Jump to content

Repêchage TFC Ligue 1


Recommended Posts

il y a 1 minute, marco a dit :

Qui va pouvoir sortir au mini 60M€ de nos jours ?

Si c'est une association de plusieurs actionnaires, ça doit pouvoir se trouver.

Reste le timing et les délais à respecter.

Link to comment
il y a 54 minutes, marco a dit :

14 juin la dead line.

Chaud... D'autant qu'apparemment certains dossiers parient en off sur une liquidation et un rachat puis relance à coût sacrifié en national.

Edited by arnahud
Link to comment
il y a 2 minutes, NicoPaviot a dit :

Vous avez pas encore remarqué que c'est toujours le même (celui qui a admis se foutre de la gueule de ses followers) ?

Si si t'inquiète.

Mais je sais pas si Dide l'avait vu.

Link to comment

Dernière ligne droite pour le rachat des Girondins de Bordeaux

Alors que leurs offres sont attendues par la banque Rothschild au plus tard le 14 juin, les potentiels repreneurs des Girondins de Bordeaux devraient être fixés très vite, peut-être même dès le lendemain. Un candidat ne se serait toujours pas dévoilé.

 
Plus de 2 000 supporters des Girondins s'étaient rassemblés en juin 2020 devant la mairie de Bordeaux pour « crier leur colère » contre la direction et l'actionnaire de leur club. (S. Mantey/L'Équipe)
 
Plus de 2 000 supporters des Girondins s'étaient rassemblés en juin 2020 devant la mairie de Bordeaux pour « crier leur colère » contre la direction et l'actionnaire de leur club. (S. Mantey/L'Équipe)
 

Dans l'intérêt des Girondins, il vaudrait mieux qu'une fumée blanche s'échappe de la banque Rothschild dans la semaine qui suivra le dépôt d'offres de rachat du club : cela signifierait que l'un des potentiels repreneurs toujours en lice se trouve dans la dernière ligne droite du processus de vente et qu'il est entré en négociations exclusives avec l'actuel propriétaire King Street.

 
 

Comme évoqué dans nos colonnes (L'Équipe du 8 juin), les offres de l'ex-directeur général exécutif de la Ligue Didier Quillot, de l'homme d'affaires Nicolas Hoang et de l'attelage Pascal Rigo - John Williams sont attendues au plus tard lundi 14 juin. L'ancien propriétaire du LOSC Gérard Lopez, lui, a déjà fait la sienne. Il resterait un candidat mystère qui ne se serait pas encore dévoilé...

 

À moins que la banque d'affaires et le club ne décident finalement de s'accorder un délai de réflexion supplémentaire, il est prévu que tout ce beau monde soit fixé très vite, peut-être même dès mardi prochain. Et si personne ne fait l'affaire ? Le principal créancier du club, Fortress, aura la possibilité d'en prendre le contrôle, ce qui n'a pour l'instant jamais été dans ses intentions.

L'échelonnement du montant de la dette qui lui est due (38 M€ plus les intérêts annuels estimés à 3,705 M€ à rembourser d'ici l'automne 2022) a été un enjeu majeur de la négociation au même titre que la possibilité, pour le fonds d'investissement, d'en abandonner une partie. Compte tenu des projections guère réjouissantes pour les trois saisons à venir, la solvabilité du futur repreneur est également un point crucial pour que l'avenir du club ne se règle pas devant le tribunal de commerce.

Fournir des garanties à la Métropole concernant la location du stade

En cas de dénouement positif, il restera deux étapes jusqu'au closing : l'apport de garanties auprès de la Métropole concernant la location du Matmut-Atlantique (4,9 M€/an) puis le passage devant la DNCG. Une simple formalité ? Le gendarme financier du football français peut émettre un avis défavorable sur le profil et le business plan du futur repreneur mais « à moins que le vendeur n'ait inscrit l'approbation de la DNCG comme condition suspensive de la vente, ce n'est qu'un avis », souligne un avocat spécialisé dans ce type d'affaires.

Lors de la précédente cession du club, entre M6 et GACP, les réserves émises par la DNCG avaient malgré tout incité l'ancien maire de Bordeaux Alain Juppé à reporter de deux semaines le vote des élus de la Métropole, préalable à la cession...

Lopez a eu recours à un fonds prêteur américain

Aux dernières nouvelles, tous les candidats identifiés semblent partis pour emboîter le pas à Lopez et formuler une offre de rachat. On y voit (un peu) plus clair concernant les soutiens dont ils disposent : Lopez a eu recours à un fonds prêteur américain sur le même modèle qu'à Lille lorsqu'il avait acheté le club en s'endettant auprès d'Elliott. Sa présumée puissance financière fait figure d'épouvantail. Derrière l'attelage Rigo-Williams se trouvent au moins une franchise de MLS ainsi qu'une société d'entertainment.

 

Quant à Quillot, il est soutenu par des entrepreneurs anglais et français ainsi que par un fonds français. Ils ont tous les trois discuté ces derniers jours avec « le club scapulaire » qui regroupe des entrepreneurs bordelais : ils faisaient initialement partie du projet de Bruno Fievet - dont le dossier n'a pas été retenu par Rothschild - et pèseraient plusieurs millions d'euros. Pour Quillot comme pour Lopez, ils apporteraient une crédibilité locale non négligeable à leur projet.

https://www.lequipe.fr/Football/Article/Derniere-ligne-droite-pour-le-rachat-des-girondins-de-bordeaux/1260849

 

  • Like 1
Link to comment
Il y a 4 heures, elkjaer a dit :

Dans un monde idéal Safran a quitté le tef il y a dix ans pour devenir Président de la Ligue.

En même temps si le foot pro vient à faire faillite je ne verserai pas une larme :grin:

 

J'aurai bien aimé avoir Safran comme sponsor principal 😏

Link to comment

Maintenant les repreneurs de Bordeaux savent ce qu'ils vont pouvoir espérer chaque année en droits TV. J'imagine que c'était une des pièces importantes pour positionner de façon définitive une offre d'achat. Est-ce qu'ils avaient provisionné une chute de 50% de droits?

Link to comment
Il y a 6 heures, mora a dit :

Quelqu'un de crédible peut-il faire un résumé de la situation ?

De ce que j'ai compris, la DNCG ne prononcera aucune rétrogradation cette année ?

Merci ! 😅

 

 

Donc la DNCG ne prononcerait aucune rétrogradation quand son président indique aussi que le déficit des club de L1 passe de 500M€ à 1 Milliard en 1 an? Ils pensent que ça va se résorber magiquement l'année prochaine? Ca me parait complément irresponsable de laisser (encore) s'installer des (gros) déficits. Les largesses laissées jusqu'à lors ont impacté d'autant plus avec l'épisode/fisaco mediapro. Il faut mettre un vrai coup de balai maintenant. 

Edited by arnahud
Link to comment
il y a 15 minutes, arnahud a dit :

Donc la DNCG ne prononcerait aucune rétrogradation quand son président indique aussi que le déficit des club de L1 passe de 500M€ à 1 Milliard en 1 an? Ils pensent que ça va se résorber magiquement l'année prochaine? Ca me parait complément irresponsable de laisser (encore) s'installer des (gros) déficits. Les largesses laissées jusqu'à lors ont impacté d'autant plus avec l'épisode/fisaco mediapro. Il faut mettre un vrai coup de balai maintenant. 

Quand je vois Marseille qui financièrement est pas au mieux et qu'ils vont recruté au taquet je suis pas sûr d'une issue favorable pour nous.

  • Like 1
Link to comment
Il y a 2 heures, arnahud a dit :

Donc la DNCG ne prononcerait aucune rétrogradation quand son président indique aussi que le déficit des club de L1 passe de 500M€ à 1 Milliard en 1 an? Ils pensent que ça va se résorber magiquement l'année prochaine? Ca me parait complément irresponsable de laisser (encore) s'installer des (gros) déficits.

"Quoi qu'il en coûte".

Pour cette année du moins.

Link to comment

https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/La-dncg-accorde-un-delai-de-deux-semaines-aux-clubs-de-l1-et-de-l2/1256854

 

Voilà l'article de l équipe y a deux semaines.

Maintenant que les droits TV ont été actés les clubs peuvent faire les prévisions nécessaires pour le passage du 14 juin.

Tout réside là. Et comme il a été dit la moitié des clubs sont quasiment en déficit sévère aurons nous d'autres surprises que bordeaux ?

 

Pour finir voilà une déclaration y a quelques jours du patron de la DNCG

selon le président de la DNCG, le futur n’est pas tout rose : « Sans apport massif des actionnaires existants, il est peu probable que la majorité des clubs puisse survivre à la saison 2021-2022. »

Donc la donne pour Bordeaux est que le futur acquéreur éponge une énorme dette plus injecte de l argent pour maintenir le club sportivement l'année prochaine afin de rester dans l'élite.

Il serait plus logique pour un investisseur de faire descendre le club pour pouvoir le récupérer à bas prix mais on ne sait jamais...

 

Edited by Toulousain31
Link to comment
Il y a 3 heures, Toulousain31 a dit :

Pour finir voilà une déclaration y a quelques jours du patron de la DNCG

 

 

Il y a 1 heure, ilotdeslapins a dit :

Que certains club de L1 ne survivent pas à la saison 2021-2022 n'a pas de rapport avec un topic "Repechage TFC ligue 1" pour la saison prochaine, si ?

J'ai juste rajouté l'intw compète du boss de la DNCG.

T'inquiète pas, rien de grave.

  • Thanks 1
Link to comment
Il y a 6 heures, ilotdeslapins a dit :

Que certains club de L1 ne survivent pas à la saison 2021-2022 n'a pas de rapport avec un topic "Repechage TFC ligue 1" pour la saison prochaine, si ?

C'est vrai que je n'arrive pas à mesurer la probabilité que le Tef soit en ligue 1 l'an prochain...

Link to comment

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...