Jump to content

Le président du TFC veut racheter les eaux d'Alet


Jmix

Recommended Posts

Bon, j'avoue, c'est limite "Bistrot", mais vu le niveau des topics là-bas... :clapping:

Lu dans la dépêche :

ECONOMIE. OLIVIER Sadran EST CANDIDAT À LA REPRISE DE L'USINE D'EMBOUTEILLAGE, FACE À UN SÉRIEUX RIVAL, LE GROUPE CASTEL. LA MAIRIE DEVRA ARBITRER.

Le président du TFC veut racheter les eaux d'Alet

Le groupe agroalimentaire 3A ayant décidé de se retirer du jeu pour l'exploitation des eaux d'Alet-les-Bains, les offensives sont aujourd'hui lancées pour reprendre le flambeau de l'usine d'embouteillage. Deux sérieux candidats sont déclarés et ont engagé des tractations avec les élus alétois. D'un côté, le puissant groupe Castel qui s'articule autour de trois grands métiers : l'eau, le vin, puis la bière et les boissons gazeuses. La branche eaux gère notamment Vichy Célestin, Cristalline, St Yorre... Le pôle vin est leader Européen, avec sous sa coupe des fleurons comme les caves Nicolas. Mais avant d'investir le moindre centime d'euro sur Alet-les-Bains et de laisser entrevoir un développement vertigineux de l'usine, Castel attendra le feu vert de l'État pour exploiter le forage réalisé en 2000, qui permettrait d'augmenter le débit de la source. Le dossier est à peine ouvert et dans le meilleur des cas, l'autorisation ne peut tomber que dans six à neuf mois.

L'autre offre de reprise est elle plus régionale, mais non moins ambitieuse. Il s'agit de celle lancée par Olivier Sadran, patron également d'un grand groupe à l'échelle européenne, spécialisé dans les métiers de la logistique ferroviaire et maritime ( 5 000 personnes), mais aussi du club de football de Toulouse. Il a exposé l'autre jour les grandes lignes de son projet devant les élus d'Alet-les-Bains. Pour s'opposer à la puissance de feu de son adversaire, Olivier Sadran n'est pas à cours d'idées et de moyens. Même s'il ne veut pas dévoiler aujourd'hui toutes ses batteries, voilà ce qu'il nous a confié en avant-première : « Je pense que l'on pourrait donner une dimension régionale à ces eaux d'Alet-les-Bains qui sont d'une très grande qualité. On pourrait bien sûr les valoriser par le sport. Pour l'instant, je discute mais c'est vrai que le projet m'intéresse beaucoup ».

Reste qu'un tel dossier suppose de remplir de nombreuses conditions. La mairie d'Alet est en position d'arbitre et pose une condition majeure au rachat du contrat, toujours entre les mains du groupe 3A. A savoir la reconstruire sur un autre site de l'usine qui cause aujourd'hui des nuisances aux riverains. Bref, pour les deux repreneurs en lice la partie ne fait que commencer.

Thierry Dupuy

Link to comment
:clapping:

t'es toujours a temps d'amener ta science

<{POST_SNAPBACK}>

J'y songerai... quand j'aurai le temps! :D

Au cas où tu ne l'aurais pas remarqué (peut-être emballé par ta furie vengeresse), j'avais mis un :blush: après ma remarque... mais bon...

Au fait, il y a un forum "Coin foot non TFC", mais y'a pas de forum "Coin TFC non foot" (qui aurait peut-être été la destination idéale pour ce topic...).

Bon... OK... :thumb:

Link to comment
  • 2 months later...

Du nouveau dans la Dépêche du 07/01 :

LIMOUX (11) - ECONOMIE. OLIVIER Sadran N'EST PLUS QUE LE SEUL CANDIDAT EN LICE POUR LE RACHAT DE L'USINE D'EMBOUTEILLAGE D'ALET-LES-BAINS AU GROUPE « 3A ».

Eau d'Alet : le président du TFC presque au but

Ce n'est pas encore officiel, mais ça le sera très bientôt. Le président du TFC Olivier Sadran s'apprête à racheter l'usine d'embouteillage d'eau minérale d'Alet-les-Bains au groupe agroalimentaire « 3 A». Joint hier au téléphone pendant l'assemblée générale de l'Union des clubs professionnels de football qui se tenait à Toulouse, il nous a simplement répondu à propos de ce dossier : « Il me reste quelques détails à régler avant de signer. Mais l'affaire reste en bonne voie. » Du côté de la mairie d'Alet-les-Bains, le premier adjoint au maire Jean-Jacques Blois a rencontré lundi le seul candidat aujourd'hui au rachat : « Il est toujours très intéressé par ce projet de développement des eaux d'Alet. Il est encore venu lundi pour rencontrer des élus. Mais, il nous a dit la même chose : qu'il lui restait des détails à régler avant de signer avec 3 A. » En fait, seul le sous-préfet de Limoux Roger Campariol paraissait sûr de lui hier soir à l'occasion de la cérémonie des vux. Il a en effet annoncé comme quasiment réalisée cette reprise des eaux d'Alet.

En tout cas, l'information que nous étions les premiers à vous dévoiler en octobre s'est confirmée. Le président du TFC n'a même jamais été aussi prêt du but pour reprendre le flambeau du groupe « 3 A » pour l'exploitation de l'eau minérale d'Alet. Tout devrait se jouer dans les prochains jours. Selon nos sources, « les détails » évoqués un peu plus haut et qui ne permettent pas à l'affaire d'aboutir ne concerneraient pas le site des eaux d'Alet, mais une autre usine d'embouteillage que le groupe « 3 A » possède dans les Hautes-Pyrénées (vallée de la Barousse) et qu'il souhaite vendre aussi dans la même corbeille.

N'empêche ! Olivier Sadran a toujours le même enthousiasme pour redresser via le sport les eaux d'Alet-les-Bains. Par ailleurs dirigeant d'une importante entreprise spécialisée dans la restauration rapide dans les transports, il souhaite construire une nouvelle usine sur le territoire de la commune et multiplier par deux, voire même par trois la production pour la porter dans un premier temps à 50 millions de bouteilles par an. Actuellement, l'usine est loin de tourner à plein régime et embauche pourtant treize salariés.

Thierry Dupuy

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...