Jump to content

Quand Toulouse Devient Ambitieux�


cebe

Recommended Posts

Quand Quand Toulouse devient ambitieux

Le grand bal des transferts souvre à peine et le TFC fait déjà parler de lui. Alors que le championnat 2003-2004 sest avéré éprouvant sur le terrain comme en coulisse, les ambitions du club garonnais semblent nettement à la hausse. Récit dun recrutement annoncé.

par Gaspard Bremond

Seizièmes du championnat de France, les dirigeants toulousains sactivent déjà sur le marché des transferts. Des noms circulent, et leffectif du prochain exercice sannonce dores et déjà remanié et différent de celui qui bataillait encore pour le maintien il y a dix jours. Choix sportif optimiste, la politique du club en matière de recrutement étonne et surprend bien des observateurs. Des grands noms de la ligue 1 française résonnent du coté du Stadium.

Le maître mot : expérience

Pour ne pas revivre une saison aussi stressante que la précédente, les dirigeants toulousains ont décidé de mettre les moyens. Afin den finir avec les erreurs de jeunesse, le TFC aspire à être une équipe plus expérimentée la saison prochaine. Le recrutement alliera joueurs de qualité avec un passé en Ligue 1 important. Dominique Arribagé en est le parfait exemple. Ancien joueur du TFC, aujourdhui libre, ce défenseur central dexpérience, se dit «tenté» par laventure toulousaine. La venue dun «cador» de Ligue 1 pourrait représenter un atout majeur pour leffectif violet. Connaissant déjà la ville et les installations du club, Dominique Arribagé pourrait bien être le remplacement de lancien capitaine William Prunier. Ne figurant pas dans les plans de Loïc Amisse pour la saison prochaine, Olivier Quint serait également sur les tablettes des dirigeants toulousains. Ce milieu gauche semblerait aussi intéressé par le challenge du club de la ville rose. Pour lheure, rien nest encore officiel. Mais ces premiers contacts prouvent bel et bien la «révolution» au sein dun club orienté par le passé dans une logique de prêt et de formation.

Des joueurs de tout premier plan

Parler dambition nest décidément pas un euphémisme lorsque lon entend les noms suivants : Daniel Moreira, Michael Pagis, Olivier Sorlin. Pour le meilleur buteur lensois de la saison précédente (8 buts), les affaires semblent bien engagées : «Je suis séduit par le projet sportif du club, les noms des joueurs que les dirigeants souhaitent faire venir mont plu» avait-il déclaré la semaine précédente. Comment imaginer Daniel Moreira, un temps courtisé par lOM, signer pour le TFC ? Une nouvelle fois, le discours ambitieux des dirigeants semble avoir fait la différence.

Mais pour lheure, la seule signature officielle est celle de Pantxi Sirieix, le jeune espoir auxerrois. Désireux daccumuler du temps de jeu en Ligue 1 (15 titularisations cette saison) le joueur dorigine basque a signé un contrat de quatre ans. Comme les autres, il a été séduit par les dires de lentraîneur, Erick Mombaerts. : « Le discours des dirigeants m'a beaucoup plu, j'ai envie de jouer, le TFC est dans une bonne dynamique, c'est, je pense un club d'avenir.» Des vingt équipes qui composent lélite, le TFC nétait certainement pas pressenti comme lun des clubs les plus actif sur le marché des transferts. Certes, Toulouse navoue pas encore dobjectifs précis pour la saison à venir, mais le mot «ambition» employé par les dirigeants semble plaire à des joueurs de tout premier plan, qui méritent bien plus que le maintien

Link to comment

Arribagé libre ? Il lui restait soit disant 2 ans à l'intersaison, l'entraineur ne voulait pas le lacher... et maintenant, le club n'en veux plus ?? :diable: Ils les trouvent ou leurs infos ?

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...