Jump to content

André-Pierre Gignac


Recommended Posts

Une affaire de famille

L1 / TOULOUSE :

Une affaire de famille

Aurélien CANOT - jeudi 16 octobre 2008 - 13h30

Jacques Abardonado n'est pas surpris de voir André-Pierre Gignac exploser en ce début de saison. Cousin du buteur toulousain, « Pancho », fier du retour de « Dédé » au premier plan, lui prédit un bel avenir.

Fortunes diverses pour Jacques Abardonado et André-Pierre Gignac il y a quinze jours. Tandis que le premier, qui avait déjà manqué son tir au but contre Vannes en Coupe de la Ligue dans la semaine, marquait contre son camp le seul but du derby entre Lille et Valenciennes, le second donnait à mille kilomètres de là la victoire à Toulouse contre Auxerre. Gignac, en marquant son cinquième but de la saison, permettait même au Téfécé de revenir à deux longueurs de Lyon. De quoi inspirer le respect d'Abardonado. Appartenant comme le buteur toulousain à la communauté des gens du voyage, « Pancho » connaît bien Gignac. Et pour cause, les deux hommes sont cousins. De sept ans son aîné, Abardonado suit donc très attentivement la carrière de l'ancien Lorientais.

Même lorsqu'il était à Nuremberg, le défenseur valenciennois n'avait d'ailleurs pas perdu une seule miette d'une première saison toulousaine complexe pour Gignac. « En Allemagne, je suivais ce qu'il faisait, je regardais les matchs. Il a beaucoup pris dans la gueule dans les journaux. Son papa en a beaucoup souffert. » Abardonado fait évidemment référence à tout ce qui avait été dit sur le compte de son cousin après que ce dernier a rejoint Toulouse et non Lille comme prévu. Un dur moment à passer pour l'ancien Lorientais, qui ne s'est pas laissé abattre pour autant. « Je savais qu'il allait avoir une réaction d'orgueil car je connais la mentalité de la famille. Il a travaillé comme un malade. La première année, quand tu arrives dans un club, c'est toujours difficile. Mais il a cru en lui alors qu'il aurait très bien pu partir. Il a persisté et ce qui lui arrive maintenant est tout à fait logique. »

Le natif de Marseille est d'autant moins surpris qu'il avait rapidement décelé en son cousin un futur grand. « Il est complet, il a tout : la puissance, les deux pieds, le jeu de tête. En plus, il va se bonifier au fur et à mesure des semaines et va devenir encore plus performant. S'il continue comme ça, il va déplacer des montagnes à lui tout seul. » Après avoir vibré au rythme de la progression de « Pancho », la famille Abardonado-Gignac est donc rythmée aujourd'hui par les exploits du « petit Dédé » comme tout le monde le surnomme. Avec pour les deux hommes un point commun majeur : le caractère. « Pour nous sortir du terrain, il faut nous tuer. Si tu ne nous crèves pas, nous mourrons sur la pelouse. » Avant cela, Gignac aura peut-être le temps de réaliser la somptueuse carrière que lui promet son cousin.

Link to comment
  • 1 month later...

http://fr.sports.yahoo.com/19112008/70/lig...-d-attaque.html

Ligue 1 - Gignac est d'attaque

Eurosport - mer, 19 nov 11:05:00 2008

Auteur d'un doublé face à Grenoble (2-0), samedi, André-Pierre Gignac confirme sa résurrection après une année noire. Avec déjà huit buts au compteur, l'attaquant porte le TFC dans le haut du classement à une belle 5e place. S'il ne veut pas s'enflammer, les ambitions sont de retour.

Si Toulouse caracole en haut du classement (5e), ça n'est sans doute pas étranger à la formidable réussite d'André-Pierre Gignac. Avec huit buts en 14 matches, qui peut se targuer de faire mieux ? Karim Benzema (9) et... c'est tout. Après un doublé face à Grenoble (2-0), le voilà qui tutoie le Bordelais Fernando Cavenaghi et le Parisien Guillaume Hoarau. "Ça fait plaisir. Je ne suis plus qu'à un but de mon record en L1 (9 buts en 37 matches avec Lorient en 2006-2007) mais je ne me pose plus trop de questions par rapport à la saison catastrophique que j'ai passée la saison dernière. Je vais continuer à prendre les matches les uns après les autres" , assure-t-il.

Car sa réussite actuelle a tout d'une résurrection. Encensé trop rapidement, l'attaquant sort d'une saison noire avec le TFC. Dans l'ombre de Yohan Elmander, il n'avait trouvé le chemin des filets qu'à deux reprises en 28 apparitions. Victime des choix tactiques d'Elie Baup, pris en grippe par le public, Gignac envisage même un départ, au mercato (en prêt à Lorient) puis à l'intersaison (Lens). "J'avais lâché mentalement, dans le comportement aussi. Mais on n'efface pas comme ça six mois catastrophiques", explique-t-il. Mais, sous la houlette d'Alain Casanova, il a su se remettre en selle. "Je me sens bien dans cette équipe où j'ai la confiance de tout un groupe", raconte-t-il encore.

"Ça commence à devenir sérieux"

Dans son sillage, Toulouse revit lui aussi. Les Violets, que l'on promettait à une nouvelle saison galère après les départs d'Elmander ou Emana, surprennent. Le revers subi face à Lyon (0-3) dès la première journée n'avait rien de rassurant. Mais, depuis, Gignac enchaîne les bonnes performances et porte l'équipe à bout de bras. Sur les 25 points engrangés cette saison par le TFC, 14 peuvent être imputés directement au buteur maison. C'est dire son influence. Et les Toulousains pointent aujourd'hui à seulement un point de Marseille. "Ca commence à devenir sérieux. Il faut que l'on prenne le plus de points possible d'ici à la trêve pour tout lâcher en deuxième partie de saison. Si on continue sur cette lancée, pourquoi ne pas viser une place dans les...dix premiers ?", peut sourire le Martégal.

Les ambitions personnelles pourraient également venir. Même si, pour l'instant, il ne veut pas y songer. Un titre de meilleur buteur ? Il n'y pense pas. "Je ne vise rien du tout, je veux juste être le plus performant possible à tous les matches", tempère Gignac. L'équipe de France ? Pourquoi pas. Mais Raymond Domenech, qui était passé il y a quelques temps pour son fan numéro 1, lui a pourtant préféré Steve Savidan pour affronter l'Uruguay, mercredi. "Il le mérite. Cela prouve que la porte est ouverte à tout le monde et que le travail paie", se réconforte l'ancien Lorientais. Mais il sait désormais que la route est encore longue.

A.P. / Eurosport

allez voir les commentaires qui suivent l'article, c'est quelque chose :crylol:

Link to comment
oui j'ai vu jouer Gignac cette année au parc et comme d'hab j'ai vu un tricheur!

C'est un pauvre typa sans aucune moralité. La mentalité d'un gamin de 10ans.

Pas d'honneur aucune classe. Il ne supporte pas la comparaison avec Hoarau AL plus belle mentalité du foot français de ces 10 dernières années.

T'en veux du mouton... :crylol:

Edited by marco
Link to comment
Ouais eh ben je les ai vu ces commentaires et la plupart sont franchement pitoyables. On est pas aimés et ça se voit...

sans tomber dans de la paranoïa à deux balles, je crois que le fait qu'on soit 1er en rugby et très bien placés en foot (soit les 2 sports principaux en France, du moins médiatiquement) nous attire quelques inimitiés.... :crylol:

Link to comment

Génial Gignac !

André-Pierre Gignac (Toulouse FC) et Guillaume Hoarau (Paris SG) ont signé leur deuxième doublé de la saison et comptabilisent huit buts cette saison après la 14e journée de Ligue 1. Seul Karim Benzema (OL) fait mieux avec 9 buts en tête du classement des buteurs.

Réunie le 19 novembre 2008, la Commission d'Organisation des Compétitions a homologué les buteurs de la 14ème journée de Ligue 1.

Les attaquants français de Ligue 1 affichent une forme resplendissante. Alors que Karim Benzema (Olympique Lyonnais) poursuit sa série avec un troisième but en quatre journées pour afficher un brillant total de neuf réalisations cette saison en tête du classement officiel des buteurs, André-Pierre Gignac (TFC) et Guillaume Hoarau (PSG) restent au contact. Face au GF38, Gignac a marqué ses 7e et 8e buts et s'est offert un second doublé cette saison après celui de la 6e journée contre le FC Sochaux-Montbéliard. A Deschaseaux face à son ancien club le HAC, Hoarau a également signé son second doublé de la saison toujours à l'extérieur, après celui réalisé à l'OM (10e journée). Le Parisien comptabilise aussi huit buts au classement.

Un troisième joueur compte également huit réalisations au compteur cette saison, Fernando Cavenaghi (FC Girondins de Bordeaux), buteur à Gerland contre l'OL pour la deuxième année consécutive. Ce qui fait que quatre joueurs se tiennent désormais en un but en tête d'un classement à suspense. A la cinquième place figure Steve Savidan (SM Caen), auteur de son 7e but de la saison contre l'ASNL

http://www.lfp.fr/ligue1/lireArticle.asp?o...idArticle=11441

Link to comment
  • 4 weeks later...

Un trio d'enfer en tête du classement

La lutte est intense pour la place de meilleur buteur. André-Pierre Gignac (Toulouse FC), Guillaume Hoarau (Paris Saint-Germain) et Fernando Cavenaghi (FC Girondins de Bordeaux) totalisent dix buts à l'issue de la 18ème journée de Ligue 1.

Réunie le 17 décembre 2008, la Commission d'Organisation des Compétitions a homologué les buteurs de la 18ème journée de Ligue 1.

Ils sont désormais trois à totaliser dix buts à l'issue de la 18ème journée de Ligue 1. Après Guillaume Hoarau (PSG) à l'issue de la journée précédente, André-Pierre Gignac (Toulouse FC) et Fernando Cavenaghi (FC Girondins de Bordeaux) ont porté leur total à deux chiffes. Auteur d'un doublé contre l'AS Saint-Etienne, Gignac est même devenu le nouveau leader du classement. A égalité avec Hoarau sur les trois premiers critères de différenciation (nombre de buts marqués, nombre de buts marqués sur penalty, nombre de matches durant lequel le joueur a marqué), l'attaquant du TFC devance celui du PSG au bénéfice d'un temps de jeu un peu moins important.

Derrière ce trio, Karim Benzema (Olympique Lyonnais) occupe la quatrième place avec neuf buts, juste devant Michel Bastos (LOSC, 8 buts) qui poursuit sa série impressionnante avec un but marqué à chaque match depuis la 15ème journée.

http://www.madeinfoot.com/infos/redirect.php?actu=5905651

Link to comment

samedi 20 décembre 2008 - 20h51

Nice et Toulouse, à la quête d'une place européenne, ne sont pas parvenus à se départager. Grâce à leur détermination, les Niçois ont ramené un point mérité de la Ville Rose. Gignac a lui encore été auteur d'un match énorme.

Dans les coulisses du Stadium

-Des émissaires de Tottenham devaient être présents dans les travées du Stadium pour superviser une nouvelle fois l'attaquant toulousain André-Pierre Gignac

source foot365

Link to comment
samedi 20 décembre 2008 - 20h51

Nice et Toulouse, à la quête d'une place européenne, ne sont pas parvenus à se départager. Grâce à leur détermination, les Niçois ont ramené un point mérité de la Ville Rose. Gignac a lui encore été auteur d'un match énorme.

Dans les coulisses du Stadium

-Des émissaires de Tottenham devaient être présents dans les travées du Stadium pour superviser une nouvelle fois l'attaquant toulousain André-Pierre Gignac

source foot365

A moins de 50 M on discute même pas :grin:

Link to comment

Il faut saluer la pef de Gignac , car bien souvent il va chercher lui meme le chemin du but, et fait un travail de forcené sur tout le front de l'attaque. A la différence de Hoarau( et sans sous estimer le travail de ses coequipiers ) il n'a pas un Guly et un Rothen pour l'alimenter ou Benzema avec Guovou ou Junhino .

Je note cependant que l'entente Gignac - Bergougnoux semble donner des signes interessants pour le futur.

Chapeau donc a Dédé et en dehors de notre métronome Didot, il faut saluer les progrès de Sissoko et de Capoue en pleine ascension , je crois que l'équipe monte en puissance et si ils restent aussi humble que dans la première partie du championnat, nous pourrons etre fiers d'eux en fin de saison car ily a une marge de progression .

Link to comment
Gignac meilleur buteur à la trêve...

Je fais appel aux pépés du forum mais je crois que c'est historique pour le tef..

Chapeau Gignac!!!

Il est énorme, puissant... un vrai buteur, renard des surfaces...

Il y en a peu des joueurs comme ca et si il poursuit sur ce rythme le mercato va etre chaud chaud...

c'est vrai qu'hier soir je me suis cette réflexion: il marque un but sur un ballon qui traine dans la surface ca peut être du bol quand tu en mets autant c'est qu'il y a un sens du placement et une concentration et une envie d'être au bon endroit pour les récupérer au cas ou et les mettre au fond :grin:

Link to comment

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...