Jump to content
Sign in to follow this  
Modérateur

Groupe G

Recommended Posts

d'accord avec ça, pour le reste considère que je viens de te péter la gueule :ninja:

ben non, j'aime bien Malouda mais ce soir pas bon, il reste un titulaire plus qu'indiscutable mais ce soir, j'ai pas aimé... et puis merde! :ninja:

NicoPaviot a parlé de l'italie des années 80 et 94 elles ne jouaient pas un foot explosif et pourtant victoire et finaliste. Donc la suisse peut aller loin dans la compet, et le bresil se bananer contre le Ghana!

attends, le Ghana meriterait tout autant que le Bresil de passer on est ok mais la Suisse reste la Suisse avec des joueurs dans de bons clubs (certains sont titulaires d'autres non) et l'equipe d'italie 94 avait de sacré joueur quand même (Baggio, Pagliuca, Baresi, Maldini etc...)... donc pour moi faire match nul face à la Suisse c'est moyen mais face à une equipe qui a pratiqué le non-football, c'est deja ça... je ne les vois pas passer les 8emes...

et j'aimerai bien voir un italie 94 - suisse 06 :grin:

Edited by vins31

Share this post


Link to post

Le sauveur sappelle Vieira

Capitaine en labsence de Zidane, le milieu français a été le héros de la qualification. Chapeau bas.

COLOGNE

de notre envoyé spécial

BARTHEZ (5,5) : deux arrêts en première période sur une frappe de Kader (9e) puis sur un tir de loin de Salifou (28e). Un placement sûr et une bonne anticipation face à Adebayor, anormalement signalé hors-jeu sur le coup. On lattend maintenant contre lEspagne

SAGNOL (5,5) : deux mi-temps bien distinctes : la première insipide, la seconde franchement brillante. Sa participation offensive a en effet été bien trop limitée en première mi-temps, ses centres ne sont pas arrivés et il a même eu du mal à assurer son repli défensif. En dépit de quelques interventions, ce fut donc assez faible avant le repos. Mais il se transfigura par la suite en prenant ses responsabilités dans le couloir droit. À lorigine du deuxième but d Henry sur un très bon ballon du pied gauche, il fut également très présent pour contrer les attaquants togolais alors que rien nétait fait. Il a réussi la mi-temps quil fallait.

THURAM (5,5) : il a alterné quelques bons retours devant sa surface de réparation avec des duels facilement perdus. Quelques relances mal assurées, des hésitations en première période, comme sil nétait pas encore dans son assiette. Ce premier tour, au cours duquel il a rarement vu le ballon, ne lui allait pas trop et lui aussi a rendez-vous contre lEspagne. Rarement inquiété dans lensemble.

GALLAS (6) : rassurant dans lensemble, mais pas toujours. On pense notamment à ce duel perdu au milieu de terrain face à Kader, qui a provoqué le surnombre togolais. Il a tenté de mettre sa tête sur les coups de pieds arrêtés mais sans réussite. Comme Sagnol, il a été plus en vue en seconde période en rattrapant quelques coups tordus et en étant irréprochable dans lattitude. Lun des plus heureux au coup de sifflet final, un vrai contraste avec sa colère daprès France-Corée

SILVESTRE (3,5) : un match catastrophique, à lexception peut-être du dernier quart dheure, où il a repris confiance. On se serait cru à Nicosie il y a deux ans. Trop attentiste dans ses duels face à Senaya, il a été dune maladresse inouïe avec le ballon et son entente avec Malouda a été en dessous de tout en première période. Un déchet technique énorme pour un joueur de ce calibre, des problèmes de timing, dappuis. Il est passé au travers et fut même dangereux pour son équipe.

MAKELELE (4) : incroyable de le voir à ce niveau en première période. Il a perdu plus de ballons durant quarante-cinq minutes que durant les deux premiers matches. Un jeu de passes décevant et des fautes à la pelle comme si lui aussi avait soudainement perdu sa confiance. Si ce nest pas la tête, on ne voit pas dautre explication. Il fut un peu mieux après le repos, plus disponible et plus raisonnable dans ses choix. Mais lensemble est curieusement décevant.

VIEIRA (7,5) : très présent au milieu de terrain, il a imposé un bon pressing dentrée et a déclenché de bonnes initiatives. Il a essayé de temporiser le jeu afin de ne pas faire nimporte quoi et a bien alterné latéralement. Il a montré la voie à ses partenaires en frappant de loin et accentué sa présence devant le but en seconde période. De plus en plus pressant (mais il na pas commis la moindre faute), il a fini par inscrire le but de la délivrance sur une belle frappe du pied droit dans le petit filet après un service de Ribéry. Un but ô combien important qui confirme le retour en forme dun grand joueur. Et pour fêter en beauté son 30e anniversaire, il sest offert une passe décisive sur le but de Henry. Le match dont il rêvait sans doute. Chapeau Vieira Ovationné par les supporters français lors de son remplacement par DIARRA à la suite dun coup reçu à la mâchoire.

MALOUDA (5) : de bons replis défensifs lorsque les Bleus ont dû subir quelques contres, mais ce nest pas ce quon lui demandait. Or il a été très discret dans ses provocations et nest pratiquement jamais passé en première période. Ses centres ne sont pas arrivés et son seul mérite fut de frapper deux fois du pied gauche, avec détermination mais sans réussite. En deuxième période, il fut encore très inégal, à lexception dune excellente passe pour Ribéry, qui aurait dû marquer (53e). Décevant dans lensemble, il a manqué dun peu de tout et fut remplacé par WILTORD (74e), lequel a raté tout ce quil a entrepris dans le couloir gauche. Décidément, ça ne va pas fort

RIBÉRY (6,5) : sils avaient tous joué à son niveau, dans lenthousiasme comme lengagement, les Bleus auraient tremblé moins longtemps... Comment pouvait-il en faire plus dans la percussion et lélimination ? Disponible, il a donné les impulsions et offert dexcellents ballons à ses partenaires. En revanche, il a manqué de précision et de lucidité devant le but. Sur cette frappe trop enlevée (28e) ou lorsquil rechercha Trezeguet en position de hors jeu alors quil aurait pu frapper (14e). Mais plus encore sur cette remarquable passe en retrait de Malouda quil expédia au-dessus du but (53e). Le Marseillais nest pas un buteur, mais quand même Irréprochable sur le reste, presque indispensable Remplacé par GOVOU (77e), aussi discret à droite que Wiltord a été maladroit de lautre côté.

Trezeguet

meilleur dans le jeu

que dans la finition

HENRY (6) : lattaquant des Gunners naura fait la différence quune fois en première période, cest infime face à des défenseurs présumés dans ses cordes. Sa différence ? Un bon décalage pour Ribéry, qui frappa au-dessus (28e). Le reste fut incroyablement pauvre : pas de dribble réussi, pas daccélération, pas de percussion et peu denthousiasme. Est-ce le fait de se retrouver plutôt excentré ? Difficile à comprendre. Au retour du vestiaire, il fut en revanche bien inspiré sur une avant-dernière passe du talon vers Malouda (53e) puis carrément brillant dans son enchaînement contrôle - reprise du pied droit en pivot pour le 2-0. Son deuxième but, son cinquième en Coupe du monde, fut évidemment capital, mais Henry séteignit dans la foulée.

TREZEGUET (5,5) : paradoxalement, il a été meilleur dans le jeu que dans la finition. Utile en appuis, il a bien écarté sur Ribéry et avait les jambes pour être dans la surface. Il na jamais baissé de pied dans ses remises et fut un coéquipier remarquable, plus altruiste que jamais Mais il a raté trop doccasions en première période : un tir non cadré (4e), un but refusé en position de hors-jeu (14e), une tête arrêtée par Agassa (7e) et une frappe bien trop molle. Pour une fois, il a plutôt été bon sans marquer. Tout arrive et il nest pas impossible quil ait marqué des points.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Agassa était présent

LES JOUEURS TOGOLAIS. Le gardien des Éperviers a sorti un grand match mais cela na pas suffi.

COLOGNE

de notre envoyé spécial

AGASSA (7,5) : il ne pouvait pas tout arrêter, non plus Énorme dentrée sur une tête à bout portant de Trezeguet (7e), le Messin a réussi plusieurs exploits. Rassurant par ses prises de balle, capable de réflexes étonnants comme sur cette frappe hors jeu de Henry, il navait pas grand-chose à faire sur les deux buts.

TCHANGAI (5) : passé à droite avec le retour dAbalo, le joueur de D 4 italienne a su faire face aux assauts sur son côté pendant une mi-temps. Il nhésita pas alors à dédoubler avec Senaya. Mais ce fut beaucoup plus délicat ensuite. Battu par Henry sur le deuxième but.

ABALO (4,5) : on craignait que sa vitesse ne soit un handicap par rapport à celle dHenry. Mais le capitaine togolais sut longtemps compenser par un placement opportun comme sur cette tête enlevée au Gunner (45e). La seconde période fut nettement plus délicate... Il fut même passé par Vieira sur le premier but.

NIBOMBE (4,5) : il fut souvent limite dans les duels mais compensa par son impact physique et son jeu de tête. Mais il fut toutefois souvent pris dans son dos, ce qui provoqua des situations très dangereuses pour Agassa.

FORSON (5) : il ne devrait pas rester bien longtemps au Poirée en DH. Car même sil fut mis au supplice par les pénétrations sur son côté en seconde période, en raison dun placement parfois limite, il ne prit pas leau et se battit jusquau bout. Ce fut logiquement plus difficile au fil des minutes.

AZIAWONOU (4,5) : placé devant la défense, en remplacement de Romao, il eut un rôle de régulateur. Sa lenteur dans la première passe lobligea à commettre des fautes. Trop hésitant, il ne fit pas toujours les meilleurs choix. Pas assez dimpact et un pressing trop inefficace à la récupération.

SENAYA (6) : préféré à Dossevi, le joueur de la Juventus Zurich (D 2 suisse) démontra un véritable culot. Il percuta Silvestre, provoqua dans son couloir droit. Parfois en déséquilibre sur le plan défensif, il tenta daider au maximum ses partenaires. Ses prises de balle furent souvent déstabilisantes.

SALIFOU (7) : le plus impressionnant des Togolais dans le jeu. Si, comme ses partenaires, il fut moins efficace sur la fin, il resta ennuyeux pour les Bleus par ses pénétrations et sa belle conservation de balle.

CHERIF TOURÉ (4) : rarement dans le bon tempo. Trop lent, pas assez inspiré, il eut une faible emprise sur le jeu et manqua des passes faciles qui auraient pu amener des situations dangereuses. Remplacé par OLUFADE (59e), peu en vue.

KADER TOURÉ (5, 5) : pas souvent servi dans de bonnes conditions, il resta au contact de laxe français. Mais sa vitesse, sa volonté empêchèrent souvent les Français de relancer de derrière. Beaucoup moins en vue en seconde période.

ADEBAYOR (6) : électron libre, il se situa en fonction de ses désirs et de son envie. Pas assez efficace. Il pesa au début par sa capacité de conservation de balle. Il ne fit rien de concret cependant au final. Remplacé par DOSSEVI (75e).

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Zidane dans le vestiaire

LE MATCH EN QUESTIONS. Suspendu hier soir, le capitaine français nétait ni dans les tribunes ni sur le banc.

COLOGNE

de notre envoyé spécial

TREZEGUET ÉTAIT-IL HORS JEU LORSQUIL A OUVERT LE SCORE ?

Non. À la 14eminute, Trezeguet, servi par Ribéry, se trouvait sur la même ligne que le ballon lorsquil fut signalé hors-jeu. La loi XI précise « quun joueur se trouve en position de hors-jeu quand il est plus près de la ligne de but quà la fois le ballon et lavant-dernier défenseur » . Le doute, contrairement à dautres actions de cette Coupe du monde, a cette fois profité à léquipe qui défendait. Pourtant, les consignes données aux arbitres stipulent que le doute doit profiter aux attaquants. Après le but de la tête refusé à Vieira lors de France - Corée du Sud (1-1), cest la deuxième fois que la France se voit injustement privée dun but. De même, Henry, lancé par Trezeguet à la 38e minute, fut injustement sanctionné alors quil était couvert par Forson. En revanche, le Turinois était bien en position illicite en reprenant la frappe de Malouda relâchée par Agassa. Mais M. Larrionda ne lavait pas vu. De son côté, Adebayor, couvert par Sagnol (49e), naurait pas non plus dû être sanctionné.

COMMENT ÉTAIT LAMBIANCE À COLOGNE ?

Contrairement aux premiers match face à la Suisse (0-0) et la Corée du Sud (1-1), où les supporters helvétiques puis coréens étaient bien plus nombreux et plus bruyants, les Français ont largement remporté la bataille des tribunes. Il est vrai que Cologne se trouve bien plus près de la frontière française (230 kilomètres environ) que Stuttgart ou Leipzig. Dès les premières minutes, les Bleus furent largement soutenus par leurs fans, qui ne manquèrent pas de fêter lanniversaire de Zidane (34 ans) et de Vieira (30 ans). Le public tricolore explosa à louverture du score de Vieira (55e) et entonna la Marseillaise à lheure de jeu, juste avant le deuxième but de Henry. Totalement déchaînés après plusieurs minutes de Ola, les supporters conclurent la soirée en acclamant les joueurs togolais.

POURQUOI ZINÉDINE ZIDANE NA-T-IL PAS SUIVI LE MATCH DEPUIS LE BANC DE TOUCHE ?

En 1998, Zidane, suspendu après son expulsion contre lArabie Saoudite, avait suivi le huitième de finale face au Paraguay (1-0, b.e.o) depuis le banc des remplaçants. En 2002, alors quil était blessé, sa présence sur le banc de touche avait provoqué un début démeute chez les photographes présents au bord du terrain. Du coup, le Madrilène avait suivi le match suivant face à lUruguay depuis les vestiaires. Hier, à nouveau suspendu pour un second carton face à la Corée du Sud, il a donc soigneusement évité de se montrer. Il était de nouveau devant sa télévision, depuis les vestiaires.

QUELS CHANGEMENTS RAYMOND DOMENECH A-T-IL OPÉRÉS ?

Il a dabord remplacé poste pour poste Malouda par Wiltord. Ce dernier dut dailleurs patienter plus de cinq minutes et un arrêt de jeu, avant deffectuer sa rentrée, à la 74e minute. Trois minutes plus tard, cest Govou qui prenait la place de Ribéry. À ce moment de la partie, le milieu de terrain français maîtrisait parfaitement les événements. Cest sans doute la raison pour laquelle Domenech préféra faire entrer le remplaçant de Cissé plutôt que de muscler son milieu. Gouvou se positionna à droite, Wiltord à gauche. Enfin, Domenech remplaça un Vieira surpris de cette décision à dix minutes de la fin par Diarra. Comme Govou, le Lensois effectua pour loccasion ses grands débuts en Coupe du monde.

COMBIEN DE CAPITAINES DOMENECH A-T-IL UTILISÉS DEPUIS SA NOMINATION ?

Six. Hier soir, Vieira était capitaine pour la huitième fois sous lère Domenech, qui débuta par un France - Bosnie-Herzégovine (1-1) le 18 août 2004. Hormis Vieira, Barthez a porté le brassard quatre fois (la dernière hier soir quand Vieira est sorti) et Wiltord une fois, le 31 mai 2005 contre la Hongrie (2-1) en amical. Depuis le retour en août dernier de Zidane, celui-ci a repris le brassard à onze reprises. Thuram la suppléé deux fois dès le début du match en amical en novembre dernier contre le Costa Rica (3-2) et lAllemagne (0-0), puis en fin de match contre le Danemark (2-0) en mai dernier. Et enfin, Trezeguet, faute de candidat, été nommé capitaine par défaut après la sortie de Zidane dans le temps additionnel contre la Corée du Sud (1-1) dimanche dernier.

EST-CE LE PREMIER BUT DE VIEIRA EN COUPE DU MONDE ?

Oui, si lon excepte son but de la tête valable et refusé par larbitre contre la Corée du Sud, dimanche dernier (1-1). En 1998, Vieira avait participé à deux rencontres : le dernier match de poule contre le Danemark (2-1) et la finale contre le Brésil (3-0). Il navait pas inscrit de but. En 2002, il avait disputé trois matches sans marquer, comme tous ses coéquipiers dailleurs. Son dernier but en équipe de France remontait au 13 février 2002 contre la Roumanie en amical (2-1).

Share this post


Link to post
TREZEGUET ÉTAIT-IL HORS JEU LORSQUIL A OUVERT LE SCORE ?

Non. À la 14eminute, Trezeguet, servi par Ribéry, se trouvait sur la même ligne que le ballon lorsquil fut signalé hors-jeu. La loi XI précise « quun joueur se trouve en position de hors-jeu quand il est plus près de la ligne de but quà la fois le ballon et lavant-dernier défenseur » . Le doute, contrairement à dautres actions de cette Coupe du monde, a cette fois profité à léquipe qui défendait. Pourtant, les consignes données aux arbitres stipulent que le doute doit profiter aux attaquants. Après le but de la tête refusé à Vieira lors de France - Corée du Sud (1-1), cest la deuxième fois que la France se voit injustement privée dun but. De même, Henry, lancé par Trezeguet à la 38e minute, fut injustement sanctionné alors quil était couvert par Forson. En revanche, le Turinois était bien en position illicite en reprenant la frappe de Malouda relâchée par Agassa. Mais M. Larrionda ne lavait pas vu. De son côté, Adebayor, couvert par Sagnol (49e), naurait pas non plus dû être sanctionné.

:rolleyes: ??

qu'on dise qu'il pouvait y avoir doute et laisser jouer ok mais dire qu'il était pas devant :ninja:

Share this post


Link to post

Au vue des images et autres animations sur ARD, le but de Trezegol doit être accordé...mais bon , ça se joue toujours au millimètre. Ce n'est pas un scandale.

PS: concernant l'article de l'équipe, Stuttgart est encore plus près de la fontière française que Cologne, et sa région (le Bade Wurtemberg) compte le plus de ressortissants français

Edited by guillaume

Share this post


Link to post

Malgré les absences de Zidane, Abidal et Cissé, la France a montré qu'elle pouvait être un véritable rouleau compresseur :rolleyes:

Share this post


Link to post

Allemagne 2-0 Suède

l'Allemagne en quart face à l'Argentine ou le Mexique

Share this post


Link to post
Allemagne 2-0 Suède

l'Allemagne en quart face à l'Argentine ou le Mexique

ok

pas du tout HS :rolleyes:

Share this post


Link to post

Grosse ambiance hier soir :rolleyes:

Je crois que c'est la 1ère fois que je vois une telle ambiance pour les Bleus et c'est contre le Togo, qui l'eut-cru? :ninja:

Share this post


Link to post

On verra bien ce que nous réservent nos voisins espagnols...j'espère que les bleus feront fermer la grande gueule d'Arragones. Thierry Henry notamment

Selon un sondage de l'Equipe, 66% pensent que les bleus se font dégager par l'Espagne :lol:

Share this post


Link to post
On verra bien ce que nous réservent nos voisins espagnols...j'espère que les bleus feront fermer la grande gueule d'Arragones. Thierry Henry notamment

Selon un sondage de l'Equipe, 66% pensent que les bleus se font dégager par l'Espagne :lol:

ce sont les memes qui croyaient que la france ne passerait pas le second tour.

Share this post


Link to post

On a vraiment un public de merde.

Je suis persuadé que le même sondage mais côté espagnol, c'est 80 % de gens qui pense à la victoire.

:lol:

Share this post


Link to post
25/06/2006

Foot - CM - FRA : Réveil musculaire ensoleillé

Les 23 joueurs de l'équipe de France ont participé à une séance de réveil musculaire de moins d'une heure, dimanche au Werserbergland Stadion de Hameln, la première séance d'entraînement rassemblant tous les joueurs du groupe depuis la victoire devant le Togo, vendredi (2-0). Cette séance, qui s'est déroulée devant environ 500 personnes, majoritairement des supporters français vêtus de bleu et bruyants, n'a laissé percer aucun indice sur la composition de l'équipe de départ pour affronter l'Espagne dans 48 heures à Hanovre. Raymond Domenech procèdera à une mise en place tactique au cours des deux séances dont il peut encore disposer jusqu'au match, dimanche après-midi, et lundi à 18h45 à Hanovre. Le sélectionneur a l'habitude de dévoiler ses plans à ses joueurs deux jours avant les matches.

Dans la matinée, les joueurs ont suivi un triptyque classique échauffement - tennis-ballon - étirements. Ils se sont affronté dans des deux contre deux ou trois contre trois disputés dans la bonne humeur et sous un soleil accablant. Zidane a joué avec son complice Sagnol contre une paire Vieira - Barthez. Landreau s'est associé à Wiltord et Govou pour affronter un trio lyonnais Coupet - Abidal - Malouda. Henry, Silvestre et Ribéry, dépourvus de filet, ont fait tourner le ballon à trois.

Claude Makelele, de son côté, a eu une longue discussion avec Raymond Domenech, grands gestes à l'appui. Il aurait été question de placement dans les phases de récupération, ça ne se serait pas passé autrement. Makelele et Thuram ont travaillé seuls : courses, étirements, petites passes. L'équipe de France s'est présentée au Weserbergland stadion de Hameln peu avant 11 heures et l'a quitté juste après midi. Une centaine de supporters a ovationné les joueurs à la sortie des vestiaires, entonné la Marseillaise, applaudi le groupe à chacun de ses passages et scandé le nom de tout le monde, de Zidane à Chimbonda en passant par Domenech, qui n'a pas toujours droit à autant d'attention. Les joueurs, touchés par la présence de plusieurs milliers de supporters à Cologne, se sont arrêté de bonne grâce pour signer des autographes.

C'était la deuxième séance d'entraînement publique depuis l'arrivée des Bleus en Allemagne. Celle-ci a eu lieu à la demande du staff. Hanovre et Hameln n'étant séparés que par 45 kilomètres, cette décision était un geste en direction des supporters se trouvant déjà dans la région. Vu leur enthousiasme et leur présence, c'était bien vu. - Cé. Ro. (à Hameln)

Share this post


Link to post

C'est le retour prévu et prévisible des Footix...

Edited by manpat31

Share this post


Link to post
C'est le retour prévu et prévisible des Footix...

C'est terrible de voir aussi peu de soutien de la part des français. Certes, nous ne sommes pas des foudres de guerre, mais se sentir soutenu, ça aide.

Share this post


Link to post
Guest TFC Team
On verra bien ce que nous réservent nos voisins espagnols...j'espère que les bleus feront fermer la grande gueule d'Arragones. Thierry Henry notamment

Selon un sondage de l'Equipe, 66% pensent que les bleus se font dégager par l'Espagne B)

Oui Aragones à déclaré je suis sur que l'Espagne gagnera la France j'espére que les bleus seront lui prouver le contraire et lui faire fermer sa b..... :ninja:

Share this post


Link to post
Une porte déformée par Zidane

Furieux d'avoir été averti contre la Corée du Sud, pour la deuxième fois en phase de poules, synonyme de suspension pour le match contre le Togo, Zinédine Zidane se serait «vangé» en donnant un coup de pied dans une porte pour évacuer sa frustration.

Après avoir voulu demander à la FFF le remboursement de cette porte endommagée, le directeur du stade de Leipzig a finalement décidé de la conserver en l'état, en souvenir d'«un des plus grands footballeurs de l'histoire».

l'équipe.fr

B)

:ninja:

Share this post


Link to post

Je souhaite que le directeur du stade de Hanovre demande à Henry et Trézéguet de rembourser les trois filets détruits par leurs frappes de mules lors du match contre l'Espagne :ninja:

Edited by guillaume

Share this post


Link to post
Oui Aragones à déclaré je suis sur que l'Espagne gagnera la France j'espére que les bleus seront lui prouver le contraire et lui faire fermer sa b..... B)

bouche tu peux l'écrire...t'es martyrisé ici ou quoi? :)

Share this post


Link to post
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...