Jump to content

Topic Sadran - Hors-sujet


Sergio

Recommended Posts

Et dire que pendant l'occupation nazie, des jeunes plein de courage de l'âge de Hamel entonnaient la Marseillaise au moment d'être fusillés. Moi, c'est le journaliste que je traite de jeune con ignare et arrogant.

Link to comment

Comparer le comportement d'Hamel et celui de résistants est incohérent pour être polie. Il est clair qu'Hamel ne comprend même pas pourquoi il en arrive là avec le journaliste et n'obéit qu'à une pulsion nationaliste de bas étage. :)

Link to comment

C'est si difficile que ça de se mettre à la place d'un gars pour qui la Marseillaise a un sens ? Pour un homme de sa génération, les échos soulevés par l'écoute de la Marseillaise ont sans doute un sens différent que pour les autres. Pourquoi ce jeune con de journaliste ne s'est pas posé la question ? Je ne connais pas le parcours d'Hamel dans sa jeunesse, peut-être en fait se foutait-il de tout, mais dans le doute pourquoi l'homme au micro ne s'est-il pas dit qu'il avait peut-être des raisons personnelles d'être indigné ?

Il y a encore des gens vivants qui ont connus des proches, parents ou amis, qui ont été fusillés en chantant la Marseillaise. Vous croyez que ça ne leur fait rien quand on la siffle ?

Qu'est ce prouve que la réaction de Hamel est une réaction de nationalisme de bas étage ?

J'ai failli ne pas mettre occupation nazie mais occupation tout court dans mon premier post, mais je m'étais dit qu'on ne se concentrerait pas sur ce point, mais sur le fait que pour certaines personnes âgées, la Marseillaise avait encore un sens pour des raisons historiques. Toutefois, je pensais qu'il était important de le préciser pour qu'on invoque pas le nationalisme mais une quête considérée comme plus noble de nos jours. J'ai eu tort, j'aurais dû me méfier.

Link to comment

Le journaliste a l'air un peu béta je te l'accorde, je crois même qu'au départ il a répondu qu'il s'en fichait juste pour provoquer un peu Hamel :grin:

J'ai failli ne pas mettre occupation nazie mais occupation tout court dans mon premier post, mais je m'étais dit qu'on ne se concentrerait pas sur ce point, mais sur le fait que pour certaines personnes âgées, la Marseillaise avait encore un sens pour des raisons historiques. J'ai eu tort, j'aurais dû me méfier.

Juste pour rebondir sur cette phrase : la Marseillaise a encore un sens pour beaucoup de personnes, et pas seulement les personnes âgées.

Link to comment

Le journaliste a l'air un peu béta je te l'accorde, je crois même qu'au départ il a répondu qu'il s'en fichait juste pour provoquer un peu Hamel :grin:

Juste pour rebondir sur cette phrase : la Marseillaise a encore un sens pour beaucoup de personnes, et pas seulement les personnes âgées.

Même pour moi, hélas, le sens de la Marseillaise tel que je le ressentais dans ma jeunesse, à tendance à s'amoindrir au fil des années. On n'échappe pas à l'air du temps. Quand j'étais petit j'avais les larmes aux yeux en l'écoutant. Comme tous ceux qui ont eu la chance d'avoir des parents communistes. On mettait l'Internationale, le Chant des partisans, et la Marseillaise à égalité dans notre petite tête.

Ce que je reproche au "journaliste" en fait, c'est de ne pas s'être mis à la place de l'autre. En plus, ça me paraît être le B.A.BA du métier.

Link to comment

Et dire que pendant l'occupation nazie, des jeunes plein de courage de l'âge de Hamel entonnaient la Marseillaise au moment d'être fusillés. Moi, c'est le journaliste que je traite de jeune con ignare et arrogant.

ils étaient pas nombreux tes résistants (d'autant plus qu'une grande partie d'entre eux chantait plutot l'internationale). La majorité fermait sa gueule ou coopérait avec l'occupant. Aujourd'hui, la majorité s'offusque des sifflets. Les résistants s'occupent d'autre chose que d'un chant, vois tu. -_-

Link to comment

ils étaient pas nombreux tes résistants (d'autant plus qu'une grande partie d'entre eux chantait plutot l'internationale). La majorité fermait sa gueule ou coopérait avec l'occupant. Aujourd'hui, la majorité s'offusque des sifflets. Les résistants s'occupent d'autre chose que d'un chant, vois tu. -_-

t'es prof d'histoire ? :mellow:

Link to comment

ils étaient pas nombreux tes résistants (d'autant plus qu'une grande partie d'entre eux chantait plutot l'internationale). La majorité fermait sa gueule ou coopérait avec l'occupant. Aujourd'hui, la majorité s'offusque des sifflets. Les résistants s'occupent d'autre chose que d'un chant, vois tu. -_-

Si tu affirmes que qu'une grande partie d'entre eux chantait plutôt l'Internationale, tu dois avoir des sources meilleures que les miennes. Pour ce que j'en sais et ce qu'on m'en a dit, il s'agissait de la Marseillaise, chant naturellement plus rassembleur à un moment où c'était devenu nécessaire pour un tas de raisons... Mais étant donnée ton objectivité, je ne met pas en doute tes allégations.

Le monde a changé depuis les années 40, et changera encore plus vite à l'avenir. L'effondrement de l'URSS, la nouvelle Europe, l'éveil des pays émergents, ont complètement modifié la donne. Il y a du flou, et quand il y a du flou, c'est qu'il y a un loup (elle est bien celle-là, je m'en resservirai souvent). :)

Link to comment

Même pour moi, hélas, le sens de la Marseillaise tel que je le ressentais dans ma jeunesse, à tendance à s'amoindrir au fil des années. On n'échappe pas à l'air du temps. Quand j'étais petit j'avais les larmes aux yeux en l'écoutant. Comme tous ceux qui ont eu la chance d'avoir des parents communistes. On mettait l'Internationale, le Chant des partisans, et la Marseillaise à égalité dans notre petite tête.

Ce que je reproche au "journaliste" en fait, c'est de ne pas s'être mis à la place de l'autre. En plus, ça me paraît être le B.A.BA du métier.

Mon grand-père qui était au PSU n'avait aucune sympathie particulière pour la Marseillaise et se plaisait à railler les joueurs qui mettaient avec ferveur leur main sur le cœur pendant les hymnes. Mais après tout c'était peut-être différent chez les communistes? :confus:

Link to comment

Si tu affirmes que qu'une grande partie d'entre eux chantait plutôt l'Internationale, tu dois avoir des sources meilleures que les miennes. Pour ce que j'en sais et ce qu'on m'en a dit, il s'agissait de la Marseillaise. Mais étant donnée ton objectivité, je ne met pas en doute tes allégations.

je parle des fusillés. J'ignore ce qu'ils chantaient lors de la fusillade, je dis qu'ils chantaient l'internationale par image pour faire comprendre qu'une grande partie des resistants sur le sol français étaient plus internationaliste que nationaliste.

Bien entendu, dans ta leçon d'histoire bien peinturée de révisionnisme, le resistant chantait la marseillaise. Ca ferait mal au cul de dire que le pétinistes en faisaient autant.

Link to comment

je parle des fusillés. J'ignore ce qu'ils chantaient lors de la fusillade, je dis qu'ils chantaient l'internationale par image pour faire comprendre qu'une grande partie des resistants sur le sol français étaient plus internationaliste que nationaliste.

Bien entendu, dans ta leçon d'histoire bien peinturée de révisionnisme, le resistant chantait la marseillaise. Ca ferait mal au cul de dire que le pétiniste en faisait autant.

Je suis donc qualifié de révisionniste. Tu es sympa tu sais. En tout cas, ce qui n'est pas révisionniste, c'est les souvenirs que j'ai et la réalité que j'ai vécue. Et ce n'est pas du haut de ta chaire que tu les changeras.

Link to comment

eux il chantait "maréchal nous voila" et ils n'étaient pas fusillés :unsure2:

1) la marseillaise est resté l'hymne national.

2) oui, ils n'étaient pas fusillé, et alors? c'est justement mon argument! qu'on arrete de nous emmerder avec les valeurs prétendues de la France alors qu'elle a participé massivement aux horreurs de la guerre à partir de 42 (voire avant). Les français n'étaient pas résistant. Les résistant, c'est quoi? 1% de la population?... Et bien entendu à la fin de la guerre, on purge les mémoires, nous étions tous resistants, et les français chantaient la marseillaise en se faisant tuer par l'ennemi... c'est beau, non?

Je suis donc qualifié de révisionniste. Tu es sympa tu sais. En tout cas, ce qui n'est pas révisionniste, c'est les souvenirs que j'ai et la réalité que j'ai vécue. Et ce n'est pas du haut de ta chaire que tu les changeras.

C'est pas ma chaire, c'est celle de la plupart des historiens, dont bon nombre sont tes ainés. MAintenant, si t'as vécu dans un monde où les français chantaient la marseillaise en se faisant fusillé, tu es un veinard. Dans mon monde à moi, actuellement, dans le même ordre d'idée, on refuse de reconnaitre la responsabilité de l'état dans le massacre des algériens à Paris. Et après, on vante les valeurs de ceux qui chantent la marseillaise, et on conspue les algériens qui la sifflent. Elle est belle, la France.

Link to comment

1) la marseillaise est resté l'hymne national.

2) oui, ils n'étaient pas fusillé, et alors? c'est justement mon argument! qu'on arrete de nous emmerder avec les valeurs prétendues de la France alors qu'elle a participé massivement aux horreurs de la guerre à partir de 42 (voire avant). Les français n'étaient pas résistant. Les résistant, c'est quoi? 1% de la population?... Et bien entendu à la fin de la guerre, on purge les mémoires, nous étions tous resistants, et les français chantaient la marseillaise en se faisant tuer par l'ennemi... c'est beau, non?

Que les français n'aient pas été nombreux à résister, je n'ai pas attendu que tu le dises pour le savoir. Ce que tu te refuses à comprendre, c'est que pour moi et plein d'autres, la Marseillaise avait un sens. Sans doute parce que j'étais et que je suis encore très con, voilà, je l'ai dit, ça t'épargnera de le dire clairement au lieu de le suggérer comme tu le fais depuis quelques posts.

Link to comment

Que les français n'aient pas été nombreux à résister, je n'ai pas attendu que tu le dises pour le savoir. Ce que tu te refuses à comprendre, c'est que pour moi et plein d'autres, la Marseillaise avait un sens. Sans doute parce que j'étais et que je suis encore très con, voilà, je l'ai dit, ça t'épargnera de le dire clairement au lieu de le suggérer comme tu le fais depuis quelques posts.

:grin:

Je suis d'accord avec toi registered mais tu dépasses les bornes en matière de provocation. Traiter le point de vue de sergio de révisionniste c'est un peu déguelasse comme procédé. Il faut vraiment que tu te calmes.

Exactement. Tu t'emballes bien trop vite mon cher Régis.

Link to comment

Je suis d'accord avec toi registered mais tu dépasses les bornes en matière de provocation. Traiter le point de vue de sergio de révisionniste c'est un peu déguelasse comme procédé. Il faut vraiment que tu te calmes.

Ce n'est pas Sergio que je traite de révisionniste, mais l'histoire enseignée à son époque. Je dis ça, je dis rien...

Link to comment

Que les français n'aient pas été nombreux à résister, je n'ai pas attendu que tu le dises pour le savoir.

Oui, pourtant c'est l'exemple que tu donnes. Pas celui d'un Maurice Papon. Et pourtant, la marseillaise, c'est les deux. Peut on s'offusquer de la renier?

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...