Jump to content
Doberman

Presse 2018-2019

Recommended Posts

La Ligue 1 ne parle plus croate

Publié le vendredi 13 juillet 2018 à 00:05

Les superviseurs français ne sollicitent quasiment plus les joueurs venus de Croatie, pourtant longtemps pourvoyeuse de talents.

Le vent des transferts qui emporte les footballeurs croates et les essaime un peu partout en Europe ne souffle pas vraiment jusqu'en France. À l'exception du gardien monégasque Danijel Subasic, aucun ressortissant de notre Ligue 1 ne figure parmi les vingt-trois porteurs du maillot à damier expédiés en Russie (*). Et, par-delà ce cercle d'internationaux, les fouilles donnent des résultats très limités : la saison passée, seuls l'attaquant de Caen Ivan Santini - transféré cet été à Anderlecht - et le défenseur d'Angers Mateo Pavlovic, doté des nationalités croate et bosnienne, appartenaient à l'élite hexagonale.

44Le Croate Josip Skoblar détient toujours le record du nombre de buts inscrits en une saison dans le Championnat de France. Avec Marseille, l'attaquant avait inscrit 44 buts en 1970-1971. Il avait aussi fini meilleur réalisateur lors des deux saisons suivantes.

À d'autres époques, Josip Skoblar, Zoran et Zlatko Vujovic, Alen Boksic, Aliocha Asanovic, Zoran Vulic, Jerko Leko ou Dado Prso ont assuré une représentation de qualité du foot croate, désormais très accessoire. Un constat qui englobe même l'ex-Yougoslavie, filon longtemps traditionnel et désormais sous-exploité.

« Les clubs français y vont peu et je pense que c'est une grosse erreur, juge Jérôme Fougeron, recruteur pour Le Havre (L 2). Les Allemands, les Italiens, les Belges et les Néerlandais s'y rendent. On y trouve des profils particuliers, des joueurs qui possèdent une identité de jeu et qui s'intègrent parfaitement à l'étranger. Bien sûr, ces Championnats ne sont pas très relevés et ce sont toujours les deux ou trois mêmes clubs qui dominent de façon outrageuse. Il faut aussi tenir compte de la problématique d'un rythme de jeu assez lent, mais ça n'empêche pas qu'il y ait de grands talents. Or, on a l'impression de compétitions au rabais ; on n'y croit pas, sauf par exemple Ali Rachedi, avec qui j'ai bossé à Toulouse. Moi, j'y ai toujours été, surtout en Serbie. J'y ai élargi un réseau avec des scouts et des directeurs sportifs. »

«À dix-huit ans, Modric était inconnu et physiquement tout frêle. Il aurait été la risée du vestiaire en France», Jérôme Fougeron, recruteur du Havre

 

Axel Lablatinière, qui furète pour le compte d'Angers, n'hésite pas non plus à se hasarder sur ces terres conquises par des pays plus aventuriers. « Il y a des affaires à faire dans les Balkans, opine le recruteur du SCO. Les défenseurs possèdent de bons gabarits. Et les offensifs sont des footballeurs dans l'âme. Ce sont des joueurs intelligents, durs à l'effort. Il faut bien cibler ses matches, car ils ne sont pas tous de même niveau. Des derbys, c'est intéressant, par exemple. Et il faut évidemment se constituer son réseau. »

Cela réclame un investissement que la plupart des clubs réservent à d'autres marchés. « Beaucoup regardent plus en Afrique et en Amérique du Sud, note l'ex-défenseur nantais Zoran Vulic. Pourtant chez nous, beaucoup de joueurs pourraient rejoindre des clubs du haut du tableau de la L 1, à des tarifs peu élevés. Quand j'étais à Split (au RNK) avec Rebic, j'en ai discuté avec lui. Quelqu'un de l'OM était même venu le voir. Un joueur comme (Andrija) Balic, aussi, a été proposé chez vous. Lui, c'est le futur de notre football. »

346Selon l'Observatoire du Football, la Croatie compte 346 joueurs qui évoluent à l'étranger. Elle possède le quatrième plus haut taux de footballeurs expatriés par million d'habitant.

Mais ce joli brin de talent (20 ans) pousse à Udine, pas en France. « Nos centres de formation, qui travaillent bien, freinent l'arrivée de jeunes joueurs étrangers,décrypte Bernard Maraval, recruteur à Caen. Et c'est difficile de verser des indemnités quand on ne sait pas ce que va donner le joueur. A posteriori, c'est toujours facile de dire qu'on avait annoncé un grand talent. Mais peut-être que le joueur en question ne montrait pas autant de qualités quand il était plus jeune. »Certains paris sont pourtant de jolis risques à courir. « On a des a priori, conclut Jérôme Fougeron. À dix-huit ans, Modric était inconnu et physiquement tout frêle. Il aurait été la risée du vestiaire en France. » Il n'y aura personne pour ne pas le prendre au sérieux dimanche.

(*) Nikola Kalini?c a été exclu des 23. Dejan Lovren est passé par Lyon et Ivan Perisic par Sochaux, où il n'a pas été conservé. 

« Rakitic, à dix-sept ans, je l'ai proposé en premier aux Girondins »

Recruteur spécialiste des Balkans et de la Croatie en particulier, Miladin Cipindéplore la grande frilosité des clubs français.

« Comment expliquez-vous qu'il y ait si peu de joueurs croates au sein des clubs français ?
J'ai pourtant proposé à la majorité d'entre eux de nombreux talents de ce pays. Mais ils ne se montrent pas intéressés, à part Landry Chauvin à Rennes ou Jean-Philippe Durand quand il était à Marseille (jusqu'à l'été dernier). Vincent Labrune (ancien président de l'OM) n'a pas voulu l'écouter, hélas. Les clubs ne veulent pas payer 800 000 € pour un jeune qu'ils ne connaissent pas. Ils ne se déplacent pas, non plus. Un des exemples le plus récent, c'est Ante Rebic (Francfort). Il y a sept ans, personne ne le connaissait, il valait 800 000 €. Je l'ai proposé partout. Vous savez ce qu'on m'a répondu ?“Le problème ne date pas d'aujourd'hui
 
Non, dites-nous.“Il joue où ? À Split (au RNK) ! Mais t'es fou !” Personne n'en voulait ! L'année d'après, sa valeur a atteint 1,8Mâ¬. Ça n'a pas plus intéressé ! Maintenant, il coûte peut-être 50M⬠(*)  ! J'ai aussi parlé de Marko Rog (Naples), sans résultat. La première fois, le club désireux de le recruter n'aurait eu que 600 000 € à débourser. Résultat, il a signé en Italie pour 15M⬠(13,5M⬠plus bonus) ! Le problème ne date pas d'aujourd'hui.
 
C'est-à-dire ?Rakitic, à dix-sept ans, je l'ai proposé en premier aux Girondins, car j'ai été salarié de Bordeaux sous Claude Bez (président de Bordeaux dans les années 1980), en tant que membre de la cellule de recrutement (il a 66 ans).
J'ai notamment ramené les frères Vujovic (Zoran et Zlatko). Je commence toujours par eux. Je leur ai demandé : “Avez-vous besoin d'un milieu de terrain polyvalent qui possède quatorze poumons ?” C'était
Charles Camporro (directeur sportif), à l'époque. À Bordeaux comme ailleurs, c'était la même réponse : “On a déjà des jeunes.”
 
Combien Rakitic coûtait-il ?Seulement 360 000 €. Et encore, c'était à discuter ! Ç'a été la même chose au sujet de Modric, quand il était à Zadar : à dix-sept ans, son prix était de 320 000 €. Ça continue, encore et encore : Caleta-Car (Salzbourg), Strinic (AC Milan), Kalinic (AC Milan), Kovacic (Real Madrid)... Quand je propose aux clubs d'intégrer un jeune Croate dans leur centre de formation, ils me répondent qu'ils n'ont pas de place... » (*) 10M⬠selon le site Transfermarkt, qui situait sa valeur avant le début de la Coupe du monde. 
  • Haha 1

Share this post


Link to post

Mouais.

C'est facile de parler après coup et de prendre exemple sur ceux qui ont réussi parce qu'il y en aura toujours quelques uns, forcément. Mais quid de la masse de ceux qui ne perceront jamais parce qu'ils n'arriveront jamais à hausser leur niveau ? Le pari reste risqué (on est bien placé pour le savoir au Tef) et il est logique que les clubs privilégient les jeunes formés chez eux, qu'ils connaissent par coeur et dont ils ont une bonne idée de leurs véritables capacités.

De plus, les clubs comme le Tef reposent sur la formation (voir Diop, Lafont, Amian, Sangaré et même Ben Yedder pour les derniers en date). Si on commence à abandonner la formation pour faire des paris sur des jeunes étrangers qui n'ont encore rien prouvé en grand championnat, ben on joue la survie du club à pile ou face.

Share this post


Link to post
il y a 59 minutes, NicoPaviot a dit :

Le mythe de Rachedi qui recrute dans les pays de l'est vient de tomber :cry:

Personne a dit qu'il y recrutait des joueurs de foot hein :ninja:

Share this post


Link to post

Ce que l'article dit et qui est probablement vrai, c'est qu'on préfère faire de la post formation avec des jours de pays africains, qui sont à l'arrivée clairement bien plus nombreux dans nos effectifs que les joueurs des balkans - et que ça n'a pas été toujours le cas, puisqu'on a vu passer la fine fleur des joueurs de l'ex yougoslavie (ceux qui sont cités au début). Aujourd'hui, la première expérience des joueurs des balkans à l'étranger, c'est l'Allemagne, l'Italie ou la Belgiqiue et pas nous

L'exemple de Perisic qui fait la finale de Gambardella avec Sochaux avant de devoir s'exiler au fond de la Flandre pour jouer, c'est édifiant quand même.

Et si on pousse un peu, Lyon a galéré avec ses défenseurs centraux alors qu'ils avaient poussé Lovren vers la sortie.

Share this post


Link to post

C est le jeu qui a changé, plus physique et athletique que technique dans les championnats de seconde zone comme le notre. Donc on prend plus des africains ou des nordiques que des gringalets de 18 ans croate, un peu cher en plus,  dixit l article. 

Share this post


Link to post
il y a 20 minutes, Lopez a dit :

C est le jeu qui a changé, plus physique et athletique que technique dans les championnats de seconde zone comme le notre. Donc on prend plus des africains ou des nordiques que des gringalets de 18 ans croate, un peu cher en plus,  dixit l article. 

Kanté, Pogba ce sont des bourrins si je suis ta logique  #laurentblanc

Share this post


Link to post
Il y a 7 heures, Louvin a dit :

Ce que l'article dit et qui est probablement vrai, c'est qu'on préfère faire de la post formation avec des jours de pays africains, qui sont à l'arrivée clairement bien plus nombreux dans nos effectifs que les joueurs des balkans - et que ça n'a pas été toujours le cas, puisqu'on a vu passer la fine fleur des joueurs de l'ex yougoslavie (ceux qui sont cités au début). Aujourd'hui, la première expérience des joueurs des balkans à l'étranger, c'est l'Allemagne, l'Italie ou la Belgiqiue et pas nous

L'exemple de Perisic qui fait la finale de Gambardella avec Sochaux avant de devoir s'exiler au fond de la Flandre pour jouer, c'est édifiant quand même.

Et si on pousse un peu, Lyon a galéré avec ses défenseurs centraux alors qu'ils avaient poussé Lovren vers la sortie.

C'est aussi qu'il y a évidemment tout un contexte historique, hein.

Et puis le fait que la plupart d'entre eux parle déjà français aide énormément à l'intégration, c'est quelque chose que les recruteurs ici prennent certainement en compte.

Share this post


Link to post

Je sais bien.

Mais finalement historiquement on n'aura pas eu d'immigration serbe ou croate ou kosovar comme les suisses (ou les Karabatic au hand) pour nourrir notre équipe nationale   ou notre championnat alors qu'on a toujours été la terre d'accueil préféré des joueurs des balkans jusque dans les années 70.

la seule exception que je vois est Pjanic  mais c'est même pas le cas puisque  c'est au Luxembourg qu'l a été formé  avant de partir à Metz

Share this post


Link to post
Il y a 11 heures, spidav32 a dit :

Kanté, Pogba ce sont des bourrins si je suis ta logique  #laurentblanc

Ce n est pas ma logique. Pogba et Kanté ce n est pas Trejo ni Iniesta, et j aprecie ces 4 joueurs.  Ne rentrons pas dans une polemique malsaine s'il te plaît.

Share this post


Link to post
Il y a 22 heures, Trinita a dit :

Mouais.

C'est facile de parler après coup et de prendre exemple sur ceux qui ont réussi parce qu'il y en aura toujours quelques uns, forcément. Mais quid de la masse de ceux qui ne perceront jamais parce qu'ils n'arriveront jamais à hausser leur niveau ? Le pari reste risqué (on est bien placé pour le savoir au Tef) et il est logique que les clubs privilégient les jeunes formés chez eux, qu'ils connaissent par coeur et dont ils ont une bonne idée de leurs véritables capacités.

De plus, les clubs comme le Tef reposent sur la formation (voir Diop, Lafont, Amian, Sangaré et même Ben Yedder pour les derniers en date). Si on commence à abandonner la formation pour faire des paris sur des jeunes étrangers qui n'ont encore rien prouvé en grand championnat, ben on joue la survie du club à pile ou face.

Exact. D'autant plus que j'aimerais savoir le ratio entre les joueurs proposés en France et ceux qui deviennent des grands pros. Si ça se trouve, il propose en France tous les croates qui ont 16 ou 17 ans et qui jouent 5 minutes dans le championnat croate : normal au passage de pouvoir citer Modric et Rakitic...

Share this post


Link to post

https://www.lesviolets.com/actu/la-question-qui-tue-la-france-championne-du-monde-ou-le-tfc-champion-de-france-,45823.html

Je ne m'attendais pas à ces résultats... Même le maintien à Angers m'a procuré plus d'émotions que le titre de la France, alors un titre de champion... À moins que ce soit le fait de voir tous ces gens rassemblés dans toute la France pour fêter la victoire.

Share this post


Link to post
il y a 4 minutes, RetourAuxSources a dit :

https://www.lesviolets.com/actu/la-question-qui-tue-la-france-championne-du-monde-ou-le-tfc-champion-de-france-,45823.html

Je ne m'attendais pas à ces résultats... Même le maintien à Angers m'a procuré plus d'émotions que le titre de la France, alors un titre de champion... À moins que ce soit le fait de voir tous ces gens rassemblés dans toute la France pour fêter la victoire.

Je me suis fait exactement la même réflexion ... même avec une coupe de France je suis prêt à échanger 😶

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
il y a 7 minutes, RetourAuxSources a dit :

https://www.lesviolets.com/actu/la-question-qui-tue-la-france-championne-du-monde-ou-le-tfc-champion-de-france-,45823.html

Je ne m'attendais pas à ces résultats... Même le maintien à Angers m'a procuré plus d'émotions que le titre de la France, alors un titre de champion... À moins que ce soit le fait de voir tous ces gens rassemblés dans toute la France pour fêter la victoire.

J'ai adoré vivre ce titre de Champion du Monde, j'ai vécu des émotions incroyables, mais malgré ça je préférerais 1000 fois un titre du Tef, même en Coupe de la Ligue je crois. :ninja: 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post

Ce qui fait une grosse différence, c'est que champion du monde, la France l'a déjà été. Alors qu'avec le Tef, il n'y aura bientôt plus de mémoire vivante du dernier titre...

Share this post


Link to post
il y a 32 minutes, RetourAuxSources a dit :

https://www.lesviolets.com/actu/la-question-qui-tue-la-france-championne-du-monde-ou-le-tfc-champion-de-france-,45823.html

Je ne m'attendais pas à ces résultats... Même le maintien à Angers m'a procuré plus d'émotions que le titre de la France, alors un titre de champion... À moins que ce soit le fait de voir tous ces gens rassemblés dans toute la France pour fêter la victoire.

Perso ça va ma surtout fait moins de joie que 1998 pour comparer et je pense que cela vient du fait qu'on était favori pour la finale donc on était quelque part déjà champion dans nos têtes

En 98 cela paraissait difficile de taper le Brésil et on leur mets 3-0 c'était incroyable.

C'est comme le QSG maintenant ils sont tellement blindés que gagner le titre de champion de France c'est juste normal

Share this post


Link to post
Il y a 10 heures, Flolynyk a dit :

J'ai adoré vivre ce titre de Champion du Monde

Oui

Il y a 10 heures, Flolynyk a dit :

j'ai vécu des émotions incroyables

Oui !

Il y a 10 heures, Flolynyk a dit :

mais malgré ça je préférerais 1000 fois un titre du Tef

Oui !!

Il y a 10 heures, Flolynyk a dit :

même en Coupe de la Ligue je crois

Ah, ba en fait non :ninja:

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Le 17/07/2018 à 10:00, JahYan a dit :

Je me suis fait exactement la même réflexion ... même avec une coupe de France je suis prêt à échanger 😶

Moi, une simple place de quinzième et hop, vendu :ph34r:.

  • Like 1

Share this post


Link to post

c la première fois qui procure le plus d'émotions, une coupe de France , une coupe de la Ligue ou un titre ce serait TOP ! surtout avec le TOP4 actuel (PSG, OM, OL ASM)

Share this post


Link to post

Pour moi il n'y a pas photo... surtout pour une coupe du monde. 😯

Je préfère voir 60 millions de français heureux ensemble que fêter notre dépucelage dans notre coin.

Le titre suprême est au-dessus de tout niveau foot pour ma part. 😀 :cheers:

  • Confused 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
il y a 56 minutes, Coolbool a dit :

Je préfère voir 60 millions de français heureux ensemble que fêter notre dépucelage dans notre coin.

Ben c'est une question de référentiel,  "dans notre coin", ça peut être 1 million de personnes de la région heureux ensemble pour fêter le titre de champion de France du Tef

sinon on peut dire que les français fêtent dans leur coin aussi.... -_- 

Share this post


Link to post

Et puis bon, la plupart des gens s'en foutent de l'équipe de France jusqu'aux demi-finales de l'Euro/de la Coupe du Monde. Que les supporters qui suivent cette équipe un peu partout soient heureux ça peut se comprendre, mais que les mecs qui en ont rien à taper voire conchie l'équipe 90% du temps retournent leur veste du jour au lendemain ça enlève une bonne partie de la saveur potentielle du truc quand même -_-

Alors qu'au moins les mecs qui viendront fêter le titre du Tef' tu peux être sûr que ça sera la proportion de gens qui ont vu au moins un match de merde du Tef' dans leur vie qui serait de 90%, ça renverse pas mal la perspective :ninja:

  • Thanks 3
  • Haha 1

Share this post


Link to post

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...