Jump to content

Le truc dont tout le monde se branle...


ClarkGaybeul

Recommended Posts

https://www.lepoint.fr/societe/savoie-des-enseignants-ne-souhaitent-pas-changer-le-nom-de-leur-college-pour-celui-de-robert-badinter-24-06-2024-2563774_23.php#11

Citation

« Ce sera plus évocateur pour les élèves que le nom d'une personnalité qu'ils ne connaissent pas. […] Le nom de Badinter risque malheureusement pour certains élèves d'évoquer un peu trop le nom de leur supermarché préféré », ont-ils jugé.

ils ont qu'à proposer Collège Tibo InShape, ça coche toutes les cases :ninaj: 

 

  • Thanks 1
  • Droling 1
Link to comment
Citation

Jeunes gens, prenez garde aux choses que vous dites.
Tout peut sortir d'un mot qu'en passant vous perdîtes.
Tout, la haine et le deuil ! - Et ne m'objectez pas
Que vos amis sont sûrs et que vous parlez bas... -
Ecoutez bien ceci :

Tête-à-tête, en pantoufle,
Portes closes, chez vous, sans un témoin qui souffle,
Vous dites à l'oreille au plus mystérieux
De vos amis de coeur, ou, si vous l'aimez mieux,
Vous murmurez tout seul, croyant presque vous taire,
Dans le fond d'une cave à trente pieds sous terre,
Un mot désagréable à quelque individu ;
Ce mot que vous croyez que l'on n'a pas entendu,
Que vous disiez si bas dans un lieu sourd et sombre,
Court à peine lâché, part, bondit, sort de l'ombre !
Tenez, il est dehors ! Il connaît son chemin.
Il marche, il a deux pieds, un bâton à la main,
De bons souliers ferrés, un passeport en règle ;
- Au besoin, il prendrait des ailes, comme l'aigle ! -
Il vous échappe, il fuit, rien ne l'arrêtera.
Il suit le quai, franchit la place, et caetera,
Passe l'eau sans bateau dans la saison des crues,
Et va, tout à travers un dédale de rues,
Droit chez l'individu dont vous avez parlé.
Il sait le numéro, l'étage ; il a la clé,
Il monte l'escalier, ouvre la porte, passe,
Entre, arrive, et, railleur, regardant l'homme en face,
Dit : - Me voilà ! je sors de la bouche d'un tel. -

Et c'est fait. Vous avez un ennemi mortel.

 

on pourrait penser ce poème écrit en écho aux phénomènes actuels liés aux réseaux sociaux, sauf que ça a été écrit par Victor Hugo il y a 2 siècles ^_^

 

 

 

 

Edited by Ekelund
Link to comment
  • 4 weeks later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.