Jump to content

Article La depeche


yannlib

Recommended Posts

C'est mon premier post ici ! :diable:

D1 FÉMININE. LE PREMIER SUCCÈS DES TOULOUSAINES AU STADIUM NE CACHE PAS L'AMPLEUR DE LA TÂCHE QUI LES ATTEND.

« Le premier adversaire du TFC, c'est... le TFC»

Le TFC a quasiment réalisé la même entame que la saison dernière où il a terminé l'exercice à la cinquième place. Même si les play-offs avaient été maintenus, les Violettes n'auraient pas obtenu leur billet pour l'Europe, qui échoie depuis deux saisons à Montpellier.

Nicole Abar, coach toulousaine, pour la deuxième année consécutive, a conscience du challenge qui lui est proposé.

Vous étiez très en colère après la défaite 2-1 face au PSG. La victoire sur Saint-Memmie ( 4-0), vous-a-t -elle rassuré?

L'an dernier, on fait 0-0 chez nous contre un promu, Vendeheim, avant d'aller atomiser Saint-Brieuc 6 à 1. Tous les feux étaient au vert pour le capital confiance. Mais on n'a malheureusement pas pu enchaîner deux victoires consécutives. L'ambiance n'est donc pas à l'euphorie, mais à la concentration.

Un succès à Clairefontaine dimanche et l'ambition serait-elle à la hausse ?

Le Centre de formation est une

grosse cylindrée qui vient de battre Soyaux et qui puise logiquement dans levivier national. Y gagner est impératif, si on veut se calquer sur la marche de Montpellier et Juvisy l'an passé, qui ont respectivement enregistré zéro et une défaite.

On en a déjà une. À nous de tout mettre en oeuvre pour bonifier la préparation qui a été très intense à l'intersaison.

Montpellier est-il intouchable ?

Face à un club qui est qualifié pour le deuxième tour européen actuellement, il faudra être au maximum de notre potentiel, qui est réel, au moment où on les jouera en octobre prochain. Mais ce sera dur pour l'Europe, encore cette année.

Que manque-t-il au TFC pour retrouver son meilleur niveau ?

Le groupe est homogène avec les internationales et de jeunes joueuses qui viennent de l'intégrer. La qualité technique est indéniable. Il nous faut plus de vitesse dans l'exécution de nos enchaînements. Mais le plus gros adversaire du TFC, c'est le TFC lui-même. Il faut que les joueuses prennent conscience de leur talent et l'expriment au bon moment, dans une organisation collective rigoureuse.

Recueilli par K. Khetta

Trois jeunes du CNFE au TFC

Le TFC féminin attire toujours les jeunes joueuses.

Trois footballeuses l'ont intégré à l'intersaison : la gardienne titulaire, Sarah Bouhaddi, internationale 19 ans, Laura Lenoble et Nathalie Coudour. Toutes les trois arrivent du Centre national de Clairefontaine, formation qu'elles iront défier dimanche. Pour sa première sélection dans l'effectif, face à Saint-Memmie, Nathalie Coudour a fait l'unanimité . Vitesse, explosivité sont ses caractéristiques. Un plus dont le TFC a besoin pour densifier son potentiel offensif.

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...