Jump to content

article de la dépêche


zaza

Recommended Posts

Article paru le 30/07/2004

ARGENT. A L'ORÉE DE LA NOUVELLE SAISON DE LIGUE 1, L'ENGOUEMENT DU PUBLIC ET DES ENTREPRISES EST RÉEL, MAIS CERTAINS PARTENAIRES SONT SURPRIS PAR L'ADDITION.

Loges du TFC : la guerre des prix

« Il y a quelques années, quand on faisait le yo-yo entre deux divisions, on n'était pas crédible et les entreprises hésitaient à s'engager, mais aujourd'hui le, TFC a moins de mal à séduire de nouveaux partenaires. Le fait de s'être maintenu avec nos idées, d'avoir un président jeune et dynamique a changé notre image, provoqué un effet très positif » Au moment de boucler une campagne d'abonnements plutôt prometteuse et de recevoir cet après-midi les abonnés du club, Emmanuel Andrade le responsable de la régie sponsoring du TFC qui a connu d'autres clubs, admet volontiers ne pas avoir rencontré souvent un tel engouement. Avec plus de 4 000 abonnés, les supporters ont déjà répondu présents et le monde économique s'est mis au diapason. Sur les 32 loges commercialisables au Stadium, il ne reste plus que des miettes. « Une quinzaine de loges de 12 places sont réservées par des entreprises, les autres d'une capacité de 12 à 27 places sont partagées entre différents partenaires », explique Emmanuel Andrade. Le prix ? de 3500 à 4000 euros par personne pour la saison pour 500 places maximum.

« Il ne nous reste que les deux loges situées aux deux extrémités de la tribune principale, qui peuvent être utilisées pour des opérations ponctuelles », précise la régie du TFC. Ici, le coût à l'unité est un peu moins cher, à 3 100 la place. Visibilité oblige. Avec le maintien en Ligue 1, un recrutement attractif, et une demande plus forte, les prix ont suivi à la hausse.

Certains petits partenaires historiques ont été surpris de voir arriver l'addition. Comme Daniel Bergès de la société DB distribution qui loue depuis 7 ans les 16 places de la loge 10, centrale, avec des entreprises de la zone Thibaud. « L'an dernier, nous avons payé 3 125 hors taxe par personne, soit environ 50 000. On nous a proposé de la garder il y a un mois pour 62 800 euros pour finalement nous demander 75 000. Tout ça parce que Renault proposait plus ». Daniel Bergès a dû se replier sur la loge 8, plus excentrée, à 3 700 la place. Soit près de 20 % d'augmentation. « Nous l'avons accepté par amour du football mais je dois dire au président Olivier Sadran que c'est une drôle de façon de remercier ceux qui étaient là en championnat national. Ce n'est pas normal, on aurait pu constituer les listes d'attente pour les nouveaux partenaires. On se moque des soutiens habituels du club, sans doute pour nous remercier de notre fidélité ». Emmanuel Andrade reconnaît « une légère » augmentation des prix en plaidant aussitôt « l'alignement sur les autres clubs ». Pour lui, les prestations sont à la hauteur : parking, escalier privatif, cocktail, animation d'après-match « Il y a une hiérarchisation selon le type de partenariat », précise-t-il. D'autres « produits » VIP (very important persons) ont été développés.

L'espace prestige, au niveau balcon, dont les 450 places de 1 600 à 1 700 ont été vendues à 90 %, se déclinera cette année avec un emplacement honneur, situé sous les loges, soit 200 places à 2 500 la saison, qui ont déjà trouvé preneurs pour moitié d'entre elles. Avec quasiment les mêmes prestations d'accueil qu'en loge. Bref, l'espace du Stadium sera rentabilisé au maximum en tablant sur un parcours sportif exemplaire. Difficile de faire grief au club et à son président de profiter de sa nouvelle image. Business is business. À condition de ne pas y perdre son âme.

Gilles-R. Souillés

--------------------------------------------------------------------------------

Supporters grognons

Depuis que le TFC est revenu faire ses gammes au pied du Stadium, une centaine de supporters traque, chaque jour, les gestes de leurs joueurs préférés à l'entraînement. Mais l'observation devient difficile. Les aficionados sont relégués derrière deux rangées de grillages, parfois à cent mètres des Violets. Forcément, ils sont rares à rester jusqu'au bout. Les supporters n'apprécient pas en faisant remarquer qu'ils étaient déjà là il y a trois ans, en National, quand le TFC n'intéressait plus grand monde. Le club y a en partie répondu, en présentant hier l'effectif à Toulouse côté Plage, et en accueillant ses abonnés cet après-midi lors d'un entraînement spécial au Stadium.

Link to comment
Supporters grognons

Depuis que le TFC est revenu faire ses gammes au pied du Stadium, une centaine de supporters traque, chaque jour, les gestes de leurs joueurs préférés à l'entraînement. Mais l'observation devient difficile. Les aficionados sont relégués derrière deux rangées de grillages, parfois à cent mètres des Violets. Forcément, ils sont rares à rester jusqu'au bout. Les supporters n'apprécient pas en faisant remarquer qu'ils étaient déjà là il y a trois ans, en National, quand le TFC n'intéressait plus grand monde. Le club y a en partie répondu, en présentant hier l'effectif à Toulouse côté Plage, et en accueillant ses abonnés cet après-midi lors d'un entraînement spécial au Stadium.

tiens tiens.. ca rappelle quelque chose ca. :diable:

on avance en tout cas..

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...