Jump to content

Lopez

Membres
  • Content Count

    2890
  • Joined

  • Last visited

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Y avait aussi "rennais, rennais, on t en.." Mais c est quoi cette manie chez les supporters de foot de vouloir en...tout le monde
  2. C'est clair et chapeau bas , (et on en connaît qui ont du temps, par exemple ceux qui font des montages vidéos en faisant passer Sadran et Arri la mèche pour des truffes )
  3. On n'a pas joué le contre puisqu'on avait la possession, le soucis c'est que l'on avait un moteur de 2CV, et que Dijon avait plutôt une sportive. On peut reprocher plein de truc à Casa mais d'avoir jouer le contre samedi, non.
  4. Faut quand meme ajouter qu'il y a bien longtemps que l'on n' avait pas vu une rentrée d'un de nos joueurs offensif aussi remarquable, celle d'Iseka contre Brest était heu...peu explosive on va dire. Durmaz en a eu des pas mal, mais pas si en jambes.
  5. c'est clair on a toujours été là pour relancer les équipes qui doutent
  6. Yago s'entraine toujours à l'écart non?
  7. Il va se régaler cette hiver avec nos terrains humides
  8. Il vient se relancer, sait on pourquoi il a eu un trou d'air ces deux dernières années?
  9. Faut surtout se rappeler l euphorisme régnant sur le forum après le match contre Guingamp l annee derniere...
  10. Ceux de l article du Parisien
  11. Il était temps qu il y ait une reaction à ces chants à la con...
  12. Il tente, il sait aussi passer la balle quand son coéquipier est mieux placé, il bouge pas mal, defend...c est une bonne surprise pour l instant
  13. Pas mal du tout sa rentré, il aime les espaces, il va vite, il est technique et semble etre un joueur intelligent dans le jeu. Il manque plus qu il soit regulier et en si c est le cas il va y avoir concurence severe avec Said et Gradel.
  14. Koulouris, Vainqueur et Makengo : le mercato de Toulouse porte déjà ses fruits Efthymios Koulouris, William Vainqueur et Jean-Victor Makengo ont participé au bon début de saison de Toulouse, qui a engrangé quatre points en deux rencontres. Ces trois recrues offrent un écho favorable au mercato du TFC. Un impact à confirmer sur la durée. C'est dans la peau d'une équipe invaincue que Toulouse va se rendre, dimanche prochain, au Parc des Princes, pour y défier le PSG. Un nul à Brest (1-1) le 10 août, une victoire face à Dijon (1-0) ce samedi, la formation d'Alain Casanova réalise un bon début de saison. Il en va de même pour certaines de ses recrues, au rôle essentiel dans les quatre points engrangés par le TFC. Efthymios Koulouris (23 ans, attaquant) Meilleur buteur du dernier Championnat grec avec l'Atromitos (19 réalisations), où il était prêté par le PAOK Salonique, l'attaquant de vingt-trois ans a réalisé un début de Championnat presque idéal. À Brest, d'un but plein de flair et de sang-froid, il a permis à son équipe d'arracher le point du nul en fin de rencontre (1-1, 89e). Face à Dijon, il a eu du mal à se mettre en évidence en première période. Mais après la pause, ce fut bien mieux. C'est lui, d'une subtile feinte, qui a pu servir Makengo pour le seul but de la rencontre (54e). Et il aurait également pu trouver la faille d'une reprise de la tête, dont la course s'est terminée sur le poteau droit de Runarsson (65e). « Il a pesé sur la défense adverse, il est intéressant dans le jeu d'appui, pour libérer de l'espace dans le dos et est très collectif avec le ballon, s'est félicité Alain Casanova après la rencontre. Il aime marquer, mais ça ne lui pose pas de problème de passer des ballons quand ses partenaires sont mieux placés. » L'arrivée de Koulouris devait permettre de diffuser la menace, souvent représentée par le seul Gradel la saison dernière. Engagé pour quatre ans, l'international grec (9 sélections) a commencé à justifier les 3,5 millions d'euros (auxquels il faut ajouter des bonus) dépensés par le TFC pour s'attacher ses services. William Vainqueur (30 ans, milieu défensif) L'aventure avec Monaco, où il avait été prêté l'hiver dernier par Antalyaspor, avait mal commencé. Arrivé blessé, William Vainqueur avait écopé d'un carton rouge après 13 minutes de jeu lors de sa première titularisation (à Guingamp, en demi-finales de la Coupe de la Ligue). Cette expulsion lui avait valu une suspension de deux matches ferme. Vainqueur avait ensuite connu deux blessures (mollet puis adducteurs) qui l'avait éloigné des terrains durant près de deux mois. Au final, l'ancien joueur de l'OM n'avait joué que quatre matches avec Monaco. De nouveau prêté cette saison, le milieu défensif (30 ans) a une revanche à prendre. Après un premier match timide à Brest avec le TFC (4/10), il a élevé son niveau ce samedi, où son expérience s'est révélée très utile dans le milieu à trois aux côtés des jeunes Makengo (21 ans) et Sangaré (22 ans). Seul trentenaire au coup d'envoi avec Dossevi et Gradel côté toulousain, il a apporté du liant dans son équipe et a réalisé un gros travail à la récupération. En seconde période, toujours positionné en pointe basse, il a aussi su mettre l'agressivité et l'intensité demandées par Casanova à la pause. Une prestation qui lui a permis d'obtenir la note de 6/10 dans nos colonnes. Jean-Victor Makengo (21 ans, milieu) Il a surtout voulu mettre en avant le travail collectif de Toulouse au moment de raconter son but. Mais Jean-Victor Makengo, auteur de la réalisation qui a offert la première victoire de la saison au TFC, savourait aussi ce but « libérateur » pour lui. « Je suis content après les deux dernières saisons que j'ai connues », a timidement commenté après la victoire le milieu de terrain prêté un an par Nice avec option d'achat. À 21 ans, celui qui a fait ses débuts en professionnel à Caen a envie de donner un nouvel élan à sa carrière, après deux saisons effectivement moyennes sur la Côte d'Azur (35 matches, 1 but). « Mon objectif est de continuer à être décisif pour l'équipe », a-t-il ajouté. Devant sa famille, venue en nombre l'encourager pour son premier match au Stadium, Makengo a confirmé la bonne impression laissée en fin de match contre Brest. Il a aussi montré qu'il s'entendait de mieux en mieux avec Koulouris, le nouvel avant-centre des Violets. « On se trouve bien sur le terrain, on a une certaine complicité, tout ceci est à réitérer », espère l'international français des moins de 20 ans.
×
×
  • Create New...