Jump to content

Flolynyk

Tortues ninaj
  • Content Count

    26603
  • Joined

About Flolynyk

  • Birthday 09/02/1988

Profile Information

  • Club
    OSCE
  • Interests
    La Karmeliet, Luan, la Karmeliet, Olynyk et la Karmeliet.
    Et la Karmeliet, aussi.

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Recent Profile Visitors

27994 profile views
  1. C'est leur taf, peu importe le salaire, s'ils sont pas payés c'est complètement normal qu'ils gueulent.
  2. On peut certes être optimistes vu le début de saison, mais n'exagérons rien, ça reste le PSG, je ne pense pas qu'on gagne par plus de 2 ou 3 buts d'écart.
  3. Fin de la trêve pour moi aussi, me revoilà pour mes CR, en attendant de les faire depuis là-bas dans un mois On s'est quittés à la fin de la phase de groupes de Libertadores, après le titre de l'Academia en Superliga, et juste avant 2 finales, en Copa de la Superliga et en Recopa Sudamericana. En bref donc, en Recopa Sudamericana, après une défaite 1-0 sur le terrain du Paranaense, River est allé chercher un nouveau titre en remportant le match retour 3-0, avec notamment 2 buts inscrits dans les arrêts de jeu. Gallardo est donc officiellement l'entraineur le plus titré de l'histoire du club. En Copa de la Superliga, pour la première finale de l'Histoire, Boca affrontait le relégué Tigre, auteur d'une fin de saison de toute beauté, et qui continuait sa lancée dans cette compétition. Et le Matador n'a pas déçu, remportant cette finale 2-0. Premier titre national pour cette équipe du nord de Buenos Aires (très jolie ville, construite sur des canaux, allez-y si un jour vous passez dans le coin), et qualification pour la Libertadores 2020. Euh, non, attendez, c'est pas si simple. Vous vous souvenez que Tigre a atteint une place qualificative en Sudamericana, mais que comme dans le même temps ils ont été relégués, ils ont pas eu le droit d'y participer ? Eh bien cette règle n'existait pas pour la Libertadores (parce que bon, c'est quand même un peu trop improbable). Du coup, la Conmebol a flippé et a décidé juste avant la finale de dire "ouaaaaiiiis non, finalement, Tigre on en veut pas même s'ils gagnent". Ca a beaucoup gueulé, on a eu droit à un petit feuilleton, et ils sont finalement revenus sur leur décision en disant que bon, ok, ça passe pour cette fois, mais faudra pas recommencer. Je reviendrai pas sur la Copa America parce que j'ai rien à en dire , et du coup on peut attaquer sereinement la 2e partie de l'année. Au programme ce semestre : les play off de Libertadores et de Sudamericana, la fin de la Copa Argentina, et la première moitié du championnat. Avant d'attaquer la Superliga, un petit mot sur les principaux mouvements : selon moi, Independiente est l'équipe qui s'est le plus renforcée : arrivée de Beccacece à la tête de l'équipe, après une expérience plus que réussie à DyJ, et des arrivées de joueurs de belle réputation, comme Sebastian Palacios, Andrés Roa et surtout Lucas Romero qui revient du Brésil. San Lorenzo, on a fait quelques efforts aussi, pour se remettre sur les rails, avec notamment l'arrivée cette semaine des deux frères Romero (ouais y'en a beaucoup), Oscar et Angel. Côté Boca, l'exode entamé après la finale de Madrid continue, avec le départ de Benedetto évidemment, et celui de Pavon aux Los Angeles Galaxy et de Nandez à Cagliari. Côté arrivées, on en note 2 importantes : celle de Jan Hurtado, 19 ans, déjà très apprécié en Europe, et celle de Daniele de Rossi, parfait pour les ventes de maillots. A River, on a été sobre, on mise sur la continuité : une seule arrivée, réclamée par Gallardo, celle de Paulo Diaz, défenseur Chilien. Côté départ, beaucoup de jeunes n'ayant pas confirmé. Seul départ regrettable, plus symboliquement que sportivement, celui du couteau suisse Camilo Mayada, profondément amoureux du club, et qui dépannait très bien quand on faisait appel à lui. 2 journées ont déjà eu lieu, 3 équipes font carton plein pour l'instant : Arsenal (récemment promu), San Lorenzo, et Rosario Central, qui se doit de faire une grosse saison pour ne pas descendre. River et Boca sont tous deux à 4 points. Derrière, 4 équipes n'ont pas encore mis le moindre point : les 2 belles surprises de l'année dernière DyJ et l'Atlético Tucuman, ainsi que Godoy Cruz et Colon. Pas de match ce weekend pour cause d'élections, ça nous permettra de reprendre un rythme normal. En Libertadores, on a joué les 8e de finale : - River - Cruzeiro : 180min sans but dans cet affrontement. River aurait pu/du aller chercher la victoire au Brésil à l'aller, mais Matias Suarez a raté un péno importantissime à la 97e min. Plus de peur que de mal, River l'emportera finalement aux TAB. - San Lorenzo - Cerro Porteño : Match nul sans but à l'aller en Argentine. Au retour, on a cru un temps à la belle perf Argentine, le Ciclon menant 1-0 à la mi-temps. Mais en 7min, Cerro Porteño inverse la tendance, se qualifie, et défiera River en 1/4 de finale. - Liga de Quito - Olimpia : Grosse perf des Equatoriens qui sortent un des favoris de la compétition, l'emportant 3-1 à l'aller et en allant chercher le nul 1-1 au retour. La LDU sera en 1/4 le seul représentant non argento-brésilien. - Atletico Paranaense - Boca : Qualif indiscutable des Bosteros, vainqueurs d'abord 1-0 à l'aller, puis 2-0 à la Bombonera. Ils affronteront donc la LDU en 1/4, et on se met déjà à rêver d'un Superclasico en demies ! - Godoy Cruz - Palmeiras : on attaque la moitié de tableau "Coupe du Brésil" avec la qualif de Palmeiras, grâce à une belle victoire 4-0 qui suivait un 2-2 en Argentine. - Emelec - Flamengo : Belle victoire Equatorienne à l'aller, 2-0. Mais il était dit que seuls des Brésiliens pouvaient passer dans ce bas de tableau. Flamengo l'a donc emporté 2-0 au retour, et se qualifie aux TAB. - Nacional - Internacional : Dès le match aller en Uruguay, l'Internacional prend naturellement le dessus sur le Nacional avant de confirmer au Brésil, deux victoires 1-0 puis 2-0 pour assurer la présence d'un 4e brésilien en quarts. En Sudamericana, on joue actuellement les 1/4. Vite fait les affrontements : La Equidad (COL) - Atletico Mineiro (BRA) ; Colon (ARG) - Zulia (VEN) ; Independiente del Valle (ECU) - Independiente (ARG) ; Fluminense (BRA) - Corinthians (BRA). Pour la Copa Argentina, les 16e se jouent actuellement, on fera le point quand ça se sera joué. Allez, on a fait le tour, on pourra reprendre les CR plus détaillés, parce que là c'est presque honteux. A venir : la 3e journée de Superliga le weekend prochain avec notamment un beau Racing-River, suivie des 1/4 allers en Libertadores. Le premier Superclasico du semestre se rapproche aussi, il aura lieu le 1er septembre, en attendant peut-être une double confrontation juste après en Libertadores.
  4. T'imagines que ces mecs là quand ils arrivent en France on leur demande s'ils ne craignent pas trop la pression des publics de L1
  5. Y'a du boulot pour arriver au niveau d'Abreu.
  6. Elles viennent toutes de la même personne
×
×
  • Create New...