Jump to content

Le topic des téfécéliques pseudonymes


Gollum

Recommended Posts

Venez, ici, parler de votre tentative de sevrage. Comment avez-vous fait pour arrêter de vous faire du mal en regardant "ça" ? C'est progressif, ça vient d'un coup, quelle occupation de substitution ? 

Perso, j'ai réussi à éviter les quatre dernières défaites de "ça" mais c'était à la faveur d'un beau voyage. De retour en France, j'ai peur de replonger :cry:. Et pourtant, depuis trois semaines, je revis. Je n'ai même pas vu les buts encaissés par "ça" !! Et j'en ai conçu un bien fou. Ces dernières saisons, j'ai commencé par de l'agacement, de la colère, de la révolte. Puis je me suis converti à une forme d'incrédulité teintée d'étonnement ("mais comment peut-on être aussi opiniâtrement tocard" ?). Désolation, consternation et cynisme ont ensuite pris la place. Aujourd'hui, ce que je ressens s'appelle "dégoût". Il y a longtemps que ce "TFC", ce n'est plus du foot. Mais "ça", ce n'est même plus le TFC. C'est une obscénité. 

Avant, même si c'était déjà minable, j'étais emmerdé de rater une prestation de l'élue de mon coeur footballistique. Maintenant, je me réjouis, voire m'enorgueillis de chaque week-end (ou mercredi) passé à ignorer le TFC : "tu as vu "ça" contre Marseille, Nantes, Monaco ? Hé hé, Non !!!! :smoke::punk:.

Hélas, le mal est là, tapi dans l'ombre, qui titille sournoisement l'enzyme de l'addiction... C'est comme ce verre que l'alcoolique pense pouvoir boire tout en self control. Un truc du genre "Oh tiens, je vais me regarder distraitement le match contre Reims, juste pour rire". Mais comment y échapper ?

Peut-être en se disant que regarder "ça", c'est un peu comme se mater un snuff movie... C'est sale, répugnant, déprimant, ça fait mal au coeur et à la tête et quelque part, c'est une faute morale à l'endroit de notre club préféré. Il m'arrive de parcourir l'espace supporters et de lire, toujours, sempiternellement, les mêmes cris d'horreur bredouillés de manière pavlovienne; et vas-y que la direction elle est nulle, que le coach il est nul, que les joueurs y sont nuls. Ben oui, ça fait des centaines et des centaines de semaines qu'on l'écrit. On est tous comme un drogué qui dégueule hebdomadairement sa merde mais qui peut pas s'empêcher de prendre sa dose de saloperie.

Ce que j'aimerais voir, sur ce forum, c'est un topic live à zéro post. Et, jouissance ultime, un stade vide. Les amoureux de la tunique violette clamant leur mépris au moyen d'un silence assourdissant, d'une authentique indifférence. Ce serait bien mieux qu'un (faux) topic de désespérés ou de "plus rien à foutre". Car regarder une obscénité, c'est la cautionner. Rien n'empêche de se mater en replay les deux ou trois matches qu'un adversaire distrait nous autorisera à ne pas perdre, d'ici mai prochain. Et en L2, de se laisser aller à quelque curiosité. Mais en attendant, la meilleure façon d'arrêter "ça" ne serait-elle pas de nous arrêter, nous ? Je ne le suggère que pour notre bien, à tous. Car je vous le promets : du bien ça fait :).

Link to comment

le sevrage s'est fait de lui-même en ce qui me concerne, même pas besoin de volonté...

en fait c'est l'inverse de quand tu arrêtes la clope : quand t'arrêtes de fumer et que t'es en train en de prendre l'apéro avec des collègues/potes, t'as l'impression que la cigarette qu'est en train de fumer le mec à côté de toi te glisse à l'oreille "allez, viens, juste une fois quoi, y'a pas de mal, à partir de demain on reprend les bonnes résolutions...", alors que quand tu te dis que tu te regarderais bien un match du tef ce soir malgré toute la merde que t'inspire cette équipe en bois, que tu t'installes devant ta télé, une petite voix te dit "pourquoi tu fais ça, tu sais que tu vas le regretter...", mais tu le fais quand même. Et là tu déchantes vite après la 1ère air-intervention de Rogel, la première glissade d'Amian, et la première perte de balle de Sangaré. 

Le sevrage il s'impose à toi en fait, et non l'inverse :ninja: 

Link to comment
Il y a 8 heures, Ekelund a dit :

le sevrage s'est fait de lui-même en ce qui me concerne, même pas besoin de volonté...

en fait c'est l'inverse de quand tu arrêtes la clope : quand t'arrêtes de fumer et que t'es en train en de prendre l'apéro avec des collègues/potes, t'as l'impression que la cigarette qu'est en train de fumer le mec à côté de toi te glisse à l'oreille "allez, viens, juste une fois quoi, y'a pas de mal, à partir de demain on reprend les bonnes résolutions...", alors que quand tu te dis que tu te regarderais bien un match du tef ce soir malgré toute la merde que t'inspire cette équipe en bois, que tu t'installes devant ta télé, une petite voix te dit "pourquoi tu fais ça, tu sais que tu vas le regretter...", mais tu le fais quand même. Et là tu déchantes vite après la 1ère air-intervention de Rogel, la première glissade d'Amian, et la première perte de balle de Sangaré. 

Le sevrage il s'impose à toi en fait, et non l'inverse :ninja: 

Voilà un retour d'expérience roboratif.

Je vais donc espérer que le sevrage s'impose à moi ce weekend. Il faudrait aussi pouvoir supprimer le résumé de TFC-Reims dans Jour de foot (car la L1 continue de m'intéresser un peu), manière d'échapper aux 4 buts qu'on va encore ramasser (en supposant que les Rémois se la jouent tranquilles à partir du moment où ils auront mis les trois premiers). 

En fait, le TFC m'inspire une idée de business pour le moins innovante : le pay per not view. Personne pour tenter le truc ? Je m'abonne direct :).

 

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...