Jump to content

Article l'Equipe 29/01/05


cc31

Recommended Posts

FOOTBALL

LIGUE 1 (24e journée)

TOULOUSE - MARSEILLE

« Laisser une trace à lOM »

BENOÎT PEDRETTI estime quil est en train de sétoffer à Marseille. Il définit ses ambitions pour lui et son club.

Benoît Pedretti était suspendu contre Sochaux (0-2). Alors même quil a mis du temps à trouver ses marques dans léquipe marseillaise, son absence lors de cette rencontre sest fait sentir, en raison de ses bonnes prestations précédentes. Depuis larrivée de Philippe Troussier, le milieu international a amélioré son intégration à Marseille.

MARSEILLE

de notre envoyé spécial

« QUEL EST VOTRE BILAN personnel, six mois après votre arrivée à Marseille ?

Jai eu un début de saison assez moyen, à limage de léquipe, avec des hauts et des bas, sans parvenir à trouver une continuité. Depuis larrivée de Philippe Troussier, cela va beaucoup mieux dans le jeu de léquipe et je me sens mieux.

Votre intégration na pas été très rapide

Jai mis un peu de temps, cest vrai. Cela a été le cas pour tout le monde, 80 % de léquipe avait été renouvelée, il a fallu du temps pour que la machine se mette en route.

Lentente avec Eduardo Costa na pas été non plus évidente à trouver.

On nous a beaucoup reproché de ne pas jouer ensemble. Là, on voit bien quavec du travail quotidien, la nouvelle mise en place, nous arrivons à bien nous coordonner. Depuis quelques matches, on commence à dire que nous représentons un rouage important de léquipe.

Vous souhaitiez franchir un palier sur le plan sportif en venant à Marseille. La vie du club a été par ailleurs très agitée. Considérez-vous que ces premiers mois à lOM vous ont enrichi sur le plan de lexpérience ?

À Sochaux, jétais dans un cocon, il y avait de la sérénité, de la tranquillité. Jai voulu venir ici pour évoluer dans un grand club, et pour voir aussi comment je réagirais dans la difficulté. Jai été servi sur ce plan. Et cela ma endurci, je me sens plus fort. Cest clair, jai progressé dans le jeu et gagné en maturité.

Larrivée de Troussier a- t-elle été bénéfique pour vous ?

Avec lui, on travaille beaucoup sur le plan tactique. Quand on entre sur le terrain, on a un plan de jeu bien défini, cela nous fait progresser individuellement, et collectivement on devient plus fort. Avec José Anigo, on avait beaucoup de liberté dans le jeu, il nous faisait confiance. On était libres de faire un peu ce quon voulait. Peut-être que lon pensait dabord à briller individuellement plutôt que de jouer avec les coéquipiers. Là, on sait quil y a les cinq de derrière et les milieux axiaux qui sont là pour défendre et on fait tout pour mettre les trois de devant dans les meilleures conditions.

« Avant, lorsquon

me pressait, javais

beaucoup de mal »

Après la victoire à Lille (2-1), vous aviez évoqué un manque de créativité dans léquipe et expliqué comment vous cherchiez à le surmonter. Cela a-t-il progressé sur ce plan ?

Cest un manque de créativité un peu général. On a un peu de mal contre les équipes qui sont bien en place. Et cela ne sadresse pas aux trois de devant, mais cela nous concerne tous. On y travaille et cela devrait saméliorer.

Sochaux a su profiter de ce manque de créativité

Ils nous ont posé un problème tactique que nous navons pas su résoudre. On a buté sur leur défense, sans jamais trouver la clé. Dans les derniers matches, on marquait rapidement, ce qui ne nous obligeait pas ensuite à faire le jeu, cest ce qui nous convient le mieux. Létape à franchir maintenant, cest de gagner les matches quand on a 60 % de possession du ballon.

Que vous demande Troussier dans le jeu ?

Dêtre plus vertical, daller plus vers lavant, de provoquer balle au pied. Cela étoffe mon jeu. Avant, lorsque jétais pressé, javais beaucoup de mal. Maintenant, quand il y a un pressing, jarrive à men sortir. Je suis en train de progresser, de métoffer, cela va de mieux en mieux. Je dois être capable de marquer quatre ou cinq buts dans la saison.

On évoque beaucoup votre capacité à jouer long.

À Sochaux, il y avait des individualités permettant de jouer dans la profondeur, avec des joueurs très écartés, donc je pouvais utiliser ce registre. Maintenant, à Marseille, avec Peguy (Luyindula) et Steve (Marlet), je peux aussi le faire.

Il nest plus question que vous partiez au Real Madrid ?

Je veux rester ici, il y a lobjectif de la Ligue des champions qui est loin dêtre perdu. Je veux laisser une trace à lOM, que les gens se souviennent de moi et de cette équipe, car nous avons les moyens de faire quelque chose de bien. Les supporters rêvent de la Ligue des champions et nous, on en a très envie.

La succession actuelle de rencontres nest-elle pas handicapante pour Marseille, vu votre style de jeu assez éprouvant ?

On a un jeu avec beaucoup de pressing, dappels, les attaquants défendent beaucoup. Contre Sochaux, on a sans doute manqué un peu de fraîcheur. Mais on a un groupe de qualité pour compenser cela. Il faut travailler, ne pas renoncer comme Peguy (Luyindula) et moi on lavait fait après le match de Caen (3-2) quand nous étions dans la tribune. »

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...