Jump to content

Revue de Presse


Speedy Gonzales au TFC

Recommended Posts

http://www.football365.fr/division_1/story_149602.shtml

Jeu et joueurs

Le jeu

Malgré leur volonté de rectifier le tir après deux défaites consécutives, les Marseillais ont dû se rendre à lévidence : ils navaient pas les moyens de faire jeu égal avec le TFC par la qualité de leur football. La première mi-temps a dailleurs confirmé cette tendance avec des Toulousains déchaînés et qui ont buté à cinq occasions sur un Barthez impérial. Finalement, cest contre le cours du jeu que lOM a pris lavantage et la double expulsion en fin de première période (Ecker et Eduardo) a surtout aidé les Phocéens. Après le repos, les joueurs de José Anigo ont en effet été un peu plus solides derrière et malgré quelques chaudes alertes sur leur cage, ils ont su conserver leur court mais précieux avantage. Sans cependant séduire les 59 000 spectateurs du Vélodrome, qui ont copieusement sifflé malgré les trois points pris ce soir.

Les Marseillais

Fabien BARTHEZ est sans conteste lhomme du match. A cinq reprises lors de la première période, il a sauvé les siens au prix de parades exceptionnelles. Et sans lui, lOM aurait sans doute sombré face au jeu léché des Toulousains. On ne peut pas être aussi élogieux pour le reste de léquipe, à quelques exceptions près. Ainsi, Bixente LIZARAZU a réalisé lun de ses meilleurs matchs depuis son arrivée, aussi bien pas ses interventions importantes que par son influence de plus en plus évidente sur le terrain. Match également correct pour E.COSTA dans lentrejeu et pour L.NDIAYE, entré à la pause et auteur notamment dun sauvetage décisif. En revanche, plusieurs joueurs sont passés complètement à côté. On pense bien évidemment à CHEYROU, maladroit dans tout ce quil a tenté et à PEDRETTI, toujours incapable de prendre le jeu à son compte. La paire BAMOGO-LUYINDULA na pas non plus été à son avantage mais elle a eu le mérite dêtre à lorigine et à la conclusion du seul but de la soirée, ce qui nest déjà pas si mal. Mais lentente entre ces deux garçons est encore loin dêtre convaincante. Même constat pour MEITE et ECKER, pris de vitesse pendant toute la première période, le second nommé étant même expulsé avant le retour au vestiaire. Enfin, on notera lhabituel activité de FIORESE, qui sest contenté dun travail défensif et la bonne entrée de NASRI en fin de rencontre.

Les Toulousains

Pour la première fois de la saison, le TFC a manqué de réalisme offensif. Et pour la première fois de la saison, le TFC a perdu. Les joueurs dErick Mombaerts ont pourtant beaucoup tenté, à limage dun Stéphane DAMLAT omniprésent. MOREIRA a également été très bon sur la pelouse du Vélodrome, avec notamment une belle reprise acrobatique en première période. Bilan un peu plus mitigé en revanche pour EDUARDO, qui rate presque limmanquable à deux mètres de la cage marseillaise et qui sest fait ensuite expulser pour une altercation avec Ecker. On retiendra également la très grosse activité de TAIDER de SIRIEIX dans lentrejeu. Derrière, AUBEY a commis la seule erreur de sa soirée sur le but de lOM et ARRIBAGE a été très rassurant dans ses interventions. Quant à REVAULT, il ne peut rien sur la frappe à bout portant de Luyindula et a souffert dans ses prises de balle, pelouse humide oblige.

A noter que Barthez a pris 8.5.

Link to comment
Bixente Lizarazu : "Une victoire dans la difficulté"

«Comme on venait de perdre deux matchs, on était dans une situation délicate. Il fallait couper cette série. On na pas été flamboyant mais on sest battu. On a gagné dans la difficulté. On a pris les trois points et quand je regarde le classement, on est à deux points de Lyon et dans le pire des cas, on peut être à 3 ou 4 points du premier. Dans une période où on entend dire que lOM est en difficulté, on nest pas très loin de lobjectif. On va apprécier cette victoire car on sest défoncé sur le terrain. Toulouse méritait sa place de premier.

Tout na pas été parfait, malgré tout on a gagné. Il faut encore progresser, il y a des réglages à trouver et petit à petit on va trouver notre rythme de croisière.

Parfois, il faut simplement apprécier la victoire. Après deux défaites, il nétait pas évident daborder ce match. Contre Metz, on a perdu en jouant mieux. Dans les tribunes, jai vu des banderoles qui réclament le titre, ce genre de match peut nous permettre datteindre cet objectif.»

OM 1-0 TFC : Barthez ange-gardien

Grâce à un but de Luyindula et à de multiples parades de Barthez, lOM a renoué avec la victoire samedi soir. Un succès difficile face au leader toulousain alors que les deux équipes ont évolué à dix pendant près d'une heure.

Barthez sauve l'OM

Tout ne fut donc pas simple contre le TFC. Les violets ont défendu crânement leur position de leaders. Ils se sont procurés un wagon doccasions nettes. Ils nen ont concrétisé aucune. La «faute» à un Fabien Barthez phénoménal. Le portier a sauvé des situations apparemment désespérées. Saisissant avec fermeté, bondissant avec vivacité, repoussant avec autorité. Le qualificatif «historique» a même failli habiller la performance de lange-gardien marseillais. Il sen est fallu de quelques dizaines de mètres quand sur un dégagement sur-puissant du pied il manqua de battre son homologue Revault.

Les Olympiens marquent puis s'accrochent

Le seul but de la rencontre a été moins original : un bon centre en retrait de Bamogo repris à bout portant par Luyindula (35e).

Par la suite, les expulsions conjuguées dEcker et Eduardo (39e) ont ouvert des espaces. Cependant, les occasions ont été moins nombreuses de part et dautre. De fait, soucieux de préserver leur avantage, les Olympiens se sont avant tout serrés les coudes en deuxième période, à limage dun Lizarazu hargneux au possible.

Accrocheurs, ils ont contenu leurs adversaires et par conséquent tenu leur résultat. Un essentiel aux allures de bol doxygène.

La Provence titrait, samedi matin, "La victoire ou la crise". Eh bien, l'OM a répondu présent en s'imposant face à Toulouse (1-0) et repousse par là-même une hypothétique crise. Si l'entraîneur José Anigo était le plus exposé en cas de coup dur et ce malgré le soutien de son président, il doit son salut, et Marseille avec lui, à son gardien de classe internationale Fabien Barthez, irréprochable, ainsi qu'à un Peguy Luyindula "perceur" du coffre-fort toulousain à la demi-heure de jeu (34e). Marseille, bien que peu inspiré, met un terme à sa mauvaise série grâce à cette précieuse victoire. Les supporters marseillais n'ont pas manqué de rappeler à ses devoirs le candidat au titre par une kyrielle de banderoles hostiles brandies dans le virage sud des Ultras. Toulouse confirme tout le bien que l'on pensait de son organisation et de son jeu. Cette équipe n'a probablement pas fini de surprendre...

lequipe.fr

Le hold-up de l'OM bamogo_max.jpg

L'Olympique de Marseille peut remercier Fabien Barthez! Les Phocéens ont en effet subi la loi des Toulousains qui se sont créés énormément d'occasions. Mais la maladresse du TFC et Barthez en ont décidé autrement. C'est finalement Luyindula qui offre la victoire à l'OM (1-0).

3 points et des sifflets

L'OM a certes vaincu, et engrange 3 points importants pour se remettre dans une bonne dynamique. Mais c'est Toulouse qui a fait la meilleure impression, d'où les sifflets accompagnant la sortie des joueurs olympiens.

La meilleure entame est toulousaine, mais l'OM réagit, poussé par son public, et, contre le cours du jeu, ouvre le score grâce à un but de Luyindula. Mais c'est la seule action concluante du match en faveur des Phocéens. Au contraire, les visiteurs sont fringants, se trouvent, et offrent un collectif huilé séduisant. Mais ça ne fait pas tout...

En effet, deux explications pour tenter de comprendre ce résultat. La première, c'est le manque de réussite des Toulousains, criant, agaçant pour eux. Enormément d'opportunités en leur faveur, mais il a souvent manqué un centimètre pour marquer. La seconde, c'est la prestation de Barthez, irréprochable, merveilleux, inspiré, au summum de ce qu'il peut offrir à son équipe.

Ce succès permet à l'OM d'être classé 6e avec 10 points, à 2 points du leader lyonnais, alors que Toulouse est 3e avec 11 points.

sports.fr

Merci Barthez! MARSEILLE_BARTHEZ_180904.jpg

En simposant contre le cours du jeu face à Toulouse (1-0), ce samedi soir au Vélodrome, Marseille a décroché une victoire précieuse qui lui permet de se repositionner au classement. Les Olympiens peuvent remercier Fabien Barthez, auteur de plusieurs arrêts déterminants. Malgré sa défaite et la perte de son leadership, le Téfécé a démontré que son bon début de saison nétait pas le fait du hasard.

Barthez au bon souvenir du Téfécé. Formé à Toulouse, le gardien olympien sest rappelé à son premier club en effectuant un match splendide. Il a largement contribué à la victoire marseillaise contre une formation toulousaine brillante dans le jeu, mais qui a péché dans la finition. Au classement, les hommes de José Anigo se replacent au sixième rang du Championnat de Ligue 1, à une longueur de leurs adversaires du soir. Désormais rejetés à la troisième place, les «Violets» ont, de leur côté, fait honneur à leur statut déquipe surprise de ce début de saison, malgré la défaite.

Barthez fait des miracles

Entre des Marseillais avides de revanche après un début de saison moyen, et des Toulousains leaders surprises de ce début de championnat, le spectacle était attendu au stade Vélodrome. Malgré des banderoles hostiles à la direction du club et aux joueurs, les Olympiens essayaient dimposer un gros pressing sur leurs adversaires, mais se heurtaient à un bloc bien en place. La première alerte sérieuse était dailleurs en faveur des visiteurs, qui, sur une erreur défensive, se retrouvaient en situation idéale. Moreira oubliait Eduardo sur sa gauche et décidait de frapper, mais Barthez détournait du pied la frappe de lancien Lensois (11e).

Luyindula plaçait ensuite une bonne frappe de loin, déviée par la défense toulousaine, mais sur laquelle Revault parvenait à sinterposer (13e). Les Toulousains se procuraient ensuite deux énormes occasions, mais Fabien Barthez démontrait tout son talent. Le portier de lOM bloquait dabord un coup franc splendide de Dalmat (19e), avant de remporter un nouveau duel avec Eduardo, bien décalé par Moreira (20e). Pour créer le danger dans la défense du Téfécé, les Provençaux sen remettaient aux coups de pied arrêtés. Bruno Cheyrou plaçait un bon coup franc du gauche, que Revault stoppait en deux temps (29e).

Luyindula contre le cours du jeu

Cet OM-là semblait désigné pour subir une nouvelle désillusion à domicile trois semaines après le coup de massue messin. Contre toute attente, ce sont pourtant les joueurs locaux qui trouvaient louverture les premiers. Sur une action menée côté droit, Bamogo résistait à plusieurs défenseurs toulousains et centrait pour Luyindula. Etrangement seul au second poteau, lattaquant international plaçait une frappe imparabable de lintérieur du pied droit (34e). Les Toulousains, impeccables jusque-là, étaient menés 1-0 contre le cours du jeu.

Dans la foulée, sur un accrochage entre Ecker et Eduardo, larbitre de la rencontre, M.Hamer, décidait de renvoyer les deux joueurs aux vestiaires (38e). Abasourdis par louverture du score, les hommes dErik Mombaerts étaient à deux doigts dencaisser un nouveau but, mais la tête de Bamogo était détournée en corner par Revault (45e). Sur le coup de pied de coin, Luyindula plaçait un nouveau coup de tête juste à côté (45e+1). Lorsque la mi-temps était sifflée, les Marseillais pouvaient dire un grand merci à leur portier international. Avec un but dans la musette, les Toulousains navaient, de leur côté, pas été récompensés de leurs efforts.

LOM endort Toulouse

En début de seconde période, les partenaires de Dominique Arribagé tentaient de prendre le contrôle du ballon, mais, moins en jambes quen début de rencontre, ne parvenaient pas à apporter le danger dans la surface de réparation adverse. Alors que les deux coaches procédaient aux premiers changements, Dalmat réveillait Barthez en expédiant une frappe de mule sur laquelle le gardien olympien était de nouveau à la parade (63e). Dans la continuité, Sirieix tentait de trouver la lucarne mais son tir passait de peu à côté (64e).

En remplaçant Emana par lancien attaquant dAmiens, Suarez (80e) Erik Mombaerts essayait dapporter un second souffle à une équipe toulousaine un peu fatiguée. Par excès de précipitation, les joueurs du Téfécé manquaient plusieurs situations chaudes. LOM reculait mais, solidaire en défense à limage dun Bixente Lizarazu retrouvant toute sa hargne, parvenait à endiguer les derniers assauts adverses. Sur un centre de Clerc, Suarez était cependant tout près de pouvoir offrir légalisation à son équipe (88e). Dans les arrêts de jeu, Pedretti se procurait la dernière occasion de la rencontre (90e+2). Avec une victoire 1-0, les Marseillais pouvaient déjà sestimer heureux. A défaut de séduire, lOM a retrouvé le goût de la victoire.

sport24.com

Link to comment

Une petite revue de presse en rentrant de Marseille et avant d'aller eu lit, bref, que du luxe !

merci Marco.

Ils disent beaucoup de bien de nous, ça confirme mon impression de dans le stade, malgrès tout, on va faire mal à pas mal d'équipes cette année.

sur ce, bonne nuit.

Link to comment

Si j'ai bien compris les articles de presse ,les marseillais ont été vernis et sauvés par unn grand Barthez :( ça fout quand même un peu les boules même si la prestation de notre équipe a été excellente (surtout en 1ère mi-tps) ;il va falloir rattrapper ces 3 pts perdus (car finalement c'est plutôt nous qui perdons que eux qui gagnent) contre L'OL.En tous cas cette équipe fait vraiment plaisir à voir et les commentaires sont élogieux à leur égard ,ce ne sont plus vraiment des pitchoun malgré la moyenne d'âge de la défense hier ;) ,le TFC est belle et bien une équipe qui fait peur et qui doit se faire respecter surtout à domicile ;)

Link to comment

les notes de l'equipe :

F. BARTHEZ © 8

H. BEYE 5

J. ECKER

B. LIZARAZU 4.5

A. MEITE 4

B. CHEYROU 5

L. N'DIAYE (46e) 5

B. PEDRETTI 4.5

EDUARDO COSTA 5

P. LUYINDULA 5.5

NASRI (61e)

F. FIORESE 4

L. BATLLES (67e)

H. BAMOGO 6

C. REVAULT © 6

D. ARRIBAGE 5.5

A. EBONDO 4.5

L. AUBEY 4.5

S. DALMAT 6.5

F. SIRIEIX 5.5

H. BEDIMO NSAME 5

F. CLERC (58e)

A. EMANA 6

D. SUAREZ (80e)

N. TAIDER 6

J. CARDY (70e)

D. MOREIRA 6

A. EDUARDO

Entr. : José ANIGO

Entr. : Erik MOMBAERTS

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...