Jump to content

La Finale France / Russie


zaza

Recommended Posts

Un nouveau sacre en 19 ans pour la France ?

Deux ans après la sélection emmenée par Bruno Bini, les Bleuettes ont l'occasion d'inscrire leurs noms au palmarès de la compétition européenne de la catégorie. Présentation.

Les "survivantes" de l'édition victorieuse de 2003, Bouhaddi et Thomis, font figures d'anciennes dans cette formation. Ces deux joueuses avaient d'ailleurs évolué avec les A au dernier Euro en Angleterre en juin dernier. Mais de ce groupe qui disputera la finale, on ne peut distinguer telle ou telle joueuse car c'est réellement un groupe comme aime à le souligner Stéphane Pilard qui a enchaîné les résultats pour en arriver là.

Une saison jusqu'à présent remarquable qui peut se terminer en apothéose. 14 matches, 13 victoires et 1 nul, les chiffres parlent et les joueuses excellent. Quelque que soit l'adversaire, les Françaises ont toujours su déjouer les pièges. La finale de dimanche pourrait en être un ! En effet, la large victoire face à la Russie le 20 juillet dernier (4-0), masque les réelles qualités de cette équipe qui avaient manqué son entrée en compétition et qui s'est depuis bien rattrapée, avec une joueuse extraordinaire de puissance et d'efficacité : Elena Danilova. Auteur de huit buts sur les trois derniers matches, elle a réussi à inscrire un triplé face aux Championnes du Monde allemandes des 19 ans.

Russes et Françaises prêtent à en découdre pour la finale

Pour cette finale, la France pourra compter sur son collectif mais aussi sur ses individualités : Necib, Thomis après pourtant 40 matches joués depuis août dernier, Boulleau... avec une défense qui n'a cessé d'engranger en expérience et des joueuses pouvant apporter à tout moment aux Bleuettes à l'image de Delie en demi-finale.

Le 31 juillet 2005 à Zalaegerszeg (Városi Labdarúgó Stadion),

RUSSIE - FRANCE : 18 h 30

Arbitre : Lena Arwedahl (SUE) assistée de Anna Nyström (SUE) et Secim Demirel (TUR). 4e arbitre : Mihaela Basimamovic (CRO)

En direct sur EUROSPORT à partir de 18 h 25

Les précédentes finales

2004 : Espagne - Allemagne : 2-1

2003 : France - Norvège : 2-0

2002 : Allemagne - France : 3-1

2001 : Allemagne - Norvège : 3-2

2000 : Allemagne - Espagne : 4-2

1999 : 1er Suède - 2e Allemagne (joué en championnat)

1998 : Denmark - France : 2-0 ; 2-3

Bien sur ALLEZ LES BLEUETTES ! <_<:thumbup:

Link to comment

mi-temps sur le score de 0-0

je vous fais 1 petit résumé de la 1ère période.

Les Bleuettes maitrisent le jeu, mais ce sont Les Russes qui ont eues les meilleures occasions. Et heureusement que Sarah BOUHADDI est là :ninja:

4' tir de MOROZOVA arrêt de Bouhaddi

5' Courteille rentre dans la surface de réparation et c'est la panique dans la défense russe qui dévie sur la transversale.

7' Morazova tire sans danger pour Bouhaddi

14' Danilova part dans le dos de la défense et Bouhaddi sort le ballon du pied hors de sa surface.

Les Russes s'installent dans le jeu, et Les Bleuettes n'arrivent pas à rentrer dans la surface de réparation.

A partir de la 20' Les Bleuettes se reprennent.

Bref un match dur dur

ALLEZ ALLEZ LES BLEUETTES !! :thumb:

A signaler que Marie Pierre CASTERA ne joue pas elle a une entorse à la cheville :(

Link to comment

Le 31 juillet 2005 à Zalaegerszeg (Városi Labdarúgó Stadion), (18 h 30)

RUSSIE - FRANCE : 2-2 (0-0) a.p. [t.a.b. 6-5]

Spectateurs : 5 000 environ

Arbitre : Lena Arwedahl (SUE) assistée de Anna Nyström (SUE) et Secim Demirel (TUR). 4e arbitre : Mihaela Basimamovic (CRO)

Buts pour la Russie : Elena TEREKHOVA 47', Elena DANILOVA 75'

Buts pour la France : Elodie THOMIS 67', Morgane COURTEILLE 84'

Avertissements : Petrova, Danilova pour la Russie

Tirs au but : Morozova (1-0), Peruzzetto (1-1), Titova (au dessus), Necib (1-2), Afanasova (2-2), Dhaou (2-3), Petrova (3-3), Mula (3-4), Danilova (4-4), Bouhaddi (transversale), Todua (5-4), Ducher (5-5), Tsybutovich (6-5), Boulleau (arrêté)

France : 16-Sarah BOUHADDI ; 4-Morgane COURTEILLE, 5-Coralie DUCHER, 2-Sabrina DELANNOY ©, 3-Laure BOULLEAU ; 7-Jessica HOUARA (8-Mériame BEN ABDELWAHAB 106'), 10-Louisa NECIB, 15-Inès DHAOU, 14-Julie PERUZZETTO ; 9-Elodie THOMIS (11-Aurélie MULA 119'), 18-Marie-Laure DELIE (17-Marie-Pierre CASTERA 64'). Entr.: Stéphane PILARD

:blush: Les commentateurs Marie Pierre n'était pas blessée !!! :doh:

Link to comment

Foot - Euro - 19 ans (F) : La France battue

L'équipe de France féminine des moins de 19 ans a été battue par la Russie 6 tirs aux buts à 5 (mi-temps: 0-0, temps réglementaire: 2-2, prolongation: 2-2) en finale du Championnat d'Europe de la catégorie, dimanche à Zalaegerszeg. Deux jours après le sacre des garçons en moins de 19 ans à Belfast face à l'Angleterre, les filles, favorites, ont manqué d'un rien un doublé qui aurait été inédit.

Menées à deux reprises, les «Bleuettes», sacrées en 2003 en Allemagne, avaient pourtant su revenir à chaque fois face à des Russes qu'elles avaient pourtant facilement dominées (4-0) en match de poule. Parties sur un rythme élevé, les Françaises étaient toutefois incapables de concrétiser leur domination face à des Russes plus coriaces que prévu.

Même si les «mini-Bleues» s'offraient la plus belle occasion dès la 6e minute avec un renvoi raté de Kozhnikova qui s'écrasait sur le poteau, c'est la gardienne Sarah Bouhaddi, excellente, qui sauvait son équipe plusieurs fois (8e, 16e, 25e). Les Russes étaient plus tranchantes, les «Bleuettes» nerveuses. Et les Françaises allaient se faire surprendre dès le début de la seconde mi-temps. Terekhova profitait d'une passe impeccable pour tromper Bouhaddi d'une frappe du droit (47e). Un coup de massue qui réveillait les filles de Stéphane Pilard. Plus hargneuses devant, elles frôlaient toutefois la catastrophe à la 64e minute, mais la frappe de Danilova trouvait le poteau.

Tout en rage, Elodie Thomis s'arrachait dans la surface, profitait d'un cafouillage pour égaliser (66e). Mais Danilova, impressionnante d'efficacité, marquait son 8e but en 4 matches, d'une frappe lobée du gauche qui heurtait la transversale et le poteau avant de franchir la ligne (75e). Les «Bleuettes» ne lâchaient pas et sur un corner, Morgane Courteille devançait la gardienne russe et marquait de la tête.

La prolongation ne donnait rien, sinon d'énormes regrets aux Françaises, Julie Peruzetto trouvant la barre à la dernière minute. Lors de la séance des tirs au but, Boughaddi manquait la balle de match, et Laure Boulleau, sous la pression, ratait le sien, et offrait le trophée aux Russes.

Buts:

Russie: Terekhiva (47e), Danilova (75e)

France: Thomis (66e), Courteille (83e)

Article L'Equipe

Au fait :blush: merci Kaiser Franz :doh: pour avoir mis le score

Link to comment

Après une première période équilibrée, la France a couru à deux reprises après le score en parvenant à chaque fois à revenir à la hauteur de la Russie. La rencontre a donc joué les prolongations et après avoir manqué la balle du K.O. à la 121e minute, les Bleuettes ont cédé dans la cruelle séance des tirs au but.

Alors que l'on attendait Danilova pour porter le danger dans l'attaque russe, c'est Morozova qui est la plus dangereuse en début de rencontre avec deux tirs en trois minutes qui oblige Bouhaddi à se coucher (5e et 8e). La France a une belle opportunité avec la complicité de la défenseuse russe Kozhnikova qui dévie une frappe de Courteille sur sa barre transversale (6e). L'attaquante russe se met en évidence à la 16e minute en partant dans le dos de la défense et Bouhaddi doit sortir en libéro en dehors de sa surface. Troisième arrêt décisif sur une frappe de Terekhova du point de penalty (25e). Les Bleuettes obtiennent à plusieurs reprises des corners mais sans se montrer dangereuses face à une défense solide et la gardienne Todua présente. La Russie est plus tranchante dans ses attaques.

A la reprise, la France se fait surprendre et la Russie mène au score sur un but de Terekhova bien servie par Morozova dans le dos de la défense. Sa frappe croisée du plat du pied droit est touchée par Bouhaddi mais insuffisamment (1-0, 47'). Ce but réveille les Tricolores qui sont cependant proche de la catastrophe à la 64e minute, mais la frappe du gauche de Danilova trouve la transversale. L'égalisation vient au départ d'un centre de Boulleau sur lequel Houara remet dans l'axe. La défense russe ne réussit pas à se dégager devant Thomis qui se jette (1-1, 67').

Mais Danilova marque huit minutes plus tard son 9e but dans la compétition. Lancée en profondeur par Afanasova, elle prend le dessus sur Ducher et adresse une frappe lobée du gauche qui heurte la transversale puis le poteau avant de franchir la ligne (2-1, 75'). La France court encore après le score mais ne lâche rien si bien que Courteille offre l'égalisation à ses partenaires. Sur le corner joué par Dhaou, Todua boxe le ballon sur la tête de Courteille qui envoie le ballon dans les filets russes (2-2, 84') et les Bleuettes en prolongation.

Durant les trente minutes supplémentaires, la France est plus présente physiquement et Courteille oblige Todua à une superbe parade (93e). Son alter ego française effectue une sortie décisive hors de ses seize mètres devant Danilova part seule en profondeur (119e). Les Bleuettes peuvent ensuite nourrir des regrets en ayant le ballon du K.O. par Castera qui voit sa frappe repoussée par Todua puis dans la continuité par Peruzzetto qui expédie le ballon sur le dessus de la barre (120+1e).

Le trophée se dispute finalement aux tirs au but et après que les premières tentatives aient été réussies de part et d'autre, la Russe Titova expédie son tir nettement au dessus. Necib donne pour la première fois l'avance à la France dans cette rencontre (1-2). Juste après, le tir d'Afanasova est effleuré par Bouhaddi mais franchit la ligne, tout comme les quatre tirs suivants.

Pour le 5e tir français décisif, Bouhaddi s'élance mais échoue sur la barre. La série se poursuit alors en mort subite et la gardienne russe réussit son tir au but suivi de Ducher (5-5). La capitaine Tsybutovich redonne l'avance à sa formation et hisse le trophée quelques minutes plus tard après que Boulleau ait vu sa tentative renvoyée par Todua.

La France ne réussit donc pas le doublé après le titre de 2003 mais aura tout de même réussi une saison remarquable en restant invaincue. Ce groupe se retrouvera désormais à la rentrée pour les joueuses nées en 1987, et à la Coupe du Monde en Russie pour celles nées en 1986.

Sébastien Duret

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...