Jump to content

EURO 2005


zaza

Recommended Posts

Bilan de la conférence de presse de ce samedi

CHAMPIONNAT D'EUROPE UEFA

DES NATIONS 2005

en Angleterre du 5 au 19 juin

La conférence de presse du groupe B

Ce samedi midi s'est tenu au Deepdale Stadium de Preston, la conférence de presse des entraîneurs du groupe B dans lequel est engagé la France.

La sélectionneuse allemande Tina Theune-Meyer a reconnu que les tenantes du titre seraient l'équipe à battre durant cet Euro 2005 qui démarre ce lundi pour le groupe B.

L'Allemagne domine depuis plus d'une décennie le Championnat d'Europe en ayant remporté les trois dernières éditions et la Coupe du Monde en 2003. Elle sera encore prétendante à la victoire finale le 19 juin. Après avoir entendu les autres entraîneurs du groupe B, Theune-Meyer a admis "qu'elle ne pouvait nier ce que tout le monde dit sur le talent de son équipe".

Les quatre sélectionneurs lors de la conférence

Elle a souligné : "Nous avons huit joueuses dans notre équipe qui ont participé à la victoire de Potsdam en Coupe d'Europe des clubs. Nous avons des Championnes du Monde U19 et dans nos rangs la meilleure joueuse FIFA de l'année, Birgit Prinz. Mais je crois que ce tournoi sera excitant comme jamais il ne l'a été avant et je pense que les matches de groupe seront disputés jusqu'au bout et cela signifie que nous aurons des matches à suivre avec un grand intérêt".

La Norvège a également quelques joueuses reconnues, bien que seulement quatre joueuses de l'équipe championne olympique en 2000 seront encore présentes. "Nous essayons de construire une nouvelle équipe forte mais les résultats n'ont pas été très bon cette année" a déclaré le coach Bjarne Berntsen. "Nous avons lourdement perdu face à l'Allemagne et nous avons été battu deux fois par la France en février. L'Allemagne est l'une des grands favorites pour terminer en tête du groupe, laissant les autres équipes se disputer la seconde place".

"Je pense également que l'Allemagne est une équipe au dessus dans le groupe" a dit l'Italienne Carolina Morace. Elle faisait partie de l'équipe azzuri qui a perdu deux fois en finale face aux Allemandes dans les années 90 et elle serait heureuse de voir ses jeunes joueuses attendre les demi-finales. Elle a ajouté sur ses adversaires : "La Norvège a une excellent expérience de ses rendez-vous, alors que la France a énormément investi dans le football féminin".

Allemagne, Norvège et Italie sont arrivées à Preston vendredi soir et ont découvert aujourd'hui les installations d'entraînement. La France, pour sa part, est arrivée dès mercredi et espère en tirer les bénéfices pour son premier match face à l'Italie, lundi soir. "C'est un tournoi très relevé pour nous". a déclaré Elisabeth Loisel. "Bien sûr l'Allemagne sera le favori, ça sera un groupe très ouvert et nous croyons en nos progrès".

uefa

Link to comment

Elisabeth Loisel : "Un Euro sous le signe de l'offensive"

Dimanche 3 octobre 2004, l'Equipe de France Féminine A achevait face à la Pologne les qualifications pour l'Euro 2005 en terminant en tête du groupe 3. Neuf mois plus tard, et après huit matches disputés en 2005, les voici donc prêtes à aborder le premier le rendez-vous de cette compétition, lundi face à l'Italie. A Preston, camp de base des Bleues, Elisabeth Loisel (photo) nous parle de l'ambiance qui règne dans le groupe tricolore.

Elisabeth, à deux jours du premier rendez-vous face à l'Italie, quel est votre état d'esprit ?

"Je suis contente d'aborder enfin cette compétition. Nous la préparons depuis plusieurs mois. Je suis soulagée d'avoir un effectif au complet. Nous n'avons pas connu de problèmes physiques. Il est vrai que la préparation a été adaptée aux besoins de chacune. Les joueuses semblent au point après les dernières oppositions. Elles sont aussi bien dans leurs têtes, motivées mais sans excès de confiance."

L'Angleterre doit vous rappeler de bons souvenirs !

"Difficile d'oublier les barrages à l'issue desquels nous avions décroché notre billet pour le Mondial 2003. Pendant les derniers jours avant le premier rendez-vous face à l'Italie, les joueuses vont s'imprégner de ce nouveau contexte dans le pays d'origine du football. On connaît l'importance de ce sport pour cette nation. Nous aurons donc du plaisir à partager avec le public cette fête qu'est l'Euro. A côté de la compétition, il y a un aspect festif et de promotion du football féminin qu'il ne faut pas oublier."

Quel regard portez-vous sur ce plateau final ?

"Les huit équipes présentes pour cette phase finale sont de qualité. J'imagine que nous nous dirigeons vers un Euro sous le signe de l'offensive, avec le déploiement de beaucoup de qualités techniques et tactiques. Les différentes formations sont proches, avec l'Allemagne au dessus du lot. Mais toutes peuvent créer la surprise."

Le samedi 04 juin 2005 - Antonio Mesa Article FFF

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...