Aller au contenu
tititolosa

Football sud-américain

Messages recommandés

Posté(e) (modifié)
il y a 10 minutes, Flolynyk a dit :

"Ils n'ont pas reconnu l'erreur à part l'erreur qu'ils ont reconnue". Allez, hein.

ils l'ont collé sur l'administratif (informatique ?) pas sûr une décision d'une commission. 

tu as lu le communiqué ? 

bref,ils se sont couverts en croisant les doigts qu'il n'y aura pas d'appel, en donnant une décision qui n'emmerde pas trop de monde -_-

Modifié par Footballeur82

Partager ce message


Lien à poster
Citation

Comunicado completo de la Conmebol:

En fecha 23 de agosto de 2018, la Unidad Disciplinaria, ha corroborado que el jugador Bruno Zuculini, actualmente prestando sus servicios al Club Atlético River Plate, mantiene vigente una suspensión por 2 (dos) partidos.

Por tanto, la misma deberá cumplirse en los siguientes partidos a disputarse en la presente edición de la Competición, o en su defecto se extenderá a la siguiente competición de la misma categoría conforme al Reglamento Disciplinario de la CONMEBOL.

Asimismo, en fecha 12 de febrero del corriente año, en respuesta a una consulta del Club Atlético River Plate, por un error administrativo, se omitió incluir al citado jugador como suspendido por 2 (dos) partidos.

Conforme a los informes de partidos remitidos por la Dirección de Competiciones de la CONMEBOL, hemos confirmado que el citado jugador ha disputado los siguientes partidos: - 28 de febrero de 2018 - Flamengo vs. River Plate - 05 de abril de 2018 - River Plate vs. Independiente Santa Fe - 19 de abril de 2018 - Emelec vs. River Plate - 26 de abril de 2018 - River Plate vs. Emelec - 3 de mayo de 2018 - Independiente de Santa Fe vs. River Plate - 23 de mayo de 2018 - River Plate vs. Flamengo - 9 de agosto de 2018 - Racing vs. River Plate.

Atendiendo a lo dispuesto en el Artículo 19.3 del Reglamento Disciplinario de la CONMEBOL, en los casos de alineación indebida de un jugador, ésta se aplicará únicamente si el equipo contrario interpone una reclamación oficial en el plazo de veinticuatro (24) horas de vez finalizado el encuentro. En ese sentido, ningún club que ha disputado los partidos citados precedentemente ha ejercido ese derecho quedando confirmados los resultados de los citados partidos.

 

Partager ce message


Lien à poster

je me suis mal exprimé, je voulais  dire que s'ils n'ont pas donnée match perdu, ce n'était pas parce qu'il concédait une erreur de leur part,

mais parce que le règlement dit qu'il faut un appel des autres clubs en 24h

Partager ce message


Lien à poster
il y a 24 minutes, Footballeur82 a dit :

ils l'ont collé sur l'administratif (informatique ?) pas sûr une décision d'une commission. 

 tu as lu le communiqué ? 

bref,ils se sont couverts en croisant les doigts qu'il n'y aura pas d'appel, en donnant une décision qui n'emmerde pas trop de monde -_-

Bah oui je l'ai lu, et donc, ils disent 
- qu'ils se sont gourrés dans la lettre
- que le joueur est bien suspendu, et que la suspension est donc pour maintenant

Donc :
- il y a bien eu erreur du système

- il y a bien eu erreur de la CONMEBOL dans la lettre
- il n'y a pas eu de suspension en Europe :lolol: 

Bref, si un club avait porté réclamation, ils auraient été bien dans la merde pour rendre une décision. 
 

Partager ce message


Lien à poster
Posté(e) (modifié)
il y a 4 minutes, Flolynyk a dit :

Bah oui je l'ai lu, et donc, ils disent 
- qu'ils se sont gourrés dans la lettre
- que le joueur est bien suspendu, et que la suspension est donc pour maintenant

Donc :
- il y a bien eu erreur du système

- il y a bien eu erreur de la CONMEBOL dans la lettre
- il n'y a pas eu de suspension en Europe :lolol: 

Bref, si un club avait porté réclamation, ils auraient été bien dans la merde pour rendre une décision. 
 

oui c'est plus sur le fait que j'avais compris que tu avais dit que  s'ils n'avaient pas donné match perdu, c'est car ils reconnaissaient une erreur de leur part (mauvaise information du club).

maintenant, il faut attendre de voir s'il y a quand même des appels de cette décision ;)

Modifié par Footballeur82

Partager ce message


Lien à poster
Posté(e) (modifié)

Hop, point hebdomadaire ! 
Depuis mardi dernier, un peu de Sudamericana, un peu de Libertadores, et du championnat au programme.

Copa Sudamericana :

Les 3 premiers huitièmes aller avaient lieu. 
Dans le premier, Banfield se déplaçait à Defensa y Justicia. Les locaux ont poussé tout le match, mais pas assez pour inquiéter le Taladro. Pas de but dans cette rencontre, tout se jouera au retour.
L'image du match nous vient de Falcioni, coach des visiteurs. Suite à un problème de santé, il ne peut gueuler comme il aimerait le faire. Qu'à cela ne tienne, il a trouvé la solution pour donner ses consignes :

Dans le second match,  San Lorenzo, qui on le rappelle s'est qualifié dans les bureaux de la CONMEBOL après avoir perdu ses 2 matchs en 16e, recevait les Uruguayens du Nacional. Et les cuervos ont fait un pas vers la qualif en l'emportant 3-1, grâce notamment à un doublé de Blandi, ex-Boca notamment, qu'on a aperçu chez nous rapidement sous les couleurs d'Evian, et qui a probablement été dégouté du football français par Pascalou. Une autre tête connue, chez les Uruguayens cette fois : le goal remplaçant n'est autre que notre ami Luis Mejia qui est donc toujours footballeur, c'est fou.
Enfin, dans le duel equatorio-colombien entre Quito et le Deportivo Cali, léger avantage aux Equatoriens qui se déplaceront en Colombie avec un petit but d'avance, après avoir gagné la première manche 1-0. 

En Libertadores avait lieu le dernier match aller de ces 8e de finale, faisons un petit point. 
Dans le duel argento-argentin, pas de but entre le Racing et River, malgré une grosse domination des joueurs de Gallardo. L'expulsion du capitaine Ponzio pour deux grosses fautes lui ayant valu des jaunes n'a pas arrangé les affaires des Millionarios. On note une importante victoire de l'Atlético Tucuman 2-0 face à l'Atlético Nacional Colombien, et de Boca sur le même score face aux Paraguayens de Libertad. Le club de coeur de sa majesté Luan Michel de Louza ont fait un grand pas vers la qualif en allant chercher une victoire 2-0 sur le terrain du Cerro Porteño. Ses anciens coéquipiers de Cruzeiro ont fait de même à Flamengo.
Les résultats complets :
Racing 0-0 River
Independiente 0-0 Santos
Estudiantes 2-1 Grêmio

Atl Tucuman 2-0 Atl Nacional
Colo-Colo 1-0 Corinthians
Cerro Porteño 0-2 Palmeiras
Flamengo 0-2 Cruzeiro
Boca Juniors 2-0 Libertad

En Superliga, on jouait donc la 3e journée. On note le 4e 0-0 consécutif de River, qui accueillait Argentinos Juniors, et la victoire convaincante de leurs adversaires en Libertadores, Racing, qui a gagné 3-0 avec une équipe remaniée sur le terrain de Patronato. Central poursuit son sans faute en battant San Martin de Tucuman 2-0. Plus d'équipe à 0 point, puisque Talleres est allé gagner à la Plata sur la pelouse de Gimnasia y Esgrima. Godoy Cruz est toujours invaincu, gagnant hier soir contre Newell's, grâce notamment à ce but de Santiago Garcia :

 

  
Au classement, Central avec 9 points devance le Racing et Godoy Cruz, avec 7 points. Au fond, Independiente, San Martin de Tucuman, Newell's et Patronato sont bons derniers avec un point. 

Le top 5 des buts de la journée :

 

En Primera B Nacional, nos copains de Villa Dalmine gagnent facilement 3-0 face à l'Instituto de Cordoba, et sont donc premiers, avec 3 points. Road to Primera pour la Viola ! :enflammade:  

A venir cette semaine :
Entre ce soir et jeudi soir, les huitièmes de finale retour de Libertadores. Pour les couche tard, on a de beaux matchs à 0h30 : Santos-Independiente ce soir, River-Racing demain et Libertad-Boca jeudi !
En championnat, de beaux duels ce weekend : le leader Rosario Central qui se déplace sur la pelouse du Racing ou encore San Lorenzo qui accueille River.
Villa Dalmine se déplacera sur la pelouse de Temperley, qui vient d'être relégué de Primera. 

Modifié par Flolynyk
  • Like 3
  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Le 24/08/2018 à 11:54, Flolynyk a dit :

2e affaire, ce mardi : Santos, club brésilien, fait jouer en Libertadores Carlos Sanchez sur la pelouse d'Independiente (0-0 score final). Problème : Sanchez a été exclu en 2015 lorsqu'il jouait à River. 3 matchs de suspension, réduits à 1 match au moment d'une amnistie générale pour les 100 ans de la CONMEBOL. C'était le dernier match de River dans la compétition. Sanchez s'envole ensuite au Mexique, où il joue jusqu'à cet été et son transfert à Santos. Il n'a donc jamais purgé son match de suspension. A Santos, on dit que le système l'a pas dit, qu'en plus ça fait 3 ans, ça va, y'a prescription, et qu'en plus, la sanction a jamais été annoncée publiquement (on sait jamais hein :ninja:). Et que franchement, River aurait pu les prévenir, c'est pas cool. La CONMEBOL répond que franchement, ils sont casse-couilles à critiquer le système qui marche pas, hein, depuis quand les gens se fient à un truc officiel, alors qu'ils auraient pu le savoir si comme le président de San Lorenzo, ils avaient des potes dans les autres clubs. Décision à venir.

 

Hop, le jour du match, la CONMEBOL rend son verdict : match perdu pour Santos, 3-0, alors qu'ils étaient allés chercher le nul à Avellaneda. 
Match retour dans 2h. :) 
 

Partager ce message


Lien à poster
Posté(e) (modifié)

Score final 0-0 (avant d'arriver aux 90min...), Independiente se qualifie donc à la faveur du match gagné sur tapis vert. 
Et comme c'était prévisible (et comme c'est arrivé au Chili lors de la qualif de San Lorenzo), c'est parti en couilles à la fin du match. Bravo aux clubs et à la CONMEBOL pour cette gestion de génies. 

Modifié par Flolynyk

Partager ce message


Lien à poster

Point hebdo, on commence par le commencement, la Libertadores
Je ne vais pas parler du match d'Independiente, j'en ai parlé, et ça n'a de toute façon aucun intérêt, c'était pas du foot. Mais bon, ils sont qualifiés. 
Au prochain tour Independiente joue le vainqueur de River-Racing. Pour rappel, au match aller à Avellaneda, les deux équipes s'étaient quittées sur un 0-0 des familles, seul score que les Gallinas sont foutues d'obtenir depuis le début de la saison. Tout restait à faire, et vue l'armada offensive du Racing (Bou, Centurion, Zaracho, Lisandro Lopez ; épaulés par Neri Cardozo notamment), vues les absences du Pity Martinez (légèrement blessé) et du capitaine Ponzio suspendu, et vues les difficultés offensives de River, il était difficile d'imaginer ces derniers s'en sortir rapidement. Mais un Monumental bouillant les a transcendés. 

                   Recibimiento sympathique au Monumental. 

River ouvre la marque très rapidement par Lucas Pratto, sur une belle action collective.

A la 27e, Palacios double la marque avant que Borré, très en jambe, ne mette le 3e en fin de match. River est qualifié. Ils perdront quand même Enzo Perez, expulsé en fin de match pour avoir provoqué Centurion (ex-Boca évidemment). Centurion sera également exclus, la base.

Dans la confrontation suivante, Grêmio accueillait Estudiantes, qui avait gagné 2-1 au match aller. Les Brésiliens entament très fort le match, en marquant dès la 6e minute par Everton. L'euphorie retombe vite puisque 3min plus tard, Estudiantes égalise. Grêmio pousse tout le match (76% de possession, 25 tirs à 3) mais n'arrive pas à marquer le second. On pense alors qu'Estudiantes a réussi le gros coup, mais au bout du temps additionnel, les Brésiliens égalisent : 3-3 en score cumulé, on passe aux TAB. A ce petit jeu, c'est les joueurs de Porto Alegre qui s' en sortent, 5-3. 

L'Atlético Tucuman, vainqueur 2-0 à l'aller, se rendait à Medellin sur le terrain de l'Atlético Nacional. Les locaux ouvrent le score rapidement, et malgré une importante domination n'arriveront jamais à planter le second. El Deca est le 3e club argentin qualifié dans cette moitié de tableau. 

De l'autre côté, le premier huitième retour opposait Palmeiras à Cerro Porteño. L'ancien club de Luan, notre idole à tous, avait remporté le premier match 2-0 au Paraguay. Peu de suspense donc, pensait-on. Mais Felipe Melo prend un carton rouge dès la 10e minute, et le match est relancé. A la 56e minute, Cerro Porteño ouvre le score. Ils continuent à pousser mais n'arriveront  pas à faire mieux, malgré les quelques 9min d'arrêts de jeu en fin de match pour un classique bordel de fin de match sudam (Avec une expulsion de chaque côté à la clé). 

Palmeiras croisera au prochain tour la route des Chiliens de Colo-Colo, qui se sont défaits des Corinthians. Après une victoire 1-0 à la maison, les Chiliens repartent du Brésil avec une défaite, mais un but salvateur. 2-1 pour Corinthians, et le traditionnel carton rouge de fin de match pour le vaincu.

Plus que 2 confrontations et on aura tout le tableau des quarts ! Dans la première des deux, un duel brésilo-brésilien opposait Cruzeiro à Flamengo. Avantage décisif à l'aller pour Cruzeiro, 2-0 sur le terrain du Fla. C'est quand même ces derniers qui gagneront le match retour, mais 1-0, ça suffit pas. 

Le dernier qualifié pour ces quarts de finale est argentin. Boca, vainqueur 2-0 à l'aller face à Libertad, s'est fait un tout petit peu peur au début en encaissant rapidement un but, mais égalisera 7min plus tard, avant de doubler la mise quasiment sur le coup d'envoi. Ca pousse, ça s'ouvre, Libertad égalise, mais en fin de match les Bosteros en rajouteront 2. 6-2 en cumulé, on aura donc 4 argentins en quarts. 

Pour toi flemmard qui n'a pas tout lu, le voilà ce fameux tableau. 

1536077898-capture-d-ecran-2018-09-04-a-

 

 

En Superliga on jouait la 4e journée. Central n'est plus invaincu, puisque le Racing s'est remis à l'endroit après sa défaite en Libertadores et a gagné 2-0 à la maison. Avec 10 points, l'Academia est d'ailleurs en tête. Victoire convaincante de Boca 3-0 face à Velez. Newell's n'y arrive toujours pas, défaite à la maison pour les Leprosos, 1-2 face à l'Atlético Tucuman, décidemment en grande forme cette année. Patronato reste également bloqué à un point, défaits 1-0 par Banfield. 
River est allé chercher un nouveau nul sur la pelouse de San Lorenzo. Débuts décevants aussi pour Lanus qui n'a toujours pas gagné - défaite 2-0 sur le terrain des Argentinos Juniors pour eux. 
Au classement le Racing est donc en tête, un point devant ses adversaires du week-end, et deux devant l'Atlético Tucuman. River est 18e avec 4 nuls en 4 matchs. Patronato est bon dernier et n'a toujours pas marqué le moindre but. Après 4 journées, 8 équipes n'ont pas encore gagné un match, et 8 a n'en avoir pas encore perdu. 

Villa Dalmine  enchaine avec une 2e victoire en 2 matchs, 2-0 sur le terrain de Talleres, et est donc en tête de Primera B Nacional. Avec le podium actuel pour le Tef, Anderlecht et la Fio, on peut dire que les équipes violettes sont en feu en ce début de saison. B) 

A suivre cette semaine : Place aux équipes nationales cette semaine. A noter un déplacement du Pérou aux Pays-Bas puis en Allemagne, du Chili au Japon, du Brésil aux Etats-Unis. On aura également droit à un derby Venezuela-Colombie. L'Argentine jouera au Guatemala puis en Colombie. 
Retour du championnat dans 10 jours, et des coupes Internationales la semaine suivante. 

Modifié par Flolynyk
  • Like 3
  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster

A ce petit jeu, c'est les joueurs de Porto Alegre qui s' en sortent, 5-3." 

Sur ton tableau c'est Estudiantes qui passe. 

  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
il y a 20 minutes, NicoPaviot a dit :

A ce petit jeu, c'est les joueurs de Porto Alegre qui s' en sortent, 5-3." 

Sur ton tableau c'est Estudiantes qui passe. 

Exact merci !
C'est bien le Grêmio qui est passé donc, je vais éditer ça.

Partager ce message


Lien à poster
il y a 46 minutes, Wingeeky a dit :

J'adore vraiment ce topic ! Chaque semaine, je ne me connecte au forum que pour voir si de nouvelles infos sont disponibles et je pleure tout seul en boule lorsque ce n'est pas le cas. Vivement les prochains compte-rendus ! 

Merci ! Je vais te décevoir cependant, trève internationale oblige, peu d'activité cette semaine, donc ce sera court ! 
Ca a quand même un peu joué en Copa Argentina où les 3 premiers huitièmes de finale ont eu lieu. 
Dans le premier, Newell's s'est qualifié dans la douleur face à l'Atlético Tucuman, s'en sortant aux TAB après un bon 0-0 des familles.
Temperley a ensuite tranquillement écarté les Argentinos Juniors, avant que River en face de même, sur le même score (2-0) face à Platense (Primera B Nacional) hier soir. 
Les autres matchs auront lieu en fin de mois. 

Chez les internationaux, avec une équipe coachée par Scaloni et complètement remaniée par rapport à celle qui a honteusement perdu en CDM contre une équipe incapable de faire du jeu (cheh!), l'Argentine a disputé 2 matchs : face au Guatemala, puis face à la Colombie. Dans le premier, ils l'ont emporté sans surprise, 3-0, avec des buts de Pity Martinez (River, sur pénalty), Lo Celso (auteur d'un très bon match) et Gio Simeone. Lors du second match, les Argentins n'ont pu faire mieux que le nul, 0-0 face à Falcao et ses potes. A noter que malgré l'absence de Messi, Dybala n'a quasiment pas joué, il est juste rentré une grosse demie-heure lors du 2e match.
Le golazo de Lo Celso face au Guatemala : 

Chez les autres Sudam, on a vu 2 victoires du Brésil (2-0 face aux States, 5-0 contre le Salvador), la victoire des Colombiens face au Venezuela, 2-1, la victoire 2-0 de ces mêmes Vénézuéliens face au Panama, la victoire convaincante de l'Uruguay 4-1 face au Mexique ou encore le 0-0 des Chiliens en Corée du Sud. 

Ce weekend, on arrête ces mascarades internationales pour revenir au football vrai : la Superliga. Le Racing tentera de conserver sa première place à Lanus, qui cherchera de son côté sa première victoire. Newell's devra mieux faire que sur ses derniers matchs pour espérer remporter un premier match, et se rendre à Belgrano ne sera pas tâche facile. 
River essaiera de faire autre chose qu'un nul face à San Martin San Juan, tandis que Boca rendra visite aux Argentinos Juniors. La journée se clôturera lundi avec le déplacement de Defensa y Justicia à Rosario face à Central. 
Villa Dalmine en  Primera B fera son possible pour poursuivre son sans faute, en accueillant le Club Atlético Mitre, qui a également réussi le carton plein sur les 2 premiers matchs. Mitre a fini 13e sur 25 la saison passée, pour sa toute première participation à la Primera B en 110 ans d'existence. 

 

Modifié par Flolynyk
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
il y a une heure, Wingeeky a dit :

Trop chiant ce topic !

 

:ph34r:

Menteur :ninaj:

il y a 33 minutes, Flolynyk a dit :

Merci ! Je vais te décevoir cependant, trève internationale oblige, peu d'activité cette semaine, donc ce sera court ! 
Ca a quand même un peu joué en Copa Argentina où les 3 premiers huitièmes de finale ont eu lieu. 
Dans le premier, Newell's s'est qualifié dans la douleur face à l'Atlético Tucuman, s'en sortant aux TAB après un bon 0-0 des familles.
Temperley a ensuite tranquillement écarté les Argentinos Juniors, avant que River en face de même, sur le même score (2-0) face à Platense (Primera B Nacional) hier soir. 
Les autres matchs auront lieu en fin de mois. 

Chez les internationaux, avec une équipe coachée par Scaloni et complètement remaniée par rapport à celle qui a honteusement perdu en CDM contre une équipe incapable de faire du jeu (cheh!), l'Argentine a disputé 2 matchs : face au Guatemala, puis face à la Colombie. Dans le premier, ils l'ont emporté sans surprise, 3-0, avec des buts de Pity Martinez (River, sur pénalty), Lo Celso (auteur d'un très bon match) et Gio Simeone. Lors du second match, les Argentins n'ont pu faire mieux que le nul, 0-0 face à Falcao et ses potes. A noter que malgré l'absence de Messi, Dybala n'a quasiment pas joué, il est juste rentré une grosse demie-heure lors du 2e match.
Le golazo de Lo Celso face au Guatemala : 

Chez les autres Sudam, on a vu 2 victoires du Brésil (2-0 face aux States, 5-0 contre le Salvador), la victoire des Colombiens face au Venezuela, 2-1, la victoire 2-0 de ces mêmes Vénézuéliens face au Panama, la victoire convaincante de l'Uruguay 4-1 face au Mexique ou encore le 0-0 des Chiliens en Corée du Sud. 

Ce weekend, on arrête ces mascarades internationales pour revenir au football vrai : la Superliga. Le Racing tentera de conserver sa première place à Lanus, qui cherchera de son côté sa première victoire. Newell's devra mieux faire que sur ses derniers matchs pour espérer remporter un premier match, et se rendre à Belgrano ne sera pas tâche facile. 
River essaiera de faire autre chose qu'un nul face à San Martin San Juan, tandis que Boca rendra visite aux Argentinos Juniors. La journée se clôturera lundi avec le déplacement de Defensa y Justicia à Rosario face à Central. 
Villa Dalmine en  Primera B fera son possible pour poursuivre son sans faute, en accueillant le Club Atlético Mitre, qui a également réussi le carton plein sur les 2 premiers matchs. Mitre a fini 13e sur 25 la saison passée, pour sa toute première participation à la Primera B en 110 ans d'existence. 

 

je t'ai mis un like pour l'ensemble de ce post et pour le golazo de Lo Celso -_-

mais bon, j'ai hésité du fait de ta pique injuste et injustifiée sur le jeu de bleus <_< tu me déçois mon p'tit flo, tu me déçois <_<

:ninja:

 

Modifié par fredC

Partager ce message


Lien à poster
il y a 21 minutes, fredC a dit :

Menteur :ninaj:

je t'ai mis un like pour l'ensemble de ce post et pour le golazo de Lo Celso -_-

mais bon, j'ai hésité du fait de ta pique injuste et injustifiée sur le jeu de bleus <_< tu me déçois mon p'tit flo, tu me déçois <_<

:ninja:

 

C'était ironique, je me moquais des Argentins qui ont sorti cette excuse pourrie et se sont faits démonter néanmoins. -_- 

Partager ce message


Lien à poster
il y a 28 minutes, Flolynyk a dit :

C'était ironique, je me moquais des Argentins qui ont sorti cette excuse pourrie et se sont faits démonter néanmoins. -_- 

En es-tu sûr ? Pourrait-on avoir un lien vers le Communiqué qui en parle ?

Partager ce message


Lien à poster
il y a 35 minutes, Wingeeky a dit :

En es-tu sûr ? Pourrait-on avoir un lien vers le Communiqué qui en parle ?

Oui. Oui, on pourrait.

  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Il y a 1 heure, Flolynyk a dit :

Oui. Oui, on pourrait.

Hôpital !

Partager ce message


Lien à poster
Il y a 3 heures, Flolynyk a dit :

C'était ironique, je me moquais des Argentins qui ont sorti cette excuse pourrie et se sont faits démonter néanmoins. -_- 

Venant de l'Argentine en plus c'est particulièrement savoureux :lol:

 

Partager ce message


Lien à poster

Hop, on est mardi, c'est l'heure du point hebdo. 
On commence évidemment par la Superliga. On jouait ce week-end la 5e journée, les choses sérieuses commencent. En match d'ouverture, Aldosivi est allé gagner à la Plata sur la pelouse d'Estudiantes, 2-0. Bon début de saison pour le promu, qui se retrouve avec 9 points en 5 journées. Alors certes c'est pas l'Elite des débuts de championnats, puisque pour ça il faudrait avoir 10 points et une différence de -1, mais bon, c'est pas mal quand même. L'Atlético Tucuman confirme son bon début de saison et obtient la victoire 3-0 face à Tigre (qui a bénéficié d'un péno qui aurait pu relancer le match, mais bien sorti par le gardien de Tucuman). Le 3e but, signé Luis Rodriguez aka Pulga aka LR7 est un petit bijou, tant dans la passe que dans la caresse finale : 

Independiente obtient sa première victoire de la saison, 3-0 face à Colon avec notamment un doublé de Gigliotti contre un de ses anciens clubs. Le Rojo restait alors sur 6 matchs sans victoire toutes compétitions confondues. On a eu droit à 2 autres goleadas durant cette 5e journée : le victoire 3-0 de Huracan face à Banfield et celle de River (en violet -_-) 4-1 face à San Martin de San Juan, grâce notamment à un doublé de ) @mora, bravo à toi.      
Dans les autres matchs, Racing profite d'une mauvaise relance du gardien de Lanus pour revenir avec les 3 points et la première place du classement ; Patronato reste bloqué à un point après sa défaite à domicile face à Gimnasia, Boca va gagner aux Argentinos Juniors, et en clôture, la surprise de la journée : la victoire de DyJ sur la pelouse de Central. 

Au classement, le Racing est donc en tête avec 13 points, devant l'Atlético Tucuman 2 points derrière puis Boca et Godoy Cruz avec 10 points. Patronato ferme la marche avec un point. Les choses ne vont pas beaucoup mieux pour Newell's, Lanus et San Martin de Tucuman (2 points) et Colon (3 points). 6 équipes sont encore invaincues : Racing, Atlético Tucuman, DyJ, Union, River et Belgrano. Chez les losers, 6 n'ont pas encore gagné : les 5 derniers, et San Lorenzo qui a 4 points en 5 journées. 

 

En Primera B, Villa Dalmine n'a pu faire mieux que le nul à domicile face à Mitre. La Viola menait pourtant 2-0, avant de voir ses adversaires revenir à la 77e puis à la 90e. Nos potes sont maintenant 2e au classement, à 2 points d'Almagro qui fait le carton plein sur ces 3 premières journées. 

 

Et cette semaine, il se passe quoi ? Bah y'a de quoi faire ! Dès cette nuit, on attaque les 1/4 de Libertadores  L'Atlético Tucuman reçoit Gremio. On continue demain soir avec le duel porteño-portègne entre Independiente et River (en direct à 0h30 sur RMC Sports pour toi, le riche) et Boca-Cruzeiro. Enfin, les Chiliens de Colo-Colo concluront ces 1/4 aller en recevant Palmeiras jeudi. Les 5 derniers 8e aller de Sudamericana sont également au programme entre ce soir et jeudi. 
Ce weekend, Villa Dalmine se déplace à Chacarita qui n'a pas encore marqué le moindre point en Primera B. 
En Superliga, duel de tocards entre Newell's et Lanus, San Lorenzo tentera de gagner un premier match face à un autre tocard : Patronato. L'Atlético Tucuman se déplace sur la pelouse de San Martin de San Juan, et le Racing fermera la journée en tentant de conserver sa première place face à Union. Ah, et y'a un match qui peut être sympa aussi : Boca-River, samedi à 22h45 heure française. Aucune excuse donc. Il est possible que je revienne sur ce sujet cette semaine. :rolleyes: 

 

  • Thanks 2

Partager ce message


Lien à poster

Comme je te le disais, ce weekend, c'est le Superclásico, le premier de la saison (et le seul en championnat, mais il y a des chances pour qu'on en voie en Copa, ou en Libertadores). Le match se joue dimanche, dans le cadre de la 6e journée de Superliga, à la Bombonera. 
 J'ai donc décidé de te parler un peu des deux clubs et de l'histoire de ce Superclásico. 
Commençons par le commencement, parlons des deux clubs.


Je t'avais déjà présenté Boca y'a quelques années, tu t'en souviens ? Non ? Et t'as la flemme de chercher ? Ok, bah tant pis pour toi, tu vas devoir lire ici. En plus c'est actualisé, c'est mieux. Boca, c'est le port. Boca, c'est les pauvres. Boca, c'est la folie. Boca, c'est le foot. 113 ans d'histoire, 113 ans de passion, 33 titres de champions d'Argentine, 3 Copas Argentina, 6 Libertadores, 2 Sudamericana et j'en passe. On a ici le plus beau palmarès du foot dans toutes les Amériques. 
Le club a été fondé par des fils d'immigrés génois (d'où le Xeneize, tu te souviens ?), joue en bleu et jaune depuis 1907 et le passage d'un bateau suédois dans le port (je vais pas te refaire l'histoire hein ?). Depuis le début du professionnalisme en 1931, Boca n'est jamais descendu en D2. C'est le seul club dans ce cas, et c'est fort. River et Independiente ont résisté longtemps mais sont descendus une fois, en 2011 et 2013 respectivement. 
Forcément, y'a quelques joueurs un tout petit peu connus qui sont passés par là, on peut parler de Maradona, de Trejo chez les jeunes, de Palermo, de Monsieur Riquelme, de Tevez, de Marcico évidemment, de Battaglia, de Batistuta et surtout d'Adrian Gunino. Ca en fait de la star ! 

Et River alors ? River, c'est le nord de Buenos Aires. River, c'est les riches. River, c'est la folie. River, c'est le foot. River, c'est encore plus vieux que Boca, le club a été fondé en 1901, dans le quartier de... la Boca. Le long du fleuve, le Rio de la Plata. D'où le nom de River Plate, en anglais parce que c'est plus classe, et à River, on veut être classe. Le club a pas mal bougé avant de se poser définitivement à Nuñez, un quartier du Nord de la ville, pour jouer dans le splendide Monumental, un stade de quasi 62 000 places, toujours blindé. C'est beau. Depuis 1905 le club joue en blanc avec sa fameuse diagonale rouge. Et ça aussi, c'est beau.
Si le palmarès du club est un peu moindre par rapport à son rival (35 titres de champions, 2 Copa, 3 Libertadores, 1 Sudamericana), ils se défendent pas mal, et sont aujourd'hui le club ayant marqué le plus de points et le plus de buts dans l'histoire du Championnat, qui a la meilleure différence de buts, et qui a le moins perdu de match (rapporté au nombre de matchs joués évidemment). A River on a vu passer quelques joueurs sympas aussi. Francescoli est l'idole numéro 1, ses 137 buts pour le club y sont un peu pour quelque chose. A part ça, on a du Gallardo (le coach aujourd'hui), du Ortega, du Mascherano, de Batistuta, encore lui, de Cavenaghi, du Sorin, du Di Stefano, du Saviola, ou évidemment, kikiriki comme on dit chez nous, David Trezeguet. 

 Et alors, ce Superclásico ? Ce match, quel que soit l'enjeu, il paralyse le pays. T'as personne dans la rue au moment du match, sauf, allez, 2-3 personnes qui en profitent pour aller faire leurs courses pendant qu'il y a personne, mais qui doivent attendre à la caisse parce qu'il y a une occase, et que la caissière est en train de mater le match sur son tel, ou de l'écouter à la radio. Le Superclásico, c'est des ambiances encore plus folles que d'habitude, même maintenant alors que les déplacements sont interdits. Parce que le Superclásico, c'est plus qu'un match, c'est plus que 3 points ou une qualif, c'est l'honneur du club qui se joue. Alors je vais être franc, la pression est tellement forte et l'animosité tellement grande que ça donne pas forcément les plus beaux matchs du monde sur le terrain, mais pour tout ce que ça représente, un Superclásico, ça se regarde pas, ça se vit. 
La rivalité a commencé au début du 20e, parce qu'à l'époque, comme je te le disais au-dessus, les deux clubs étaient voisins, ils jouaient tous les 2 à la Boca. Il y avait à l'époque environ 200m entre les 2 stades, et ça pour du derby, c'est du derby. Alors ceeeertes, ça vaut pas le derby de la Garonne, mais quand même quoi. 
En match officiel, le premier Superclásico a eu lieu en 1913, et c'est River qui a gagné. Depuis, au total se sont joués 245 matchs officiels et 122 amicaux (l0l). En matchs officiels, avantage Boca avec 88 victoires contre 80, et donc, comme t'es perspicace et fort en maths, tu sais déjà qu'il y a eu 77 nuls. 322 buts bosteros contre 298 millonarios.  
Bon alors évidemment, pas de rivalités sans débordements, aussi bien dans les tribunes que sur le terrain. Ca forge aussi un peu le truc, faut dire, et ça montre bien que ça va bien au-delà du foot. Je retiens un exemple récent : en mai 2015, une semaine après la victoire 1-0 de River au match aller au Monumental en quarts de finale de Libertadores, les deux équipes s'affrontent à la Bombonera. Ambiance électrique sur et en dehors du terrain en première mi-temps. Puis au retour des vestiaires, des supporters de Boca balancent du gaz poivre sur les joueurs de River. Certains joueurs en ressortent avec d'importantes lésions au niveau des yeux et sur la peau, et ne peuvent absolument pas reprendre le match (en plus du flip que ça provoque, puisque peu de temps avant un reportage à la télé argentine montrait des personnes défigurées après un jet d'acide). Bref, gros bordel pendant 75 minutes, avant que le match soit officiellement arrêté sur le score de 0-0. River passe, puis gagne la Libertadores. Y'a une justice. Ce match sera connu comme le Superclásico de la Vergüenza, le superclasico de la honte. 
Au delà de la rivalité, le Superclásico rappelle aussi toujours un des épisodes les plus graves de l'histoire du foot, connu comme la tragédie de la Porte 12. On est en 1968, à la Bombonera. Le match se termine sur un 0-0 bien fade, et les supporters quittent le stade. Sans qu'on sache bien pourquoi (selon certains, les flics frappent les supporters qui leur ont pissé dessus pendant le match, d'autres disent que les portes ne s'ouvraient tout simplement pas), un mouvement de panique se crée. Les supporters se marchent dessus, se collent contre les murs, bref, c'est le bordel, et on comptera 71 morts. Le cas sera vite classé, aucune enquête plus poussée ne sera réalisée, personne ne sera puni. 
Super ambiance hein ? Bon, je te laisse pas là-dessus, je vais juste citer une des confrontations les plus célèbres, et moins déprimante. On est le 25 octobre 1997, River accueille Boca. Les bosteros l'emportent 2-1, après avoir été menés 1-0. Mais ce qu'on retiendra, ce n'est pas ça, c'est ce qui s'est passé à la mi-temps : el D10S, Maradona est sorti d'un terrain pour la toute dernière fois de sa carrière professionnelle de joueur, et est remplacé par un petit jeune, qui lui prendra par la suite son fameux numéro 10 : Juan Roman Riquelme.  

Alors aujourd'hui, ça donne quoi ?
Boca est double champion en titre, et est actuellement 3e, invaincu après 5 journées. River est également invaincu mais n'a gagné qu'un match en championnat, ce week-end. Ils occupent la 10e place. Les deux clubs sont coachés par des légendes de leur institution : Barros Schelotto coache Boca, tandis que le directeur technique de River est Marcelo Gallardo. A Boca, on retrouve des joueurs tels que Gago, Zarate, Más, Benedetto ou encore Tevez. En face, on retrouve Armani, Enzo Perez, el Pity Martinez - un 10 à l'ancienne que j'aime beaucoup -, Pratto ou l'ex Evianais Scocco. 
Ce soir, Boca et River jouent un match importantissime en quarts de finale aller de la Copa Libertadores, respectivement contre Cruzeiro et à Avellaneda contre Independiente. De là à dire que le match de ce weekend est moins important... 

Alors, t'as un prono pour le match ? Si ça peut t'aider, sache que sur les 4 dernières confrontations officielles, il y 2 victoires de chaque côté : Boca a gagné deux fois au Monumental, River une fois à la Bombonera et une fois à Mendoza, pour la Supercopa Argentina. On notera que la dernière victoire à domicile a été pour River, en 2015, en Copa Libertadores (le match aller avant le fameux Superclásico de la Vergüenza, dont je parle un peu au-dessus), 4 jours après une victoire à domicile de Boca en championnat. 

Allez, je termine par une bonne nouvelle, le match sera sur Bein2 !
Alors maintenant que tu sais presque tout, t'attends dimanche 22h40, tu prends ta Quilmes, tu fous Bein (ou ton stream argentin, je t'en voudrai pas du tout), tu branches ton home cinema et tu kiffes. Parce que tu sais quoi ? Selon The Observer, il est n°1 des spectacles sportifs à voir avant de mourir, ce qui est quand même pas mal, tu admettras.  

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
il y a 49 minutes, elkjaer a dit :

J'avais oublié que tu étais à ce point pro-River :grin:

 

 

Ah. :ninja: 
J'ai l'impression d'avoir été assez neutre. :ninja: 

Partager ce message


Lien à poster

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×