Jump to content

Kazim9

Membres
  • Posts

    933
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Kazim9

  1. Non SOUAIDY une frappe dans la lucarne
  2. Il vient de signer à Nancy
  3. Notre Koala national est rentré à la mi-temps du match Irlande du Nord - Norvège. Victoire 3 a 0 de la Norvège
  4. Capoue est tout simplement le meilleur milieu défensif de la L1
  5. C'est un super joueur en plus Aurelio mais il il s'est troué ^^
  6. Apres Airness on passe chez Adidas donc ca risque de bouger
  7. Ils ont parlé de milieu offensif qui joue dans le Sud de la France, pourquoi personne n'a évoqué Gourcuff ?
  8. C'est mieux d'etre 1er de L2 comme ca on va en L1, reflechissez un peu. Alors que l'inverse....
  9. Dans une boite de nuit Branchée Un des trois était dans un sale état
  10. Tu me donnes trop faim, c'est trop bon la bas
  11. Hier soir j'ai vu Issou Dao, Fodé Mansaré et le frere à Congré
  12. Sur Penalty mais c'est toujours bon pour la confiance
  13. Casanova le bourreau des corps et des coeurs
  14. Je pense qu'on entre dans l'histoire de la L1
  15. Comme quoi en confiance il peut marquer. Ça me fera pas oublier ses deux fèves face au Shakhtar
  16. L'heure de Kazim a sonné Avec l'indisponibilité d'André-Pierre Gignac, les projecteurs toulousains vont trois semaines durant être braqués sur Colin Kazim. Arrivé cet hiver dans la ville rose, l'attaquant international turc est un personnage on ne peut plus atypique, par son parcours comme par sa personnalité. Découverte. Gignac blessé, Kazim a l'occasion de se mettre en valeur. Les malheurs d'André-Pierre Gignac, absent pour trois semaines vont-ils faire le bonheur de de Colin Kazim (23 ans, 2 apparitions en L1 cette saison, 1 but) ? Le temps de jeu de l'international turc, arrivé cet hiver au Toulouse FC, devrait en tous cas augmenter sensiblement. Alors que les Violets se déplacent dimanche à Lorient (24e journée de L1), l'entraîneur Alain Casanova a comparé ses deux joueurs. «[Colin] est dans un registre différent de Gignac, a estimé le coach, cité par La Dépêche. C'est quelqu'un qui peut nous permettre de tenir le ballon, de faire des séquences de jeu intéressantes. Face à Brest, il a manqué de mobilité, de détermination et d'engagement, mais c'est normal par rapport à son état de forme. Quand il sera mieux, quand il coordonnera mieux ses déplacements, il va vraiment nous apporter.» Une question reste en suspens : à quel poste le joueur prêté par Fenerbahçe (option d'achat : 4 millions d'euros) va-t-il évoluer ? Alain Casanova ne semble pas encore avoir tranché. «Rien ne dit qu'il ne jouera qu'en pointe» , a déclaré le technicien. Kazim s'étant montré peu convaincant seul aux avant-postes face à Brest, mercredi en Coupe de France (défaite 0-2 face à Brest), pourrait plutôt évoluer dans un couloir, le jeune Kévin Dupuis (une seule apparition et deux minutes de jeu en L1 cette saison) jouant alors les avant-centres. Quelle que soit l'utilisation de leur recrue hivernale, les supporters toulousains vont pouvoir mieux se familiariser avec ce joueur atypique à bien des égards. Orgies et chiens dangereux Né voici 23 ans à Leytonstone, quartier de l'est londonien, Colin Richards a grandi dans une famille de sportifs, sous l'aile protectrice d'un père mordu de ballon rond. Après un crochet par les équipes de jeune d'Arsenal, le joueur débute à Bury, en 4e division. Transféré à Brighton & Hove, club de l'échelon au-dessus via un concours Coca-Cola (!), il va gravir les échelons jusqu'à Sheffield Wednesday, alors encore en Premier League. Quand, en 2007, la Fédération turque le contacte, Colin Richards devient Colin Kazim. Enfant métis d'un père anglo-antiguais et d'une mère chypriote turque, l'attaquant compte aujourd'hui une vingtaine de capes, dont une demi-finale de l'Euro 2008. Mais la réputation de Kazim-Richards (son nom «cumulé» ) ne découle pas uniquement de son talent de dynamiteur des défenses ou de son ascendance multiculturelle. Non, si l'homme aux quatre nationalités ne laisse personne indifférent, c'est aussi en raison de ses frasques extra-sportives, qui ont fait les choux gras des tabloïds turcs (et lassé son employeur) : d'abord un accident de voiture en plein centre d'Istanbul, ensuite son addiction revendiquée à ce qu'il appelle lui-même des «marathons du sexe» . Comprendre : de longues soirées à base d'alcool et de filles de joie que ce drôle de footballeur organisait régulièrement dans la cité stambouliote. Mais ce n'est pas (encore) tout. Colin Kazim a une autre passion de mauvais garçon : les molosses. Le joueur en possède neuf et confie aimer plus que tout se promener en forêt en leur compagnie. C'est maintenant sur le terrain que les supporters toulousains attendent de le voir lâcher les chiens.
  17. Interrogé vendredi sur l'hypothèse de voir l'entraîneur bordelais Laurent Blanc succéder à Raymond Domenech à la tête de l'équipe de France dès la fin de la Coupe du monde 2010, l'ancien coach des Girondins de Bordeaux Elie Baup a vivement critiqué la gestion de la Fédération française de football sur ce dossier. "Si Blanc n'est pas le futur sélectionneur, ce bazar aura déstabilisé un groupe un peu inutilement. Ça fait partie du jeu médiatique c'est sûr. Mais il n'y a pas à la Fédération un grand chef pour dire : on ferme notre gu, on va à la Coupe du monde et on verra après. Tout est parti de la communication de la FFF", a-t-il expliqué sur l'antenne de RMC. Des déclarations que ne devraient pas manquer de relever le président de la Fédération française de football Jean-Pierre Escalettes.
  18. La Bentley est à Kazim (Colin Kazim Kazim) Machado a une Chrysler 300C
  19. On est bien d'accord, Achille est un historique du Club
×
×
  • Create New...