Jump to content

GandhiWallemme

Membres
  • Posts

    17430
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by GandhiWallemme

  1. Ah tiens, une réponse. N'empêche c'est bien dans ces moments-là où on peut se rendre compte de ta connerie profonde: ce n'est pas toi qui te plaint que les forumeurs ne se livrent pas & se contentent de se cacher derrière un masque dans le seul but de se coucher le soir avec une meilleure estime de soi, en faisant rire ses copains aux dépens de ceux qui se livrent? C'est exactement ce que tu as fait. Je me suis livré au fil des pages que tu as lu. Sur mon vécu & mes réflexions. Comme je me livre depuis que je suis sur ce forum. Et tes réponses (en fait de réponses, c'était une conversation publique avec elmö plutôt réussie d'un point de vue humoristique) étaient insultantes & condescendantes. Arrête de te mentir, seule ta gueule t'intéresse. Sinon, au lieu de te payer ma tête comme tu l'as fait tu aurais respecté & apprécié ma sincérité, quitte à débattre sur les multiples points idiots (qui doivent être pléthores, à commencer par l'utopie béate de l'adolescente en chaleur que je suis) de mes réflexions. Si tu en veux aux forumeurs dans cette vie (& aux kékés dans l'autre) qui restent derrière leurs masques, c'est parce que tu aimerais être comme eux - probablement car être de l'autre côté de la vanne fait moins rire- & que tu en es tout bonnement incapable; tu ne sais pas être léger & drôle, tout est lourd dans ta tête. C'est ainsi, tu n'y peux rien. Le jour où tu l'accepteras tu seras déjà nettement mieux foutu. En attendant, arrête de faire croire, mais plus important de croire que ce sont ces comportements qui sont la source de tes mal-être passagers, & évite de mimer les comportements qui te font souffrir depuis tes 6ans, époque où ce méchant Nicolas te tournait en ridicule parce que tu étais à part, timide & mal dans ta peau. En l'état tu n'es pas intéressant pour 2 sous. Et pourtant c'est dommage car tu pourrais l'être, t'as une vraie profondeur d'âme qui me plaît. Sur ce, je te laisse à tes tourments & à tes ricanements qui te permettent de trouver dans notre société une place acceptable à tes yeux. PS: Sinon bravo, avec l'attitude de certains vous aurez fait fuir les 2 végés de ce forum. Grande performance
  2. Je t'ai dit cela? Je veux bien que tu me le rappelle parce qu'il ne me semble pas qu'on ait ne serait-ce qu'une seule fois parlé ensemble sur un sujet sérieux, tous les 2. Tchouss.
  3. J'imagine la gueule de vos enfants à tous deux, si l'envie vous venait de pratiquer le coït ensemble. Tant de connerie rassemblée me laisse pantois Continuez à tuer gentiment vos amis les animaux que vous adorez (la preuve, elmo a des copains végé, si si même qunils sont dans des assoces et tout, et psycho recueille le pauvre chat blessé au coin de la rue), vous m'avez l'air très épanouis ainsi. Et vous avez bien raison, ce sont bien ceux qui réfléchissent le moins qui sont les plus heureux.
  4. 25pts en 28minutes pour klay thompson à 10/14 et 5/6 à 3pts, wouf J'ai pas vu le match mais ça avait l'air sympa. 14assists pour iguodala
  5. On peut souffrir d’asthme et être un sportif de haut niveau. Une nouvelle preuve avec Anthony Bennett puisque c’est son coach, Mike Brown, qui a révélé qu’il était asthmatique. C’était pour justifier le fait que son joueur souffre physiquement pendant cette présaison. « C’est la combinaison de plusieurs choses… D’abord il été indisponible à cause de son épaule, puis il fait de l’asthme. Il n’a jamais joué à un tel niveau, et on lui en demande beaucoup. Et puis, il fait aussi des apnées du sommeil et d’autres choses encore. Il aime aussi se coucher tard. » Déjà en surpoids (120 kg pour 2m00), Bennett n’a donc pas le physique idéal pour tenir la cadence, et apparemment, ça inquiète son coach. « Je suis fatigué rien qu’à le voir tirer la langue et être essouflé. J’essaie de ne plus le regarder, et c’est pour ça que je lui dis de me prévenir quand il a besoin de sa Ventoline. » ------------- Surpoids, asthme, apnée du sommeil, il est beau le N°1 de la dernière draft!
  6. Ah, tu veux qu'on détaille le concept de respecter l'environnement (ceci est une idéologie vers laquelle on devrait tendre, c'est pas tout blanc ou tout noir) dans l'habitation maintenant? Et oui, des fois mes posts cachent des idées implicites comme par exemple, la notion de survie dans notre présence. Il semblait pourtant évident que mon propos était de rester debout au milieu des arbres en déperissant lentement. Communiquer est compliqué avec vous 2 et sur ce forum (dans la vraie vie il en serait peut être différent), vous me demandez une patience que je n'ai plus envie de gaspiller. Tchouss!
  7. La population d'être humains se développe ++ on domine en nombre et des dégâts liés à notre population qui va croissante font partie du cycle naturel.. c'est le règne de l'homme parmi les êtres vivants comme c'est déjà arrivé pour d'autres espèces par le passé, ya rien à en redire. Pour autant, faire attention à nos habitats par rapport aux dégâts causés sur l'environnement (par la qualité et non la quantité) me semble crucial oui. Pas pour toi?
  8. Notre présence va de pair avec notre survie l'un ne va pas sans l'autre, je l'ai pas précisé m'enfin kémême.. C'était pour ça sérieux? Et beh.
  9. Pfiou. Se développer pour notre survie est une raison (il me semble ) valable, bordel il ne s'agit que de ça. Où ai-je dit qu'interagir avec l'écosystème (comme ton champ) pour assurer sa survie était éthiquement condamnable?? Affecter notre environnement est tout sauf anodin et on a perdu ça de vue, avec la société actuelle: je pense que tu seras d'accord avec moi pour cette phrase, ou alors je t'ai franchement mal cerné. Donc si tu es d'accord, il ne me semble pas idiot de réfléchir sur les raisons qui nous autoriseraient à le modifier, sachant que nos actions ont une répercussion sur toutes les espèces animales, non? On a un pouvoir sur l'ensemble du règne animal et on n'a aucune considération quant au respect de leurs vies, c'est une question qui me semble juste fondamentale et complètement oubliée dans notre histoire. Bien sur que si on arrêter de "prélever" certaines bêtes d'autres prolifèreraient à leur place. Si on se passe de tuer les animaux, d'autres animaux le feront à notre place. Là on parle de chasse et de pêche uniquement si je te suis bien, pas d'élevages même tout mignon tout plein. Tu changes de sujet donc. C'est pas comme si t'avais déjà commencé hein, ça t'a pas empêché de poster jusqu'à présent
  10. Pouf pouf.. Bravo pour cet enchaînement de saillies. T'as raison, c'est plus sympa qu'un débat. Ah non, c'est juste que vous estimez que celui-ci est ridicule. Et plutôt que passer votre chemin, c'est plusse marrant de montrer du doigt et de pouffer, puis ça fait rire les potes. Hé hé. Que vous vous en battiez les couilles ou que vous trouviez ça con c'est une chose vous en avez le droit, par contre intervenir soit pour railler, soit pour poser une question pour ensuite critiquer la réponse sans rien apporter de consistant, faudra m'expliquer l'intérêt. Juste par curiosité, et moi aussi j'ai envie de me marrer, qu'est ce que t'as à dire à ce propos?
  11. Tu vois que t'as pigé pour les droits! Quand je parle de droit je parle de droit à vivre, du respect de la vie & de ce concept novateur qu'est la liberté, toute relative qu'elle soit. Pourquoi imposerait-on autre chose que notre présence aux animaux? Quelle raison serait légitime? Si t'en as une fais péter. Les droits qui régissent les rapports entre les hommes n'ont bien évidemment aucun lien avec ce que je pense, fallait réellement le préciser?
  12. Encore une fois t'as rien pigé, arrête de me lire sans déc' ça sert à rien. Quel est le lien entre se soucier des animaux qui nous sont dépendants et celui de ne pas se soucier des espèces sauvages? A moins que tu parles de mon propos sur notre responsabilité vis-à-vis du réchauffement? Je suis même pas sur que tu parles de ça, mais à la rigueur ce serait le moins éloigné de ce que j'ai dit. J'ai dit que cela me perturbait moins et qu'il me manquait des éléments de réflexion à ce sujet, là où notre responsabilité est engagée mon opinion n'est pas tranchée. C'est mal de dire "je n'ai pas encore assez réfléchi", c'est mieux de dire "c'est comme ça et c'est tout" et ne pas dévier?
  13. Je préfère quand tu me dis pourquoi tu le trouves stupide, c'est plus agréable & constructif (enfin il me semble), t surtout je comprendrais pourquoi tu dis ça, parce que là à part dire "non c'est trop toi l'idiote".. Je sais que ce sont des sujets très particuliers & qu'avoir ces positions me font passer pour un débile, un naïf ou autre (à la guise de l'imaginaire) mais mon image étant le dernier de mes soucis (vu ce qu'il en reste ) je me prive pas. Les droits de l'homme, c'est du pipi de chien? Chipote pas sur les termes!
  14. Si si, mais ça c'était valable ya quelques temps.. Aujourd'hui on s'inscrit plus du tout dans un rapport à l'ordre naturel classique, un animal a normalement quelques prédateurs et quelques proies, nous tous les animaux de tous les milieux (ou presque) sont nos proies et on est prédaté par que dalle, sauf accident.. Notre cerveau humain nous a permis d'être dans cette position de contrôle total sur l'ensemble du règne animal, et comme n'importe quel animal qui se retrouve dans cette position on en profite allégrément (je ne nie pas que c'était une étape obligatoire de notre évolution on aurait pas pu l'éviter, mais maintenant on a plus de vécu et de recul par rapport à tout ça, tout du moins on devrait). Bref on est pas une espèce classique qui interfère à son niveau, on interfère à tous les niveaux et ça ça m'dérange, on ne laisse pas à la nature et aux animaux la place qui leur incombe. (Pour ta parenthèse pas besoin de préciser, c'est précisément ce que je recherche hein! J'aime pas le débat pour m'entendre dire que j'ai raison (même si c'est toujours le cas quand l'interlocuteur est de bonne foi :troll: ) mais parce que ça permet de pousser les réflexions qui s'enrichissent d'autant!) Donc tu estimes que je donne pas vraiment le statut d'animal au domestiqué car je me permettrais d'intervenir (peu importe le but l'acte est là), c'est pas faux. Donc oui clairement, j'abonde en ton sens sur ce constat mais je ne te suis pas sur ce qui en découle, ya plusieurs choses: pour moi effectivement ce ne sont pas (encore?) des animaux sauvages capables de survivre dans la nature par leurs propres moyens, et uniquement par notre faute. On a une vraie responsabilité vis-à-vis d'eux car on est intervenus pour les dévier de la voie de la sélection naturelle classique et les foutre dans cette situation. Pour autant, ils ont tout autant le droit aux droits (que c'est moche) et les en priver, que ce soit pour les élever ou pour les réadapter à la nature, est tout sauf anodin. Pour moi, et ça reste encore à creuser, l'objectif idéal serait de leur rendre leur liberté & qu'ils jouissent des mêmes droits que j'estime devoir donner aux autres animaux, mais je pense que passer momentanément par une privation de ceux-ci est inévitable pour les réadapter progressivement à leur environnement qui ne sera pas naturel pour eux. En clair, ils ont accès aux mêmes droits sauf qu'ils ne sont pas capables d'en jouir et uniquement par notre faute, éthiquement ce serait très discutable de les relacher dans la nature en se frottant les mains avec l'impact qu'on a eu dans leur sélection. Ca me paraît également discutable de décider pour eux & de leur enlever ces droits même momentanément et même dans le but de les ramener à la nature, mais il y a des situations où on peut pas faire autrement. Dans l'histoire de l'homme par exemple, à la levée d'une dictature on accompagne le peuple (on parle d'idéaux là, les vérités sont toujours bien plus nuancés mais partir sur ces bases-là n'est pas utopiste ça permet justement de donner un cap) à recouvrer progressivement sa liberté (relative) et on l'accompagne dans cette démarche, on ne le laisse pas seul se démerder, on prend le droit de s'immiscer dans leurs vies car ils n'en sont pas capables. Bref je vais pas écrire d'avantage t'as compris ce que je voulais dire. Et je précise qu'il n'est pas ici question d'aider demain ou après-demain les animaux sauvages à survivre, la nature est assez grande pour faire ses petites affaires. Après si on veut pousser ma réflexion, on peut se demander également jusqu'où aller dans la réparation de ses erreurs qui ont de lourdes conséquences sur certaines espèces.. Notre responsabilité est également engagée (par exemple le réchauffement clim') pour autant cela me perturbe moins, curieux, il me manque un truc.
  15. Attention, je ne dis pas que c'est ce que je préconise, je n'ai pas d'avis bien marqué je manque encore de réflexion à ce sujet. Je réfléchis à voix haute. Disons que ce qui me turlupine c'est qu'on est responsables de ces animaux car on les a coupé du cycle de la sélection naturelle et on les a privé de moyens de lutte contre leurs agresseurs (j'arrive pas à trouver le terme adéquat, je suis vraiment crevé ) naturels. On est responsables de leur état actuel. Si on était pas intervenus en les sélectionnant géné après géné, ils seraient nés puis morts dans la nature sans qu'on en soit responsables. Si demain on les libère dans la nature, on les envoie au cassepipes avec des moyens de lutte probablement inégaux et ce uniquement par notre faute. Ce que je dis, c'est que quand on a foutu la main dans la merde on peut pas se gratter les couilles 2min après, faut assumer nos actes passés. Pour résumer, que les animaux se bouffent les uns les autres j'ai aucun souci avec ça, mais qu'on envoie des animaux (qu'on a pris le soin de sélectionner dans un sens probablement défavorable pour leur survie dans la nature) dehors avec des dés pipés par notre faute ça me plaît moyen car ce serait par notre faute et à cause de nos erreurs passées (pour moi hein en tant que végé), pas parce que c'est dans l'ordre naturel.
  16. Je t'ai aussi dit que je n'avais absolument pas creusé la question et que quand celle-ci se poserait, je ferai marcher ma matière grise. Et je n'écarte toujours pas cette idée ça reste une hypothèse plausible dans mon esprit, faudrait que je réfléchisse à tout ça calmement.
  17. Je suis d'accord avec toi de la 1ère ligne à la dernière Je n'ai pas forcément développé cette idée (j'en ai touché 2mots dans un de mes pâtés précédents je me rappelle) mais je l'avais en tête effectivement, et la réponse ne me semble pas aussi évidente pour une raison; ces animaux on les a sélectionnés, "domestiqués" & privés du contact avec la nature telle qu'elle est, ils ne sont pas inscrits dans une certaine logique d'évolution des espèces armés pour survivre et trouver leur place. Je trouve qu'on a une certaine responsabilité auprès d'eux, c'est par notre "faute" qu'ils existent avec ces lacunes-là probablement rédhibitoires pour une majorité des espèces. Donc pour les espèces qui ne s'accomoderaient pas et qui crèveraient très rapidement, les envoyer dans la gueule du loup me semble pas forcément plus éthique que les laisser aller au bout de leur vie.. Je n'ai pas assez réfléchi à tout ça ça se sent, mais autant pour les espèces qui pourraient s'en sortir je suis complètement d'accord bien évidemment avec toi, autant pour celles qui ne survivront pas je le suis moins car on est responsables des êtres que l'on a crée. Et comme c'est impossible de prédire quoi que ce soit, vu le nombre de paramètres qui entrent en jeu. Du coup, ce serait des devinettes? Bon je t'avoue que j'ai un mal de tête terrible à cause de beb's ( ) donc mon cerveau est vraiment au ralenti. Si tu peux me répondre ce serait avec grand plaisir, j'y réfléchirai demain ou ce soir si ça se calme dans ma trogne. PS: à cette idée y'a une autre limite à mon sens, en tout cas question à réfléchir: a-t-on le droit de bouleverser les écosystèmes existants? On le fait sans problème actuellement mais pour autant je ne pense pas que cela soit normal. Et mettre ces animaux dans la nature reviendrait à les bouleverser de notre main, et à mon sens on a pas à le faire. Mais bon, j'ai l'impression que dans ce problème à défaut du mieux on visera le moins pire, donc why not.
  18. T'as foutu une caméra dans nos chiottes ou quoi? En plein dedans!
  19. Putain c'était la croix et la bannière pour avoir le service des inscriptions de l'université.. Un mois que mon dossier est en attente, une semaine que je passe 1h par jour à composer les numéros des 2 fénéasses qui s'en occupent pour aucune réponse. Aléluya, je suis tombé sur la 3e qui va traiter le dossier (pas comme si j'avais des bourses en attente quoi). Merci
  20. Tant mieux pour thom' alors, quel revirement de situation. Ca lui fera des vacances. On s'oublie sur cette thématique vu qu'on est arrivés en bout de course (et qu'on l'a même dépassé), à moins que l'improductivité soit ta passion. Raccourci + insulte, au taupe comme toujours. La voix de la sagesse, j'vais me refoutre au boulot j'avance pas avec ces conneries.
  21. La 1ère phrase était un raccourci erroné de mon propos; pour la seconde, tu parles de symbiose dans quel but, pour me dire que ça existe? Merci c'est prévenant
  22. (oui parce que tu sembles pas comprendre que les empêcher de se reproduire c'est les tuer, c'est pourtant pas compliqué ! ) T'as un vrai souci avec les mots, tuer c'est mettre fin à la vie, à moins que ton larousse donne une autre définition? Ca fait 50fois que tu fais cette même erreur que même ma nièce de 2ans ne ferait pas. Supprimer leurs espèces par contre convient mieux à la situation. Vilain pas beau hein? Ya une question au milieu d'un tas d'âneries et en plus, de mauvaise foi. Un seul exemple, la symbiose tu me l'avais sorti pour expliquer que peut être l'homme et les animaux de la ferme pouvaient marcher ainsi, tu me l'as pas dit par souci de faire évoluer ma culture Ca fait déjà 2 aneries que tu pourras difficilement contester mais que tu feras en détournant mes phrases. Que tu penses toujours que je raconte n'importe quoi je n'ai AUCUN souci avec ça, libre à chacun de penser ce qu'il veut. Par contre ce qui m'emmerde vraiment avec toi, c'est que t'es malhonnête intellectuellement. Tu fais des raccourcis simplistes et erronés d'autant, et tu n'essayes absolument pas de remettre en question ce que tu penses dans une discussion (chose que j'essaye toujours de faire, j'ai déjà remis mon végé en question une fois (probablement la dernière) dans une discussion intéressante avec un pote, qui avait soulevé un autre angle de réflexion que j'avais oublié). Sérieusement, parler avec toi est d'une improductivité totale, non pas que tu sois conne mais juste malhonnête. Enfin, j'en arrive à ta question (dernière fois que je te réponds sérieusement, la prochaine question restera sans réponse et tu me remettras -comme tu l'as fait ce matin- "et voilà je constate que gandhive ne répond pas ahah j'ai gagné ouéééé" ): "et sinon, comment peux-tu être sur que les animaux disposent d'un libre arbitre ?" Ni toi ni moi ne le savons. Donc dans le doute, tu préfères faire comme si ils n'en avaient pas, c'est cela? Pourquoi? Personnellement, diminuer leur droit à vivre et contrôler leur existence (où ils vivent, ce qu'ils mangent, quand ils baisent etc) pour la raison que "peut être, ils n'ont pas de libre arbitre" me semble très, très limite. De plus, comment estimer leur libre-arbitre pour des animaux qui sont complètement dépendants? C'est une notion qui n'a même plus de sens pour ces animaux-là, j'espère que t'en conviendras. Donc on en revient à ça: on les a sélectionné pour qu'ils soient dépendants et nous soient utiles, de sorte qu'ils ont besoin de nous pour vivre. Si tu ne vois aucun souci dans le fait de continuer à les exploiter, et si tu réagirais exactement pareil si c'était des humains, t'es franchement dangereuse comme nénette. Mais je sais que ce ne serait pas le cas pour des êtres humains, donc on en revient à notre différence de base: on accorde pas les mêmes droits aux animaux qu'aux hommes. Merci, au revoir. Je zappe.. je zappe.. Ah, héhé Toi tu sais où mènent tes choix de vies? Tu connais tous les tenants et aboutissants de tes choix politiques, de tes idées? Tu connais les répercussions à court, moyen et long terme avec toutes les variables insoupçonnables qu'il existe dans chaque choix de vie? Putain, t'es foutrement idéaliste. La dernière phrase me dérange pas, chacun pense ce qu'il veut. La partie du dessus, comme d'hab, t'es agressive pour rien. Arrête de brasser du vent et enlève celui que t'as dans la tronche. Tu sais, et ça m'a toujours gêné, participer à une conversation nécessite qu'on ne soit pas trop con pour réellement remettre en question ce que l'on pense, mettre ses idées au milieu de la table et voir avec son voisin ce qu'on peut en tirer. Etre adulte, ce n'est pas avoir des idées et les défendre avec la bouche, c'est savoir les remettre en question pour avancer. Et clairement, t'es défaillante sur ce plan-là ce qui fait que notre conversation est loin d'être intéressante. En + d'être insultante. Sur ce, adios!
×
×
  • Create New...