Jump to content

Gollum

Membres
  • Content Count

    16000
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Gollum

  1. Pour aller plus avant, j'ai besoin d'une précision : en quoi ce match est-il plus ou moins importantissime que ceux qui l'ont précédé et ceux qui le suivront ? Je n'ai pas lu tout le topic mais je prédis que "défaite interdite" voire "victoire impérative", "match charnière", "match décisif", etc. ont déjà été postés. Donc, tout est dit .
  2. C'est cool d'avoir un appart avec vue sur le stade .
  3. De mémoire, c'est Koné qui le suit, au tout petit trot... Toutafé... Il le fallait rentrant pied gauche donc côté droit du but (vu de face)... Peut-être si Moreira avait été un peu plus pressant.
  4. Heu, y'a 4 occases à tout péter, dans ce match, 3 pour Rodez et 1 pour Toulouse (le coup franc de VdB). "Grand nombre", c'est un peu exagéré. Mon regret est de ne pas avoir eu de corners en seconde période (un seul si j'ai bien compté) car la tentative de corner direct d'un Ruthénois en début de match est magnifiquement jouée (et oblige Dupé à une sacrée parade). J'espérais qu'on aurait la même mais en effet, au-delà du vent, l'équipe a été parfaitement inoffensive, hélas.
  5. Oui. D'abord, c'est pas bien grave de perdre à Lyon et en effet, offensivement, l'équipe est restée sur son intention de jeu dynamique. Et la jeunesse toulousaine regorge décidément de trésors car ce Delibes a du rugby à revendre... Je reste cependant convaincu que la vraie force de cette équipe toulousaine, c'est la défense et les rucks (un peu comme l'EDF, d'ailleurs). Cela pourvoit l'équipe en ballons de récup qui sont mortels, pour les adversaires. Samedi, c'était pas ça mais bon, c'est pas possible d'être tout le temps à bloc. Idem pour le Tef, les choses rentreront très vite dans l'
  6. Bordeaux, apparemment, ça va mieux .
  7. Sa réputation n'est cependant pas près de se ternir puisque tous ceux qui y ont cru, s'y fient .
  8. Dégote-toi un enregistrement du Vendée Globe autour du Cap Horn, un jour de tempête, et tu auras vu le "match" .
  9. Je propose de délocaliser ce match en Guyane. Je pense qu'il y vente moins que dans le sud-ouest. Et puis, jouer Aubagne à Cayenne, ça aurait de la gueule .
  10. Adli, quand même. Parce qu'avec un arbitre qui siffle les fautes et un VdB muni d'un ballon greffé à un cerf volant, ses rushes auraient pu rapporter quelque chose .
  11. Le match d'hier n'a pas existé en tant que "match" et donc, on ne saura jamais. Mais si je dois me fier à ce qu'on a pu voir entre deux bourrasques, je miserais plus sur "on en aurait chié grave" que sur "on les aurait démontés" . Ça fait un moment que, dans le jeu, on n'a plus de marge. On en conserve une dans l'efficacité mais pas dans le jeu... Et donc, penser qu'on aurait démonté une équipe vaillante, en forme, sans deux de nos trois meilleurs joueurs de la saison, (Brecht et Machado, le troisième "galactique" de l'effectif toulousain étant Adli), je trouve ça très, très présom
  12. Tu as raison sur les points perdus face aux petites équipes (et plus généralement, je dirais qu'on paie notre retard à l'allumage). Mais les conditions d'hier soir n'ont rien à voir avec Sochaux ou Chambly. Des conditions météo qui transforment le terrain en marécage ou en patinoire donnent normalement lieu à report (je dis "normalement" car bien sûr, ce n'est pas toujours le cas, hélas...). C'est normal puisque le foot, c'est un jeu dont le principe fondamental vient de ce que des joueurs impriment un mouvement à un objet (le ballon). Il faut donc des conditions physiques qui permettent
  13. Le TFC est victime du syndrome PSG : pour vendre leur soupe, les commentateurs sportifs sont obligés de surjouer la moindre difficulté de l'ultrafavori et la moindre réalisation du petit poucet. Ça donne ce décalage. En même temps, Bein est aussi victime que nous de ce qui s'est passé hier soir. Une fois que le match est joué et retransmis, je comprends que les commentateurs fassent semblant d'y voir "du foot". Ils peuvent pas non plus passer 90 mn à constater que ce "match" n'aurait jamais dû être joué. Et force est de constater que Toulouse n'a absolument rien montré, dans ces conditio
  14. Oui. Défense pusillanime, mauvais choix stratégiques, mauvais jeu au pied, entrants catastrophiques devant... Les spectateurs de Canal ont mis 15/20 à ce match, qui était en réalité plutôt faible. Mais bon, comme tu dis, y'a des we comme ça, on peut pas avoir pain blanc et brioche tous les jours... (encore que pour la brioche, ça dépend d'où on la situe...)
  15. Je ne peux pas plussoyer de manière plus plussoyante . Ceci dit, puisqu'un cyclone n'est manifestement pas un motif de report, il me tarde de voir Marmande accéder au foot pro pour voir un match de water foot en pleine crue de la Garonne. Le must serait une petite rencontre sur terrain crevassé par un séisme de magnitude 8-9 mais il va sûrement falloir que je me mette à suivre la L1 japonaise si je veux avoir une chance d'assister à ça . Je m'imagine déjà le regard du tireur de penalty devinant le tsunami derrière lequel se cacherait Godzilla, convoitant son petit ballon...
  16. Dans ce genre là, il faudra quand même pas oublier la défaite inaugurale face à Dunkerque... Et je t'avoue que celle contre VA, je l'ai pas totalement digérée. Alors que finalement, ce soir, vu que le match se joue aux dés et qu'en plus, il te manque deux titulaires-clés, je suis relativement fataliste...
  17. Encore un grand moment, faut reconnaître . En fait, je me demande si les Inconnus parodiant Stade 2, c'est pas plus professionnel .
  18. La paire Diarra-Koné, si emballante contre Bordeaux et Ajaccio, a effectivement pris un gros vent, ce soir . Et puis, jouer sans Machado ni Brecht, c'est possible. Gagner sans eux, ça me paraît plus compliqué.
  19. Pas tout à fait quand même. Bonnet la met bien et puis, quand un Toulousain te donne le ballon et que deux autres te déroulent le tapis rouge pour ajuster la mire, ce serait quasiment impoli de pas la mettre au fond...
  20. Depuis que je suis le foot, j'ai vu des matches joués dans des conditions dégueulasses. Mais ça . On reporte des matches pour cause de neige et de pluie mais par contre, cette parodie de foot, ça pose manifestement pas de problème? Faut un cyclone Katrina pour envisager de reporter un match durant lequel tu peux pas tirer un CPA ? En tout cas, j'aurai attendu 2021 pour découvrir un nouveau sport exotique : le foot en soufflerie . Difficile, donc, de tirer le moindre enseignement d'un match de foot qui n'était pas du foot. Mais sur le plan comptable, c'est évidemment une très vilaine opéra
  21. L'un des rares à montrer quelque chose, aujourd'hui. Méritoire...
  22. Ah mais sur tout ce qui est en gras, nous sommes 200% d'accord (c'est précisément ce que j'objecte à FredC, qui faisait la fine bouche sur une victoire en Irlande "non maîtrisée"). C'est même pourquoi j'embrayais sur le post d'Elkjaer : on a aujourd'hui des éléments -une sorte d'alignement des planètes- qui permettent de penser que, pour une fois, l'EDF peut marquer le rugby mondial d'une empreinte durable. Il y a encore loin de la coupe aux lèvres mais je n'ai pas souvenir d'une EDF offrant autant de garanties, ces 40 dernières années. La notion de "période assez longue" est affaire d'ap
  23. Je ne vois pas ce que Rouault a montré qui en ferait notre "meilleur défenseur". Mais au vrai, ça vaut pour n'importe lequel de nos défenseurs. Sur la saison, j'aurais tendance à mettre Amian un peu au-dessus (notamment au regard de ses fins de matches, période où on souffre souvent et où Amian tient alors la baraque, derrière). Peut-être Gabrielsen un peu au dessous. Les 4 autres -car pour moi, Rogel est compétitif- ont des qualités/défauts différents et des performances contrastées. Il est déjà compliqué d'en déduire ce que serait le meilleur trio car ça dépend de la complémentari
  24. Non, j'ai pas vérifié : mon regard est subjectif, je reste sur l'impression visuelle de l'EDF 1999, pour moi la meilleure que j'ai vue et qui succède à deux chelems consécutifs, ce qui n'est pas banal. Mais comme tu dis, le grand chelem 1977, la finale CDM 1987, on a eu de bonnes voire grandes équipes chaque décennie donc, à chacun de faire son choix . La fin de la décennie 1990 -décidément une époque bénie pour le sport co français- me paraît quand même être la seule période de continuité dans la performance. Courte période mais intense (surtout en y incluant la CDM 1995). Le symbole de
×
×
  • Create New...