Jump to content

Dépressifs Anonymes


Recommended Posts

Depuis que Nicklas a signé sous nos couleurs, je pense qu'il est important de créer un groupe de soutien et de parole afin que tous ceux qui sont touchés de près ou de loin, temporairement ou structurellement par la dépression puissent venir déposer leur peine ici-même. Dans un cadre bien défini où la confidentialité et la bienveillance sont reines.

Je pense notamment à @fifidu31170, à @LutherBlissett qui va mal depuis quelques semaines, vos pseudos vous garantissent l'anonymat.

La dépression touche de plus en plus de gens. Nous vivons une époque qui nous met à mal, par son rythme effréné, où l'être humain est pressurisé de toutes parts. Les pertes de sens et les burn-outs sont devenus monnaie courante.

La dépression est un formidable voyage quand elle est utilisée à bon escient. Pour remettre du sens. Peu à peu. Trouver son essentiel. Changer totalement de vie si celà s'impose.

Tout dépend de comment on se positionne intérieurement. Est-ce qu'on a envie d'avancer, d'évoluer ou est-ce qu'on préfère garder le costume familier et en un sens confortable de victime ?

Est-ce qu'on se déresponsabilise de ce qui nous arrive ? Ou est-ce qu'on se considère comme acteur de sa vie ?

Bien évidemment, ce n'est pas toujours aussi simple. Une tragédie peut nous frapper de plein fouet et on peut se retrouver complètement sonné, KO debout, coupé de nos moyens et de nos ressources.

Bien heureusement, cela n'est pas immuable. Arrive le moment où une ouverture apparaît, ou un rai de lumière trouve son chemin tout d'abord fébrilement puis avec de plus en plus d'assurance à travers l'obscurité la plus épaisse.

Si vous ressentez que vous commencez à perdre le goût de ce qui fait le sel de votre vie, que vous ressassez de plus en plus d'idées noires, que vous avez du mal à vous lever le matin, que vous êtes de plus en plus fatigué, sans raison apparente, alors... je vous invite à jeter un oeil de temps en temps sur ce topic. Rien ne vous oblige à y écrire. Sachez que si un jour, vous voulez y déposer quelque chose, personne ne vous jugera. Et si celà devait arriver, j'ose espérer que la modération fera son travail. Que ce topic là soit une sorte de sanctuaire pour ceux qui en ont besoin. Que même si on se moque (plus ou moins gentiment) sur d'autres sujets, j'émets le vœu pieu qu'ici, chacun se modère de lui-même.

Merci par avance 🙏

Edited by CuisineEstLa
  • Like 1
Link to comment

Bonjour, merci pour votre message 🙏

Je vais pas parler de dépression pour moi, disons que ça, ressemble plus à de la mélancholie, même si j'ai deux cotés, un coté "solaire" comme je peux le montrer parfois sur ce forum, et un coté beaucoup plus obscur où je peux descendre très bas, et ça me dérange pas d'explorer les profondeurs, j'ai toujours eu assez de souffle pour remonter.

J'ai toujours eu ce sentiment de ne pas être comme tout le monde, et d'observer les autres vivre, mais d'être en dehors de cette "bulle".

Je déteste les humains autant que je les aime.

Mais tout va bien, plus on apprend à se connaitre, plus on s'apprivoise et on plus on s'accepte, et plus on tire bénéfice de tout ça 🙂

Voici deux courts textes d'une personne que vous connaissez bien qui résument assez bien ma façon d'être  👍

A bientôt 🙂

Link to comment

Cher Luther, même si vous êtes délicieusement singulier, sachez que vous êtes loin d'être le seul. Et que nous vivons dans une époque qui hélas aime bien mettre des gens dans des cases et parler de pathologies qui sont bien souvent réductrices car avant tout chose nous sommes des êtres humains plus que des symptômes.

Ce paradoxe en vous, que vous décrivez ici est commun à l'ensemble de l'humanité. Pour ma part, je suis autant extrêmement puissant à certains égards que je suis le dernier des blaireaux à d'autres. C'est ce qui fait nôtre complexité et nôtre richesse.

  • Like 1
Link to comment
Il y a 1 heure, LutherBlissett a dit :

Bonjour, merci pour votre message 🙏

Je vais pas parler de dépression pour moi, disons que ça, ressemble plus à de la mélancholie, même si j'ai deux cotés, un coté "solaire" comme je peux le montrer parfois sur ce forum, et un coté beaucoup plus obscur où je peux descendre très bas, et ça me dérange pas d'explorer les profondeurs, j'ai toujours eu assez de souffle pour remonter.

J'ai toujours eu ce sentiment de ne pas être comme tout le monde, et d'observer les autres vivre, mais d'être en dehors de cette "bulle".

Je déteste les humains autant que je les aime.

Mais tout va bien, plus on apprend à se connaitre, plus on s'apprivoise et on plus on s'accepte, et plus on tire bénéfice de tout ça 🙂

Voici deux courts textes d'une personne que vous connaissez bien qui résument assez bien ma façon d'être  👍

A bientôt 🙂

Tellement +1 🙏

  • Feu 1
Link to comment

Je n'ai pas compris si c'était un topic ironique ou pas. Enfin bon, si ça peut aider d'en parler...

J'avais écrit un texte personnel, mais finalement, peut-être l'était-il un peu trop pour un forum public, même sous pseudonyme. En l'effaçant, une image m'est apparue : celle d'un bois où l'on se perd, comme les enfants dans les contes, et dont la seule sortie serait un chemin étroit et plein de ronces. Face à la peur du changement, on s'habitue à ce qui nous entoure. On se dit que le monde du dehors est sans doute plus effrayant encore, que l'on risque de perdre quelque chose à quitter cette zone de confort néfaste et familière où l'on se trouve. La dépression, c'est cette voie, à travers les épines, vers l'extérieur. Ça marque, ça fait mal, mais ça nous permet de nous sortir du lieu où l'on est perdu, tout au fond de nous-même. Shamanik parle de formidable voyage ; ça l'est, en un sens. C'est avant tout un voyage très douloureux, sur lequel il faut marcher accompagné pour ne pas non plus se perdre. Mais ça en vaut la peine.

En cherchant l'image qui représenterait au mieux l'issue de la dépression, le bout du chemin, le sens que peut avoir la traversée d'une buisson plein d'épines, j'ai pensé à la chanson "You'll Never Walk Alone". La métaphore de la tempête, l'injonction à ne pas avoir peur du noir, l'espoir d'un ciel doré au bout du chemin, tout ça résonne bien avec les sentiments traversés lors d'une dépression. Je pense que c'est une bonne chanson à écouter quand on ne va pas très bien. Quand on est déprimés, quand on traverse une dépression, il y a toujours quelqu'un à qui l'on peut parler, à qui l'on peut poser une question, un ou une inconnue dans un bar, un ou une professionnelle de la santé, un ou une chauffeuse de taxi, un ou une forumeur ici ou ailleurs. On se sent toujours plus seul qu'on ne l'est vraiment, mais ce n'est jamais très facile de le ressentir à ce moment-là. Pourtant, c'est la vérité. Compagnons de la mélancolie, vous ne marcherez jamais seul.

 

  • Like 3
Link to comment
il y a 41 minutes, Vistule a dit :

Quand on est déprimés, quand on traverse une dépression, il y a toujours quelqu'un à qui l'on peut parler, à qui l'on peut poser une question, un ou une inconnue dans un bar, un ou une professionnelle de la santé, un ou une chauffeuse de taxi, un ou une forumeur ici ou ailleurs. On se sent toujours plus seul qu'on ne l'est vraiment, mais ce n'est jamais très facile de le ressentir à ce moment-là. Pourtant, c'est la vérité. Compagnons de la mélancolie, vous ne marcherez jamais seul.

En lisant ton message, cette partie m’a rappelé un souvenir que j’avais oublié.
 

J’ai vécu une rupture très douloureuse il y a une douzaine d’années maintenant, et je pense que ce qui m’a sorti de ça c’est une discussion de quelques heures dans le train avec une totale inconnue alors que je sortais d’une très violente dispute. Une ancienne professeure à la retraite d’une bienveillance incroyable. Pouvoir parler de tout ça avec quelqu’un qui ne connaissait rien de la situation m’a fait un bien fou. Je pense qu’elle ne s’est sûrement pas rendue compte de l’importance de ces simples échanges mais où qu’elle soit je la remercie à nouveau.

Avec le recul je pense que j’étais alors dans un état dépressif bien avancé mais c’est ce qui est le plus insidieux avec la dépression : on ne s’en rend compte que lorsqu’on en sort.

Edited by Nens
  • Like 2
Link to comment

C'est ce que j'appelle la nuit noire de l'âme ou l'œuvre au noir. C'est un passage obligé pour tout mystique ou alchimiste. Nous vivons dans un monde où hélas il y a toujours un prix à payer pour évoluer. Le moins douloureux c'est la perte des illusions. Chaque deuil réel ou symbolique réalisé jusqu'au bout conduit à une compréhension supérieure de soi-même qu'on ne peut pas atteindre sans passer par cette épreuve.

Oui le voyage est formidable mais étroit et on ne peut faire fi de la douleur. C'est cet aiguillon là qui nous pique pour nous guider jusqu'à l'endroit où on finit par s'en libérer.

Link to comment
Il y a 19 heures, LutherBlissett a dit :

 

Je vais pas parler de dépression pour moi, disons que ça, ressemble plus à de la mélancholie, même si j'ai deux cotés, un coté "solaire" comme je peux le montrer parfois sur ce forum, et un coté beaucoup plus obscur où je peux descendre très bas, et ça me dérange pas d'explorer les profondeurs, j'ai toujours eu assez de souffle pour remonter.

 

sounds like le TFC to me -_- 

Link to comment
Il y a 15 heures, Casimir a dit :

Il ne faut pas confondre dépression et déprime. On peut être déprimé sans être dépressif. La dépression est une maladie. 

Je peux plus réagir à cause de tout l'amour que j'ai donné à vos messages hier soir donc je te cite pour montrer que je soutiens ton message. La distinction est cruciale !

  • Thanks 1
Link to comment
Il y a 1 heure, Facteur_Social a dit :

sounds like le TFC to me -_- 

Pendant que je vous tiens @Facteur_Social, j'ai rencontré un Ethiopien hier soir, on a parlé plus de deux heures, il voulait aller en Angleterre pour rejoindre sa soeur qui n'a pas de papiers non plus, mais il a vécu l'enfer dans son périple, il est complètement cassé et désespéré, et n'a plus rien sur lui, il s'est fait voler le peu de choses qu'il avait.

J'ai "normalement" rendez-vous avec lui cet après-midi pour qu'on appelle le 115 ensemble, je pense pas qu'il vienne, mais sait-on jamais, à tout hasard, vous ne connaitriez pas une association sur Paris qui pourrait l'aider et le remettre un peu sur pied ?

Edited by LutherBlissett
  • Like 1
Link to comment
Il y a 7 heures, LutherBlissett a dit :

Pendant que je vous tiens @Facteur_Social, j'ai rencontré un Ethiopien hier soir, on a parlé plus de deux heures, il voulait aller en Angleterre pour rejoindre sa soeur qui n'a pas de papiers non plus, mais il a vécu l'enfer dans son périple, il est complètement cassé et désespéré, et n'a plus rien sur lui, il s'est fait voler le peu de choses qu'il avait.

J'ai "normalement" rendez-vous avec lui cet après-midi pour qu'on appelle le 115 ensemble, je pense pas qu'il vienne, mais sait-on jamais, à tout hasard, vous ne connaitriez pas une association sur Paris qui pourrait l'aider et le remettre un peu sur pied ?

nope, désolé, j'ai jamais vécu là-bas.

Link to comment
Il y a 9 heures, LutherBlissett a dit :

Pendant que je vous tiens @Facteur_Social, j'ai rencontré un Ethiopien hier soir, on a parlé plus de deux heures, il voulait aller en Angleterre pour rejoindre sa soeur qui n'a pas de papiers non plus, mais il a vécu l'enfer dans son périple, il est complètement cassé et désespéré, et n'a plus rien sur lui, il s'est fait voler le peu de choses qu'il avait.

J'ai "normalement" rendez-vous avec lui cet après-midi pour qu'on appelle le 115 ensemble, je pense pas qu'il vienne, mais sait-on jamais, à tout hasard, vous ne connaitriez pas une association sur Paris qui pourrait l'aider et le remettre un peu sur pied ?

Tu es sérieux ou pas?

Link to comment
Il y a 1 heure, chronos a dit :

Tu es sérieux ou pas?

Oui pourquoi ?

C'est fou que les gens ne me prennent pas au sérieux ici 🙄

Mais comme je le pressentais il est pas venu, je l'avais accompagné au tramway hier soir pour qu'il aille dans un "hôtel" pas cher, je savais qu'il n'aurait pas la force pour revenir et qu'il ne se rappellerait sûrement pas du chemin. 

Bref, force à lui, ce qu'il m'a raconté était assez terrible. 

Edited by LutherBlissett
Link to comment
Il y a 13 heures, LutherBlissett a dit :

Pendant que je vous tiens @Facteur_Social, j'ai rencontré un Ethiopien hier soir, on a parlé plus de deux heures, il voulait aller en Angleterre pour rejoindre sa soeur qui n'a pas de papiers non plus, mais il a vécu l'enfer dans son périple, il est complètement cassé et désespéré, et n'a plus rien sur lui, il s'est fait voler le peu de choses qu'il avait.

J'ai "normalement" rendez-vous avec lui cet après-midi pour qu'on appelle le 115 ensemble, je pense pas qu'il vienne, mais sait-on jamais, à tout hasard, vous ne connaitriez pas une association sur Paris qui pourrait l'aider et le remettre un peu sur pied ?

Y'a toute une kyrielle d'assos  à Paris, c'est presque dur de s'y retrouver. La Cimade est la plus connue, la plus grande et la plus active. Il y a aussi la Maison des Réfugiés, dans le 14.

Autre nom qui me vient comme ça : le CCIP. Pas vraiment une asso sur l'aide aux migrants, mais beaucoup de personnes à même d'aiguiller.

  • Like 1
Link to comment
il y a 2 minutes, Vistule a dit :

Y'a toute une kyrielle d'assos  à Paris, c'est presque dur de s'y retrouver. La Cimade est la plus connue, la plus grande et la plus active. Il y a aussi la Maison des Réfugiés, dans le 14.

Merci, je garde ça sous le coude si je le recroise (mais ça m'étonnerait), ou si une situation similaire se présente, j'avais déjà essayé d'aider une jeune Roumaine au mois de Juillet, mais c'était très difficile car son état mental s'était détérioré.

C'est vrai que j'ai pas eu la présence d'esprit de chercher directement sur Internet si des assos existaient, je connaissais que le 115, et encore je sais que c'est loin d'être optimal...

Même si ça garantit pas de sortir de ce bourbier, ces assos restent une lueur d'espoir, au moins psychologiquement.

Link to comment
il y a 1 minute, LutherBlissett a dit :

Merci, je garde ça sous le coude si je le recroise (mais ça m'étonnerait), ou si une situation similaire se présente, j'avais déjà essayé d'aider une jeune Roumaine au mois de Juillet, mais c'était très difficile car son état mental s'était détérioré.

C'est vrai que j'ai pas eu la présence d'esprit de chercher directement sur Internet si des assos existaient, je connaissais que le 115, et encore je sais que c'est loin d'être optimal...

Même si ça garantit pas de sortir de ce bourbier, ces assos restent une lueur d'espoir, au moins psychologiquement.

Offrir un peu de temps et un peu d'attention, c'est déjà beaucoup. Aux réfugiés comme à n'importe qui d'autre. Le message de @Nens allait dans ce sens aussi.

Link to comment
il y a 2 minutes, Vistule a dit :

Offrir un peu de temps et un peu d'attention, c'est déjà beaucoup. Aux réfugiés comme à n'importe qui d'autre. Le message de @Nens allait dans ce sens aussi.

Oui c'est sûr, c'est d'ailleurs comme ça qu'il m'a abordé, il m'a dit qu'il avait besoin de parler à quelqu'un, en 6 jours qu'il était à Paris, il n'a pu échanger sommairement qu'avec deux ou trois personnes qui l'ont un peu aidé, surtout qu'il ne parle pas un mot de Français.

C'est un bon gars et pas con du tout, on lui a dit qu'en France tout serait plus simple, c'est pour ça qu'il est venu, il s'attendait pas à ça, on lui a indiqué d'aller à la Chapelle et à Gare du Nord, il s'est fait agresser et dépouiller, et avant il était en Lybie ou il s'est fait kidnapper, violenter et où il a travaillé gratuitement pendant un mois avant de s'échapper, maintenant il est tiraillé entre tenter le tout pour le tout et rallier l'Angleterre ou revenir en Ethiopie et affronter les problèmes qui existent là-bas.

 

Link to comment

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.