Jump to content

Asha31

Membres
  • Content Count

    3469
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Gender
    Male

Recent Profile Visitors

6443 profile views
  1. Personnellement le concernant, je ne crois pas du tout à la thèse du déficit physique dû à une mauvaise préparation ou a des pépins . C'est un jeune joueur, il a jusque là enchaîner les matchs et entraînements, si retard de préparation il y avait, il l'aurait déjà rattrapé . Après tout Gradel est dans le même cas, a clairement commencé sa saison en retard physiquement, et pourtant aujourd'hui est visiblement à nouveau en cannes, alors qu'il a 10 ans de plus... Je pense qu'il y a un vrai problème de mentalité, et de carences tactiques. C'est juste pas possible avec le gabarit qu'il a de se faire à ce point battre au duel. On avait il y a encore quelques mois sous nos couleurs un Yannick Cahuzac, qui était certainement le milieu défensif le moins imposant physiquement en Ligue 1, et l'un des plus anciens. Et qui jouait un match sur deux en sortant de l'infirmerie, avec une jambe strappée jusqu'à la gorge. Et pourtant, à chaque duel il déglinguait le mec en face. Avant d'être une question de fraîcheur physique ou de volume de course, le duel défensif, c'est avant tout une mentalité, l'envie de bouffer l'adversaire en mettant la bonne intensité au bon moment. Sur ce plan là, Sangaré n'y est pas du tout. Et lui qui rêve de PL, va falloir qu'il apprenne vitesse grand V, parce que avoir une jolie protection de balle et faire trois belles ouvertures par match, au bout d'un moment ça suffit plus. Et puis il y a la dimension tactique, où je pense aussi qu'il est très en retard. Combien de fois il lui suffirait de se déplacer d'un mètre pour intercepté facilement une passe, ou faire un repli défensif efficace... Au lieu de ça il erre en trottinant entre les lignes en attendant que les copains récupère le ballon... Avec lui, on en revient cette saison au problème qu'on a au TFC avec nos jeunes pépites qui finissent inévitablement par stagner, Sangaré aujourd'hui, Diop ou Lafont hier: nos jeunes sont presque immédiatement des stars de l'équipe, titulaires indéboulonnables et plus gros salaires, sans jamais être vraiment challengés au club soit par des partenaires qui pourraient leur piquer la place, soit par des entraîneurs qui auraient les couilles de les secouer un peu... Sur ce dernier point, AK pourrait apporter du changement. Espérons le pour Ibrahim et pour le TFC, parce que si avec Kombouaré il ne se remet pas en question, il peut dire adieu a ses rêves de très haut niveau...
  2. Il ne réussit pas tout, mais il amène de la vivacité, de l'intensité et de la spontanéité dans un secteur offensif jusque là saturé par des joueurs talentueux mais trop dans la percussion individuelle... Sans oublier bien sûr son volume de courses et son apport défensif. Il lui manque pour moi encore d'être plus décisif dans ses gestes et choix dans les trente derniers mètres, mais clairement il se gagne sans contestation une place de titulaire...
  3. Ça sent le milieu Makengo-Koné, et devant Leya Iseka...
  4. Bon, après avoir failli péter ma télé sur le dernier but Rennais, je me suis donné 24h minimum pour digérer ce match, et me demander ce qu'on pouvait en sortir. Et, de manière surprenante même pour moi, c'est plutôt l'optimisme qui prédomine. D'abord parce que quoi qu'on en dise, le Stade Rennais sur ce match s'en sort plus que bien. Ils ont littéralement eu deux occasions en première mi temps, dans les 10 premières minutes puis ont recommencé joué le dernier quart d'heure. Autrement dit, on leur concède 25 minutes de temps forts sur 90. Le reste du temps, j'ai vu un TFC agressif, solidaire, voire dominateur , à l'exterieur, chez un adversaire qui lui est supposément bien supérieur. En deux matchs, Kombouaré a obtenu de ses troupes presque deux heures trente d'engagement, de combat , d'intensité au niveau de ce qu'exige l'opposition avec deux trés belles équipes de notre championnat. C'est sûrement plus que ce qu'avait obtenu Casa sur les 9 premières journées cumulées. Autrement dit, ce groupe est réveillé, et a envie de faire bien mieux, ce qui était encore loin d'être évident il y a encore 15 jours. Alors bien sûr, ça n'enlèvera rien à ce premier quart d'heure honteux , qui nous rappelle que,comme le disait trés justement le toujours excellent Dossevi à la mi-temps , ce groupe a trés peu de marge de manoeuvre, surtout quand il est littéralement amputé de deux à trois titulaires derrières (Shoji, Diakité out, Amian glissant dans l'axe...). Cette défense devait fatalement être dominé par les offensives adverses, surtout si elle n'était pas vaillamment soutenu par ses milieux. Or dans ce milieu, il y a le fantôme de Sangaré , qui aprés une prestation encourageante contre Lille, nous a ressorti la partition qu'il sert depuis à peu prés un an . Et c'est peut être là le deuxième point positif du match d'hier. Sangaré a donné contre son gré l'opportunité à son coach de réaffirmer son leadership sur son groupe. Vous pouvez être l'un des plus gros salaires, et un des plus gros potentiel du club, si vous n'avez pas envie d'être au niveau, la sanction tombe. Un message parfaitement compris par les entrants, Boisgard notamment, et par le reste du groupe, qui a partir de là à commencé à sortir enfin digne. Mine de rien, ce choix du coach, si il paraît logique sur la forme, est plutôt rare en réalité, encore plus dans le club Med qu'est devenu le TFC. Il y a un patron sur le banc du TFC. Et ça, ça faisait longtemps. Le calendrier à venir est absurdement complexe, l'infirmerie est remplie. Mais je sais pas pourquoi, je pense qu'on va bouger l'OL et l'OM à la maison...enfin si on peut compter sur Vainqueur dans les prochaines semaines...
  5. Je me demande si depuis le début de saison dernière on détient pas un record européen en la matière, de mémoire de supporters j'ai jamais vu ça au Tef c'est hallucinant...
  6. J'ai fais la même que toi et j'ai été repris par la patrouille... Comme quoi j'ai vraiment rien le droit de dire sur maxou
  7. Bon j'ai bu des canons aujourd'hui même avec un gros gros fan du Stade Rennais, on a pas mal parler du match à venir, je vous retranscrit à peu prés son avis: Il est pessimiste à mort pour ce week-end, d'après lui l'équipe Rennaise est dans une trés mauvaise dynamique à tout les niveaux, et Stephan est paumé avec un énorme effectif construit un peu bizarrement. Il a aussi une vision assez peu reluisante de l'équipe Rennaise de la saison dernière, une fois l'euphorie de la CdF passée. Il dit qu'en gros , et à quelques exceptions prés , le SR c'est une addition de gros talents individuels, mais pas vraiment une équipe, et surtout qu'il y a à son sens une belle brochettes de brebis galeuses dans le vestiaire, entre melons improbables et branleurs finis, entre Niang, Ben Arfa, Grenier ... Il était content d'ailleurs pour ça du départ de Ben Arfa, beaucoup moins de celui d'André pour le Losc, pour lui c'était LE joueur à pas perdre, et garant d'un peu d'efforts et d'un certain état d'esprit au milieu... Bref, pour lui les départs n'ont pas été remplacés, l'effectif est en décompression après la victoire en coupe de l'année précédente, et une sale spirale s'est installée entre manque de confiance et manque trés clair d'investissement de beaucoup de joueurs qui font les stars. Il m'a dit que si le Tef venait à Rennes avec un peu d'ambition, il ne voyait pas son équipe ne pas perdre...
  8. Said on va pas le revoir avant plusieurs semaines, ça donne une place légitime dans le onze à Sanogo, au moins pour 3 à 5 matchs, si sur ce laps de temps il est bon et décisif, alors oui Said devra batailler pour regagner sa place. C'est la loi logique de la concurrence dans un groupe pro, et pour le coup les montant de transfert n'ont pas à être des facteurs de décisions pour les coachs. Et comme l'a bien dit le coiffeur, Dossevi et Gradel sont deux trentenaires qui ont déjà montré par le passé de gros coups de fatigue en cours de saison. Vu sa polyvalence, Said aura vite du temps de jeu à son retour de blessure je me fais pas de soucis pour lui.
  9. Toute l'ironie de son passage chez nous étant qu'il était considéré comme titulaire en puissance alors qu'il était sans arrêt sur le flanc, et qu'on a décidé de l'écarter la seule saison où il est physiquement bien et fait une préparation complète... Je sais pas pourquoi mais j'ai la sensation que les événements de cette saison vont dans son sens, il est bon et décisif quand il rentre, un nouveau coach arrive, le match suivant une place se libère devant sur blessure et il marque après son entrée... Et puis bon, avec Gradel d'un côté et surtout la machine à centre Dossevi de l'autre, c'est quand même très con de se priver d'un Sanogo en forme dans la surface adverse. Et je les trouve très complémentaires avec un Koulouris qui aime décrocher et venir participer au jeu, puis traîne en renard sur les seconds ballons en profitant de l'abattage de Yaya...
  10. Jean est un attaquant, de préférence de pointe ou second attaquant dans une équipe à minima offensive. Au Tef, il a toujours été cantonné sur une aile, alors qu'il n'a pas la technique et la créativité pour partir en dribble de loin. Il n'a connu quasiment que des équipes à la dérive, avec des coachs à la rue tactiquement. On peut essayer de lui laisser une chance dans une équipe qui joue plus haut, des meilleurs joueurs autour , et de préférence à son poste, avant de traiter de "tocard" un mec qui a tout les défauts que tu veux mais qui s'est toujours défoncé sur le terrain là où beaucoup d'autres faisait les stars...
  11. Quel but , quel putain de tueur...
  12. Masterclass de sa part hier soir. 98% de passes réussies dont 2 passes clés , 100% sur ses tacles, 100% sur des dribbles, 100% dans le jeu aérien...de la classe, de la facilité, des déplacements intelligents, des duels gagnés de partout...Le boss.
  13. En fait, Sanogo et lui ayant déjà marquer, et vu qu'à ce moment là le break était déjà fait, il aurait été cool de le proposer à Koulouris, comme ça les 3 attaquants auraient scorer...
  14. Pour Jean c'est juste, d'autant que dans une équipe qui presse, joue haut et se donne au duel, pour ensuite vite se projeter, il a 100 fois sa place.
  15. Je ne voulais plus le Gradel affreux de la seconde partie de saison dernière. Qui en plus de ratait déjà ses pénos, ratait a peu près tout le reste. Par contre j'ai toujours applaudi le Gradel exemplaire, combatif et décisif. Ce Gradel la (qu'on a vu quand même dans l'ensemble depuis le début de saison), il faudrait être con ou borné pour pas en vouloir...
×
×
  • Create New...