Jump to content

Ptit souvenir


marco

Recommended Posts

Epilogue annoncé d'une descente aux enfers du TFC

--------------------------------------------------------------------------------

Les dirigeants du Toulouse football club (TFC) ont finalement déposé lundi le bilan de leur club, concluant ainsi la longue descente aux enfers sportive et financière de l'équipe tout au long de la saison 2000-2001.

Revenue voici un an parmi l'élite, et malgré l'ambition d'un « maintien honorable afin de viser dès l'année prochaine une qualification européenne » annoncée en début de saison par le président Jacques Rubio, le Toulouse FC a vécu la saison la plus mouvementée de son histoire, et se voit condamner vraisemblablement à disputer la saison prochaine le championnat National.

Pendant plusieurs semaines, l'acharnement dont a fait preuve l'avocat et vice-président du TFC, Me Bernard Decker, pour maintenir Toulouse en D1 à la faveur de requêtes visant à condamner les clubs ayant utilisé des joueurs en possession de faux passeports a masqué le déficit accumulé par le club. Mais la relégation en National par la DNCG a vite remis en avant ses énormes difficultés financières.

Gros « trou » financier

Les quatre membres de la société anonyme à objet sportif (SAOS) du TFC, Jacques Rubio, Bernard Decker, André Labatut et Bernard Boscq, qui détiennent 66 % du capital, n'ont reconnu qu'un « trou » de 50 millions de FF (910 millions CFP). Pour sa part, le président de l'association TFC (AFTC), Bernard Van den Bruwaene, détentrice des 33 % restant de la SAOS, a estimé ce trou à 100 MF (1,82 milliard CFP).

Le dépôt de bilan devrait permettre de connaître l'ampleur exacte des créances du TFC. En cessation de paiement depuis le mois de mai, le club ne payait plus depuis deux mois ni ses fournisseurs, ni les salariés du club, les joueurs compris.

Ces derniers, inquiets pour leur avenir depuis l'ouverture du marché des transferts, avaient d'ailleurs décidé samedi d'adresser une mise en demeure à leurs dirigeants et à la Ligue et de ne pas disputer les matchs amicaux précédant le coup d'envoi de la prochaine saison.

Double rétrogradation

L'avenir du Toulouse FC est désormais entre les mains du tribunal de commerce. Une fois établie la situation financière du club, les juges consulaires auront le choix entre la mise en redressement judiciaire du TFC, avec la nomination d'un administrateur judiciaire puis d'un responsable des créances chargé de recenser les repreneurs potentiels, et sa liquidation judiciaire.

Pour l'heure, la ville ignore dans quelle division va évoluer son club la saison prochaine. Dans l'attente de l'étude de son recours devant le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) visant à maintenir le club en deuxième division, Toulouse cumule deux rétrogradations en raison de ses résultats sportifs (16e de la D1) et de ses finances, sanctionnées par l'instance d'appel de la direction nationale du contrôle de gestion (DNCG).

Maintenir le statut professionnel

Des forces se mobilisent afin de trouver des investisseurs pour faire repartir le club.

L'ATFC, par la voix de M. Van den Bruwaene a indiqué que « dans le cadre d'un moratoire et d'une reprise du passif, les gens derrière ne la veulent pas. Si on était seuls, on irait vers la liquidation judiciaire et pour cela nous sommes prêts avec des investisseurs. »

De leur côté, les dirigeants actuels du club, Jacques Rubio en tête, ont proposé depuis plusieurs semaines une solution dans laquelle le lunetier Alain Afflelou serait le « chef de file d'un groupe d'investisseurs. »

« S'il peut y avoir une reprise du passif, pourquoi pas, nous ne sommes pas concurrent » a indiqué M. Van den Bruwaene. « Il faut regrouper les forces avec de la lisibilité à long terme, c'est notre seul impératif. Notre espoir, c'est le maintien du statut professionnel afin de conserver le centre de formation et ne pas se faire piller nos jeunes. »

sport internationnal - 4 juillet 2001

Link to comment

je savais que ça allait te plaire Sergio... :clapping:

sinon "j'adore" cette phrase, qui porte tous son sens, aujourd'hui... :crylol: ,

Notre espoir, c'est le maintien du statut professionnel afin de conserver le centre de formation et ne pas se faire piller nos jeunes.
Link to comment
En espérant que ça le reste aussi même en grandissant, enfin on verra on n'y est pas encore. par contre le trou financier c'était du a quoi principalement  détournement ?

<{POST_SNAPBACK}>

ils avaient les yeux plus gros que le ventre...il avait tablé leur budget sur une "eventuelle" qualif pour la coupe d'europe...en y repensant, franchement, c'est la meilleure chose qui nous est arrivé... :crylol: ..pour moi...bien sùr... :clapping:

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...