Jump to content

Quel supporter etes vous?


Guest

Recommended Posts

Voici un petit sujet qui concernera tout le monde. Le but n'est pas de juger les uns ou les autres, de polémiquer mais juste de donner son point de vue. Car nous sommes tous ici supporter du TFC, mais avons, on l'a remarqué, des avis tres divergent sur la question.

Perso, je suis le tef depuis un peu plus d'une dizaine d'année maintenant. Le fait d'avoir connu des ascenseurs en série D1, D2, D1, National, L2, L1, j'ai surtout apprécié les enjeux et le suspens des classements extrêmes. J'aime bien le défi d'une saison qui s'annonce, ou qui se termine. Le ventre mou me blase terriblement en ce qui concerne le moyen terme, mais reste le long terme (saison suivantes) et le court terme (le plaisir d'un match a regarder apres l'autre).

J'aime pas trop critiquer l'arbitre, ni les théories du complot, ni les footix, ni les gens qui disent que les autres sont des footix :ninja:

A vous, allongez vous, et dites nous tout.

Link to comment

Pour ma part, je suit les violets depuis le début des années 90. J'avais 10 piges et j'ai commencé à les suivre par le biais de la radio (Sud Radio et Europe 1 avec du bon Sacomano...maintenant il me blase le type, il est trop rentrer dans sa caricature et les articles de la dépêche bien sûr). C'était rageant de ne pas pouvoir les suivre plus à l'étage supérieur (division1). Jouer contre les cadors de l'hexagone semblait alors presque innaccessible à l'époque...et lorsqu'on y parvenait, on y restait pas bien longtemps avec de multiples défaites dans la besasse. -_- On va dire que cela a fait de moi un supporter passionné et tenace, même si les résultat ne suivent pas.

Mon premier match au stadium était le fameux TFC-Laval en coupe de France sous une pluie battante...J'avais profité de places offertes par le club à mon école...C'est là que j'ai commencé a apprendre à accepter de devenir un supporter frustré. -_-

Mais bon après le drame de la double descente en National (j'ai bien cru sur le moment qu'ils avaient réussit (Dirigeants et Fédération) à anéantir mon cher TFC de la scène footbalistique (ce qui est arrivé au Perpignan de Chanlot :( ...ils ont plus que le rugby maintenant). Et cette épopée des Pitchouns hallucinante n'a fait que renforcer encore plus mon attachement à ce club...quelques soit les résultats à venir. (merci Sadran, Mombaerts et tous les jeunes pousses qui ont contribué à ce miracle :blush:).

Comme beaucoup ici, j'adore les saisons qui se terminent avec un gros enjeu à la clé (même si jouer le maintient sur des matchs couperets est assez usant pour les nerfs...par peur de voir ressurgir les vielles années de galère à l'étage inférieur avec notamment une non accession en L1 malgré une saison plus qu'honnorable sous la houlette de Courbis où l'on se fait enfler pour une histoire d'éclairage...p'tain de Gueugnon :angry:...heureusement, cela "c'est équilibré" quelques années plus tard à Nantes :ninja:. En terme d'émotion, depuis le début des années 2000, je pense que l'on a bien été servi.

Sinon, pour en revenir au sujet, je croit que je suis un supporter passionné qui s'enflamme assez vite à chaque victoire, tout comme je me désespère à la moindre défaite...car elle nous éloigne à chaque fois un peu plus d'un potentiel titre que j'espère savourer au moins une fois dans ma vie.

J'aime critiquer les arbitres quand ils font les baltringues (Vessière, Enjimi, Lannoit & Co) ...ils font tout pour aussi :ninaj: .

Je crois aussi aux théorie du complot -_- (parcequ'ils ont peur que le Tef devienne le futur Nbr 1 dans l'hexagone...ça arrivera un jour :lol: ) car les coïncidences sont trop nombreuses et s'imbriquent toutes comme par hasard -_-

J'aime pas mes compatriotes qui acceptent de voir un match au stadium pour pester tous le match contre nos joueurs (style...t'ain il est nul lui il sait pas faire une passe à 3 mètre...où encore allez Bergou, avance un peu, enlève la caravane.) comme pour essayer de dégouter complètement le reste des supporters qui croit encore à un sursaut de ces joueurs.

J'aime lire les messages des supporters qui arrivent à te faire oublier une mauvaise passe par dérision ou ceux qui annonce la fin des temps après chaque défaite...ça montre bien que ce club passionne tout autant d'autres personne comme moi. Je préfère cela à l'indifférence qui est pour moi le pire des trucs pour un supporter. Parfois, j'ai l'impression que l'on se retrouve tous dans les divers sujets du forum comme pour faire notre propre thérapie de supporter chacun à sa façon...Et oui, on est tous tombés dedans quand on été petit.

Sinon, il serait p'têt intéressant d'ajouter un sondage en essayant de définir les différentes type de supporters ?

Comme par exemple:

1-Les sanguins, il faut que ça geule, et cris un max dans les tribunes

2-Les VIP, avec un bon p'tit coctail bien au chaud

3-Les discrets, la passion est intérieure

4-Les occasionnels, notamment pour les TFC-OM :ninaj:

5-Les râleurs, toujours insatisfait tant qu'on aura pas gagné la LdC

6-Les résignés, car on restera des looseurs ;)

7-Ne se prononce pas :grin:

Edit: Oulala pitain le pavé que j'ai pondu. Désolé. :ninja:

Link to comment

pour l'instant assez d'accord avec les messages précédents;

mais si ce sujet est pour l'instant consensuel, ça ne devrait pas durer,

car il y a plusieurs façons d'être supporter et elles sont très différentes entre elles;

et accepter les différences n'est pas évident pour tout le monde

Link to comment

Je suis nés à Toulouse, donc tout naturellement, je me suis tourné vers ce club dés mon enfance.

J'aime ce club, cette ville, cette équipe, bien qu'elle ne le rende pas tout le temps bien mais comme je dis souvent, si j'avais envie de ne pas me triturer l'esprit pour un match de foot, j'irai supporter le barça.

Je rêve d'une soirée au stade de France, de voir enfin mon équipe sur le devant de la scène. Je ne désespère que cela arrive un jour. Mais après comme dans tout les sports, il faut un premier et un dernier.

J'essaie le plus souvent de faire une critique collective de l'équipe, je n'aime pas prendre de joueur en grippe. Ça ne sert à rien, et si la saison suivante, il te fait une saison de ouf, tu as l'air d'un con (ex: Gignac)

Je n'ai jamais sifflé l'équipe ou un joueur en particulier, même quand celui ci a quitté le club, je trouve ça idiot et inutile. Je préfère gaspiller ma salive à encourager les joueurs du tef.

Après je râle, je n'aime pas gagner sans le mérité. Je vais pas dire qu'on a bien joué si on a mis un but de raccroc à la 89ieme.

Quand on descend un joueur alors que je trouve que de mon coté, son match n'est pas si médiocre que cela, je le défends, même si personne ne comprends pourquoi je dis ca (Pentecôte contre le shaktar qui se créer je ne sais combien d'occasion)

Pour résumer, je râle, je râle et je râle, le joueur où ça n'arrivera plus, c'est qu'on ne sera pas très loin de la perfection :ninja:

Link to comment

Perso, je me retrouve beaucoup dans le début de la description de Coolbool et comme Bad j'ai commencé à les suivre en 90/91. Avant, je savais que le tef c'était Rocheteau, Passi, Stopyra... une annexe de l'équipe de France (que je suivais pas plus) quoi. Pour moi le foot, ca se résumait à Olive et Tom et à une collection de joueurs Paninis que je connaissais presque jamais. Un jour, un pote m'a dit "t'as vu le tef? ils sont derniers". Ca m'a soufflé car j'imaginais pas que la situation s'était aussi dégradée. C'est ca qui a lancé mon interet pour le tef.

Peu après, premier match au Stadium, un TFC-Montpellier 0-0 qui allait lancer une belle série de purges que j'aurais l'occasion de voir. J'ai connu le tef sur Sud Radio, dans le noir au fond du lit sur mon radio reveil a tripper sur des saison à 4 victoires (sisi!), dans les résumés 10 secondes de telefoot ou dans les articles de la plume alambiquée de Christian Raillhac. Je suis véritablement tombé "amoureux" du tef avec l'épopée des Pitchouns.

J'ai eu l'occasion de découvrir l'histoire du tef au cours depuis 1937 via des vidéos, des résumés, des photos, des articles, des bouquins, des recits d'anciens... et donc, même si j'ai grandi avec un tef peu flamboyant, je sais ce qu'ont été les très brèves périodes de réussite du TFC. Je sais aussi quelles sont les longues périodes de galère qu'ont pu connaître ce club. Je l'ai toujours à l'esprit quand j'analyse un match et j'essaye toujours d'avoir un raisonnement à long terme.

Sinon, je suis allergique a ces éternels insatisfaits prêts a utiliser la mauvaise foi pour dénigrer leur soit disant club de cœur. C'est un truc que je n'accepterais jamais et j'estime qu'il y a suffisamment d'adversité à surmonter pour le TFC pour avoir besoin d'aller en chercher chez nous, mais sinon globalement, les mecs qui critiquent le tef de manière intelligente ne me gênent pas et j'essaye toujours de tenir compte de leur remarque dans mes raisonnements.

Link to comment

je suis le Tef depuis 73 quand ils jouaient la montée en L1 avec le Red Star et le PSG (c'était l'UST à l'époque). Je suis né à Toulouse et cela a toujours été mon club, j'y ai joué en pupilles et minimes.

Mes souvenirs les plus forts sont la montée en 82 (avec un but sur penalty dans les arrets de jeu contre Blois lors de l'avant dernière journée alors qu'on en avait loupé un contre Ajaccio lors du match précédent) et la troisième place il y a trois ans ainsi que la 1/2 finale de coupe en 85 contre le PSG. J'ai évidemment encaissé les purges, comme tout le monde en me disant que cela fait partie de la vie d'un club. Quand je vois la situation de Nantes (mon 2ème club préféré), on se dit que la roue tourne tout le temps, même quand on est une place forte du foot.

J'avais été scandalisé par la rétrogradation en National (seul moment où j'ai cru à la théorie du complot) mais l'épopée des Pitchouns en National ne m'avait pas forcément fait vibrer plus que ça (allez-y lapidez moi -_- ). Pour moi on n'avait rien à faire à ce niveau et je trouvais presque normal qu'on s'en sorte au bout d'un an (et difficilement si mes souvenirs sont bons). La remontée en L1 au bout d'un an m'avait par contre espanté...

Je sais gré à l'équipe actuelle de nous maintenir en L1 tout en regrettant qu'on ne passe pas le même palier que Lille remonté peu avant nous et qui, que ce soit avec Puel ou Garcia, se cale tous les ans dans les 5 premiers avec à mon goût un jeu plus plaisant à voir et plus de valeurs mentales. C'est vers cela que je voudrais que mon équipe tende. Aujourd'hui on vit une saison un peu morne où on ne joue rien et même si j'ai appris à relativiser (l'âge), cela m'agace un peu.

Je rêve surtout d'une victoire en coupe de France au SDF...

Link to comment
je suis le TFC depuis la saison 1990/1991 il me semble... bref, j'ai pas connu les années dorées, j'ai eu droit d'entrée aux saisons ascenseurs...

j'aime pas qu'on parle mal de mon club, et je le défends autant que possible tout en admettant des évidences, et sans chercher à faire croire qu'on est les meilleurs... mais je préfère supporter mon club qu'une autre équipe sous prétexte qu'elle est plus forte...

je ne vais pas toujours au Stadium, et je fais rarement des déplacements... si je dois me déplacer pour les voir, le déplacement doit aussi être un prétexte pour visiter une ville ou faire la fête...

au Stade, je gueule, je râle, j'encourage, mais je vais pas insulter un joueur, ou l'entraineur... j'ai très rarement sifflé un joueur...

j'aime pas qu'on vienne expliquer qu'un joueur est nul, et j'aime pas les gens qui ont les clés pour tout arranger quand ça va pas bien, qui viennent proclamer leurs vérités... pourtant j'aime discuter avec d'autres passionnés, à condition qu'ils restent mesurés dans leur propos et humbles...

Je me retrouve dans cette description. Sauf que j'ai commencé à suivre le TFC un peu plus tard, vers 93/94 environ. Même si j'ai eu la chance de voir un certain TFC-OM avec Fabulous Fab dans les buts, ce devait être la saison 91-92 (défaite 2-0 et sans Barthez on prenait valise !).

Et je ne fais pas les déplacements.

Link to comment

Je suis vraiment le Tef depuis la saison 1987-88, je me rappelle du premier match TFC-Montpellier (gagné 3-1). Se sont enchainées ensuite les saisons moyennes puis les années yoyo. :ninja:

Quelque part, commencer avec ça, ça permet de relativiser des périodes comme maintenant. :huh:

Link to comment

Depuis quand tu supportes le TFC? : 1992, 1993, un ami était dans les groupes de supporters de l'époque et m'a transmis l'amour du club et du maillot, mais j'ai des souvenirs de matchs au stadium contre Monaco ou jouait Bravo à l'époque, un trèèèèèè lointain souvenir d'avoir vu jouer Robert Pintenat.

J'écoutais les matchs sur Sud Radio tous les samedis soir, ces année 1990, que du bonheur :huh: , avec des loupé de Lada seul devant les cages (contre Montpellier il me semble) ou des matchs de coupe de la ligue contre Nimes (je crois) ou après une ouverture du score par Courtois dès le début du match, le vide sidéral par la suite, sous un froid polaire, que des souvenirs je vous dis :blush:

Je n'ai pas été voir de match lors de l'époque du national, trop écoeuré, mais je suivais les résultats.

Pourquoi le TFC: je suis Toulousain, c'est mon club, c'est ma ville.

Le TFC parce que tu aimes le foot en général? non parce que c'est le club de ma ville, le reste...

Le stadium? : de temps en temps avec des amis, sinon j'écoute le match, je suis le forum avec plaisir les jours de match, et j'essaie de lire tout ce qui touche au TFC dans la presse.

Je n'ai jamais sifflé l'équipe ni un joueur (de mon club ou adversaire)

Déplacements? non jamais

Un souhait? que le TFC gagne une coupe nationale, ce sera un bon début, et que le club à terme, fasse partie de façon régulière des 5 à 6 premiers du championnat.

un choix à faire: la France championne du monde et d'europe ou le TFC gagne la coupe de France ou de la ligue? le Tèf gagne la coupe de France ou de la ligue!

:ninja:

Link to comment

Chapitre 1 : intérêt lointain pour le Tef fin 70 début 80 avec les Pintenat Boys et les barrages contre le Tours de Délio Onis.

Chapitre 2 : intérêt plus rapproché avec la montée en 1982, l'épopée de l'équipe de France en 82, le début de l'aventure des Soler-Lopez Boys avec comme fin de ce Chapitre, la défaite contre le PSG en 1985 en 1/2 de coupe de France.

Chapitre 3 : intérêt plus présent avec comme attitude, celui du petit con de la famille qui regarde quoi qu'il arrive Téléfoot pour ne pas manquer les 3 minutes de Frédéric Jaillant. Je badait la dépêche de Christian Raillhac, sud radio de Jean-Louis Vergé. C'est l'époque dorée du Tef. La belle équipe de France (84-86). Fin de ce Chapitre, vers 1989.

Chapitre 4 : Implication dans différents Kops : Ultras Violets, Ultras Occitans, West Kop, West Boys avec des déplacements un peu partout : à Monaco (mythique), Cannes (très chaud), Nantes, Sainté (Bus brûlé), Guingamp (terrible retard), Marseille, Bordeaux (culé Vessières), Montpellier etc etc Malheureusement, ce TFC là est très palot avec des interdictions de recrutement à gogo. fin du Chapitre vers 1995.

Chapitre 5 : fin de l'implication physique car incompatible avec vie familiale, mais subsiste un fervent inconditionnel des violets qui a horreur de ceux qui ne cessent de critiquer notre équipe pour le plaisir de critiquer. Fin du chapitre... à ma mort.

Voilà, je me suis livré.

Ah aussi, j'ai le cur qui bat comme un fou dès que le Tef passe à la TV.

Link to comment

Premier soir au stadium: but de la victoire de Claude Deplanche sur corner dans les dernières minutes. Depuis je n'ai plus décroché, pour le meilleur et pour le pire. Presque 30 ans dérrière ce club et toujours autant d'intérêt à voir les matchs des violets.

La période bénie: la génération Marcico, Stopyra, Bergeroo, Durand et cie où même l'équipe 2 avec Vinuesa et Segura nous faisait rêver (on pouvait à l'époque voir le match de la réserve juste avant celui de l'équipe 1).

Ce que j'attends de l'équipe? Avant tout un gros collectif plutôt que deux ou trois individualités, des jeunes issus du club et un projet de jeu: bref une politique de développement durable sans dégagement de CO2. C'est pourquoi j'aime beaucoup le duo Sadran/Casanova. :ninja:

Link to comment

Mon premier match j'ai dû y aller en 88.

Puis des évènements personnels ont fait que je m'y suis très attaché en 1990.

Voir Béto jouer, ce public plus fervent que maintenant, c'était extra. Des olas pendant certains matchs. La preuve que le jeu n'était pas aussi moche...

Même dans ces années là, malgré qu'on finissait dans le milieu de classement, on voyait de beaux matchs avec des buts. Des matchs à 4 buts pour nous. (chose que je n'ai plus revu depuis très très longtemps!!).

Je suis adepte du jeu à tendance offensive, d'où certaines frustrations que j'ai, et surtout en ce moment... Mombaerts, Baup, Casanova, tous trois ont une politique de jeu assez semblable, et ca me chagrine. J'aime bien Sadran dans certaines approches, je le respecte du fait qu'il ait remis le club dans le chemin de la L1, mais je ne partage pas beaucoup ses points de vue en matière de gestion d'effectif.

Link to comment
Des matchs à 4 buts pour nous (chose que je n'ai plus revu depuis très très longtemps!!)..

Bah quand même : Strasbourg-TFC 2 fois, TFC-Paris l'an dernier, TFC-Schirhein (même si c'est particulier).

J'ai pas souvenir de foison de matchs à 4 buts pour nous à la fin des années 80, début 90... un TFC-Paris en 90, un Saint-Etienne-TFC (bouffée d'oxygène dans une saison particulièrement morose et des conditions très speciales due à la mort d'un supporter) en 91 et le fameux barrage contre Lens. Je vois pas grand chose d'autre, mais j'en oublie surement.

Link to comment
Bah quand même : Strasbourg-TFC 2 fois, TFC-Paris l'an dernier, TFC-Schirhein (même si c'est particulier).

J'ai pas souvenir de foison de matchs à 4 buts pour nous à la fin des années 80, début 90... un TFC-Paris en 90, un Saint-Etienne-TFC (bouffée d'oxygène dans une saison particulièrement morose et des conditions très speciales due à la mort d'un supporter) en 91 et le fameux barrage contre Lens. Je vois pas grand chose d'autre, mais j'en oublie surement.

J'ai pris comme référence de la saison 1987-88 date du début du déclin jusqu'en 1995 (j'ai un livre) :

1987-88 : aucun 16ième attaque

1988-89 : TFC-CANNES : 4-1 // TFC-STRASBOURG : 4-0 13ième attaque

1989-90 : TFC-CANNES : 4-0 // TFC-PSG : 4-1 12ième attaque

1990-91 : ASSE-TFC : 1-4 16ième attaque

1991-92 : aucun 15ième attaque

1992-93 : aucun 13ième attaque

1993-94 : aucun 20ième attaque

1994-95 : D2

Ya pas foison... et je me souviens qu'on se faisait chier...

Link to comment
J'ai pris comme référence de la saison 1987-88 date du début du déclin jusqu'en 1995 (j'ai un livre) :

1987-88 : aucun 16ième attaque

1988-89 : TFC-CANNES : 4-1 // TFC-STRASBOURG : 4-0 13ième attaque

1989-90 : TFC-CANNES : 4-0 // TFC-PSG : 4-1 12ième attaque

1990-91 : ASSE-TFC : 1-4 16ième attaque

1991-92 : aucun 15ième attaque

1992-93 : aucun 13ième attaque

1993-94 : aucun 20ième attaque

1994-95 : D2

Ya pas foison... et je me souviens qu'on se faisait chier...

ok merci pour la recherche...

Faudra que je me fasse une liste des résultats facile à consulter pour ce genre de recherches :ninja:

Link to comment
Je me pose une question, enfin je la pose à Doberman:

Qu'appelle tu "critiquer pour critiquer"?

Ben il y en a qui trouvent un malin plaisir de toujours faire une remarque négative, même après une ou des performances remarquables....

J'en ai même trouvé quelques uns très critiques la saison passée....

Link to comment
Premier soir au stadium: but de la victoire de Claude Deplanche sur corner dans les dernières minutes. Depuis je n'ai plus décroché, pour le meilleur et pour le pire. Presque 30 ans dérrière ce club et toujours autant d'intérêt à voir les matchs des violets.

La période bénie: la génération Marcico, Stopyra, Bergeroo, Durand et cie où même l'équipe 2 avec Vinuesa et Segura nous faisait rêver (on pouvait à l'époque voir le match de la réserve juste avant celui de l'équipe 1).

Ce que j'attends de l'équipe? Avant tout un gros collectif plutôt que deux ou trois individualités, des jeunes issus du club et un projet de jeu: bref une politique de développement durable sans dégagement de CO2. C'est pourquoi j'aime beaucoup le duo Sadran/Casanova. :blush:

putain,les fameux "lever de rideau " a 18h30... c'était bien cool ça. Mon père me faisait partir de la maison a 17h30 pour le voir,mais j'etais pret des 16h . que de souvenirs.... :unsure::ninja:

Fallait partir tot pour pas se retrouver derrière les anciens poteaux du vieux stadium!

Link to comment
J'ai pris comme référence de la saison 1987-88 date du début du déclin jusqu'en 1995 (j'ai un livre) :

1987-88 : aucun 16ième attaque

1988-89 : TFC-CANNES : 4-1 // TFC-STRASBOURG : 4-0 13ième attaque

1989-90 : TFC-CANNES : 4-0 // TFC-PSG : 4-1 12ième attaque

1990-91 : ASSE-TFC : 1-4 16ième attaque

1991-92 : aucun 15ième attaque

1992-93 : aucun 13ième attaque

1993-94 : aucun 20ième attaque

1994-95 : D2

Ya pas foison... et je me souviens qu'on se faisait chier...

Il faut remonter un peu...j'ai souvenir d'un joli 5-0 face à Nîmes avec Lucien Favre à la baguette ou d'un incroyable 4-0 face au leader nantais après seulement 15 minutes de jeu ( :unsure: ) mais le fait est que dans les années 80 la moyenne de buts par match était supérieure, ce n'est pas seulement lié au TFC.

J'ai aussi souvenir d'un TFC-Sochaux 2-6 l'année de la remontée (un vrai massacre :ninja: ).

Cela dit je me souviens aussi de quantité de matchs pénibles au stadium dans les années 80 se terminant sur l'insupportable 0-1. Ou un autre un dimanche après midi où j'étais arrivé avec un coup dans le nez (gros déjeuner bien arrosé) et où j'étais bien joyeux jusqu'à un lob de 50m de El Haddaoui sur...Robin Huc?..et Nice repartant avec la victoire et moi avec la gueule de bois la plus rapide de l'histoire.

Link to comment
Il faut remonter un peu...j'ai souvenir d'un joli 5-0 face à Nîmes avec Lucien Favre à la baguette ou d'un incroyable 4-0 face au leader nantais après seulement 15 minutes de jeu ( :unsure: ) mais le fait est que dans les années 80 la moyenne de buts par match était supérieure, ce n'est pas seulement lié au TFC.

J'ai aussi souvenir d'un TFC-Sochaux 2-6 l'année de la remontée (un vrai massacre :ninja: ).

Cela dit je me souviens aussi de quantité de matchs pénibles au stadium dans les années 80 se terminant sur l'insupportable 0-1. Ou un autre un dimanche après midi où j'étais arrivé avec un coup dans le nez (gros déjeuner bien arrosé) et où j'étais bien joyeux jusqu'à un lob de 50m de El Haddaoui sur...Robin Huc?..et Nice repartant avec la victoire et moi avec la gueule de bois la plus rapide de l'histoire.

M'en rappelle tres bien,j'etais juste derriere le but de huc !!! Ca avait foutu en l'air le reste de la saison car si je me souviens bien,c'était le match de reprise apres la treve car il fut un temps (plutot une saison je crois) ou la ligue avait testé les matchs en hiver le dimanche apres-midi a 16h... je crois qu'on était 6 ième avant ce match,on a fini ventre mou à la fin ...

Link to comment
Ben il y en a qui trouvent un malin plaisir de toujours faire une remarque négative, même après une ou des performances remarquables....

J'en ai même trouvé quelques uns très critiques la saison passée....

OK, tu parles de ceux qui critiquent sans fondement.

Link to comment
J'ai pris comme référence de la saison 1987-88 date du début du déclin jusqu'en 1995 (j'ai un livre) :

1987-88 : aucun 16ième attaque

1988-89 : TFC-CANNES : 4-1 // TFC-STRASBOURG : 4-0 13ième attaque

1989-90 : TFC-CANNES : 4-0 // TFC-PSG : 4-1 12ième attaque

1990-91 : ASSE-TFC : 1-4 16ième attaque

1991-92 : aucun 15ième attaque

1992-93 : aucun 13ième attaque

1993-94 : aucun 20ième attaque

1994-95 : D2

Ya pas foison... et je me souviens qu'on se faisait chier...

Ben c'est ce que je disais. 4 matchs à domicile en 2 saisons avec 4 buts, je ne l'ai pas revu très très souvent depuis...

Pour moi il y avait plus d'effervescence dans les tribiunes que maintenant et on y voyait plus de spectacle.

Par contre tes stats sur les attaques sont intéressantes ensuite, comment peut-on faire penser à des journalistes qui ont connu qu'un Toulouse pauvre offensivement depuis toujours qu'on est enfin une équipe qui joue au foot normalement (tant offensivement que défensivement). Ca devient un peu plus normal qu'on nous taxe d'équipe défensive.

Link to comment

Mon premier match au stadium a été Tfc-Losc, l'année de la double rétrogradation, ma mère avait gagné 2 places à un jeu sur Sud Radio à l'époque, on avait pris une petite pillule 3-1, Bonilla c'était procuré x occasions mais n'en avait mis qu'un au fond.

S'en est suivi le national avec les résultats au petit matin sur la depeche (pas d'internet à l'époque!), la D2, le premier match au 7 deniers de la saison était contre Metz, il me semble, on les avait taulés et N'DOYE avait tentait un lobe du milieu de terrain qu'il avait failli mettre, c'était son premier et son unique bon match de la saison à mon avis!

Maintenant, je suis un peu moins les matchs, j'essaye de venir au stadium 1 ou 2 fois par an mais c'est pas facile quand on est émigré!

Merci ca ma fait du bien de raconter ma vie :unsure:

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...