Jump to content

La depeche d'aujourd'hui


Bernd

Recommended Posts

LIGUE 1. OFFENSIVEMENT PARLANT, LES TOULOUSAINS ONT LAISSÉ ENTREVOIR DE BELLES POSSIBILITÉS. ET COMME LA DÉFENSE A PARFAITEMENT TENU LE COUP...

Ce TFC-là devrait pouvoir voyager

Rien ne remplacera jamais la compétition et les Toulousains peuvent donc s'estimer satisfaits de leur première levée en Ligue 1, samedi soir au Stadium contre Lens.

Bien sûr, le «Tef» n'a pas entamé l'exercice 2004-2005 par une victoire, puisqu'il n'a pas trouvé le chemin des filets. Mais la rencontre a été tellement équilibrée entre deux formations très bien préparées et très bien organisées qu'il faut savourer ce 0-0 comme il se doit. C'est à dire sans tirer de plans sur la comète.

A cette époque de la saison, les équipes sont en effet encore en pleine préparation, elles manquent de repères, d'automatismes et, partant, de l'indispensable lien qui va avec l'idée du jeu. Il faudra encore quelques matches pour tourner au bon régime et Toulouse n'y échappera pas plus que ses adversaires. Mais il y a des raisons d'espérer côté téféciste, où tout a été mis en uvre pour ne pas répéter le parcours crispant de la saison dernière.

UN TANDEM CENTRAL

costaud

Offensivement parlant, l'apport de Stéphane Dalmat et Daniel Moreira (bon anniversaire, il fêtait ses 27 ans hier) est réel et, dès que le Ruthénois David Suarez, issu d'Amiens et de la Ligue 2, se sera fondu dans le collectif, le trio devrait réaliser de fort belles choses. C'était là où le bât blessait la saison dernière (une équipe trop dépendante des degrés de forme de Fauré), c'est là où cela devrait rigoler un peu plus, du moins on l'espère.

Défensivement parlant, le «Tef» a réalisé un gros match samedi soir. Non seulement Lens a d'énormes capacités offensives, mais le volume athlétique des ch'tis est bien connu, et ce n'était donc guère évident d'aligner une défense en butte aux absences de longue durée (Dao, Clément, Ocokoljic), au recrutement dans l'urgence (Clerc n'est arrivé de Lyon qu'il y a quelques jours, il a joué hier en CFA) et aux pépins durant la préparation (Arribagé, Aubey). Or, le tandem de centraux Arribagé-Lièvre a été costaud, très costaud, et les deux jeunes installés sur les ailes ont tenu le choc, surtout Ebondo, objet de toutes les attentions de Keita, Carrière ou Leroy en deuxième période.

Physiquement, les Toulousains ont imposé un rythme d'enfer à cette première rencontre de la saison, un rythme qui a un peu surpris les Lensois, pourtant également affûtés. Or, répondre présent dans les duels à un moment où les effectifs en finissent avec les séances lourdes est très rassurant.

Mentalement enfin, le TFC a ostensiblement franchi un palier. D'une part, les jeunes sont montés au créneau sans appréhension, d'autre part, l'abnégation et la combativité ont été omniprésentes. De quoi être satisfait...

Patrick Boudreault

--------------------------------------------------------------------------------

ENTRETIEN. L'ENTRAÎNEUR DU TFC FAIT LE POINT.

Erick Mombaerts : « En quête de fluidité »

Les trois coups de la saison 2004-2005, Erick Mombaerts les a bien vécu. L'entraîneur du TFC n'était pas spécialement impatient de débuter la compétition, mais il sait pertinemment que rien ne remplacera jamais celle-ci.

Satisfait du fait que son équipe a «mis un gros rythme face à une équipe de Lens bien en jambes», Erick Mombaerts a même, avec son il particulier d'entraîneur, «vu des synchronisations de déplacement qui me plaisent bien».

Le point après la visite de Lens au Stadium.

Votre équipe n'a pas pris de but contre Lens, comme elle avait su le faire durant ses matches de préparation...

Défensivement, l'équipe était très opérationnelle. Mais il est difficile de comparer avec les matches amicaux, car les configurations d'équipes évoluent au fil des minutes et il y a un moment où elles ne veulent plus dire grand chose, en raison des nombreux changements, des essais et de la perte de repères que cela entraîne. Samedi soir, la défense alignée tenait donc compte de tous les enseignements de ces dernières semaines. Et nous avons été plus engagés, plus combatifs et plus dynamiques, car c'était tout de même chaud à certains moments.

Qu'est-ce qui a vous a le plus séduit dans cette rencontre?

Notre exigence mentale! Qu'il s'agisse de compétitivité, d'abnégation, de volonté, c'est clair que nous sommes en progrès par rapport à la saison dernière, nous sommes plus combatifs, nous avons plus de solidité mentale.

Et ce qui vous a moins plu?

Le jeu, c'est une autre affaire. Nous avons à travailler la vitesse du jeu et , aussi, de faire des bons choix. Mais notre jeu en mouvement me convient bien, tout de même.

Vos «attaquants» ont semblé réussir leur examen de passage. Non?

Je pense qu'on peut mieux faire sur le plan offensif, mais c'était le grand chantier de ce début de saison. Nous sommes dans la bonne direction, nous allons plus vite, nous jouons plus vite et nous sommes plus efficaces. Ce ne sera jamais parfait, mais nous devons pourtant améliorer notre quête d'un jeu léché, bien huilé, nous devons rechercher la fluidité dans le jeu.

Un petit mot sur vos nouveaux joueurs...

Ils ont tous apporté quelque chose et ils se sont rapidement intégrés dans le collectif et ça, c'est toujours très intéressant pour un entraîneur.

J'aimerais ajouter que nos jeunes ont bien su répondre présent, qu'il s'agisse de Bedimo, bien qu'il ait peu joué, ou d'Ebondo. Lui, il avait du beau monde sur le dos, avec les appels croisés de Carrière ou les duels avec Keita puis Leroy en deuxième période, et il s'en est bien tiré.

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...