Jump to content

C'est la crise


Guest

Recommended Posts

ces agences de notation sont responsables pour une bonne partie du bordel observé sur les marchés financiers depuis 3 mois..

et c'est un véritable cercle vicieux : un pays est en difficultés-> l'agence baisse sa note -> le pays est encore + dans la merde puisque les créanciers ne veulent plus le financer, ou alors à des taux d'intérêts pharaoniques -> le pays s'endette encore + -> l'agence dégrade encore sa note -> pays encore encore + dans la merde - > etc...

Link to comment

ces agences de notation sont responsables pour une bonne partie du bordel observé sur les marchés financiers depuis 3 mois..

et c'est un véritable cercle vicieux : un pays est en difficultés-> l'agence baisse sa note -> le pays est encore + dans la merde puisque les créanciers ne veulent plus le financer, ou alors à des taux d'intérêts pharaoniques -> pays encore encore + dans la merde - > l'agence dégrade encore sa note -> etc...

Les agences de notation ne sont responsables de rien. C'est ce qu'en font les marchés financiers qui pose problème.

Link to comment

Les agences de notation ne sont responsables de rien. C'est ce qu'en font les marchés financiers qui pose problème.

bien entendu, sauf qu'à partir d'un moment faut prendre conscience que les actes que tu fais ou les paroles que tu prononces peuvent avoir pour conséquence indirecte de ruiner des millions de gens...

Link to comment

disons que le soucis, c'est que les prophéties réalisatrices ne fonctionnent que dans un sens. Dire "attention, ils risquent de pas pouvoir rembourser", ça fait plonger. Dire "la croissance va reprendre", ça fait pas grand chose. Donc oui, les agences ont une responsabilité, elles sont totalement consciente de l'effet nocebo qu'elles ont. D'ailleurs, leur objectif est de proteger les investisseurs. Et pour ce faire, tant pis s'il faut détruire la vie de milions de personnes.

Link to comment

bien entendu, sauf qu'à partir d'un moment faut prendre conscience que les actes que tu fais ou les paroles que tu prononces peuvent avoir pour conséquence indirecte de ruiner des millions de gens...

Dans ce cas là, les agences de notation peuvent plier boutique puisque leur crédibilité est basée sur leur indépendance. Il y a quand même pas mal d'hypocrisie là-dedans car quand les agences dégradaient la note du Gabon ou de la Nouvelle Guinée tout le monde s'en foutait alors que cela avait déjà un impact pour ces pays là. Maintenant que ça se rapproche des pays riches et de notre porte-monnaie, on crie au scandale.

Link to comment

Dans ce cas là, les agences de notation peuvent plier boutique puisque leur crédibilité est basée sur leur indépendance. Il y a quand même pas mal d'hypocrisie là-dedans car quand les agences dégradaient la note du Gabon ou de la Nouvelle Guinée tout le monde s'en foutait alors que cela avait déjà un impact pour ces pays là. Maintenant que ça se rapproche des pays riches et de notre porte-monnaie, on crie au scandale.

"sérieux" plutôt qu'"indépendance" :

car après tout ces agences sont rémunérés par les boites qu'elles notent : "Aujourd'hui, environ 90% du chiffre d'affaires des agences de notation provient des entités notées,"

et grassement : "une grande entreprise doit verser au minimum 70.000 dollars au début du processus de notation, puis un abonnement de «surveillance» s'élevant à environ la moitié de la somme initiale."

et

250000 E

C'est ce que coûte sa notation à une société comme Alstom, soit peanuts pour elle. Sauf qu'en additionnant les cacahouètes, les agences atteignent des marges très généreuses. En 2009 et 2010, le résultat courant de Fitch Ratings (195,5 millions de dollars) atteignait près de 30 % du chiffre d'affaires (657,2 millions).

(source)
Link to comment

Dans ce cas là, les agences de notation peuvent plier boutique puisque leur crédibilité est basée sur leur indépendance. Il y a quand même pas mal d'hypocrisie là-dedans car quand les agences dégradaient la note du Gabon ou de la Nouvelle Guinée tout le monde s'en foutait alors que cela avait déjà un impact pour ces pays là. Maintenant que ça se rapproche des pays riches et de notre porte-monnaie, on crie au scandale.

et alors si elles plient boutique, quelle serait la perte pour l'économie mondiale ?

j'en vois que des effets positifs personnellement..

alors je suis pas (complètement) stupide non plus, je sais très bien que si les agences de notation disparaissent, les spéculateurs de tout poil se tourneront sur d'autres sources d'information pour faire leur beurre, mais oui je maintiens qu'elles ont une responsabilité car comme le dit Régis, elles sont parfaitement conscientes de l'impact qui va découler de leurs déclarations..

et que ça touche les USA, la Grèce ou la Papouasie Nouvelle Guinée ne change strictement rien à l'affaire..

Link to comment

et alors si elles plient boutique, quelle serait la perte pour l'économie mondiale ?

Ah mais si la question est posée en ces termes alors je suis presque d'accord. Mais je me demande bien comment tu pourrais les interdire. Et puis à la base, leur boulot est loin d'être négatif puisque c'est aussi un outil très utile facteur d'investissements qui eux créent des emplois. Donc encore une fois on retombe sur le vrai problème qui est le fonctionnement et le poids des marchés financiers et la façon dont ils suréagissent à ces informations. En outre, la Grèce n'est pas dans la merde à cause des agences de notations mais à cause de décennies de gabegie et de fiscalité défaillante. La France est aujourd'hui en difficulté à cause d'une politique fiscale absurde et d'une compétitivité en berne (bien plus liée à un manque d'investissement et la baisse des crédits dans la recherche qu'au 35h qui ont vraiment bon dos).

Link to comment

La France est aujourd'hui en difficulté à cause d'une politique fiscale absurde et d'une compétitivité en berne (bien plus liée à un manque d'investissement et la baisse des crédits dans la recherche qu'au 35h qui ont vraiment bon dos).

comme on l'entend souvent ces temps ci chez les analystes

"en France on a fait l'erreur de toujours vouloir entretenir la croissance par la seule et unique consommation, en oubliant l'innovation et le développement"

Link to comment

comme on l'entend souvent ces temps ci chez les analystes

"en France on a fait l'erreur de toujours vouloir entretenir la croissance par la seule et unique consommation, en oubliant l'innovation et le développement"

Désolé HaGu, mais c'est une analyse à la con. C'est pas comme si on avait fait une politique de la demande ces dix dernières années :rolleyes:

L'erreur c'est d'une part d'avoir eu une politique budgétaire et fiscale très peu favorable à la recherche et l'innovation. Les années Chirac/Raffarin ont été dramatiques de ce point de vue là.

Link to comment

Désolé HaGu, mais c'est une analyse à la con. C'est pas comme si on avait fait une politique de la demande ces dix dernières années :rolleyes:

L'erreur c'est d'une part d'avoir eu une politique budgétaire et fiscale très peu favorable à la recherche et l'innovation. Les années Chirac/Raffarin ont été dramatiques de ce point de vue là.

ben ce qui est en gras c'est justement ce que je comprenais de la phrase précédente :unsure2:

("Oublier l'investissement et la recherche, encourager (ou ne pas léser la conso.)")

Link to comment

ben ce qui est en gras c'est justement ce que je comprenais de la phrase précédente :unsure2:

("Oublier l'investissement et la recherche, encourager (ou ne pas léser la conso.)")

Dans ta phrase on semble mettre en accusation des politiques de la demande alors que le problème vient plutôt de politiques de l'offre qui ont servi à enrichir des grandes entreprises et à travers elles leurs actionnaires et non pas à stimuler la recherche et l'investissement.

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...