Jump to content

Gollum

Membres
  • Content Count

    14837
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Gender
    Male

Recent Profile Visitors

11296 profile views
  1. Idem en 1982 (mais c'est vrai qu'en 1984, ça avait été brillant tout le temps, autant que je me souvienne). On ne retient en effet que les grands matches...
  2. Sauf que Trejo n'était pas un milieu offensif, contrairement à l'image que (bizarrement d'ailleurs) beaucoup, sur ce forum, continuent de cultiver de lui... Trejo n'allait pas vite et ratait ses tirs et ses passes. Mais il ne rechignait pas au duel et il était aussi doué pour chiper la balle à l'adversaire que pour la garder dans les pieds (le meilleur joueur du monde sur les micro périmètres...). C'est peu dire que j'aimerais qu'un Trejo puisse, aujourd'hui, muscler notre entrejeu... Boisgard est autrement plus vif; pour ce qui est de sa justesse technique, il faut encore attendre mais on peut penser qu'il est mieux que Trejo. Par contre, niveau boulot défensif, je doute qu'il soit du niveau de l'Argentin... C'est tout le souci dans la tête de Kombouaré, je pense...
  3. Oui. Je débutais encore . Et la perception qu'on a d'une équipe est très liée à l'âge qu'on a -donc au recul qu'on a- quand on la voit. La demie 1982 reste probablement mon souvenir le plus traumatisant. Et l'équipe 1984 était effectivement dingue, avec un Platini qui marchait sur l'eau. Mais 2006 me laisse un souvenir d'excellence absolue avec un Zidane au top du top. Or, pour moi, Zidane est inégalé...
  4. C'est assez simple : c'est une question de schéma... Boisgard (et Makengo) sont des MO axiaux. Donc, a priori non compatibles dans un 442. Et les deux sont donc sacrifiés, Boisgard ayant toutefois une longueur d'avance sur Makengo dans un rôle d'impact player. Ça va cependant changer parce que Kombouaré essayant tout (sans succès), il finira pas tenter un milieu Koné-Boisgard avec deux ailiers et deux pointes... Risqué mais compte tenu du rendement de nos milieux soi-disant récupérateurs, ça se tente. Idem en 433, si on le refait, il mettra Boisgard devant une paire Sangaré-Koné. Car je pense que Vainqueur a laissé beaucoup de crédit dans les derniers matches...
  5. Je partage cet avis. Personne ne s'extasiera sur la qualité de France 98. Mais France 2000, c'était fort. Pour moi, moins forte toutefois que l'EDF 2006. Sans doute ce que j'ai vu de meilleur, toutes époques confondues. Mais comme tu dis, pour le coup, "c'est (juste) mon avis".
  6. Non. J'ai la chance d'observer, depuis bien des années, un phénomène remarquable (bien que négligé) de l'histoire du sport. C'est même au-delà du réel : je ne crois pas qu'il y ait d'autre équipe professionnelle que le TFC dont tu puisses, sans coup férir, prédire le destin en la voyant jouer un match ou deux. Car elle joue toujours le même match, perd tout le temps de la même façon (dès que l'adversaire décide de gagner, en fait), gagne tout le temps de la même façon (quand l'adversaire est en mode sieste, Gradel en mode Neymar ou l'arbitrage en mode sympa) et réagit tout le temps de la même façon pour arracher un nul quand l'adversaire ne l'a pas breaké. Ce TFC, depuis cinq ans, érige sa médiocrité en routine et sa faillite en certitude. Il anéantit la glorieuse incertitude du sport. Il fait du pronostic une science exacte et ce, dans ce qui reste le sport collectif (normalement) le plus incertain. C'est une performance XXL . Et en modeste observateur, il est vrai délesté de certaines illusions juvéniles, je me borne à constater ce qui n'est finalement qu'une évidence... À l'intersaison, toutefois, je me suis un peu lâché, je l'avoue. J'ai quand même pronostiqué que cette saison, on finirait entre la 11ème et la 15ème place . Je ne pensais pas que, défensivement, on ferait pire que les saisons précédentes. Mieux, non plus mais pire à ce point, non, je ne le croyais pas... Et dès le premier match, j'ai compris. Avec ce pauvre TFC, seul l'été autorise un brin de fantaisie. Ensuite, la réalité reprend ses droits .
  7. Bah, tout est relatif. Vu que t'as pas mis le TFC dans ton comparatif, c'est que Bourg en Bresse n'est toujours pas en tête du top 14. On s'y retrouve donc à peu près .
  8. Une équipe simplement moyenne pourrait inquiéter Reims, Strasbourg ainsi que le Nice et le Nantes d'aujourd'hui. Voire Monaco, dont les soucis défensifs demeurent. Donc, hélas, tu as raison .
  9. Non mais faut pas confondre "anthropométrie" et "physique"... Un gros tas de 190 cm et 120 kg, c'est un gros tas. Un joueur de top 14 de 190 cm et 120 kg, c'est un... Bon, non, c'est un mauvais exemple . Un bon exemple, c'est Pesic. Grand, costaud, "physique"... et qui perd tous ses duels. Cahuzac, c'est plutôt l'inverse. "Physique", c'est pas essentiellement une question de toise et de balance. C'est une question de tonicité. Alors, en foot, c'est indissociable de la technique et du mental, en effet mais physiquement, je vois des joueurs qu'on peut à tout le moins qualifier de "mal préparés"...
  10. C'est clair... Perso, je regarde de moins en moins le foot mais je continue de regarder le TFC. Le "pourquoi" relève de la psychanalyse (et il n'y a aucune irone là dedans) vu que je suis incapable d'identifier la raison de cette maladie. Probablement que j'aime regarder des gamins limités lutter vaillamment contre l'adversité, en premier lieu celle de leurs propres insuffisances. Une équipe laborieuse, limitée en tout, carrément déficiente sur le plan intellectuel mais qui s'accroche. Ce qui m'ennuie, cette saison, c'est que y'a même plus ça. Pas vraiment par paresse mais par renoncement. Les gamins n'y croient plus. En fait, ils sont devenus aussi lucides que nous sur eux-mêmes et ça, c'est vraiment décourageant .
  11. Pauvreté technique se conjuguant au fait de perdre les duels et, en conséquence, de pas choper un ballon dans les pieds adverses. Pour trouver la moindre qualité à ces milieux toulousains, c'est donc très très compliqué. Je suis allé voir ce que m'avait inspiré notre premier match, à Brest. Pas le même entraîneur, pas même complètement les mêmes joueurs (en défense) mais j'avais fait en substance le commentaire suivant (raccourci, bien sûr, car je sais faire montre de concision ) : "le TFC, ce n'est pas une équipe de foot, pas même une équipe de L1. C'est une troupe de joyeux saltimbanques, un festival de rue, une école des arts du cirque. Le TFC, c'est 67% de possession avec un milieu de terrain dont aucun joueur ne comprend quoi que ce soit au foot. Une chose est certaine : le recrutement n'a rien réglé aux lacunes béantes que ce milieu toulousain traîne depuis une éternité". À l'époque, bien sûr, ce commentaire m'avait valu plusieurs réactions défavorables . Trois mois et un nouveau coach plus tard...
  12. Contre Lyon, j'étais halluciné -et le terme n'est pas trop fort- de voir qu'on était en vie à la 94ème. Et contre une petite équipe lyonnaise... C'est comme Sainté la saison dernière : des matches en trompe l'oeil, de fausses promesses et de vraies faillites. Il n'y a rien d'autre qu'une immense dépression à tirer du match contre Lyon car il envoie un signal clair à toute la L1 : "accélérez deux ou trois fois dans le match. Ça suffira". Kombouaré le sait (son prédécesseur, c'est pas sûr) et en a pris acte à Montpellier. Vu le pressing héraultais -car Montpellier n'a pas attendu la huitième journée de cette saison pour savoir qu'en foot, savoir défendre est primordial- et notre déficit physique (sans parler du jour clairement sans de Gradel), le 442 n'aurait rien changé : avec lui, on a pris deux buts. Sans lui, un seul... Le nouveau coach est le seul très mince espoir qui nous reste jusqu'au mercato hivernal. Alors peut-être que la positive attitude n'est pas la solution. Mais avec des joueurs qui semblent déjà aussi déprimés que nous tous, je vois pas bien quel levier il va actionner. Je ne lui en voudrai certainement pas d'être inventif...
  13. Lui, c'est un peu l'inverse... Enfin, je crois. Ses débuts sont franchement mauvais alors que ce qu'il a montré cette saison en fait un de nos meilleurs défenseurs. Mais ce constat n'est pas forcément des plus rassurants car pour être un des meilleurs, il suffit que les autres soient juste plus mauvais...
×
×
  • Create New...