Jump to content

Revue de presse


yannlib

Recommended Posts

La depeche 8/11/2004

CONTRE METZ, LES HOMMES DE MOMBAERTS SE SONT TROP ACCROCHÉS À LEUR AVANTAGE AU SCORE.

Le TFC attend le retour du soleil

Vingt-cinq matches de plus et le même classement, en milieu de tableau, à l'abri des courants d'air. Au TFC, nul ne fait mystère de l'ambition d'un club dont Olivier Sadran, le président, rappelle qu'il est à bâtir, qu'il faut consolider avant de songer à autre chose.

Mais le début de saison a alléché le public. Une équipe vive, ne se posant aucune question, des matches qui décoiffent. Des habitudes qui se prennent. Quand on a mangé du pain blanc... Seulement, le Toulouse de la fin de l'année 2004 n'a plus les moyens de ses ambitions de jeu. Il a laissé trop de joueurs en route, du côté de l'infirmerie, et il a trop tiré sur la corde des autres pour espérer autre chose qu'une figure quelquefois honorable, plus souvent décevante. Sauver les apparences, dur par les temps qui courent.

Alors, du côté téféciste, on rappelle la jeunesse de l'effectif et donc son inexpérience (Thibault Giresse, qui remplace Stéphane Dalmat depuis trois matches, vient donc de disputer son... huitième match dans l'élite), l'extrême compacité d'un championnat où le moindre détail compte (dix équipes, la moitié de la poule, se tiennent en cinq points de la 9e place à la première des relégables), où la moindre attaque doit être savamment préparée car le moindre contre est souvent définitif.

«Les joueurs sont irréprochables dans le don de soi, mais c'est quelquefois au détriment de la qualité du jeu», souligne ainsi Eric Mombaerts, doublement satisfait après le match de samedi soir, et par le résultat qui n'est pas pénalisant, et par certains aspects du jeu de l'équipe. «J'ai bien aimé notre défense sur les coups de pied arrêtés, un secteur sensible depuis quelque temps, surtout devant un Metz très fort dans ce domaine, j'ai apprécié le retour de l'animation dans les couloirs, notamment le match de Giresse qui est très encourageant, il a tenu le ballon, trouvé des joueurs lancés, et aussi le match d'Emana, du moins sa première période de qualité. Et j'ai également aimé notre axe central, performant».

Si le technicien ne s'avance pas plus dans les détails, il reconnaît aisément que sa formation a «insconsciemment protégé son but d'avance dans la deuxième partie de la deuxième période». Soit au moment où les efforts sont devenus plus difficiles, essentiellement pour les milieux excentrés extrêmement sollicités dans l'animation. Mais l'entraîneur du TFC ne peut nier non plus que son équipe doit trouver un équilibre entre la récupération du ballon et l'animation du jeu, «c'est aujourd'hui momentanément difficile», et que ses milieux axiaux doivent absoluement progresser dans la conservation du ballon. A quoi sert de multiplier les efforts pour récupérer ce dernier si c'est pour le redonner trop vite ou trop mal? Une question à laquelle la générosité de Cardy et Sirieix n'a pas répondu.

Erick Mombaerts attribue tout ceci à «un petit déficit de confiance», se réfugiant derrière l'idée que son équipe, encore jeune et tendre, possèdent une grosse «marge de progression». Bien que ne gagnant plus (une victoire sur les huit derniers matches), le TFC fait le dos rond, s'accroche, grappille ci et là. C'est toujours mieux que l'an dernier...

P. B.

EMANA SUSPENDU, ARRIBAGÉ ET MOREIRA AU REPOS.

Quelle équipe à Clermont ?

Les matches se suivent et les soucis demeurent pour les entraîneurs...

Demain soir à Clermont-Ferrand, le TFC fait ses débuts en Coupe de la Ligue, au titre des 16e de finale (match retransmis en direct à 21 heures sur France 3 Sud, avec des commentaires de Pierjean Frison).

Mais, contre une équipe dixième de L2 après sa victoire vendredi à Niort (2-0) et qui recevra deux fois cette semaine (Toulouse puis Amiens vendredi en championnat), au contraire d'un Tef qui doit se déplacer à deux reprises (demain en Auvergne, samedi à Rennes), le TFC ne possède pas forcément ses meilleurs arguments.

Aux blessures d'Ocokoljic, Dao, Lièvre et Dalmat, se sont ajoutées la suspension d'Emana et, depuis le match contre Metz, les mises au repos de Moreira (légèrement touché aux ischio-jambiers et au bassin) et Arribagé (adducteurs), pour lesquels aucun risque ne sera pris, sachant qu'il faut également aller à Rennes samedi en championnat.

En outre, il faudra attendre l'entraînement de cet après-midi pour savoir si Aubey (péroné) est opérationnel. Et l'ont peut peut-être miser sur une mise au repos de Revault, qui permettrait à Douchez de disputer son premier match officiel. Le TFC qui se présentera au stade Gabriel-Montpied sera forcément inédit. Erick Mombaerts devrait faire jouer ceux qui n'ont pas ou peu opéré contre Metz, soit Douchez, Clerc, Taider, Bedimo, Dieuze et Suarez, et compléter son groupe avec quelques-uns des joueurs qui ont tenu Toulon en échec hier après-midi en CFA (0-0), on pense en premier lieu à Congré, Sola, Psaume et Braizat.

Réponse cet après-midi au Stadium

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...