Jump to content

Euro 2004 "paroles De Supporters"


Tabanas

Recommended Posts

Ils ont effectué plus de 1800 kilomètres entre Saint-Etienne et Lisbonne pour assister à France-Angleterre. Stéphane Thevenet et ses amis ont eu raison d'effectuer ce long trajet : ils auront assisté à un match de légende pour le football français. Qui c'est les plus forts ? Evidemment c'est les Bleus !

Stéphane Thevenet est Stéphanois. Amoureux des Verts, il a mis de côté les aléas du club stéphanois pendant quelques jours (" on verra avec Baup et les actionnaires, on ne comprend pas trop "), troquant son maillot forézien pour celui tout bleu de l'équipe de France. Stéphane, la trentaine, et trois de ses acolytes n'ont pas hésité à faire les 1882 kilomètres de route séparant " Santé " de Lisbonne pour aller assister à France-Angleterre : bien leur en a pris puisqu'ils ont assisté au match qu'il ne fallait pas rater : " Nous étions hébergés par un ami portugais. Nous avons effectué le déplacement spécialement pour le match. Cela valait le coup, c'était vraiment exceptionnel. C'était la grosse fête, du moins dans la partie bleue du stade. C'était fou. Zidane, on ne l'a pas trop vu, mais il met deux coups de pied arrêtés dans le temps additionnel : c'est ce qui fait la différence entre Zidane et les autres. "

Connaisseurs d'ambiances exceptionnelles à Geoffroy-Guichard, Stéphane et ses amis ont apprécié le climat de la compétition : " C'était sympa, même si on était trop mélangés dans le stade et les transports. Là, ça allait. Mais si dans le métro se retrouvent des supporters qui se haïssent ça sera plus risqué. " Et dans un sourire Stéphane se remémore le joli bazar de l'arrivée des fans devant le Stade de la Luz : " C'était impressionnant : pour accéder au stade, certains devaient traverser une autoroute à la sortie des métros car les voies d'accès normales étaient mal indiquées. Ils ont découpé les grillages de l'autoroute et ont bloqué la circulation pour passer. Et on n'a pas trop vu de forces de sécurité. " Quant au match : il le résume vite : "Zidane on l'a pas trop vu mais deux coups de pied arrêtés : c'est Zidane, c'est ça qui fait la différence avec les autres. "

Le seul regret de Stéphane, c'est le manque de disponibilité des joueurs français. Robert Pires nous confie adorer la mise à l'écart des Bleus à Santo Tirso. Stéphane, qui a fait le crochet par la ville d'accueil des Tricolores dans le but de croiser ses héros, regrette un peu ce manque de communication : " C'est dommage, on a fait pas mal de bornes Jacques Santini est venu près de la barrière de sécurité, on lui a fait signe mais il était occupé avec des gens " Finalement, leur fidélité sera récompensée le lendemain : faisant durer le séjour un jour de plus, ils auront pu échanger quelques idées avec Lilian Thuram venu à leur rencontre à l'entrée de l'hôtel Cidnay transformé en forteresse. Alors qui c'est les plus forts de l'Euro ? Evidemment c'est les Bleus ! " Avec le mental qu'ils ont il n'y pas de souci. "

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...