Jump to content

Piratage musical


13obscur

Recommended Posts

enfin bon, priver l'accès a une partition, ca va pas encourager les gens a acheter les Cds des groupes qu'ils aiment... bien au contraire.

dans ce cas là, ca permet de voir les vrais motivations... :)

et un hélagage naturel se fait

Art Tatum, Duke Ellington Django, Miles...

ok c'est pas forcément façile d'être autodidacte, mais quand on te coupes "tes moyens" si t'es vraiment motivé tu retournes ciel et terre pour chercher et trouver une solution de rechange :blush:

après sa dépend de ce que tu recherches... si c'est seulement tenter de jouer les morceaux que tu connais et a déjà entendu (ce qui est déjà un bon début), ou si tu veux pousser ton apprentissage

La musique est comme ça, si tu passes du temps avec elle, elle te le rend... :P

encore faut-il vraiment s'y investir bien entendu :diable:

Link to comment

drmlindigestionreduitelm8.png

et ici une vidéo interressante : une table ronde politique (pas chiante :diable: ) sur les DRM , les logiciels libres et la loi Dadvsi votée il y a peu ( pour ceux qui ont une bonne connection et le temps car la vidéo est un peu longue environ 1heure je crois )

Edited by trenté-un
Link to comment

Article : PcImpact.com

http://www.pcinpact.com/actu/news/30359-La...-millionnai.htm

La MPAA s'attaque par mégarde à un millionnaire mécontent

Un jour ils attaqueront un artiste pour avoir téléchargé ses propres oeuvres

Rien ne va plus pour la RIAA et la MPAA, respectivement les Associations américaines de l'industrie du disque et du cinéma. C'est tout d'abord la première nommée qui a été en peine, avec il y a deux semaines un procès perdu face à une mère de famille et sa fille. Suivi la semaine dernière d'une attaque menée par l'EFF, l'Electronic Frontier Foundation, cette dernière accusant la RIAA de faire régner la terreur sur la population, la plupart du temps sans défense (car pauvre et sans connaissance du droit). Mais la MPAA est malheureusement pour elle tombée sur un os, en s'attaquant à un millionnaire.

L'affaire remonte à l'année dernière, au mois de novembre exactement. Un certain Shawn Hogan reçoit comme bon nombre d'internautes un courrier électronique de la part de la Motion Picture Association of America ainsi que d'Universal Pictures. Selon ces derniers, Shawn Hogan aurait téléchargé via BitTorrent le film "Meet the Fockers", un titre qui au premier abord ne vous dira peut-être rien, mais qui s'est nommé en français "Mon beau-père, mes parents et moi", avec notamment Robert De Niro, Ben Stiller, Dustin Hoffman et Barbra Streisand. Il s'agit bien entendu de la suite du film comique "Mon beau-père et moi".

Seul léger soucis pour la MPAA : Shawn Hogan n'a jamais téléchargé un tel film. Pire encore, il avait déjà le DVD chez lui ! Cela n'a pas empêché la MPAA de lui demander 2500$ de dédommagement, chose que Shawn Hogan refusa fort logiquement. Pensant l'affaire close, Shawn commença à voir rouge quand la MPAA lui retorqua, voire le menaça. S'il ne payait pas immédiatement, ils iraient jusqu'au procès, où il devra payer plusieurs centaines de milliers de dollars. Peu de temps après, comme l'explique lui-même Shawn Hogan dans cette interview datant de deux mois environ, la MPAA enfonce le clou en l'attaquant et en demandant cette fois 3500$ de dédommagement pour annuler le procès. Or contrairement à ce que ferait la plupart des victimes du système MPAA, Shawn Hogan n'a pas accepté et a préféré aller jusqu'au bout !

SNEP L'explication de cette confrontation est toute simple. Shawn Hogan est le jeune PDG de la société Digital Point Solutions, notamment spécialisée dans les services de SEO, Search Engine Optimization. Cette société, qu'il a créée il y a onze ans de cela à 19 ans, l'a rendu millionnaire. Il n'a donc pas peur de dépenser sans compter contre la MPAA. Il a ainsi affirmé qu'il comptait dépasser les 100 000 $ de frais, cependant il pourrait même dépasser le million s'il pouvait gagner contre ceux qui "abusent complètement du système". Une phrase qui ne nous est pas inconnue.

Aujourd'hui, Shawn veut absolument aller jusqu'au bout de cette affaire, qui pour la MPAA est devenue plus qu'une épine dans le pied. Le juge chargé de l'affaire, William McCurine, a d'ailleurs souhaité de lui-même éviter un coûteux procès en proposant 500$, mais Shawn refusa encore tout à fait logiquement. Le procès devrait avoir lieu d'ici les mois à venir, avant la fin de l'année.

Attention toutefois, comme il l'explique parfaitement sur son blog, Shawn Hogan ne va pas tenter de sauver le monde. Il ne faut pas oublier que son entreprise propose des logiciels, et qu'il n'est donc en aucun cas favorable au piratage. Les méthodes de la MPAA l'irritent par contre quelque peu...

Link to comment
Souvenez-vous de l'époque de Napster : la naissance du P2P grand public, la panique des majors et surtout de nombreuses tentatives farfelues d'endiguer le piratage. Une d'entre elle consistait à mettre la fin d'un morceau au début de la prochaine piste afin qu'une oeuvre rippée soit désagréable à écouter tandis qu'un CD ai l'air continu. Avec les désagréments qu'on peut imaginer quand on veut aller directement à la chanson suivante. Epitath, ancien producteur d'Offspring, a décidé d'utiliser un principe similaire pour la sortie de Patent Pending du groupe Heavens. L'album comportera 11 fichiers mais répartis sur 99 pistes !

Seulement il est juste de se poser la question suivante : quid de l'utilisateur honnête qui veut écouter une musique en mode de lecture aléatoire ? De plus, il est naïf de croire que l'album piraté sera mis en ligne "brut de rippage". Un craker sera bien plus célèbre dans sa communauté si il édite les morceaux pour offrir un pack net, qui du coup aura plus d'attrait et poussera à préférer la version illégale à celle du magasin...

<_<

Après avoir longtemps fait parler de lui, WGA revient sur le devant de la scène. En effet, Microsoft affirme, suite aux chiffres récupérés grâce au programme de vérification de l'authenticité de Windows, que près d'un Windows sur cinq serait une contrefaçon...

Ce seraient 300 millions de copies qui auraient été analysées par Windows Genuine Advantage. Selon le logiciel près de 60 millions d'entre elles seraient des copies acquises illégalement. Microsoft, qui accorde une certaine fiabilité à son système de vérification, estime donc que 20% des copies de Windows utilisées dans le monde sont des contrefaçons, soit une version sur cinq. Malgré l'énorme part que cela semble représenter, certains organismes ont déjà été plus alarmistes par le passé, annonçant des chiffres beaucoup plus importants en ce qui concerne le piratage.

infos-du-net.com ;)

Link to comment

Payer 150 le système d'exploitaiton c'est du vol, rien que pour ça je suis pour du logiciel libre à la linux.

Sale radin de merde de bill gates. Toujours celui qui est le plus gavé de fric qui en redemande, quelle bande d'enfoiré...

Link to comment
Payer 150 le système d'exploitaiton c'est du vol, rien que pour ça je suis pour du logiciel libre à la linux.

Sale radin de merde de bill gates. Toujours celui qui est le plus gavé de fric qui en redemande, quelle bande d'enfoiré...

bouhhhhhhhh bill gates

bouhhhhhhhhhhh

Link to comment
Payer 150 € le système d'exploitaiton c'est du vol, rien que pour ça je suis pour du logiciel libre à la linux.

Sale radin de merde de bill gates. Toujours celui qui est le plus gavé de fric qui en redemande, quelle bande d'enfoiré...

Il est accessoirement le plus gros donateur au monde apres pour le prix de windows je pense pas qu'il y soit pour grand chose c'est un gros geek à la base pas un homme d'affaire a mon avis il touche pas trop à la partie marketing, en meme temps tu montes ta boite on te dit : ton produit on peu le vendre 150€ ou 15€ sachant que t'as un certain monopole (vis a vis du grand public) et que tu vend un truc dont presque tout le monde a besoin le choix est vite fait...d'ailleur windows est surement le truc le plus piraté au monde et j'ai pas souvent entendu parler de procés.

Pour en revenir à la musique ce qui me fait peur personnellement c'est que c'est de la daube et que c'est chaud pour les generations à venir je suis pas très vieu mais quand j'etais ados y'avais un minimum de recherche musicale et artistique quand on voit aujourd'hui ce que peu écouter un mec de 15 piges ça fait peur (je généralise un peu vite il y a toujours des exceptions mais bon) alors ok il reste toujours des groupes ou artistes qui essayent de faire des trucs mais ils ne sont pas eternels et petit a petit ils se noient dans un ocean de marketing je pense pas qu'un Brassens aurait fait des procés parce qu'on pirates ces titres par contre Diam's par exemple est scandalisé de voir sa discographie sur le net (trop dur pour elle)... Aujourd'hui la pluspart des groupes ou maisons de disque courent apres l'argent d'ou les procés alors quand je les vois essayer de nous faire pitier parce qu'a cause du p2p il ne sont qu'a moitier riche ca me fait grincer des dents :/

Enfin la musique est un art pas un secteur d'activité ou un marché le jour ou ca serat etablie pour tout le monde la question du piratage ne se poserat plus hélas ce jour n'arriveras jamais :(

Edited by Fabe
Link to comment
Il est accessoirement le plus gros donateur au monde apres pour le prix de windows je pense pas qu'il y soit pour grand chose c'est un gros geek à la base pas un homme d'affaire a mon avis il touche pas trop à la partie marketing, en meme temps tu montes ta boite on te dit : ton produit on peu le vendre 150€ ou 15€ sachant que t'as un certain monopole (vis a vis du grand public) et que tu vend un truc dont presque tout le monde a besoin le choix est vite fait...d'ailleur windows est surement le truc le plus piraté au monde et j'ai pas souvent entendu parler de procés.

Bin Windows on nous l'impose , on a pas le choix . S'il y avait le choix d'acheter un ordi sans Windows ou avec un système autre que Windows presque tout le monde (grand public) verrait qu'il n'a pas besoin de windows pour faire de l'informatique (exit le prix de la licence , rentrer dans la légalité ...) . Après Windows a tout interet de ne pas lutter massivement contre le piratage de son OS vu la gratuité des concurrents et les parts de marché qu'ils pourraient prendre sur Windows.

Ensuite chacun a sa vision de l'informatique et choisira ce qu'il veut ...

Quand je vois le nombre de gens qui demande vous n'auriez pas un logiciel antivirus gratuit ou un traitement de texte gratuit parce que office c'est trop cher , je me dis que les logiciels et OS libres et gratuits ont un bel avenir .

Edited by trenté-un
Link to comment

C'est vrai que Wndows est super cher, je regardais les prix lorsque k'ai acheté mon PC : 200 soit le quart du prix de mon PC !!

Après c'est sur que y a du boulot et du monde a payer mais c'est excessif je trouve. Payer un processeur 200, ok, mais pas un OS surtout quand on sait qu'il y en a des gratuits.

quand on voit aujourd'hui ce que peu écouter un mec de 15 piges ça fait peur

Explique.

Link to comment

Article : Clubic.com

DADVSI : entériné par le Conseil constitutionnel

Publiée par Alex le Jeudi 27 Juillet 2006

Brève Business Internet

Justice

Le Conseil constitutionnel a rendu aujourd'hui, 27 juillet, son avis sur le projet de loi sur le droit d'auteur et les droits voisins dans la société de l'information, connu sous le nom de DADVSI. Certains des articles ont été jugés inconstitutionnels alors que d'autres ont fait l'objet de « réserves d'interprétation », mais l'ensemble du texte a été approuvé par le Conseil. Une fois modifié en conséquence, le texte de la loi DADVSI sera inscrit au Journal Officiel, prélude à son entrée en vigueur.

Les détracteurs du projet de loi apprécieront : la principale modification apportée par le Conseil constitutionnel durcit le régime de sanctions prévu pour les particuliers reconnus coupables de téléchargement et de partage de fichiers sur les réseaux peer-to-peer (P2P). Le contournement des mesures techniques de protection à des fins d'interopérabilité, précédemment autorisé par le texte, se voit remis en question en raison de la « définition imprécise » de la notion d'interopérabilité. Enfin, la clause qui exonérait de responsabilité pénale les éditeurs de logiciels « destinés au travail collaboratif, à la recherche ou à l'échange de fichiers ou d'objets non soumis à la rémunération du droit d'auteur » a été supprimée.

Téléchargement : retour à la case prison

Le texte de loi prévoyait une amende de 38 euros pour téléchargement et de 150 euros pour mise à disposition de fichiers protégés par le droit d'auteur sur Internet par le biais des réseaux de P2P. Ce point a été jugé inconstitutionnel, car « contraire au principe d'égalité devant la loi pénale ». Il établissait en effet un régime de sanctions différent selon que l'on échange des fichiers au moyen des réseaux de P2P ou à l'aide de tout autre dispositif de partage (email, FTP, sites personnels, etc.). Afin de respecter le principe d'égalité, les internautes ne disposeront d'aucun traitement particulier et le téléchargement d'oeuvres protégées sur Internet redevient assimilable à un délit de contrefaçon, puni de trois ans d'emprisonnement et de 300 000 euros d'amende.

Interopérabilité : kezako ?

Vaste notion que l'interopérabilité, à la définition problématique... Conséquence de ce flou : « les références à cette notion figurant aux articles 22 et 23 de la loi déférée, qui exonéraient de responsabilité pénale le contournement des " mesures techniques de protection " voulues par les auteurs et titulaires de droits voisins, ainsi que l'altération des éléments d'information relatifs à leur régime de protection, lorsque de tels actes étaient " réalisés à des fins d'interopérabilité" » ont été déclarées contraires à la Constitution.

Autrement dit, faute de définition précise, le contournement des mesures techniques de protection à des fins d'interopérabilité n'est plus permis par la loi. Point positif, pour tous les possesseurs d'iPod : Apple ne risque plus de quitter le territoire français. Une exception est toutefois accordée... à la recherche en cryptographie !

Pas d'exception pour les éditeurs

Il a été jugé par le Conseil que la « cause d'exonération de la répression prévue (...) à l'encontre de l'édition de logiciels manifestement destinés à échanger des oeuvres sans autorisation » définie dans l'article 21 du texte de loi n'est pas constitutionnelle, au motif que les conditions de cette dernière sont « imprécises et discriminatoires ». La cause en question, c'est le « travail collaboratif », dont la définition laisse à désirer selon le Conseil. Cette imprécision confirme donc l'interdiction de proposer des logiciels « manifestement destinés » à la mise à disposition de fichiers protégés par le droit d'auteur et supprime l'exception accordée aux logiciels destinés au travail collaboratif.

Conclusion ?

En attendant l'entrée en vigueur de cette loi, et l'inévitable fronde qu'elle entraînera sur Internet, le ministre de la Culture s'est dit satisfait, même s'il aurait préféré « que les internautes échappent aux peines de prison ». Il a d'ailleurs affirmé qu'il était « nécessaire que les sanctions soient justes et proportionnées en fonction de la gravité des faits ». Aux tribunaux d'en juger ?

Du côté des détracteurs du texte, c'est un sentiment d'amertume qui devrait prévaloir puisque les quelques points considérés comme positifs ont été invalidés par le Conseil constitutionnel. Le régime de sanctions graduées laisse la place au système qui prévalait précédemment. Le droit à la copie privée n'est pas entériné, l'interopérabilité n'est plus défendue que sur le principe et de nombreux éditeurs de logiciels risquent de se retrouver dans une position plus que problématique.

L'état va à nouveau manquer de place dans les prisons et se faire un beau pactole :(

Link to comment
Il est accessoirement le plus gros donateur au monde apres pour le prix de windows je pense pas qu'il y soit pour grand chose c'est un gros geek à la base pas un homme d'affaire a mon avis il touche pas trop à la partie marketing, en meme temps tu montes ta boite on te dit : ton produit on peu le vendre 150€ ou 15€ sachant que t'as un certain monopole (vis a vis du grand public) et que tu vend un truc dont presque tout le monde a besoin le choix est vite fait...d'ailleur windows est surement le truc le plus piraté au monde et j'ai pas souvent entendu parler de procés.

C'est totalement l'inverse... BG est un très bon commercial et fut un programmeur plus que moyen. Son plus beau coup fut d'avoir vendu une fortune a IBM une version a peine retouchée d'un truc qu'il avait acheté une bouchée de pain : QDOS (quick and dirty OS, en gros "systeme d'exploitation codé à l'arrache") pour en faire MSDOS qui pourrira nos becanes pendant un sacré bout de temps avant d'etre remplacé par une pale copie du systeme inventé par Apple, bien sur : Windows.

Comme il a été dit, il n'a que moyennement besoin de lutter contre le piratage de windows car ca lui assure une situation de monopole sur les OS (et au passage, il peut imposer ses standards dans d'autres domaines). De plus Windows est souvent vendu integré aux ordis neuf sans possibilité de ne pas l'acheter, ce qui est hors la loi.

Link to comment

Je pense que grâce aux téléchargements, seuls les vrais artistes perdureront, leur seul souhait

étant de faire écouter leur musique au plus grand nombre et pourront à côté de faire du fric en concert et pourquoi pas d'aides du ministère de la culture

C'est la fin des grands distributeurs

Pour une fois qu'une avancée technologique profite directement à la "populasse" et non à des escrocs d'intermédiaire....

Je suis en train de rêver :shock:

Link to comment
Explique.

Bah y'as qu'a ecouter les pseudo radio jeunes apres j'ai 2 - 3 potes qui ont des enfants entre 10 et 15 ans et meme si leurs parents ne cautionne pas ce genre de musique à cet age la ils veulent faire comme les autre et donc ecouter ce que tout le monde ecoute cf classement vente album et single :/

Link to comment

En prenant les gens que je connais, les gouts musicaux semblent plus s'affirmer vers 15-16 ans quand tu commences à sortir et te détacher plus ou moins du cocon familial, donc pas d'inquietiudes pour les mioches que tu connais :blush:

Link to comment
En prenant les gens que je connais, les gouts musicaux semblent plus s'affirmer vers 15-16 ans quand tu commences à sortir et te détacher plus ou moins du cocon familial, donc pas d'inquietiudes pour les mioches que tu connais :blush:

C'est l'âge où j'ai un peu laché la musique :)

Link to comment

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...