Jump to content

zerocool

Membres
  • Posts

    6226
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by zerocool

  1. Il risque d'y avoir de nouveau la même histoire au mercato d'hiver avec ces joueurs parce que je ne crois pas que Dijon puisse assumer cette masse salariale de L1 toute la saison.
  2. Sur les CR et sur les quelques images qu'on a Touzghar semblait jouer en double pivot avec Nair alors que j'ai compris qu'il était attaquant comme toi. Bonata semble entré à la place de Mamady. Oui il a un sacré posterieur pour 18 ans
  3. Le Traoré qui était dans le groupe c'est Bonota ? Pourquoi lui plutôt que Ramade ou Kich ? Touzghar est entré relayeur en plus @Labinocle81
  4. Prêté simplement jusqu'à la fin de l'année civile.
  5. Wesley Saïd aussi était très motivé pour nous rejoindre... On a vu la suite.
  6. Auxerre doit vendre pour boucler son budget et ils ont personne en L1 pour faire monter les enchères pour le moment. Pour nous c'est juste une opportunité. On attendra le dernier moment s'il faut mais aucune raison de faire un effort. On peut aussi se mettre d'accord avec lui pour juin prochain.
  7. L'intérêt de travailler plusieurs systèmes sera de pouvoir passer en 3-4-3 en cas d'absence de Desler et/ou Sylla (même si en l'absence de Sylla on a joué en 4-3-3 avec Diarra).
  8. @tad11là bien dit. Pour moi, il manque un profil plus défensif parmi nos milieu, un profil que n'ont ni Spierings ni Genreau (qui se définit lui même box-to-box) qui puissent nous donner des options différentes, notamment pour les fins de matches où on subit (que ce soit un choix ou contraint). Ensuite, je suis absolument d'accord que si on ne doit faire qu'un seul joueur, il faut peut être viser un latéral/piston gauche en priorité.
  9. en fait quand tu as Bein via mycanal tu peux revenir sur le direct des 12 dernières heures.
  10. Si c'est ok avec @Modérateurje peux le mettre. Les 2 chapitres sont très intéressants. Pour des articles comme ça, ça fait plaisir d'avoir l'abo. En attendant, juste les extraits qui concernent Davasse et MacFarlane : [...] Ils sont ainsi nombreux à espérer un signe, un geste qui donnera une tournure concrète à leur passion dévorante, qui contient certaines nuances selon les profils. Après 20 ans passés dans le secteur public, Vincent Davasse, alias @CentoTrance, s’est décidé à changer de vie. La crise de la quarantaine l’a amené à créer une base de données recensant des milliers de joueurs sur 63 championnats et qui lui permet, en quelques secondes, de trouver un joueur qui correspond à un profil particulier. « Mon approche est différente de beaucoup d’autres sur Twitter, assure-t-il. Je reste sur les chiffres, je ne donne pas d’avis personnel. »Son algorithme contient 300 lignes de code, analyse chaque joueur sur 14 critères et le compare à ceux évoluant au même poste dans le même championnat. À partir de ces données, Vincent crée des dossiers sur-mesure pour chaque club en soumettant des joueurs qui correspondent aux besoins et au style de chaque équipe. Depuis un an, il a lancé des dizaines d’hameçons, en France comme à l’étranger, sans que cela morde vraiment. « Nîmes m’a appelé par l’intermédiaire du directeur du recrutement, Bernard Pascual, relate Vincent. J’ai créé à leur demande quelques dossiers sur certains postes en me servant de la data, mais il n’y a pas eu de suite finalement. » [...] BRENDAN MACFARLANE, LA LÉGENDE VENUE D’ÉCOSSE Avant qu’il ne supprime son compte Twitter il y a quelques semaines, l’Écossais Brendan MacFarlane, 27 ans, était comme un parrain pour la communauté scout du réseau social. Une figure respectée et admirée, autant en France qu’en Grande-Bretagne pour son parcours fulgurant, mais aussi appréciée pour la proximité que cet homme a longtemps gardé avec ceux qui l’ont connu expert Twitter. Lui s’est fait remarquer par son blog sur la L2, lancé en 2013 à Niort alors qu’il était assistant d’anglais dans un lycée, dans le cadre de ses études en relations internationales. Parce que le Celtic Park, où l’abonnement familial se passe de générations en générations, lui manquait, Brendan était devenu un fidèle du stade René Gaillard, où jouait notamment Emiliano Sala. Impressionné par la qualité des joueurs de ce championnat, il fit découvrir à ses followers anglais Riyad Mahrez, Diafra Sakho, Naby Keita, Andy Delort ou N’Golo Kanté. Tout s’accéléra à l’été 2015 avec la publication d’un article intitulé ‘Les enfants des années 90 – 11 joueurs de Ligue 2 à suivre’ où il évoquait notamment Clément Lenglet, alors à Nancy, les Valenciennois Fulgini et Tousart, et un jeune attaquant sochalien de 17 ans, Marcus Thuram. Dans les jours qui suivirent, MacFarlane fut contacté par plusieurs clubs en Angleterre et aux Pays-Bas. Et un peu plus d’un an plus tard, Brentford lui confia un rôle à mi-temps de supervision de la L2 depuis Glasgow. Puis, en 2018, le jeune homme s’installa à Paris pour se consacrer pleinement à son nouveau métier de scout et devint une pierre angulaire du succès de Brentford, amenant aux clubs des joueurs majeurs comme Neil Maupay, Saïd Benrahma et Bryan Mbeumo. Très convoité en Europe, il se laissa séduire en mars dernier par le projet de Toulouse, racheté par un fonds d’investissement américain et mené par le nouveau président Damien Comolli, passé par Arsenal, Tottenham et Liverpool, et parmi les pionniers de l’utilisation de la data dans le football anglais. « J'ai été contacté par plusieurs grands clubs en Ligue 1, en Serie A et en Premier League mais j'ai eu un excellent feeling pour le projet de Toulouse lorsqu'il m'a été expliqué par le président, car le club essaie de faire les choses différemment et de manière plus innovante » « En Angleterre, nous avons dépassé le stade où ce type de nominations (celles d’experts data et scouts ne venant pas du monde du football) est fait à des fins expérimentales. Les clubs prennent ces décisions car ils sont toujours à la recherche de l'expertise qui leur donne un avantage concurrentiel et elle se niche parfois dans des lieux improbables. Mais il ne faut pas oublier que très souvent, ces gens travaillent, au moins au début, à temps partiel pour ces clubs. Les choses ne sont pas aussi aisées qu'elles pourraient le paraître. Le soir où j'ai vu jouer Saïd Benrahma pour la première fois, je travaillais dans un magasin de chaussures en Écosse la journée ! J'ai été contacté par plusieurs grands clubs en Ligue 1, en Serie A et en Premier League mais j'ai eu un excellent feeling pour le projet de Toulouse lorsqu'il m'a été expliqué par le président, car le club essaie de faire les choses différemment et de manière plus innovante. L'objectif pour moi en tant que responsable du recrutement est de créer ici une cellule qui est réputée en France et dans le monde entier pour la qualité et l'intelligence de son recrutement. Les recruteurs français ont traditionnellement fait un travail remarquable dans le recrutement de talents étrangers - n'oublions pas que des joueurs comme Ronaldinho et Essien sont venus en France pour commencer leur carrière en Europe. Mais si je peux formuler une critique à l'encontre des clubs français, c'est qu'ils semblent presque toujours employer des recruteurs qui sont arrivés au club après une carrière de joueur. Ce n'est évidemment pas toujours une mauvaise chose, mais ils devraient être ouverts aux personnes qui ne viennent pas du monde du football. Je lis très souvent les tweets de certains comptes afin de me renseigner sur les marchés que je ne connais pas très bien. Les experts de ces pays connaissent bien les contextes sociaux et économiques hors football qui entourent les clubs et leurs joueurs. Il est illogique et irresponsable de nier l'importance de ces aspects non-footballistiques, alors j'aime bien lire les points de vue d'analystes qui prennent en comptent ces facteurs. Mais parfois, certains pourraient mieux faire leurs recherches et, pour cette raison, leur travail n'est pas pertinent - j'ai vu plusieurs comptes en France parler de transferts de joueurs de Ligue 2 vers le Championship mais avec les nouvelles règles liées au Brexit, ce serait impossible. »
  11. Sauf erreur il a fait les 6 matches de poule l'an dernier.
  12. Fernandao n'a joué que 6 mois au club mais son passage a été inoubliable
  13. J'ai retrouvé plusieurs articles dont : A priori Koné c'était 9M hors bonus.
  14. Mais le "la vérité se situe entre les 5 d'Antiste et les 9 de Koné" ça inclue les bonus d'Adli ?
  15. Dans les 9M de Koné il y avait des bonus inclus ?
  16. C'était aussi son premier numéro ici.
  17. On pouvait le faire contre Bastia, donc je pense que ce sera possible contre VA. Il faut la retirer au guichet "invitations" Tout à fait d'accord avec tout ça (sauf sur Insigne qui est droitier). D'ailleurs l'Italie peut être une source d'inspiration avec leur système asymétrique (Monaco aussi même si Caio est gaucher). Si on recrute un élément plus offensif pour le côté gauche, on a Desler qui a l'habitude de jouer latéral dans une défense à 4 et qui peut être notre DiLorenzo/Sidibé.
  18. Il a fait la même chose pour des tweets sur des négociations avec Gaziantepspor il y a une semaine...
  19. Ceux qui regardent le match, on est d'accord que Tête c'est le sosie de Wesley Saïd ?
  20. Oh non le triplé était au bout du pied.
  21. Il répond toujours présent dans les grands matches
  22. C'est une modification de ce tweet ? ou tous les Adli signent pour la même durée et le même salaire ?
×
×
  • Create New...