Jump to content

L'effet Sirieix


gatsby28

Recommended Posts

ceci dit on parle de la moitié de la L1 qui va signer à Toulouse mais j'ai souvenir d'un Sadran interrogé sur le jité régional de France3 qui parlait de recruter 3 ou 4 joueurs... pas plus...  :ph34r:

ben oui on doit en recruter 3 ou 4 ... alors pourquoi pas enrecruter des déja bons pour une fois ? donc moi non plus je ne vois pas ou est le problème

alors forcément les 1ers noms sont les plus "ronflants" .. mais c aussi ceux qui couteraient le plus cher .. si on signe Moreira on saura combien il restera de sous pour les suivants .. et de même je pense que ne pas attendre qu'on nous pique les joueurs sous le nez n'est pas une des pires choses que réalise les dirigeants

parlez en aux dirigeants parisiens qui doivent quasiment vendre avant d'acheter et pendant ce tps la (a Vera Cruz :grin:) Aulas et Bouchet signent a tout va sans attendre leurs camarades

Link to comment
Sans porter atteinte au président Visentin, il me semble que le politique d'inflation tout azimut et qui a obligé le pendant Delsol de vendre les bons a été nefaste dans les années qui ont suivis sa présidence.

Mais je peux me tromper

Tu te trompes en effet. Les années Visentin ont permis de constituer une grande équipe à partir de rien, et donc de créer un capital. Il y avait des dettes, mais les actifs en joueurs les compensaient largement.

Je m'explique : Visentin est parti en décembre 1985 laissant une équipe qui allait jouer la coupe d'Europe l'année suivante. Il a démissionné parce que mis en minorité par son comité de gestion (les Rubio, Decker étaient déjà là, dans l'ombre) pour des questions personnelles. Ces derniers ont désigné Delsol pour lui succéder car c'était le doyen de l'assemblée (il s'occupait de l'intendance des joueurs auparavant : maisons, ...).

L'Europe nécessitait d'avoir une équipe qui tienne la route. Le problème, c'est qu'il n'y avait plus Visentin pour s'occuper du recrutement : aussi, Delsol et les autres ont laissé courir les contrats de joueurs jusqu'à échéance alors que l'on gère une équipe en vendant des joueurs pour en acheter d'autres. Ainsi, le capital joueur a fondu en quelques années sans que le TFC ne touche une seule indemnité de transfert.

Un exemple : Stopyra. A l'intersaison 1986, le Matra Racing propose 17 MF pour son transfert. Le déficit laissé par Visentin est estimé à 20 MF. Or, Delsol (enfin ceux qui menaient la barque derrière...) refuse de le céder alors que la vente de ce seul joueur aurait assaini la situation fiancière du club.

Ils n'ont pas voulu le vendre car ils ne voulaient pas affaiblir l'équipe (le problème étant qu'ils ne savaient pas qui recruter à la place), et misaient sur les rentrées TV des matches de coupe d'Europe.

Les rentrées TV : à l'époque, chaque match au Stadium a rapporté 4 MF au TFC. Soit à eux seuls presque la moitié du déficit laissé par Visentin...

Pendant des années, Delsol puis Labatut ont clamé qu'ils épongeaient le déficit laissé par Visentin : la vérité est qu'ils masquaient derrière ce mensonge leurs erreurs de gestion (non vente des joueurs au bon prix) et leur inaptitude à effectuer un recrutement de valeur, au contraire de leur prédecesseur dont s'était le grand talent. Je rappele que Visentin était un ancien footballeur qui connaissait le ballon mieux que personne.

En revanche, j'espère et je pense sincèrement que Sadran pourra lui succéder. Il en prend le chemin, et sa politique d'ailleurs a quelques ressemblances avec celle de Visentin : valeurs du club, identité régionale, recherche de financement.

Tenez, Visentin avait trouvé des financements début 80 en peu de temps (Shoot Toulouse). Sadran lui semble en avoir trouvé également (via Airbus ?). Mais Delsol, Labatut ont eux cherché (soi-disant) des "investisseurs" pendant 10 ans, sans en trouver. A vous d'en tirer les conclusions.

Paul.

Link to comment
Un exemple : Stopyra. A l'intersaison 1986, le Matra Racing propose 17 MF pour son transfert. Le déficit laissé par Visentin est estimé à 20 MF. Or, Delsol (enfin ceux qui menaient la barque derrière...) refuse de le céder alors que la vente de ce seul joueur aurait assaini la situation fiancière du club.

Ils n'ont pas voulu le vendre car ils ne voulaient pas affaiblir l'équipe

Et bis repetita avec Bonilla que Lyon voulait nous acheter en milieu de saison pour 70 millions de francs je crois

ca aurait eponger le deficit et on ne serait pas allé en national en fin de saison ;)

ils avaient decidement pas le nez creux :huh:

tant pis

on est de retour maintenant et le president a l air plus sain :thumbup::thumbup:

Link to comment

Depuis plusieurs jours je vois Pagis, Moreira, Carrière, Dalmat possible recrus du TFC et tout le monde trouve ça bien. C'est évident que ce sont des noms qui font rêver. Mais sont ils compatibles avec le jeu pratiqué par EM? Quelle est la véritable valeur de Dalmat aujourd'hui? (personnellement je ne l'ai jamais trouvé exceptionnel) De Carrière qui n'a pas beaucoup joué cette saison? Idem pour Pagis. Moreira est il aussi bon qu'à ses débuts? (Les gros clubs ne se l'arrachent plus!). Mon plus gros doute et de savoir (s'ils viennent) s'ils vont vraiment mouiller le maillot.

Tous ces noms me font penser à la super saison des Carotti, Rouvière et de tous ces joueurs soit disant d'expériences qui sont venus se foutre de notre gueule. Ils font une saison de merde, ils prennent l'argent et ils se cassent après nous avoir amené en L2.

Moi je veux bien des joueurs connus au TFC mais je veux surtout des morts de faim. Je pense à cet inconnu de Balmont qui nous a fait une saison de fou.

J'espère que notre maintien ne va pas faire tourner la tête à certain et que le recrutement ne se fera pas sur le nom mais sur la vrai valeur du joueur.

:huh:

Link to comment

Vu notre passé post-OS, on pourrait effectivement avoir des craintes sur nos futures recrues. Mais faisons confiance aux dirigeants qui ont, c'est certain, les pieds sur terre et s'ils prennent un joueur, nous n'avons pas de doute à avoir sur la motivation de ce dernier. La folie des grandeurs est une époque belle et bien terminée.

Une raison d'y croire: nos 5 recrues 2003-04 (Balmont, Oco, Edu, Clément et Nando) ont apporté à l'équipe et au groupe un plus indéniable. :huh:

Link to comment
Tu te trompes en effet. Les années Visentin ont permis de constituer une grande équipe à partir de rien, et donc de créer un capital. Il y avait des dettes, mais les actifs en joueurs les compensaient largement.

Je m'explique : Visentin est parti en décembre 1985 laissant une équipe qui allait jouer la coupe d'Europe l'année suivante. Il a démissionné parce que mis en minorité par son comité de gestion (les Rubio, Decker étaient déjà là, dans l'ombre) pour des questions personnelles. Ces derniers ont désigné Delsol pour lui succéder car c'était le doyen de l'assemblée (il s'occupait de l'intendance des joueurs auparavant : maisons, ...).

L'Europe nécessitait d'avoir une équipe qui tienne la route. Le problème, c'est qu'il n'y avait plus Visentin pour s'occuper du recrutement : aussi, Delsol et les autres ont laissé courir les contrats de joueurs jusqu'à échéance alors que l'on gère une équipe en vendant des joueurs pour en acheter d'autres. Ainsi, le capital joueur a fondu en quelques années sans que le TFC ne touche une seule indemnité de transfert.

Un exemple : Stopyra. A l'intersaison 1986, le Matra Racing propose 17 MF pour son transfert. Le déficit laissé par Visentin est estimé à 20 MF. Or, Delsol (enfin ceux qui menaient la barque derrière...) refuse de le céder alors que la vente de ce seul joueur aurait assaini la situation fiancière du club.

Ils n'ont pas voulu le vendre car ils ne voulaient pas affaiblir l'équipe (le problème étant qu'ils ne savaient pas qui recruter à la place), et misaient sur les rentrées TV des matches de coupe d'Europe.

Les rentrées TV : à l'époque, chaque match au Stadium a rapporté 4 MF au TFC. Soit à eux seuls presque la moitié du déficit laissé par Visentin...

Pendant des années, Delsol puis Labatut ont clamé qu'ils épongeaient le déficit laissé par Visentin : la vérité est qu'ils masquaient derrière ce mensonge leurs erreurs de gestion (non vente des joueurs au bon prix) et leur inaptitude à effectuer un recrutement de valeur, au contraire de leur prédecesseur dont s'était le grand talent. Je rappele que Visentin était un ancien footballeur qui connaissait le ballon mieux que personne.

En revanche, j'espère et je pense sincèrement que Sadran pourra lui succéder. Il en prend le chemin, et sa politique d'ailleurs a quelques ressemblances avec celle de Visentin : valeurs du club, identité régionale, recherche de financement.

Tenez, Visentin avait trouvé des financements début 80 en peu de temps (Shoot Toulouse). Sadran lui semble en avoir trouvé également (via Airbus ?). Mais Delsol, Labatut ont eux cherché (soi-disant) des "investisseurs" pendant 10 ans, sans en trouver. A vous d'en tirer les conclusions.

Paul.

Très intéressant ton post mais permets moi s'il te plaît de le commenter un peu. Je reconnais que ça tient la route tout ça mais ça ressemble beaucoup à une excellente plaidoirie d'avocat qui défend Visentin en présentant la chose sous le meilleur angle et en rejetant la faute sur les successeurs incompétents. Je n'ai pas d'à priori négatif sur Visentin, au contraire, il est le seul président à avoir apporté du rêve à Toulouse, mais à quel prix ? S'endetter en constituant un capital de joueurs, c'est la méthode Tapie et c'est une situation fragile qui peut mal tourner dès que les résultats flanchent un peu. Rien ne dit, effectivement que Visentin s'il n'avait pas été viré, n'aurait pas redressé la situation avec son savoir-faire mais on ne refait pas l'histoire et qu'il repose en paix maintenant. Peut-être que Delsol et Labatut manquaient d'envergure et de talent mais peut-être ont-ils choisi aussi de ne pas pratiquer la fuite en avant qui aurait mis en danger le club.

En fait, ton analyse amène à se poser des questions mais n'apporte pas vraiment de réponses. Comme tu dis, à chacun d'en tirer les conclusions qu'il veut.

Salutations sportives. :huh:

Link to comment
Depuis plusieurs jours je vois Pagis, Moreira, Carrière, Dalmat possible recrus du TFC et tout le monde trouve ça bien. C'est évident que ce sont des noms qui font rêver. Mais sont ils compatibles avec le jeu pratiqué par EM? Quelle est la véritable valeur de Dalmat aujourd'hui? (personnellement je ne l'ai jamais trouvé exceptionnel) De Carrière qui n'a pas beaucoup joué cette saison? Idem pour Pagis. Moreira est il aussi bon qu'à ses débuts? (Les gros clubs ne se l'arrachent plus!). Mon plus gros doute et de savoir (s'ils viennent) s'ils vont vraiment mouiller le maillot.

Tous ces noms me font penser à la super saison des Carotti, Rouvière et de tous ces joueurs soit disant d'expériences qui sont venus se foutre de notre gueule. Ils font une saison de merde, ils prennent l'argent et ils se cassent après nous avoir amené en L2.

Moi je veux bien des joueurs connus au TFC mais je veux surtout des morts de faim. Je pense à cet inconnu de Balmont qui nous a fait une saison de fou.

J'espère que notre maintien ne va pas faire tourner la tête à certain et que le recrutement ne se fera pas sur le nom mais sur la vrai valeur du joueur.

:huh:

bien dit piwi ;)

Link to comment

Et pourquoi pas mettre en place une identité regionnal dans l'équipe en reprenant des joueurs de la region sud ouest en majorité, ces joueurs la devraient normalement ne pas être trop mercenaire, et avoir une certaine place pur l'amour du maillot, Edouard Cissé de pau, lizarazu Carriére, etc...

Les gens se sentiront peut être plus proche de leur équipe?

une reussite regardé lathlétique Bilbao.

Link to comment
Peut-être que Delsol et Labatut manquaient d'envergure et de talent mais peut-être ont-ils choisi aussi de ne pas pratiquer la fuite en avant qui aurait mis en danger le club.

Ce que je dis dans mon post, Max, c'est que Delsol et Labatut ont eu les moyens d'avoir une situation saine, et qu'ils ne l'ont pas fait.

Non pas parce qu'il redoutaient une fuite en avant, mais parce qu'ils ont effectué des mauvais choix de gestion, et pire encore par la suite.

Le déficit de 20 MF laissé par Visentin était assez faible même pour l'époque (pour mémoire, le déficit laissé par Bordeaux 4 ans après était de 300 MF), et aurait du être comblé en très peu de temps, même par des gens peu compétents. Or, ils ont seriné pendant 10 ans qu'ils comblaient ce déficit : cette argumentation était a mon avis tissée de toute pièce pour masquer d'une part leur manque de talent comme tu dis, mais également des choses plus graves :

je soupçonne de plus Labatut, Rubio et Decker, qui étaient au club depuis le début (comme vice-présidents il me semble), d'avoir bâti cette stratégie dès le départ, d'avoir poussé Visentin à la démission, d'avoir nommé Delsol (qui était à mon avis honnête mais manipulé) comme paravent pendant qu'ils tiraient les ficelles et préparaient la constitution de la structure juridique qui leur permettrait de s'approprier le club, pour leurs propres intérêts. De quel droit ce joli trio c'est-il retouvé actionnaire principal du club ?

Je comprends ta position, Max. Cette position correspond à mon avis à la version édulcorée dont la Dépêche rendait compte à l'époque, mais qui était due à un manque d'informations et au contexte Bez/Tapie qui n'avait pourtant pas grand chose à voir. C'était tellement facile alors d'affirmer qu'on faisait une autre politique à Toulouse, alors que... Mais maintenant nous savons.

Heureusement je crois, il y a eu la sale histoire que l'on a connu il y a trois ans, et qui je crois a levé le voile sur ces manipulations et a révélé une autre verité sur la gestion du club de l'après Visentin.

Heureusement je dis, car j'ai confiance en l'avenir. Je crois que l'on peut remercier la DNCG finalement pour nous avoir débarassé de cette peu reluisante clique, afin que renaisse une nouvelle période faste, j'espère. Comme l'était Visentin, Sadran est un créateur d'entreprise, de projet, de rêve : je pense que cela devrait te plaire, Max. Moi qui rêve également, je sens que ça va arriver...

Paul.

Link to comment
Et bis repetita avec Bonilla que Lyon voulait nous acheter en milieu de saison pour 70 millions de francs je crois

ca aurait eponger le deficit et on ne serait pas allé en national en fin de saison  :rolleyes:

oui mais imagine tu la revolte des supporters qu'il y aurait eu a cette epoque si Victor partait !

et puis Nouzaret serait parti, ce qui aurait encore plus le bordel et on aurait été en D2 un mois plus tard et.... et..... et.... le controle de la DNCG n'était pas a la mode a cette epoque, on aurait pas pu prevoir... c t impossible de faire autrement sur le dossier OL-Bonilla !

Link to comment

Si on ecoutait les supporters, on aurait zidane et henry au TFC :jesors::angry:

Oui, ca aurait gueler mais avec le prix, ils auraient put enroler 2 attaquants du meme acabit que Bonilla :huh:

Car franchement il marquait beaucoup de but surtout car il était le seul attaquant du TFC. Il avait 5 grosse occasions et il en mettait 1 au fond :angry::grin:

Pour la DNCG, les retrogradations administratives ca faisait un moment que ca existait, c est d ailleurs cela qui nous avait sauvé dans les annees 90 une fois (mais je ne sais plus quelle saison :ramon-drapeau1::D )

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.