Aller au contenu

Asha31

Membres
  • Compteur de contenus

    1 587
  • Inscription

  • Dernière visite

Profile Information

  • Genre
    Male

Visiteurs récents du profil

5 161 visualisations du profil
  1. Andy Delort

    Sacré meneur de jeu Je me demandais aprés le match de hier soir depuis combien de temps on avait pas eu un joueur offensif qui mettait autant en bonne conditions ses partenaires. Il y a ses trois passes dé cette saison bien sûr, mais alors en plus combien de ballons décisifs donnés et gauffrés par ses coéquipiers J'en compte deux contre Caen (dont celui pour Boisgard qui s'emmêle les pinceaux), hier de nouveau son ouverture sur le penalty, son corner décisif pour Jullien sur le but de Toivo...c'est simple je ne me souviens pas d'un match ou il ne donne pas au moins un ballon de but, en plus d'être cette saison le meilleur buteur du club ...
  2. Pascal Dupraz

    Dernier paragraphe: Meilleur commentaire jamais fait sur Dupraz ever.
  3. Opération maintien

    Bon pour une fois encore on va pas être tout a fait d'accord mais c'est pas grave On est un peu toujours sur le même problème, croire que la réalité d'un joueur dans le contexte X sera toujours le même dans le contexte Y ou Z. Qu'on le veuille ou non Dupraz a des principes absolument indéboulonnable qui font qu'il propose peu ou prou la même chose a ce groupe depuis qu'il est là. Donc on sait ce que ce groupe peut faire avec ses principes a lui et sous ses ordres, (c'est a dire pas grand chose), mais on ne peut pas affirmer qu'avec d'autres consignes, un autre système, et plus largement avec une autre philosophie de jeu, on ne ferait pas mieux. Des cas de joueurs qui se révèlent ou voit leur jeu se transformer sous l'impact d'un bon coach ou de méthode adaptés, l'histoire du football en est rempli. C'est pour cela que ça n'a pas de sens de balancer de grandes affirmations sur le niveau ou les qualités des joueurs dans l'absolu, au mieux on peut les juger a l'aune de cette saison ou de la précédente. De quoi se desespérer des productions présentes, pas d'affirmer que c'est comme ça et pas autrement. Depuis deux ans, c'est tellement la fête a neuneu tactiquement que c'est bien difficile de réellement estimer le niveau de nos joueurs. Pour revenir sur les latéraux , je t'accorde que depuis Aurier on a pas eu aussi bien (et encore heureux vu qu'Aurier en forme c'est le top niveau européen a son poste), je t'accorde aussi que Moubandje et Amian , ça sera jamais Alves et Mendy. Mais tout de même, j'ai vu plusieurs fois Amian être capable de percuter , se projeter, proposer un apport offensif au moins correct. Moubandje, dieu sait que je ne le supporte pas , mais il est aussi capable , avec ses qualités, d'apporter offensivement , il a la puissance, la vitesse. Sauf qu'a un moment, ces qualités là, pour les voir a minima chez des latéraux , il n'y a pas 36 solutions : - Soit tu joue haut et avec le ballon, et tes latéraux sont placés suffisamment haut sur le terrain pour se proposer en tant que seconds ailiers ou en dédoublement constant. - Soit techniquement c'est assez bon pour qu'en bout de chaîne, tes arrières reçoivent le ballon en mouvement et dans de bonnes conditions. On sera tous d'accord qu'avec Pascal , jouer la possession est inimaginable, et que techniquement dévellopper des actions en jouant au sol on oublie. J'ai vu presque tout les matchs du TFC depuis 2 ans, et nos latéraux , soit reçoivent le ballon presque a l'arrêt dans leur moitié de terrain (et n'ont pas les qualités pour le remonter tout seul sur 60 mètres), soit le reçoivent péniblement...a l'arrêt ou presque face a un adversaire qui les attends. Et encore une fois ça va trés bien a Dupraz puisqu'il assume totalement que pour lui, les latéraux c'est avant tout des défenseurs.
  4. Pascal Dupraz

    Je valide tout ce qui a été écrit sur sa volonté de partir en fanfare, n'oublions le principal souci de Dupraz en tant qu'entraîneur : exister médiatiquement. Il y bosse, ses fils aussi, bref c'est son obsession. Or, il y a un an et demi il se régalait, il a surfer sur la remuntada pendant des mois. Puis vient les résultat contre Monaco, le PSG, et de nouveau la relance médiatique et une possibilité de se montrer. Puis...plus rien sportivement. le néant en terme de jeu, de résultats... ça fait des mois que le TFC n'intéresse plus grand monde, donc il lui reste quoi aujourd'hui pour exister? Alors il se créée des ennemies, comme ça a été trés justement dit. Aprés, manquer de respect aux supporters, au club, a priori ça le préoccupe moyen, tant que les journalistes et leur caméras se déplace. J'ajouterai que depuis des semaines, son ego prend uppercut sur uppercut : remise en question médiatique (ça il sait gérer), remise en question de ses supporters (c'est déjà plus dur), et enfin de ses propres joueurs qui désavoue ses méthodes, et , summum de la souffrance, font mieux sans ces dernières. Bref, son ego est acculé, et comme tout gros animal agressif coincé, il attaque sans discernement pour se trouver un échappatoire. Comme il ne peut -objectivement- s'appuyer sur rien dans le présent pour se trouver des excuses, il ressasse de manière pathétique ses gloires passée, traitant la terre entière d'ignorants et d'ingrats...le syndrome du mec qui a eu son "heure de gloire" et qui ne sait pas avancer. Le plus effrayant , ça reste de sortir de notre cocon pour lire les supporters de l'ETG, le club qu'il a soi disant fait rêver, et qui sont loin d'en garder un souvenir positif... Apreés en terme de stratégie de comm' , c'est un bijou : si la crise des résultats se confirme, ça ne fera que confirmer ce qu'il pointe soi disant du doigt, et il pourra partir sans assumer ses erreurs, si ça remonte, il pourra raconter partout qu'il a su réveiller le club en ayant des grosses couilles et du courage. Bon, comme toutes stratégie marketing a court terme, ça manque d'une chose, c'est d'élégance, mais ça ça fait longtemps qu'on a compris que c'est le cadet de ses soucis...
  5. Opération maintien

    "Un latéral, c'est avant tout un défenseur" ,Dupraz l'a toujours clamé bien fort, quitte a être en décalé avec la conception moderne de ce poste...
  6. Pascal Dupraz

    ...et durant ce laps de temps, il est à l'origine de deux buts, offre une passe quasi décisive;..tu imagines il aurait jouer 80 minutes comme ça on aurait gagner 6-0 Plus serieusement, Toivonen serait capable de produire ça sur tout un match, il serait au Barça, si il est dans une équipe de notre niveau c'est qu'on peut attendre au max ce qu'il nous propose hier. Et moi ça me va bien. Ne pas voir Blin ou Imbula du match, c'est problèmatique, parce que Blin est indispensable par son abattage , et Imbula doit être notre plaque tournante. Toivonene est dans un rôle offensif et doit créer du but et de la situation de jeu. Comme un attaquant, il doit être juger au bilan. Et son bilan hier soir plaide pour lui.
  7. Pascal Dupraz

    Concernant Toivonen, j'ai du mal a te suivre sur son match de hier soir: le "déchet" dont tu parles, c'est les deux ballons rendus a l'adversaire en première mi temps? Certes ces ratés là sont spectaculaires, mais alors il pèse pas lourd au moment du bilan si on prend en compte tout ce qu'il fait de bien, surtout sur la seconde mi temps durant laquelle il est a l'origine voire a la conclusion de toutes nos actions dangereuses : il décale Delort puis est a la conclusion sur l'action du csc, manque le cadre de rien sur sa tête décroisée, offre une remise somptueuse de la poitrine pour servir Imbula, envoie Gradel au but sur l'action du penalty...plus ses 8 ballons aériens gagnés, plus que toute la saison dernière je pense! Le déchet de Toivonen n'est pas pour moi problèmatique, sauf si c'est dans nos trente derniers mètres. Chez l'adversaire, et dans sa position de hier, c'est son rôle de tenter des choses compliquées, quitte a en rater quelques unes. Hier finalement, il fait sur l'ensemble du match exactement ce qu'on lui demande, est décisif...bref le patron offensif aprés Imbula.
  8. Pascal Dupraz

    Toutafé, son attitude pendant le match s'en est ressenti, je pense que les joueurs lui ont fait passer le message quand au trop plein de pression qu'il leur met à l'entraînement et en match. Et je pense que c'est seulement dans cette attitude que Dupraz peut être un entraîneur au moins correct : en faisant le boulot au niveau cadre de vie et préparation mentale, puis en laissant l'initiative aux joueurs sur le plan tactique et technique. Si il arrive à faire ça , alors malgré ses défauts il pourrait durer en tant que coach et obtenir des résultats. En fait, l'un et surtout dépendant de l'autre : c'est parce qu'on ne récupère presque jamais le ballon facilement ou dans de bonnes conditions qu'on arrive pas par la suite a enchaîner collectivement, et donc a toucher nos offensifs. Mais pour moi le problème reste quand même a ce niveau le manque d'automatismes. Si il y a des automatismes avec le ballon, il y en a presque autant sans : savoir presser ensemble, connaître la manière de se déplacer de son partenaire, comment se placer défensivement par rapport a lui sur les phases défensives... Pour cela, il faut faire quelque chose que Dupraz a en horreur : poser des titulaires et s'y tenir, quitte à accepter qu'un joueur passe a travers sur une rencontre sans le sortir de l'équipe et lui rentrer dedans. La paire Blin- Imbula pour moi est la meilleure que l'on puisse aligner, la plus complèmentaires, et s'entendent bien sur le terrain. Surtout avec un Imbula de ce niveau hier soir. Je ne suis pas un fan absolu de Somalia, qui est plus irréprochable que bon : hier il a été autant précieux par ses courses et ses efforts que desesperant offensivement...il paraît brillant parce qu'il compense énormément pour les autres, mais finalement il résoud plus péniblement des problèmes qu'il ne créé réellement de solutions. Il est indispensable certes, dans une équipe collectivement a la rue, mais si on veut progresser, on devra le faire sans lui. Hier le choix été clair : on met des techniciens ensemble au milieu (avec un bémol pour Blin, qui joue avant tout sobre et sécurité) , et on accepte de concéder des occasions, pourvu qu'on marque et qu'on s'en créé. Et hier, on a plus tirer au but et jouer dans la surface adverse que durant les deux derniers mois, et on a gagner...Surtout dans la dernière demi heure, sans Somalia mais avec un vrai joueur offensif a sa place, Jean en l'occurence. Somalia au final obtenant la plus mauvaise note sur le plan statistiques (cf whoscored). Dés lors que l'on a créer des occasions, qu'on s'est mis en position de marquer et de gagner ce match , je me fous qu'on concède des occasions , ou qu'on se repose sur des sauvetages de nos défenseurs ou de notre gardien. Aprés tout, ils sont là pour ça. Notre effectif est déséquilibré , une défense type sans personne de solide sur le banc, un milieu de terrain avec des manques , mais par contre pléthore de possibilités offensives. Il est donc temps de s'appuyer avant tout sur nos points forts et d'assumer nos manques et de jouer en conséquence.
  9. Alban Lafont

    Ouaip, sacré arrêt.
  10. TFC 2 - SM Caen 0 / 17è journée de L1

    Bon, ben aparemment les joueurs se sont parlés cette semaine, ont mis les choses au point avec leur coach , et le résultat est là : plus que du jeu, on a retrouvé de la solidarité , de l'envie et de la confiance, preuve que ce groupe est moins fragile qu'il n'y parait. Cette fameuse confiance qui fait presque tout dans le sport de haut niveau : qui permet au joueur moyen de superformer, comme au trés bon joueur à l'inverse de balbutier son football. Or hier, on a retrouvé la confiance, et avec elle la réussite : le non-rouge de Diop (qui doit quand même finir le match avant le quart d'heure de jeu), la barre caennaise, le csc... Mais plus important, nos leader technique se sont remis la tête a l'endroit : un Imbula qui a enfin joué a son niveau (donc trés au dessus de la moyenne de la Ligue 1), un Toivonen absolument indispensable , surtout en deuxieme mi temps ( il se crée trois occasions franches, provoque le csc, multiplie les décalages, lance bien Gradel sur le peno...), et un Gradel qui a retrouvé le sourire et conjure le sort en marquant enfin le penalty (d'ailleurs la propension de cette équipe à en obtenir est quand même assez unique cette saison ). Personne ne les cite, mais n'oublions pas le match majuscule de Jullien, et la performance toujours hyper précieuse de Blin, parce que quand tu joue avec Imbula et Toivonen, il faut en colmater de la brèche Surtout, on a vu au fil du match du quasi jamais vu sous Dupraz : des échanges dans des petits périmètres plein axe pour mieux écarter ensuite, une vraie volonté par séquence de jouer au sol et de conserver...visiblement , le coach a enfin laisser son groupe et ses joueurs prendre la main, et ça fait une grosse différence. Preuve que les joueurs se sont libérés : on a pa arrêter de jouer aprés l'ouverture du score, et pour la première fois depuis une éternité, cette équipe m'a donné l'impression de pouvoir en coller 4 à son adversaire . Ce groupe n'est pas intrinsèquement faible ou incapable de jouer au football, il a en revanche besoin de confiance et de sérénité pour retrouver qualité et enthousiasme. C'était le cas hier, esperont que ça continue...
  11. Pascal Dupraz

    Bienvenu au club mon ami, tu auras mis le temps , mais on pardonne l'aveuglement fanatique Blague à part, pour ceux qui pensait qu'il en avait fini avec son délire égomaniaque...j'adore le passage : "J’aurais voulu vivre à l’époque de mon grand-père, né en 1924. Au bal, les hommes s’envoyaient des grands coups de poing dans la gueule. Avec moi, il y en a deux trois qui valseraient. » Je crois qu'on a tous connu ce genre de gars : "Retenez moi, ou je fais un malheur!!!", on dirait un mauvais sketch...
  12. Quentin Boisgard

    J'ai du mal a poser un jugement sur un jeune joueur dans le contexte du TFC actuel, car pour moi actuellement rien n'est réuni pour permettre à nos pitchouns de vraiment se montrer et progresser. Basiquement, il me semble qu'un jeune joueur, pour se révéler, a besoin de trois choses : une vraie politique de la part du club, avec donc du temps de jeu accordés aux jeunes, un collectif a peu prés en place dans lequel s'intégrer quand il joue, et enfin de la concurrence a son poste au sein du groupe, avec des joueurs confirmés et expérimentés pour les encadrer, leur servir d'exemple et ainsi les faire progresser. Or, au Tef on a un élément de présent, et surtout pas les deux autres : actuellement, nos jeunes sont jetés sur le terrain au sein d'un collectif a la dérive, et sont qui plus est pour certain dans le groupe des titulaires sans aucune concurrence a leur poste (coucou Issa, coucou Kelvin, coucou Alexis; coucou Alban...). Sur eux pèse non seulement la pression inhérente a un jeune qui veut faire carrière, mais aussi plus largement la pression du club qui attend d'eux de trouver des solutions alors qu'ils ont au mieux une saison de Ligue 1 dans les pattes... Le contre exemple ultime étant l'OL, qui nous sort cinq jeunes talentueux par saison, justement parce que ces derniers arrivent souvent dans un collectif huilé, sont mi dans des bonnes conditions pendant les matchs pour s'exprimer, et qui plus est sont tous les jours a l'entraînement entourés de joueurs expérimentés et talentueux qui leur donne la réplique... Pour en revenir sur Boisgard, il est titularisé dans la pire équipe du TFC possible : aucun repère collectif, quasiment pas un ballon exploitable ou donné correctement dans les trentes derniers mètres adverses...et pourtant, on notera qu'il est a l'initiative sur nos deux meilleurs occasions : un coup frans de 30 mètres sortie par le gardien Lillois, et donc son but, ou là pour le coup tout est presque parfait : son appel, son sang froid pour finir du mauvais pied... Labinocle pourra le confirmer je pense , mais Boisgard c'est un profil plutôt technique, et qui joue avec les autres, par contre physiquement et dans l'impact, il lui faut progresser...autant dire que dans le TFC actuel...
  13. Lille OSC 1 - TFC 0 / 16è journée de L1

    Pour toi, l'effectif est inferieur à celui de Dijon, Caen, Strasbourg, Amiens, Nantes, Guingamp...? Si on commence a penser comme ça, alors Dupraz a parfaitement réussi son coup médiatiquement : cacher ses erreurs derrière son effectif, le recrutement qui est jamais assez bon... Ta position est en gros la suivante : le mal du TFC depuis quatres saisons, c'est avant tout son effectif qui est toujours trop faible. Sauf que si on peut être d'accord sur une continuité dans la loose, pour autant c'est faux de vouloir absolument voir systèmatiquement les même symptômes. Casanova dans sa derniere année était a bout de souffle, avec un effectif effectivement faible. Effectif dont a hérité Arribagé, qui n'étais qui plus est pas qualifié pour le poste. Puis viens Dupraz, à qui on a commencé a donner des billes au mercato d'hiver, puis encore plus au mercato d'été, et sous son mandat l'effectif a été renouvelé en profondeur. Trois coach, tous pour des raisons différentes dans l'erreur, et pour le cas de Dupraz, même plus réellement l'excuse de l'effectif . Là ou je te suis totalement, et ce qui est particulièrement agaçant pour nous supporters, c'est le manque de modestie et de lucidité dans la comm' : on nous vend toujours du rêve, et des promesse de top 10 voire d'Europe, sans pour autant avoir bien jaugé les faculté de nos effectifs. Mais rassure toi, la majorité des supporters ne te dirons pas qu'on a un effectif de top 5. Par contre un effectif pour figurer au moins honnêtement en milieu de tableau de Ligue 1, le tout en produisant au moins un semblant de football, ça oui. Avant d' affirmer de manière péremptoire que cet effectif est faible et ne peut aller de toutes manière nul part ou presque, il faudrait au moins qu'on n'est essayé d'en faire autre chose que ce qui en est fait depuis un an et demi. La seule chose dont on est sûr, c'est que cet effectif ne peut pas jouer comme Dupraz le veut .
  14. Andy Delort

    Meilleur buteur et meilleur passeur du club...dans l'équipe qui joue le moins bien au foot en Ligue 1...rien d'infâmant.
  15. Pascal Dupraz

    Le silence de Sadran énerve beaucoup de supporters, ce que je peux comprendre, mais pour moi il est éloquent : en restant silencieux, il ne le condamne pas, mais il ne le soutient pas non plus dans la tempête. Je pense que Sadran et Dupraz ont vraiment passé l'an dernier un accord qui convenait aux deux : Sadran lui a accordait a bien des niveau les pleins pouvoirs, une grosse empreinte sur le mercato et la gestion de la comm' du club sans jamais s'interposer, et de l'autre côté Dupraz accepté de servir de paratonerre à tout, tandis que Sadran pouvait prendre le recul qu'il souhaitait en se plaçant comme simple Gestionnaire. Sauf que là, on est pas loin de l'accord caduque : Dupraza mis ses echecs de la saison passée sur le compte du manque de moyens qui lui était alloué, et lui a réclamé d'investir, de lui négocier certains joueurs, ce que Sadran a fait. Je ne pense pas que le silence de Sadran soit celui d'un homme qui s'en fout. Croire qu'il s'en fout du club, c'est une erreur. A mon avis, c'est plus du genre silence glacial, je tape du pied et je laisse de la marge jusqu'à que sa pète. Du genre "t'as ouvert ta grande bouche, tu m'as vendu du rêve, maintenant t'attends pas a ce que je vole a ton secours ou fasse preuve d'indulgence." De toutes façons, il sait qu'il devra le faire sauter, car jamais Dupraz ne s'assieras sur 18 mois d'indemnités (oui parce que le courage et l'élégance, on la réclame aux autres, mais quand même quand c'est ta thune qui est en jeu, faut pas déconner, et aprés tout tu la mérite pas comme tout ces fainéants qui travaillent pas en France et ne font même pas l'effort de venir au stade), donc il laisse jusqu'a la trêve hivernale pour faire le point et prendre une décision.
×