Jump to content

France / Norvège


zaza

Recommended Posts

France - Norvège : 1-1

La France a laissé passer une belle chance d'assurer sa qualification pour les demi-finales en se laissant reprendre par la Norvège (1-1) au premier tour de l'Euro 2005 féminin, jeudi à Warrington. Les Françaises devront faire au moins match nul dimanche face à l'Allemagne, championne du monde en titre et victorieuse des trois derniers Euro (1995, 1997 et 2001), pour se qualifier. Dans le cas contraire, la Norvège, qui rencontre des Italiennes certainement démobilisées avec deux défaites, reviendrait à leur hauteur avec un succès, la qualification se jouant à la différence de buts générale.

Les Françaises ont d'abord bénéficié d'une grossière bourde de Siri Nordby. Sous la pression de Mugneret-Béghé, l'arrière gauche norvégienne n'appuyait pas assez sa passe en retrait à sa gardienne, permettant aux «Bleues» de prendre l'avantage (20e). Les championnes olympiques en 2000 à Sydney, pour qui la défaite était interdite, étaient alors dans une situation inconfortable. Elles se montraient pourtant incapables de réagir. Les Tricolores se mettaient cependant elle-même en danger en perdant trop rapidement le ballon. La Norvège, sacrée deux fois championne d'Europe (1987, 1993), parvenait alors à revenir grâce à une tête de Herlovsen, 16 ans, lobant Bouhaddi sur corner (66e).

Enhardies, les Scandinaves commençaient à bien combiner, même si Bente Nordby les sauvait d'un bel arrêt devant Pichon (69e). Mais Gulbrandsen avait également sa chance après une glissade de Diacre. Sa frappe venait heurter le poteau (86e). Soubeyrand marquait alors pour la France mais son but était refusé pour un hors jeu inexistant. «Nous avons fait un bon match. Nous faisons nul, nous ne perdons pas, nous sommes encore trois points devant les Norvégiennes, a réagi Marinette Pichon. Nous ne sommes pas sous pression, nous avons montré notre qualité ce soir, les Norvégiennes ont eu du mal à marquer. L'état d'esprit est très bon et nous en donnerons la preuve contre les Allemandes. Contre elles, ce sera un combat.»

Elisabeth Loisel, entraîneur de l'équipe de France, tenait le même type de discours après le match. «Je ne peux pas être déçue par le résultat. Il nous laisse la possibilité de rentrer dans le dernier carré. Il nous faudra au moins un nul contre l'Allemagne. Je regrette qu'on n'ait pas pu tenir le 1-0. On a eu des opportunités qu'on n'a pas su mettre au fond. Mais ça aurait aussi pu basculer dans l'autre sens sur la fin. Un nul, c'est moins bien qu'une victoire, mais mieux qu'une défaite». De son côté, l'Allemagne a battu l'Italie 4-0 (mi-temps: 2-0) grâce à des buts de Prinz (11e), Pohlers (18e), Jones (55e) et Mittag (74e).

FRANCE : Bouhaddi - Dusang, Diacre, Georges, Provost - Mugneret-Béghé (Kramo, 54), Bussaglia, Soubeyrand, Bompastor (cap.) - Pichon, Lattaf (Thomis, 70e)

NORVEGE : B. Nordby - Foelstad, Christensen, Stangeland (cap.), S. Nordby - Stensland, Gulbrandsen, Roenning - Mellgren, Frantzen (Klaveness, 64e), Lehn (Herlovsen, 46).

Buts : Mugneret-Béghé (20e) ; Herlovsen (66e)

Le point sur le Groupe B

Allemagne - Norvège 1 - 0

France - Italie 3 - 1

Italie - Allemagne 0 - 4

France - Norvège 1 - 1

Classement :

1. Allemagne, 6

2. France, 4

3. Norvège, 1

4. Italie, 0

Restent à jouer :

Dimanche 12 juin:

Allemagne - France

Norvège - Italie

L'EQUIPE

Les Françaises seront passées par toutes les émotions dans cette rencontre face aux Norvégiennes. Au final, les Bleues obtiennent le nul mais il faudra faire un résultat dimanche.

Il n'y a pas de doute, les Bleues étaient motivées et déterminées pour cette rencontre. Avec un onze initial où seule Casseleux avait cédé sa place à Provost, la France entame le match sur un bon rythme. Le premier tir cadré est une tête de Gulbrandsen qui finit dans les bras de Bouhaddi (6e). On retrouve ensuite Pichon servie par Bompastor dans l'espace, l'attaquante française se ferme malheureusement l'angle de tir et ne trouve pas de solution (8e). Puis intervient le premier tricolore sur un long ballon anodin de Bompastor venu de la gauche, Siri Nordby titularisée suite au forfait de Paulsen malade, assure mollement sa passe en retrait pour sa gardienne, Mugneret-Béghé a anticipé le coup et vient placer le plat du son pied droit et croiser son tir qui passe sous la gardienne norvégienne (1-0, 20'). Après ce but, la France recule sous la pression norvégienne et se fait quelques frayeurs sans pourtant que Bouhaddi ne soit sollicitée directement. La gardienne tricolore rassure même sa défense en s'imposant dans sa surface sur un coup franc lointain de S.Nordby pour se saisir de la balle (32e). Juste avant le repos, Pichon effectue un bel enchaînement face au but mais sa frappe est captée par Bente Nordby (43e).

La Norvège effectue un changement qui va s'avérer efficace avec en jeu d'Herlovsen (46e). La France n'hésite pas à tenter à l'image de Soubeyrand dont la demi-volée de 23 mètres passe au dessus (57e). Mais la Norvège est de plus en plus dangereuse. Sur un centre de Gulbrandsen, Mellgren est tout près de réussir sa reprise de la tête (62e). C'est finalement sur un coup de pied arrêté que la Norvège s'offre le but de l'égalisation. Le corner tiré par Stensland est joué au second poteau. Herlovsen, 16 ans, place une tête lobée qui va mourir dans la lucarne et Bouhaddi ne peut que la toucher (1-1, 66'). Trois minutes plus tard, Pichon a une balle de 2-1 avec une frappe de la pointe obligeant Nordby à se détendre (69e). Les actions norvégiennes de Klaveness, Herlovsen ou encore Mellgren se rapproche du cadre. Sur un nouveau corner norvégien, Bouhaddi manque sa prise de balle et Herlovsen juste derrière est toute proche de trouver le cadre (80e). Les dernières minutes sont stressantes surtout lorsqu'à la 86e minute, Diacre glisse devant Gulbrandsen qui récupère, entre dans la surface et ouvre bien son pied. La chance est semble-t-il tricolore car le ballon va mourir sur le poteau de Bouhaddi.

La fin de match se rapproche. On retrouve Thomis qui assure un contrôle à 10 m du but et porte son ballon en avant. Soubeyrand est à ce moment-là à la limite du hors-jeu et récupère le ballon dévié par une Norvégienne. La Juvisienne ne se pose pas de question et déclenche une frappe puissante en demi-volée qui heurte le poteau avant d'entrer dans les filets. La joie française est de courte durée mais l'arbitre assistante croate signale un hors-jeu (88e) !

On aura cru à la qualification jusqu'à cette décision. Mais le score final reste de 1-1. Pour le dernier match, il faudra probablement faire un résultat face à l'Allemagne car la qualification pourrait se jouer à la différence de but et la Norvège aura l'avantage de jouer l'Italie déjà éliminée et qui a déjà concédé 7 buts.

Sébastien Duret

Link to comment

Eurosport

EURO 2005 FEMININ - 1er TOUR

France - Norvège : 1-1

Buts : Mugneret-Béghé (20e) pour la France, Herlovsen (65e) pour la Norvège.

La France a laissé filer une belle opportunité d'assurer sa qualification pour les demi-finales en se laissant reprendre par la Norvège pour un nul 1-1 en match comptant pour le 1er tour de l'Euro 2005, jeudi à Warrington.

Les Françaises devront maintenant prendre au moins un point dimanche face à l'Allemagne, championne du monde en titre et victorieuse des trois derniers Euro (1995, 1997 et 2001), pour se qualifier. Dans le cas contraire, la Norvège, qui rencontre des Italiennes certainement démobilisées avec deux défaites, reviendrait avec un succès à leur hauteur, la qualification se jouant à la différence de buts générale.

Mugneret-Béghé frappe la première

Les Françaises ont d'abord bénéficié d'une grossière bourde de Siri Nordby. Sous la pression de Mugneret-Béghé, l'arrière gauche norvégienne n'appuyait pas assez sa passe en retrait à sa gardienne, permettant aux Bleues de prendre l'avantage (20e).

Cette erreur mettait les médaillées d'or olympique 2000, pour qui la défaite était interdite, dans une situation inconfortable. Dans leur style monolithique, les Norvégiennes se montraient pourtant incapables de réagir, hormis sur de longues balles sans danger pour Bouhaddi.

Les Tricolores se mettaient cependant elle-même en danger en perdant trop rapidement le ballon. La Norvège, sacrée deux fois championne d'Europe (1987, 1993), parvenait alors à revenir grâce à une tête de Herlovsen, 16 ans, lobant Bouhaddi sur corner (66e). Enhardies, les Scandinaves commençaient à bien combiner, même si Bente Nordby les sauvait d'un bel arrêt devant Pichon (69). Mais Gulbrandsen avait également sa chance après une glissade de Diacre. Sa frappe venait heurter le poteau (86).

Link to comment

Les Bleues ont frôlé l'exploit

La Dépêche Enfin !!

Les joueuses de l'équipe de France sont passées près de l'exploit hier soir à Warrington. Pour leur deuxième match de la compétition, les filles d'Elisabeth Loisel ont concédé le nul face à la Norvège et devront attendre dimanche pour savoir si l'aventure continue.

Tout avait pourtant bien démarré pour les Bleues qui ont ouvert le score grâce au coup d'il de la capitaine Sonia Bompastor et au coup de patte de Stéphanie Mugneret-Béghé. Solides face à des Norvégiennes encore plus physiques, les Françaises ont résisté jusqu'à la 66e minute où les Norvégiennes ont égalisé.

L'exploit a été tout proche dans le camp tricolore lorsque Marinette Pichon a obligé la gardienne scandinave à sortir un arrêt de grande classe (69e) et lorsque Sandrine Soubeyrand s'est vue refuser un magnifique but (87e) pour un hors-jeu vraiment litigieux.

Les Françaises devront maintenant prendre au moins un point dimanche face à l'Allemagne, championne du monde en titre, victorieuse des trois derniers Euro (1995, 1997 et 2001) et déjà qualifiée après son succès face à l'Italie hier (4-0), pour accéder aux demi-finales. Dans le cas contraire, et si la Norvège bat l'Italie déjà éliminée, la qualification se jouera à la différence de buts générale.

Link to comment

Elisabeth Loisel : "Possible d'entrer en demi-finale"

Au cours d'une rencontre âpre et disputée, l'Equipe de France Féminine A a partagé les points avec la Norvège hier soir (1-1) lors de son deuxième match de l'Euro 2005. Face à l'Allemagne dimanche, les Bleues tenteront de décrocher leur première qualification pour le dernier carré. Avant cela, Elisabeth Loisel, le sélectionneur, est revenue sur le duel face aux Scandinaves, avant de se projeter sur le rendez-vous germanique.

"Ce résultat final nous laisse la possibilité d'entrer dans le dernier carré. Pour cela, un nul contre l'Allemagne lors du dernier match nous assurerait de rester devant la Norvège.

A 1-0 ( but de Stéphanie Mugneret-Béghé), il est regrettable de ne pas avoir pu tenir le score. On n'a pas su concrétiser nos occasions pour se mettre à l'abri. On aurait pu "breaker" à un moment, mais les Norvégiennes aussi après leur égalisation.

On avait bien observé notre adversaire, qui percute en permanence. On voulait créer un double rideau en milieu de terrain. Ensuite, on espérait profiter de notre surnombre pour jouer sur les côtés, mais les joueuses offensives ont manqué un peu de fraîcheur. On s'est parfois trop précipité, mais tactiquement, on a bien contré cette nation, égale à elle même, toujours dangereuse sur les coups de pied arrêtés.

On va maintenant penser à bien récupérer car on a laissé beaucoup de forces dans ce second match. On va prendre toutes les précautions nécessaires pour bien préparer le rendez-vous allemand. On va regarder de près cette équipe, et étudier son jeu depuis le début de l'épreuve.

L'Allemagne n'a pas l'habitude de trop modifier ses titulaires, même si elle est déjà qualifiée. Je vais donc préparer mon équipe pour nous permettre au moins de tenir le nul ou de l'emporter. La Norvège m'avait fait une bonne impression dans le domaine physique face aux Germaniques, et comme nous avons su répondre aux Scandinaves dans ce secteur..."

Article FFF Ludovic Bruneau

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...