Jump to content

Article Sport24


Romuald

Recommended Posts

1120317769.jpg

Benjamin Psaume symbolisera la jeunesse ambitieuse du TFC  (Panoramic)

Le TFC aux dents longues

Après une saison dernière mitigée, achevée sur une triste série de huit défaites daffilée et une treizième place loin des ambitions européennes nourries à un moment, Toulouse repart au combat gonflé dambitions et de jeunesse. Grâce à une jolie campagne de recrutement, le club de la Ville Rose visera la moitié haute du tableau. Et plus si affinités.

Par Cédric Callier

La saison 2004-05 du Toulouse Football Club restera à jamais une énigme. Parti en fanfare et installé confortablement dans la première moitié du classement à huit journées de la fin, le club de la Haute-Garonne se mettait à rêver dEurope. Avant de céder dun coup, inexplicablement, et de concéder huit défaites daffilée pour finir la saison à une décevante 13e place. Après une telle dégringolade, certains esprits chagrins pensaient que cette conclusion catastrophe serait synonyme de la mort des ambitions toulousaines et de lexplosion dune équipe usée de lintérieur par tant de revers. Pourtant, lété sannonce ensoleillé sur les bords de la Garonne.

Le supermarché sochalien

Le discret président du TFC, Olivier Sadran, a en effet réussi son marché estival jusquà présent en attirant pas moins de cinq joueurs dans la Ville Rose. Et pas des seconds couteaux. Premier à sengager, le Montpelliérain Fodé Mansaré retrouvera avec appétit la Ligue 1, une saison après lavoir quittée. Linternational guinéen viendra compenser sur le flanc gauche le départ de Stéphane Dalmat, qui a déçu après des débuts prometteurs et retourne du côté de lInter Milan. Autre recrue offensive de poids, lattaquant sochalien Santos sest laissé séduire par le projet toulousain. Le Tunisien sest engagé pour une durée de trois ans et devrait former avec Daniel Moreira une paire redoutable.

Profitant des errements doubiens, Toulouse a poursuivi ses petites courses dans les rangs du club de Jean-Claude Plessis en obtenant la signature de Jérémy Mathieu, lun des joueurs les plus convoités de cette intersaison. Sa polyvalence, qui lui permet doccuper avec le même bonheur les postes de défenseur latéral ou milieu défensif, ainsi que son statut de grand espoir du football français symbolisent à merveille cette volonté de Sadran et Mombaerts de sappuyer sur une équipe jeune et talentueuse.

La force de la jeunesse

La preuve encore avec les deux dernières recrues du TFC, le défenseur international marocain Yacine Abdessadki, âgé de 24 ans, et lattaquant bleuet Bryan Bergougnoux, 22 ans. Ce dernier, barré par une concurrence démentielle chez les champions de France lyonnais, a préféré rejoindre les rangs toulousains pour progresser et obtenir un temps de jeu conséquent. Une ambition entretenue par toutes les jeunes pousses du club, telles que Benjamin Psaume (20 ans), la révélation de lannée passée. Ou les défenseurs Dao, Ebondo (tous les deux 21 ans) et Aubey (20 ans), auteurs de débuts fracassants, avant de sécrouler en fin de saison.

Pour encadrer toute cette marmaille, lentraîneur toulousain Mombaerts pourra sappuyer sur léternel Christophe Revault, auteur de sa meilleure année, et Dominique Arribagé, les seuls trentenaires du club avec Stéphane Lièvre. Chaque année plus proche de la retraite, les deux hommes rêvent de participer une dernière fois aux joutes européennes. Un objectif dans les cordes dune équipe toulousaine qui pourrait bien en surprendre plus dun. A commencer par leurs nouveaux meilleurs amis sochaliens, qui les recevront à Bonal pour louverture du championnat, le 31 juillet prochain.

http://www.sport24.com/sport24_article_act...ngues_3088.html

Je n'ai pas trouvé cet article sur le forum, s'il y est déjà merci aux modérateurs d'effecer le topic :ninja:

Link to comment
1121424407.jpg

Bryan Bergougnoux, un des nouveaux visages toulousains  (Panoramic)

Toulouse, la vie en rose ?

Après avoir connu une saison 2004/2005 paradoxale, ponctuée par une série de huit défaites consécutives, le TFC a recruté malin (Mathieu, Santos, Bergougnoux, Abdessadki, Mansaré) et semble armé pour tenir la cadence jusqu'au bout cette fois-ci.

Par Florian Egly

Mi-révélation de la saison passée, Toulouse pourrait définitivement éclore cette année. Régulièrement dans le Top 5 en début de saison, les jeunes Toulousains se sont vus un peu trop tôt en Coupe d'Europe et ont arrêté de jouer dès lors que les objectifs européens étaient injoignables (8 défaites consécutives pour conclure). Une fausse note qui ternissait un peu le joli tableau peint jusque-là.

Un recrutement intelligent

L'amalgame mis en place par Erick Mombaerts entre jeunes pousses talentueuses (Psaume, Dao, Ebondo, Aubey, Akpa Akpro, Congré) et cadres expérimentés (Revault, Arribagé, Lièvre) avait ainsi permis aux Violets de tenir tête face aux cadors du championnat, grâce à un jeu séduisant, fait de vivacité et de provocation. Après un recrutement remarqué, déjà, en 2004 (Moreira, Dalmat notamment), le Téfécé a donc poursuivi sa quête de bons joueurs en allant piquer à quelques grosses pointures des footballeurs très convoités : les Sochaliens Jérémy Mathieu et Santos, le Strasbourgeois Yacine Abdessadki, le Lyonnais Bryan Bergougnoux et le Montpelliérain Fodé Mansaré. Des valeurs sûres. Le fait, par exemple, que l'espoir sochalien, Jérémy Mathieu, ait préféré faire confiance au projet toulousain qu'à une arrivée chez le champion de France témoigne des ambitions haut-garonnaises.

Le début de saison révélateur

Au rayon des départs, le TFC a laissé filer l'attaquant brésilien Eduardo, Stéphane Dalmat, de retour de prêt à l'Inter Milan, ainsi que Fauré, Clément, Suarez et Ocokoljic, qui goûteront tous les quatre à la Ligue 2 la saison prochaine. La surcharge a donc été évitée et Erick Mombaerts pourra partir avec un groupe compétitif, où la concurrence devrait battre son plein et tirer les Toulousains vers le haut, même si Nabil Taïder sera absent pour les trois premiers mois. Après deux matches amicaux sérieux (0-0 contre Nice, victoire 4-2 contre Clermont), les Pitchounes auront déjà un premier aperçu de leur niveau réel en affrontant des formations au profil sensiblement similaire dans les cinq premières journées (Sochaux, Nice, PSG, Saint-Etienne, Lille). Et voir s'ils peuvent jouer les trouble-fête dans ce nouvel exercice 2005/2006.

http://www.sport24.com/sport24_article_act...ose___3226.html

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...