Aller au contenu

Gollum

Membres
  • Compteur de contenus

    12 960
  • Inscription

  • Dernière visite

Profile Information

  • Genre
    Male

Visiteurs récents du profil

9 625 visualisations du profil
  1. Rugby 2017-2018

    Vu ce qu'il donne à 34 ans, je dirais oui .
  2. Amiens SC 0 - TFC 0 / 26è journée de L1

    J'ai souvenir de Moubandjé provoquant un péno... Et parfois, il déborde. Ceci dit, duel d'infirmes, y'a hélas aucun doute. Mais samedi, Sylla a quand même livré une prestation très haut de gamme dans l'absolu n'importe quoi... La rentrée de Moubandjé n'aurait rien eu d'aberrant, à une réserve défensive près, à savoir qu'en théorie (parce qu'en pratique, ça s'est pas vu), Gakpé, sur le côté droit d'Amiens, aurait pu se montrer dangereux... Personne ne va s'extasier sur la qualité de centre de Gradel. Mais quand je vois la capacité qu'ont nos offensifs à se démarquer dans la surface... WBY, reviens !
  3. Amiens SC 0 - TFC 0 / 26è journée de L1

    Tu le sais, je ne partage pas ton avis sur Gradel, à quelques nuances près. Le match de Troyes, je veux bien. Tu peux aussi me dire que Somalia et Blin ayant déjà marqué avec nous, on n'est pas tributaire de lui en tant que buteur. Des exceptions qui confirment la règle, on en trouvera toujours. Mais sur l'ensemble de la saison, je crois que le constat est assez édifiant... Y'a un point précis sur lequel je peux te rejoindre : il est en effet possible que la stratégie "je donne la balle à Gradel, il se démerde et je regarde en restant à ma place au cas où" soit inscrite dans la tête des joueurs. Mais ça n'implique pas que l'on doive ou puisse se passer de Gradel. En revanche, ça implique que le coach explique aux joueurs que, quand on a la chance de disposer d'un attaquant qui fixe à lui seul trois joueurs de l'équipe adverse, ça dégage des espaces pour les autres à condition de pointer son nez aux avant-postes pour pouvoir en profiter. Qu'en passant, le coach explique aussi à Gradel que si soutien offensif il y avait, il faudrait qu'il change deux ou trois choses, ça ne ferait pas de mal non plus. Mais j'ai vu passer une stat selon laquelle Gradel centrait beaucoup (l'un des centreurs les plus prolifiques du championnat ai-je cru lire...). Ça relativise son manque supposé d'esprit collectif. Pour moi, il y a un problème auquel on ne peut rien, qu'on traînera tout le reste de la saison : nos latéraux sont inoffensifs et c'est très préjudiciable (je pense que Moubandjé va retrouver sa place parce qu'il est quand même le seul à parfois montrer un minimum de ballon). Par contre, qu'Imbula et Sangaré prennent un peu plus de risque et ménagent des espaces à nos attaquants, ce doit être possible. Y compris avec Gradel.
  4. Amiens SC 0 - TFC 0 / 26è journée de L1

    Force est de constater que Diop-Amian, c'est mieux, oui. Quant aux changements, c'est assez désolant, en effet. Je n'attendais pas grand chose de Toivonen mais Durmaz fait visiblement partie des joueurs qu'on a perdus, avec Delort... Ceci dit, les autres offensifs étaient également rincés. Et les Amiénois se sont révoltés, suite au rouge vécu comme une injustice. Ce sera intéressant de voir si une équipe fonctionnant 100% à l'adrénaline et au courage peut survivre aux rigueurs de la L1. Parce que techniquement, Sylla jouerait n°10 dans cette équipe... Mais de notre côté, c'est l'ensemble de l'équipe qui a plongé (physiquement, je crois) dans le dernier quart d'heure... Bah, remember Reims-Lyon de 2016 . C'est vraiment le pire de nos adversaires... Ceci dit, en ce moment, ça va pas fort pour eux. Le résultat à Lille n'est donc pas si surprenant...
  5. Amiens SC 0 - TFC 0 / 26è journée de L1

    Disons que si l'on n'est pas capable de forcer le destin face à une équipe aussi faible (et même faiblissime parce qu'Amiens, c'est franchement improbable...), il faudra être capable de refaire le coup de Nice. De la défense et un but venu d'on ne sait où... Outre Durmaz, hier, j'ai eu envie que Debève fasse entrer Moubandjé, en effet. Techniquement, ça reste meilleur que Sylla (pas compliqué ) et face à pareille opposition, il aurait pu avoir son mot à dire. Je suis plus réservé sur les autres cas. Yago, par exemple, n'est pas pour rien dans notre solidité. Mais il faut admettre que s'il est officiellement latéral, on peut se demander si avec lui, l'équipe ne joue pas dans une sorte de 352 (même s'il lui arrive de pointer son nez aux avants-postes...). Ce qui requiert d'être beaucoup plus punchy dans l'axe...
  6. Amiens SC 0 - TFC 0 / 26è journée de L1

    Un point... mitigé. Mais quand même un peu . Le point (justement) rassurant, c'est que cette équipe toulousaine a de la marge sur cet adversaire amiénois. Il est des dominations en trompe l'oeil mais hier, c'était criant : plus d'impact physique (pendant une heure), plus de cohérence dans le jeu (Sangaré ), sans parler de l'assise défensive. Jusqu'aux trente mètres adverses, Toulouse ressemble de plus en plus à une équipe de L1 et ça, c'est bien. Pendant une heure, à voir les Amiénois piocher, reculer, dégager, souffrir, je me suis dit que ça allait finir par passer. Je ne conçois pas que l'on termine derrière cette équipe dont, pas plus qu'au terme du match aller, je ne vois comment elle pourrait se maintenir. Son courage est admirable mais il lui faudra un peu plus... Le point désolant, c'est d'abord cette fin de match abominable. À 11 contre 10, non seulement on ne fait plus rien mais on manque d'un rien de perdre une rencontre imperdable. Si ce n'est pas une "faute professionnelle", ça y ressemble bigrement. Et nous rappelle que, pas de doute, le TFC joue le maintien. Et puis, enfin, il y a cette indigence offensive chronique. Hier, Gradel a tout raté et Gradel, c'est 100% de notre potentiel puisque nous ne pouvons espérer marquer que par lui. Mubele a été discret et Sanogo a rappelé que son registre était limité, même s'il a bien occupé la DC amiénoise. J'espérais beaucoup de la rentrée de Durmaz et visiblement, Debève aussi. Las, sa rentrée n'a fait qu'affaiblir l'équipe. Mais le vrai problème vient de ce que le TFC n'a aucun jeu offensif. À moins d'avoir Neymar dans son effectif (et encore), attaquer ne peut pas se limiter à "je file la balle aux trois de devant et ils se démerdent". Ça appelle du soutien. Et là, c'est pas un gros souci qu'on a, c'est un handicap monstrueux. Pas un milieu axial ne pointe son nez dans la surface adverse, ne sollicite un une-deux, un relais potentiellement décisif; faut dire que quand relais il pourrait y avoir, ça se termine par une passe foireuse. Et donc, Gradel dribble, dribble dribble. Et bien sûr, sur un match comme celui-là, la faillite de nos latéraux est criante. Sylla s'est rappelé à nos bons souvenirs : ce garçon n'est même pas concevable. Même avec une demi-heure devant lui pour exécuter son geste, il le foire. Techniquement, c'est au-delà du tragique... Quant à Yago, ce n'est pas (et ne sera jamais) un latéral, ce qu'on a encore vu hier soir. Nos ailiers ne peuvent donc pas combiner et en sont rendus à déborder... Or, même une défense amiénoise peut comprendre un jeu aussi limité que celui que nous proposons. J'espère que notre solidité défensive retrouvée va durer parce qu'offensivement, on n'a pas le cul sorti des ronces.
  7. Andy Delort

    Et quand ils font plus rien, le moral flanche .
  8. Topic INTERVENTION

    Pour ce qui me concerne, j'étais au courant .
  9. Topic INTERVENTION

  10. Ligue des Champions 2017-2018

    C'est que passer de la ligue de karting d'Île de France à la F1, ça t'oblige à rétrograder .
  11. Ligue des Champions 2017-2018

    Des cadors ?? Qui te parle de cadors ? Même Blin pourrait rendre service à ce PSG là . Les mecs n'ont pas UN MD en magasin, au point qu'ils sont obligés d'aller chercher un fantôme au mercato d'hiver. Ils n'ont pas non plus d'avant-centre remplaçant. Par contre, ils empilent des stars à 50 millions qu'ils oublient d'utiliser quand ça pourrait servir. C'est gravissimement débile... Ensuite, sur l'arbitrage, je t'invite à aller te mettre la tête dans le bac à glace, quand même. J'ai moi-même été agacé et oui, cet arbitre est une truffe (c'est le genre de choses que je suis capable de remarquer, même en me grattant les couilles ). En particulier sur les cartons (et le HJ imaginaire de Mbappé). Mais sur les pénos, faut quand même pas déconner. Ce que fait Lo Celso sur Kroos est digne de Yago; c'est impensable de faire un truc pareil, à Bernabeu en plus... Quant à la main de Ramos, tu peux la siffler ou pas, c'est discutable dans chacun des cas... En tout état de cause, il n'y a jamais "scandale". Paris perd le match qu'il ne fallait pas perdre parce que les Parisiens craquent (encore) en fin de match, que leur effectif n'est pas taillé pour cette compétition et que leur coach est au dessous de tout... Ce que dit Rabiot est juste : faire le Fangio contre le tout venant de la L1, c'est à la portée de n'importe quel effectif parisien. Mais tenir tête au Real, ça requiert d'être un tantinet plus professionnel, quand même .
  12. Ligue des Champions 2017-2018

    Alors que City a semble t-il bien géré le problème .
  13. Ligue des Champions 2017-2018

    Non, avec un arbitrage normal, Paris n'aurait pas gagné. Contre Barcelone, la saison dernière, Paris a été grotesque mais l'arbitrage a coûté la qualif aux Parisiens. Ce soir là, l'arbitrage avait été scandaleux. Mais hier, l'arbitrage a été "normal" dans le sens où c'est un arbitrage à la maison on ne peut plus classique, qui pèse mais ne change pas le cours du match. Et à chouiner perpétuellement contre l'arbitrage, Paris confirme ce qu'il est (pour l'heure) à l'échelle européenne : une farce. Hier, Paris a payé cash ses conneries. D'abord en recrutant de manière grotesque c'est-à dire en négligeant des postes-clés sur le plan défensif (sans oublier que ce club n'a toujours pas d'avant-centre remplaçant). Ensuite en nommant un "entraîneur" dont la fonction est pot de fleur. Enfin en donnant la direction effective du sportif à un gamin immature qui n'a que deux obsessions à savoir dribbler tout ce qu'il peut (il le fait très bien, c'est sûr) et faire la teuf avec ses potes. Et pourtant, oui, le Real était prenable. C'est un petit Real, de toute façon et dès que l'adversité deviendra sérieuse, on aura l'occasion de le vérifier.
  14. Ligue des Champions 2017-2018

    Mon cher Marco, si tu pouvais respecter les codes syntaxiques de ce forum, ça clarifierait tes posts. Non parce que celui-là est en l'occurrence d'une ironie si remarquable qu'on pourrait s'y laisser prendre. Donc, si tu pouvais mettre un ninja ou deux, ce serait bienvenu . Bon, sinon, dans l'ensemble c'est pas mal du tout .
  15. Ligue des Champions 2017-2018

    Oui mais ça reste les champions du ridicule. Et deux années de suite, c'est quand même beau... Au haut niveau, le foot devient une science exacte. Et ce soir, c'est CQFD. Jusqu'à l'arbitrage à la maison standard, partial sans être scandaleux, c'est- dire juste prévisible quand tu joues un cador européen chez lui. Mais indépendamment de ça, le QSG, c'est du pétrole plutôt que des idées... Il suffit notamment d'aborder les choses sérieuses pour voir que prendre un mec au hasard dans ton effectif et lui dire "tiens, toi, tu vas jouer 6", ça peut pas marcher... Et alors Emery. Mais quelle truffe, quand même . Faut dire que c'est pas facile de coacher une équipe dont le véritable boss est Neymar mais bon... Sur ce match (et je suis pas sûr que ce soit vraiment nouveau), le soufflé Mbappé retombe carrément (je crois que ce garçon est en train de redevenir un espoir... En tout cas, ce n'est plus vraiment une star). Mais Emery préfère sortir Cavani plutôt que de sortir Mbappé pour Di Maria. Parce que Mbappé c'est 180 millions et que tu peux pas le sortir ? Alors paie ta connerie et dégage .
×