidités ou des problèmes médicaux associés. Donc sur un groupe de 20 ou 30 footballeurs de haut niveau on va forcément avoir moins de traces sur le plan physique que sur la population en général. Mais chez les sportifs de haut niveau, il y a cependant eu quelques cas où on ne retrouve pas immédiatement son niveau de performance initial. Dans certains cas, à l’échelle internationale, on a vu des sportifs qui conservent un déficit de performance pendant quelques mois. Sur le groupe toulousain, c’est individuellement qu’il va falloir évaluer les joueurs. "S’ils n’ont pas développé de symptôme, ça devrait rouler" On ne peut donc pas affirmer que l’effectif va subir un "coup de moins bien" ? Ce qu’il y a de sûr, c’est que les joueurs qui ont été positifs sans aucun symptôme ne seront pas impactés physiquement comme des joueurs qui ont été symptomatiques. Dans ce dernier cas, il est recommandé une reprise progressive de l’intensité d’entraînement. La reprise ne peut être qu’individuelle et elle doit être surveillée. S’ils sont tous asymptomatiques, les conditions de reprise ne sont pas du tout les mêmes. On va pouvoir accélérer les choses. C’est très spéculatif ce que je dis mais on peut considérer qu’assez rapidement, ils pourraient retrouver un volume d’entraînement qui est quasiment normal. Mais encore une fois, il faudrait que tous les joueurs aient été asymptomatiques. A lire aussi : Covid et calendrier marathon : le TFC au pied du mur La plupart des joueurs ont en effet été asymptomatiques, seuls quelques-uns ont ressenti des symptômes mineurs… Pour ceux qui ont été symptomatiques, il est clair que sur une échéance courte ou à moyen terme, il sera difficile de se réentraîner normalement et d’envisager qu’ils prennent part à la compétition. C’est vraiment le corps médical qui doit faire un suivi individuel, j’insiste là-dessus, si les voyants sont au vert, on peut intensifier et augmenter le volume d’entraînement. Mais sur une échéance de trois semaines c’est quand même assez compliqué. Mais pour la plupart, s’ils n’ont pas développé de symptômes, ça devrait rouler. Si vous étiez confronté à cette situation, en tant que préparateur physique, comment vous y prendriez-vous sachant que les échéances sont très proches ? Les contraintes dépassent la notion de préparation physique, elles sont d’abord médicales. Il s’agit d’enjeux de santé qui sont majeurs. À la différence d’autres maladies que l’on connaît bien, là il faut comprendre qu’on a peu d’éléments. La réponse médicale au sens large, c’est donc la prudence. À mon avis, il faut que ce soit le corps médical du club qui ait la main sur la quantification de la reprise, tout simplement parce qu’il peut y avoir des complications graves. De manière schématique on aurait une première semaine où les joueurs resteraient au repos complet, puis on prévoira une intensification du volume et de l’intensité. Mais cela se programme sur quelques semaines, si on veut respecter les recommandations médicales. On peut aller plus vite que ça, en accord avec le joueur et le corps médical mais il faut être conscient qu’on prend des risques. C’est une question compliquée sur le plan éthique.
×
×
  • Create New...