Jump to content

Article MAXIFOOT TFC/OL ...


Speedy Gonzales au TFC

Recommended Posts

<_<

Voilà ce que j'appelle des pros ... hyper objectif et neutre comme article

http://www.maxifoot.fr/

LYON GAGNE SANS BRILLER

L'OL a pris la mesure d'un TFC trop prudent pour s'imposer sans briller (0-2). Les Lyonnais renouent ainsi avec la victoire après deux matches nuls à domicile, et continuent leur très bon parcours à l'extérieur. Ils sont provisoirement en tête du classement. Les Toulousains enregistrent leur seconde défaite de rang et devront à l'avenir prendre plus d'initiatives sur leur terrain.

Les enjeux de la rencontre top^

Toulouse, avec une victoire contre l'ogre lyonnais, frapperait un grand coup dans ce championnat. Séduisants depuis l'ouverture de la compétition, les «Violets» ont déjà signé de jolis succès, à domicile face à un PSG moribond (2-1) ou sur le terrain de Strasbourgeois humiliés (4-1). A Marseille, lors de la précédente journée, les Toulousains ont perdu (0-1) dans un match qu'ils auraient du gagner tant ils étaient supérieurs aux Marseillais dans le jeu. «Contre Marseille, il ne nous a manqué que de la réussite, face à un Barthez des grands soirs. (Il faut) encore progresser dans notre aptitude à rester concentrés pendant 90 minutes, pour éviter de réitérer ce genre de mésaventure» , a estimé le gardien du TFC Christophe Revault. Il s'agira donc de se jauger contre un «gros» qui a un classement de «gros» , puisque les Lyonnais sont troisièmes. Pour cette rencontre, les Toulousains aligneront en attaque David Suarez en lieu et place du Brésilien Eduardo, suspend. Eric Mombaerts, hormis ce remplacement, pourra compter sur son équipe type, Moreira et Dalmat en tête.

Pour les Lyonnais, la semaine a été moyenne, avec deux nuls à domicile face à Manchester United (2-2), en Ligue des Champions, et face à Bastia en championnat (0-0). Une victoire à Toulouse, où il ne sera pas simple de s'imposer cette saison, serait donc du meilleur effet. Les Lyonnais aborderaient ainsi dans de bonnes conditions leur réception de Monaco, samedi à Gerland. «A Toulouse, cela ne sera pas évident. Cette équipe est en forme ; on va souffrir. Elle va tenter de nous bousculer. A nous de la contenir dans un premier temps, puis si possible d'avoir des occasions et de les mettre au fond pour ramener les 3 points. On va là bas pour gagner» , a prévenu le milieu offensif Florent Malouda sur le site officiel de l'OL. Pour ce match, Paul le Guen a choisi de laisser au repos l'ancien Guingampais, alors que Diarra effectue son retour en tant que titulaire au milieu, aux côtés d'Essien. Wiltord glisse côté gauche, laissant Frau seul en pointe avec Juninho juste derrière lui, en rampe de lancement.

Les meilleurs moments top^

- Première occasion du match ! Arribagé veut donner de la tête à son gardien. Wiltord anticipe et tente de reprendre le ballon de volée du droit. Mais, un peu court, sa frappe passe à côté du but de Revault. C'est la seule occasion d'une bien terne première période (39')

- Sur un débordement de Govou, Bedimo pousse le ballon en retrait en direction de Revault, qui se saisit du ballon des mains. M. Veissière siffle un coup franc indirect aux 6m, face au but. Décalé par Wiltord, Essien transperce le mur d'une puissante frappe du gauche à ras de terre (0-1, 51').

- Frau hérite du ballon aux 25m après un dégagement de Coupet. Il tente une frappe instantanée du gauche, soudaine et cadrée, mais Revault est sur la trajectoire (56').

- Sur un coup franc venu de la droite, Moreira s'élève plus haut que Caçapa et place une belle tête sur l'extérieur du montant droit de Revault (61').

- Incroyable occasion pour le TFC ! Superbe passe aérienne de Dalmat pour Moreira, qui se retrouve seul face à Coupet. Après un bon contrôle, l'ancien Lensois frappe juste à gauche du but du gardien lyonnais, qui était battu (68').

- Sur un centre de Suarez venu de la gauche, Coupet sort mais est trop court. Derrière lui, Moreira tente une reprise aérienne difficile, mais ne peut redresser le ballon dans le but vide (73').

- Une nouvelle fois seul aux 20m, Frau tente une frappe croisée du droit. Sa tentative est bien détournée par Revault (77').

- Superbe ouverture d'Arribagé pour Giresse, qui centre de volée. L'action est superbe, mais Caçapa sauve devant Moreira d'une tête plongeante, et met en corner (82').

- A 31m, Moreira enroule un coup franc sur lequel Coupet se détend bien, et sauve au ras de son poteau gauche (86').

- Govou transperce la défense toulousaine et sert parfaitement Malouda, qui se retrouve seul face à Revault. Ce dernier gagne son premier duel. Le ballon revient sur l'ancien Guingampais, qui frappe au dessus (89').

- Contre lyonnais mené à cent à l'heure par Nilmar, qui lance idéalement Malouda sur la gauche. De l'intérieur du pied gauche, celui-ci ne laisse cette fois-ci aucune chance à Revault (0-2, 90').

- Moreira est maudit ! Sur un centre de Dieuze, l'attaquant toulousain touche le ballon, mais est contré par Coupet, qui garde sa cage inviolée (90+3').

La prestation de Toulouse top^

Les Toulousains paient cher leur manque d'audace ! Alors qu'ils jouaient à domicile avec un public endiablé, les «Violets» n'ont jamais réussi à enflammer le match en première mi-temps, laissant les Lyonnais s'installer dans leur camp. Attentistes, trop respectueux, ils ont abusé de longs ballons vers un Moreira bien esseulé, manquant de soutien malgré la présence de Suarez. Il a fallu que le but lyonnais arrive sur un coup du sort pour que les hommes d'Eric Mombaerts sortent de leur torpeur. Par la suite, avec un Moreira survolté, ils auraient pu égaliser, mais la réussite a manqué à l'excellent attaquant toulousain. Partis à l'abordage, ils ont forcément laissé des espaces dans lesquels ont plongé les remplaçants lyonnais, Malouda et Nilmar, pour achever des Toulousains qui se sont faits prendre à leur propre piège.

Parmi les Violets, un seul s'est vraiment distingué, et il faut tire un grand coup de chapeau à Daniel Moreira, qui, s'il n'a pas marqué, est assurément l'homme du match. Mobile, combatif, prenant constamment le dessus sur les défenseurs lyonnais dans les airs, l'ancien Lensois s'est créé une multitude d'occasions qu'il a manqué, parfois par maladresse, souvent par manque de réussite. Un grand match, sans contestation. Derrière lui, Dalmat a alterné le bon et le moins bon, alors que Taider a été précieux comme souvent dans l'entrejeu. Arribagé a fait ce qu'il a pu au sein d'une défense mise en difficultés en seconde période, après un premier acte très convaincant. Enfin, Revault a commis une erreur décisive, mais la décision arbitrale prête à discussion, la passe en retrait n'étant pas forcément volontaire.

La prestation de Lyon top^

L'OL a gagné sans briller. Installés dans le camp toulousain en première période, les joueurs de Paul Le Guen n'ont jamais vraiment été dangereux, mal inspirés dans la dernière passe. Très solides défensivement, ils ont tranquillement géré sans prendre de risques. Profitant d'une ouverture du score chanceuse, ils ont par la suite reculé, manquant plus d'une fois de ce faire surprendre par les assauts de Moreira. Ils ont su préserver leur but inviolé et ont su profiter des espaces pour assommer les Toulousains en fin de match. Un match solide et réaliste pour les Gones, qui remportent leur troisième succès en quatre rencontres à l'extérieur et restent invaincus.

Individuellement, les Lyonnais n'ont pas été exceptionnels. Le gardien Grégory Coupet a fait son boulot, sans fioritures, même si une sortie manquée aurait pu coûter cher à son équipe. La défense a été solide et a résisté à la furia Moreira. Mention spéciale pour Abidal, qui a une nouvelle fois été parfait sur son côté gauche, avant de sortir à la mi-temps pour une petite élongation. Au milieu de terrain, Essien a été brouillon mais décisif, alors que Diarra a pêché dans ses transmissions. Juninho a été fantomatique. Govou, au contraire, a fait vivre un cauchemar à Bedimo, mais n'a pas toujours été clairvoyant dans le dernier geste. Wiltord et Frau, en attaque, sont encore loin de leur meilleur niveau, et ont été remplacés par Malouda et Nilmar, décisifs sur le deuxième but rhodanien.

Lyon a donc remporté, sans forcer, un nouveau succès. Habitués des sprints de fin de championnat, les Rhodaniens n'avaient en revanche pas habitué leurs supporters à des débuts réussis comme celui-ci. Quant aux Toulousains, ils ont une belle équipe, mais devront à l'avenir davantage prendre le jeu à leur compte. Ils en ont les moyens.

Link to comment

Le journaliste qui a écris ça a tout simplement VU le match de ses yeux et le commente sans faire d'erreur ni prendre partie. Ce n'est pas le cas d'un pigiste de foot365 qui pond un article pompeux avec les trois informations foireuses dont il dispose.

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...