Jump to content

Topic etymologie


Guest

Recommended Posts

Apres le "hui" de "ajourd'hui", dans les curiosités, je vous propose le "ores" de "d'ores et déjà", encore un qu'on ne trouve que la.

Il vient bien sur de "heure". Mais ce qui est surprenant, c'est où on trouve des dérivé : dorénavant (de l'heure et en avant), encore (hinc ad horam), désormais, lors et lorsque!

Autre curiosité : le fur de "au fur et à mesure". mais le match a commencé donc plus tard.

Link to comment
Apres le "hui" de "ajourd'hui", dans les curiosités, je vous propose le "ores" de "d'ores et déjà", encore un qu'on ne trouve que la.

Il vient bien sur de "heure". Mais ce qui est surprenant, c'est où on trouve des dérivé : dorénavant (de l'heure et en avant), encore (hinc ad horam), désormais, lors et lorsque!

Autre curiosité : le fur de "au fur et à mesure". mais le match a commencé donc plus tard.

0.jpg

Link to comment
  • 3 months later...

comme le sens des mots évolue, je me demande s'il en est de même des smileys, qui sont des signes caractérisé par une non arbitrarité a priori (le signe renvoie à une réalité, contrairement aux mots qui n'ont pas de lien logique avec la réalité à laquelle ils renvoient, sauf exception).

Par exemple comment ça se fait que le smiley ninja signifie ce qu'il signifie désormais...

:baroque:

Link to comment
comme le sens des mots évolue, je me demande s'il en est de même des smileys, qui sont des signes caractérisé par une non arbitrarité a priori (le signe renvoie à une réalité, contrairement aux mots qui n'ont pas de lien logique avec la réalité à laquelle ils renvoient, sauf exception).

Par exemple comment ça se fait que le smiley ninja signifie ce qu'il signifie désormais...

:baroque:

qu'est-ce que ça signifiait au départ ?

pour moi ça a toujours marqué l'ironie...

Link to comment
  • 4 weeks later...

curieux l'évolution de le phonologie des mots.

Il n'y a pas plus de raison de prononcer le "l" de calcul que celui de cul.

Les deux ont perdu leur suffixe latin "us", les deux ont bons nombres de dérrivés (calculer, culotte).

Peut-etre le fait qu'il y ai un verbe maintient l'habitude, comme avec cumul, par exemple.

Mystère.

Dans ce topic, je fait des post tres baroquiens, décidément.

Link to comment

tu l'ignores surement, mais ton post est intéressant :ninja:

Parceque si tu devait faire un diminutif de "enculer", ce pourrait tout à fait être l'encul, avec le "l" prononcé.

d'ailleurs : le recul!

Link to comment

tu l'ignores surement, mais ton post est intéressant :ninja:

Parceque si tu devait faire un diminutif de "enculer", ce pourrait tout à fait être l'encul, avec le "l" prononcé.

d'ailleurs : le recul!

Peut-être que le l final a disparu avec les expressions comme cul-de-sac ou cul-de-bouteille au fur et à mesure... Peut être que je dis une grosse connerie aussi, hein :grin:

Link to comment

Peut-être que le l final a disparu avec les expressions comme cul-de-sac ou cul-de-bouteille au fur et à mesure... Peut être que je dis une grosse connerie aussi, hein :grin:

bin c'est à dire que tu mets probablement la charrue avant les boeufs!

l'expression cul de sac, figée, utilise déjà cul sans le "l". Il m'étonnerait qu'à une époque donnée, on ait pu dire cuL, en prononçant le "l", mais cul de sac sans le prononcer. C'est le mot courant qui dirige l'expression j'aurais tendance à dire, avant que celle ci ne soit complétement indépendante.

En parlant d'expression figée, je fais une faute d'orthographe depuis toujours : j'écris parceque tout attaché. On m'a dit récemment que le "que" ne devait pas être attaché. C'est quoi ce bordel... "parce" tout seul ça rime à rien!

Link to comment

bin c'est à dire que tu mets probablement la charrue avant les boeufs!

l'expression cul de sac, figée, utilise déjà cul sans le "l". Il m'étonnerait qu'à une époque donnée, on ait pu dire cuL, en prononçant le "l", mais cul de sac sans le prononcer. C'est le mot courant qui dirige l'expression j'aurais tendance à dire, avant que celle ci ne soit complétement indépendante.

En parlant d'expression figée, je fais une faute d'orthographe depuis toujours : j'écris parceque tout attaché. On m'a dit récemment que le "que" ne devait pas être attaché. C'est quoi ce bordel... "parce" tout seul ça rime à rien!

D'ailleurs, j'imagine qu'au départ, le par et le ce devaient être détachés aussi.

Par ce que, pour cette raison.

Link to comment
Guest Patcoco

curieux l'évolution de le phonologie des mots.

Il n'y a pas plus de raison de prononcer le "l" de calcul que celui de cul.

Les deux ont perdu leur suffixe latin "us", les deux ont bons nombres de dérrivés (calculer, culotte).

Peut-etre le fait qu'il y ai un verbe maintient l'habitude, comme avec cumul, par exemple.

Mystère.

Dans ce topic, je fait des post tres baroquiens, décidément.

Peut être c'est parce qu'on peut remplacer le mot cul par Q. :unsure:

Raz le cul ou Raz le Q :ninja:

Link to comment
  • 1 month later...

dépecher date du 13e, se dépecher du 15e.

l'origine de dépecher, c'est le contraire d'empecher 'prendre au piege par le pied'.

en cherchant ça j'ai trouvé que antipode, ca voulait dire "qui a les pieds à l'opposé". ^_^

Link to comment

je me pose des questions au sujet du genre des pays, pourquoi on dit le portugal et pour quoi on dit la france ?

Le genre des mots, c'est quelque chose d'assez obscur et, à mon avis, de spontanné. Invente un nom de pays, tu verras de suite s'il est masculin ou féminin. Je me suis déjà posé une question similaire, mais dans l'autre sens : quand on invente un objet, comment on choisit s'il va etre masculin ou féminin? Par exemple, si je crée un objet qui transpone (cherchez pas, ca veut rien dire), vais-je l'appeler un transponeur, ou une transponeuse. Voilà de quoi méditer.

Link to comment

Le genre des mots, c'est quelque chose d'assez obscur et, à mon avis, de spontanné. Invente un nom de pays, tu verras de suite s'il est masculin ou féminin. Je me suis déjà posé une question similaire, mais dans l'autre sens : quand on invente un objet, comment on choisit s'il va etre masculin ou féminin? Par exemple, si je crée un objet qui transpone (cherchez pas, ca veut rien dire), vais-je l'appeler un transponeur, ou une transponeuse. Voilà de quoi méditer.

Ca dépend ce que ça transpone.

Si ça transpone des bougons (cherche pas ça veut rien dire) alors on dira un transponeur, pour qu'il ait le même genre que ce qu'il transpone.

Mais si ça transpone des timalines (toujours rien) alors ce sera une transponeuse.

Par contre, si ça peut transponer des biclots et des voutines alors là, on a un dilemme :unsure:

Link to comment

Le genre des mots, c'est quelque chose d'assez obscur et, à mon avis, de spontanné. Invente un nom de pays, tu verras de suite s'il est masculin ou féminin. Je me suis déjà posé une question similaire, mais dans l'autre sens : quand on invente un objet, comment on choisit s'il va etre masculin ou féminin? Par exemple, si je crée un objet qui transpone (cherchez pas, ca veut rien dire), vais-je l'appeler un transponeur, ou une transponeuse. Voilà de quoi méditer.

ouais je me pose aussi souvent la question pour les objets :rolleyes:

tout ça est beaucoup plus logique en anglais -_-

Link to comment

Ca dépend ce que ça transpone.

Si ça transpone des bougons (cherche pas ça veut rien dire) alors on dira un transponeur, pour qu'il ait le même genre que ce qu'il transpone.

Mais si ça transpone des timalines (toujours rien) alors ce sera une transponeuse.

Par contre, si ça peut transponer des biclots et des voutines alors là, on a un dilemme :unsure:

il est bon le con :lol:

(tiens je vais aller copyrighter ça)

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.