Aller au contenu

zerocool

Membres
  • Compteur de contenus

    3 695
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de zerocool

  • Date de naissance 20/08/1986

Profile Information

  • Club
    Toulouse

Contact Methods

  • Website URL
    http://

Visiteurs récents du profil

5 692 visualisations du profil
  1. Issa Diop

    L'explication est toute simple. L'équipe toulousaine était un fort collectif avec peu d'individualités et celle de Lyon était rempli de joueurs doués individuellement mais avec aucune cohésion collective (en tout cas ce jour là). Pas besoin d'attendre 10 ans pour s'en rendre compte. Je pense que tout le monde au club était conscient à ce moment là qu'à 2-3 exceptions près (Pentecôte, Constant voire Dupuis) il n'y avait pas de potentiels futurs bons joueurs de L1 dans cette équipe. Les carrières de Robic et Ayasse sont plutôt des bonnes surprises à ce niveau là mais personne n'attendait rien des individualités de cette équipe hormis Pentecôte et Constant.
  2. Issa Diop

    D'une part, les avis selon lesquels on devrait finir dans le top10 sont des avis externes donc ne permettent pas d'avancer une surévaluation interne de nos jeunes joueurs. D'autre part, les avis selon lesquels on devrait finir dans le top10 étaient sûrement plus basés sur les recrues qui sont arrivés cet été que sur des joueurs déjà présents au club, même si ces avis externes tablaient sans doute également sur une progression de joueurs déjà présents au club. Ce qu'on lisait en début de saison c'est qu'on avait réussi des bonnes pioches avec des joueurs comme Cahuzac, Sanogo, Imbula, Gradel + Delort et Jean (pour leur première saison complète), qui allaient nous permettre de titiller le top10 soit 3 places de plus que la 13e place de la saison passée (et 6pts de plus) avec un seul départ important celui de Trejo. Encore une fois ça n'émanait pas du club directement, et ça n'était pas basé sur les joueurs formés au club. D'ailleurs, même rétrospectivement, ça me paraît pas forcément déconnant de penser que l'équipe pouvait sans doute mieux performer que sa devancière. Est-ce que ça signifie que l'équipe 2016-2017 aurait finalement superformé et que le niveau 2017-2018 est finalement plus proche de la réalité ? Je ne sais pas, mais en tout cas ça ne me semble pas lié à une surévaluation des joueurs formés au club, à moins que partir du postulat qu'ils allaient avoir un niveau au moins égal à celui de 2016/2017 puisse être considéré comme une surévaluation de leur niveau. Pour moi, si surévaluation interne il y a, elle est beaucoup plus sûrement liée à une surévaluation de l'apport du recrutement 2017 (incluant les arrivées de janvier 2017) sur l'équipe plutôt qu'à une surévaluation du niveau des joueurs formés au club.
  3. Issa Diop

    J'ai moi même du mal à comprendre ton concept de "surévaluation interne". Pour résumer : tu estimes qu'à partir du moment où on fait jouer des jeunes mais qu'on finit 17ème, lesdits jeunes sont forcément surévalués en interne ? Si c'est ça, ton raisonnement il me paraît complètement biaisé et foireux. Si on les fait jouer c'est peut être parce qu'on n'a pas mieux en magasin, pas parce qu'on les surévalue même si tu vas dire que la preuve qu'on les surévalue c'est qu'on n'a pas jugé utile de recruter à leurs postes. Sauf que rien n'indique qu'on n'a pas cherché à recruter mais qu'on n'a pas trouvé de joueurs dans nos cordes financièrement et apportant une plus-value. Par conséquent, pour moi, si j'ai bien compris ton idée, rien ne te permet d'affirmer de façon péremptoire qu'il y a une surévaluation en interne. La surévaluation externe ou financière, elle, est factuelle puisqu'on peut voir qu'aucun club n'a fait de plus-value sur un joueur qu'on a vendu sauf Sissoko (mais son prix de vente était extrêmement bas compte tenu de sa situation contractuelle).
  4. Le Président Sadran

    C'est en haut de la pyramide que ça doit changer pas en bas. On aura beau prendre un entraîneur hors-famille, s'il tente quelque chose il se fera cisailler la branche par les "institutionnels" à qui on a donné l'impression qu'ils sont intouchables dans ce club. Il faut absolument que Sadran trouve un Directeur Général et un Directeur Sportif qui ne fassent pas de sentiment et puissent imposer leur politique sans se faire mettre dehors par les institutionnels (pas comme Florence Vallée). En gros, soit il décide de s'impliquer (mais ça n'est pas une option possible) soit il doit imposer un élément externe pour diriger, avec un vrai pouvoir, et sans arbitrer en faveur des "institutionnels" dès qu'il y a mécontentement.
  5. Le Président Sadran

    Comme Pinault à Rennes il ne peut pas partir, mais comme Pinault à Rennes rien ne l'empêche de changer toute la structure sportive complètement rongée par les termites qui menacent de faire s'écrouler tout l'édifice.
  6. TFC 0 - Dijon FCO 1 / 32è journée de L1

    J'ose espérer que c'est déjà le cas et qu'on le lui a déjà fait remarquer mais c'est surtout à lui d'en avoir la volonté. Déjà, ce serait bien qu'il comprenne l'intérêt de temporiser pour laisser à Sylla le temps de dédoubler surtout quand il est en 1 contre 2, car même s'il ne lui file pas le ballon il va se faciliter grandement l'élimination de(s) l'adversaire(s). J'ai encore fulminé samedi sur plusieurs occasions de voir Gradel percuter face à 2 joueurs au lieu de temporiser alors que Sylla allait arriver pour dédoubler. Je crois même qu'il est en train de créer une forme de renoncement chez ses coéquipiers, qui ont tendance à moins faire l'effort de se démarquer ou de suivre l'action quand c'est Gradel qui prend le ballon ce qui complexifie encore la tâche de notre soliste, privé de leurres (plutôt que de solutions de passes vu que ça n'est vraiment que son dernier ressort).
  7. TFC 0 - Dijon FCO 1 / 32è journée de L1

    Et l'énorme occasion de Sanogo sur le centre de Delort ? Justement, je trouve pour un joueur souvent esseulé il se débrouille très bien sur les quelques centres potables qui sont mis dans la surface, je trouve d'ailleurs qu'il a souvent le bon déplacement sur les centres tendus ras de terre premier poteau.
  8. Steven Fortes

    Premier match titulaire en L1, fallait pas s'attendre à ce que ce soit du Sergio Ramos en finale de LDC. Compte tenu du contexte, de son manque de compétition et de repères, je l'ai trouvé très correct malgré quelques problèmes à la relance (surtout dues à une volonté de relancer proprement lui faisant prendre des risques balle au pied plutôt qu'à du déchet technique dans la passe).
  9. SM Caen - TFC / 33è journée de L1

    Quand tu es joueur de foot professionnel à CAEN, des demi-finales de Coupe de France tu n'en joues pas tous les ans. Ça a beau être le PSG en face, ils se disent qu'en donnant tout avec de la réussite ça peut le faire. Je suis convaincu qu'ils auront la demi-finale dans un coin de la tête et qu'ils auront envie de garder de l'énergie pour le mercredi. Si jamais on arrive par miracle à ouvrir le score, je suis pas sûr qu'ils donnent tout pour revenir et s'ils ouvrent le score ils vont rapidement être dans l'économie et se laisser dominer.
  10. TFC 0 - Dijon FCO 1 / 32è journée de L1

    Plus les matches passent, plus j'ai de mal à souscrire à cette analyse. Il est de moins en moins décisif, de plus en plus mauvais (samedi il a ajouté à sa panoplie les centres du gauche en virage - au moins 3 - sur la soirée) et semble agacer de plus en plus ses coéquipiers. Ce déchet sur les centres est d'autant plus préjudiciable que la majorité de nos buts récents dans le jeu sont venus de centres (Sylla x3, Delort notamment) et qu'on se retrouve énormément en situation de centres dans nos matches. Tout ça m'incite à penser que titulariser Durmaz, non pas à droite comme souvent cette saison, mais à gauche avec pour consigne de mettre des centres avec Sanogo, Delort et Sangaré (qui doit se projeter plus vers l'avant avec la sécurisation apportée par Somalia et Blin) à la réception, me paraît une évidence actuellement.
  11. SM Caen - TFC / 33è journée de L1

    Ils ont justement la demi de coupe de France 4 jours après...S'ils doivent lâcher un match à domicile c'est peut être celui là.
  12. Opération maintien

    Guingamp n'aura sûrement plus rien à jouer non plus et à part ce sursaut d’orgueil contre Troyes ils étaient sur une série qui laisse penser que l'équipe est en roue libre.
  13. Oscar Trejo

    Pourtant Dijon ça joue au ballon, c'est bien pour ça qu'ils ont tellement de mal à gagner à l'extérieur. Ils ont sans doute été moins joueurs au stadium même si on a pu voir qu'ils essayaient quand même de repartir avec les centraux sur tous les 6 mètres alors que Papi Varrault et Djilobodji sont pas forcément les centraux les plus techniques de France, comme quoi avec un peu de travail...
  14. SM Caen - TFC / 33è journée de L1

    J'ai cru lire que Cahuzac serait encore absent
  15. TFC 0 - Dijon FCO 1 / 32è journée de L1

    Fameuse recrue ce Mubelé.
×