Jump to content

Article depeche 25/11/2004


neo1x

Recommended Posts

Arribagé toujours incertain

Resté aux soins à cause de ses adducteurs, Dominique Arribagé s'est entraîné hier matin en compagnie de Thibault Giresse, Stéphane Lièvre, Eduardo et Pedrag Ocokoljic, tous pris en main par le kiné Benoît Hennart sur un terrain annexe pour des exercices spécifiques. Mais ce matin, Thibault Giresse et Dominique Arribagé devraient rejoindre le groupe. Cependant, le défenseur central du TFC reste pour le moment incertain pour la réception de Monaco samedi.

--------------------------------------------------------------------------------

Issou Dao avec la CFA ?

Il attend ça avec impatience. Depuis sa blessure au péroné en mai dernier, à Strasbourg, Issou Dao n'a plus rejoué. Des soins, de la rééducation et des entraînements depuis cinq mois et c'est tout. Mais le sympathique défenseur du TFC pourrait enfin apercevoir le bout du tunnel ce week-end, avec la CFA, qui reçoit dimanche Martigues. Une décision sera prise en fin de semaine.

--------------------------------------------------------------------------------

Tarif de fête pour TFC-Istres

Afin de récompenser ses supporters, le TFC propose un tarif unique à l'occasion de la venue d'Istres au Stadium, le 11 décembre: 5 euros la place, n'importe où dans l'enceinte (hormis les places des partenaires), c'est cadeau. Mise en vente à partir de demain.

Link to comment

« C'est une fierté d'être au TFC »

Né le 5 avril 1985, Daniel Congré (1,84 m pour 79 kg) est le seul joueur du groupe professionnel à être né à Toulouse. Entretien.

Vous êtes ce qu'on appelle un vrai Toulousain...

En fait, mon père jouait à Fonsegrives et j'allais voir ses matches. J'ai débuté à l'âge de six ans et j'ai fait quatre ans à Fonsegrives jusqu'à ce que le TFC me demande. Je n'ai pas dit oui de suite parce que je voulais rester avec mes copains à Fonsegrives. Et puis, ils ont arrêté le football et j'ai rejoint le TFC à l'âge de 10 ans.

Quels souvenirs particuliers gardez-vous de vos années jeunes au club?

Il y a par exemple des années où j'ai failli ne pas être gardé. Notamment en moins de 14 ans où l'entraîneur qui arrivait voulait faire des changements. Après, j'ai gravi les échelons jusqu'à maintenant où je suis stagiaire pro jusqu'à la fin de la saison.

En tant que Toulousain, vous n'avez donc jamais logé au centre de formation?

Ce fut une chance d'avoir ma famille sur place. Je rentrais tous les soirs chez moi à un quart d'heure du Stadium et je ne voyais pas que des gens du football. Cela m'a notamment permis d'être soulagé dans les moments difficiles. C'était un plus.

Et le fait de jouer au TFC?

C'est une fierté de jouer au Stadium. C'est un stade où j'allais voir les matches et maintenant, c'est moi qui suis sur le terrain.Quand j'évoluais au TFC en jeunes, je ne pensais pas qu'un jour, je serais sur la pelouse. C'était un rêve.

Vous souvenez-vous d'un match particulier?

J'ai un vague souvenir d'un TFC - Marseille avec Jean-Pierre Papin qui était là. C'était mon joueur préféré. Il n'avait pas tellement brillé et mon père m'avait alors chambré.

Mais Jean-Pierre Papin, c'est un attaquant et vous êtes défenseur...

Quand j'étais petit, j'étais attaquant. Et le TFC m'a d'ailleurs recruté en tant qu'attaquant. Ensuite, je suis devenu un milieu de terrain et puis défenseur à cause de ma taille.

Vous etes donc un ancien attaquant et c'est donc pour cette raison que vous avez fait une aile de pigeon dans votre surface contre Bastia?

Disons que le ballon arrivait et on m'a dit que j'étais tout seul. Je n'ai pas hésité à faire une aile de pigeon. Heureusement que cela a marché sinon je me serais fait incendier.

Vous avez eu votre Bac en candidat libre et vous suivez maintenant un DEUG de sociologie par correspondance, ce n'est pas très courant...

Disons qu'avec mes parents, nous avons toujours effectué ce choix des études. D'autant que ma mère est professeur de Sciences et vie de la terre. Si je me blesse ou si je n'arrive pas à passer professionnel, j'aurais une base pour envisager autre chose. Disons que c'est une assurance.

Vous attendiez-vous à évoluer si vite en équipe une?

L'an dernier, j'ai fait une vingtaine de matches en CFA. Cette année, je pensais refaire une saison en CFA. Cet été, j'étais en vacances en Guadeloupe et il a fallu que je rentre plus tôt. J'ai été intégré au groupe de l'équipe une. Mon objectif premier, c'était de progresser pour obtenir un contrat pro.Mais il y a encore du travail à faire.

Dans quel domaine devez-vous encore travailler?

Les conseils que le coach me donne, c'est de prendre confiance en moi quand j'ai le ballon. De ne pas m'affoler, de jouer simple. Et également d'avoir un esprit compétiteur, d'aimer faire les duels, d'aimer se confronter aux autres joueurs.

On a vu Lucien Aubey vous parler longuement avant le match de Bastia. Que vous a-t-il dit?

Il me conseillait. Il me disait de jouer comme je sais le faire à l'entraînement. Il me disait: «Ne t'affoles pas, ne te mets pas la pression.On est là pour te parler.»

Link to comment

et faut pas s'en plaindre ^^

J'espére que Aubey gardera son état d'esprit aussi bon, avec le temps.

pour ma part, je savais pas a quel nom faire floquer mon maillot, et depuis un moment je me dis que le mieux et il y en a pas trop c'est Aubey en plus c'est un défenseur ^^

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...