Jump to content

Topic Football Américain


edu

Recommended Posts

Le football amercain évoluant énormément en Europe et plus particulierement en France, je me permets d'ouvrir un nouveau topic consacré à ce sport méconnu en France mais qui est en plein expension.

Ce soir, retransmission du SuperBowl: les New England Patriots défient les New York Giants

Peut etre un quatrième sacre pour les Patriots, tout comme leur quaterback Tom Brady qui pourrait égaler le record de Joe Montana en gagnant son 4eme titre. Face à lui le jeu et fougueux Eli Manning.

Link to comment
Finale du Super Bowl: neuf repris de justice sur le terrain

Par Jean-Pierre de Mondenard (Médecin du sport) 20H05 02/02/2008

Lundi 4 février à 0h25, en direct sur France 2, neuf repris de justice vont en découdre lors de la finale du 42e Super Bowl. Quatre dans le camp des New York Giants contre cinq chez leurs adversaires, les New England Patriots.

A Phoenix le 1er fevrier (Rick Wilking/Reuters)

Depuis de nombreuses années, le football américain est contaminé à la fois par la violence sur le stade (décès) et en dehors (crime, viol), le dopage et les drogues (trafic). Des affaires dhomicide impliquant des stars viennent régulièrement rappeler que ce sport, que ce soit sur les terrains ou en dehors, est probablement lactivité physique de compétition la plus meurtrière de la planète.

Par exemple, en 2000, quelques heures après la 34e finale du Super Bowl à Atlanta, regardée par 130 millions dAméricains et un milliard de téléspectateurs dans le monde, on apprenait larrestation et lincarcération pour double meurtre de Ray Lewis, le leader de la défense des Ravens (corbeaux) de Baltimore et cela tout juste un mois après linculpation de Rae Carruth, lun des attaquants des Carolina Panthers accusé du crime perpétré contre son amie. A la même époque, le quotidien Le Parisien rapportait dans son édition du quatre février 2000 que pour la finale du Super Bowl:

"Deux des joueurs de léquipe du Tennessee étaient sur le terrain en liberté conditionnelle. Le premier pour agression de sa compagne, le second pour avoir tué une femme alors quil conduisait en état divresse. Par ailleurs, un ouvrage publié en 1999 et sintitulant 'Les criminels qui jouent dans la NFL', titre évocateur de la dérive de ce sport mais est-ce vraiment un sport? rapportait que 21% des joueurs ont été impliqués dans des crimes sérieux."

32% des joueurs ont un casier judiciaire

Dans le même registre, une autre enquête dévoile la même année que 509 joueurs sur 1590, soit 32%, avaient un casier judiciaire.

Plus récemment, en novembre 2007, le safety (défenseur) des Washington Redkins, Sean Taylor, a été abattu à son domicile floridien parce quil voulait quitter le gang auquel il appartenait. Dimanche 3 février, en début de soirée, au Phnix Stadium de Glendale, terrain de léquipe des Cardinals dArizona, neuf bad boys, grâce à la bienveillance de la justice supportrice indéfectible de ce sport majeur outre-Atlantique- pourront donner du bonheur à des dizaines de millions de spectateurs et téléspectateurs.

Si, hors stade, les footballeurs américains jouent avec la vie des autres, et accessoirement avec la leur, lorsquils pénètrent dans les arènes athlétiques, leur longévité savère particulièrement exposée. Régulièrement, dans les pages sportives des journaux dAmérique du Nord, sont publiées des statistiques sur la santé de ces nouveaux gladiateurs. Par exemple, la durée moyenne de la carrière dun joueur professionnel est passée de 7 ans en 1973 à 4,7 ans en 1983 et à 3,2 ans en 1993. En 1983, lespérance de vie dun footballeur était de 57 ans contre 71 ans pour un citoyen américain moyen. Plus récemment, en 1993, dautres chiffres tout aussi alarmants ont été fournis par le quotidien USA Today:

"Lespérance de vie des anciens joueurs dépasse à peine les 55 ans. Leur longévité est la plus basse de toutes les professions aux Etats-Unis: la moitié dentre eux sont décédés à 47 ans, les deux tiers subissent une blessure grave qui dans la plupart des cas, laisse des séquelles majeures."

Ces chiffres paraissent invraisemblables et pourtant ce nest pas nouveau. Déjà, en 1905, la saison sétait soldée chez les professionnels par 18 morts et 159 blessés graves. Le président des Etats-Unis de lépoque, Théodore Roosevelt, avait averti:

"Le football devra être réformé ou supprimé."

Les instances du foot US avaient alors ajouté des protections telles que le casque de cuir et les épaulières en mousse. Aujourdhui, dans le rugby à XV, on passe par les mêmes erreurs en prenant leffet pour la cause. Alors que tout est fait, électrostimulation, intégrateurs de fatigue, entraînement "scientifique", pour augmenter la force et la vitesse des gladiateurs modernes, porter des protections plus ou moins matelassées sapparente à mettre du mercurochrome sur la tête dun demeuré qui se frappe le crâne à grands coups de marteau! Plutôt que de badigeonner de "rouge" la plaie, une personne normalement sensée aurait en priorité retiré lélément contondant des mains du fou.

Il y a une vingtaine dannées, lancien recordman du monde du 110 m haies, Renaldo Nehemiah, reconverti dans le football américain, avait raconté pourquoi il avait décidé dabandonner ce "sport":

"Le football peut détruire ton corps. La première année, jai été blessé au genou, la seconde jai souffert dune commotion cérébrale, la troisième, je me suis fracturé une clavicule. Et la saison dernière, je nai pas pu jouer à cause de problèmes de vertèbres. Lidée de finir ma carrière avec un physique atteint comme tous les joueurs qui mentouraient ne me plaisait pas."

40% d'amateurs de cocaïne

Cette violence ordinaire, quelle soit à lintérieur ou à lextérieur des stades, trouve son origine en grande partie dans la consommation de cocktails artificiels. Cest un secret de polichinelle que les joueurs de football américain "se chargent" comme des mulets. Aux lignes de cocaïne euphorisantes et stimulantes qui passent par les narines denviron 40% des joueurs, il faut ajouter pour ne pas sentir les coups amphétamines et antalgiques et, pour déménager les défenses adverses, des kilos de muscles made in anabolisants.

Ainsi, lusage des produits dopants rend les joueurs de plus en plus forts, rapides et agressifs. Les chocs redoublent de violence, les accidents graves se multiplient et la longévité en prend un sérieux coup. Lyle Alzado, lun des footballeurs américains les plus performants et les plus violents, mort en mai 1992 dune tumeur au cerveau à 43 ans, après avoir confessé un usage massif de stéroïdes et d'hormones de croissance, disait que 90% des joueurs qu'il côtoyait "touchaient au truc".

De même, pour George Eddy, le commentateur spécialiste des sports US à Canal +, qui a couvert de nombreux Super Bowl pour la chaîne câblée, une chose est sûre:

"Il y a un dopage massif dans le foot. On ne devient pas des bêtes physiques comme cela, naturellement. Mais au moins, eux ne sen cachent pas. Alors que nombre de sportifs en Europe sont beaucoup plus hypocrites."

Jusquau milieu des années 1980, la communauté scientifique ignorait que lun des principaux effets pervers des anabolisants concernait le mental des consommateurs. Dès cette époque, les revues consacrées à la psychiatrie vont publier des études décrivant la "rage des stéroides", associant des périodes de léthargie à des épisodes dirritabilité incontrôlable, voire à des accès de violence extrême pouvant aller jusquau meurtre.

Ainsi, plutôt que de faire croire que lon sintéresse à la santé des sportifs en leur mettant des maillots-pare-chocs, il nous paraît beaucoup plus performant de traquer les substances dopantes qui favorisent la violence.

Aujourdhui, personne ne se révolte contre de tels méfaits et hécatombe, ni les joueurs, ni les dirigeants, ni les responsables politiques, ni les spectateurs. Dailleurs, on peut sinterroger sur linvraisemblable sélection à titre posthume de Sean Taylor, le joueur assassiné en novembre dernier, pour jouer "virtuellement" le Pro Bowl le 10 février à Hawaï, le match où saffrontent les meilleurs joueurs du championnat et qui clôt officiellement la saison de la National Football League (NFL). Ce nest pas le premier à être sélectionné à titre posthume pour un Pro Bowl. Déjà, en 1985, un joueur décédé dans un accident dautomobile, avait eu cet honneur.

Aux Etats-Unis, tout est mis en scène pour que les jeux du cirque éclatent de santé et que la monnaie tombe dans lescarcelle des entrepreneurs de spectacles.

Sur le site Rue 89, ca reste flippant quand même

Link to comment
Sur le site Rue 89, ca reste flippant quand même

Lespérance de vie des anciens joueurs dépasse à peine les 55 ans.

Je croyais que c'était moins.

Le film d'Oliver Stone, "L'enfer du Dimanche" reflète, d'après les spécialistes, assez bien la réalité du milieu.

Les joueurs vivent à 2000 à l'heure, sur et en dehors du terrain. C'est assez Rock'n Roll...mais version Métal Dur. :wub2:

Link to comment

Petit rappel des 10 précédents vainqueurs du SuperBowl:

Saison 2006:

Indianapolis Colts29-17 face aux Chicago Bears

Saison 2005:

Pittsburgh Steelers 21-10 face aux Seattle Seahawks

Saison 2004:

New England Patriots 24-21 face aux Philadelphia Eagles

Saison 2003:

New England Patriots 32-29 face aux Carolina Panthers

Saison 2002:

Tampa Bay Buccaneers 48-21 face aux Oakland Raiders

Saison 2001:

New England Patriots 20-17 face aux St Louis Rams

Saison 2000:

Baltimore Ravens 34-7 face aux New York Giants

Saison 1999:

St Louis Rams 23-16 face aux Tenessee Titans

Saison 1998:

Denver Broncos 34-19 face aux Atlanta Falcons

Link to comment
Merci aux américains d'être en avance sur nous sur les dérives -_-

tiens tu as pas relevé qu'il y avait un topic Sports US a remonter ? Ah! ah!

sinon j'avais pas lu le coup du gang pour le gars assassiné chez lui par un cambrioleur .. pas sur que ce soit réellement vérifié :wub2:

apres je ne nie pas les nombreux démélés qu'ont les joueurs avec la justice

beaucoup sont liés a l'usage ou possession de marijuana et possession d'arme a feu ou conduite sous influence

l'article cherche le sensationnel comme sur le fait que personne ne fait rien ce qui est totalement faux depuis plusieurs années avec une legislation surement plus dure qu'a l'UCI que ce soit en NBA MLB ou NFL

apres personne n'ignore que les stéroides ont encore des masquants puissants d'ailleurs a chaque JO (été ou hiver) et championnats d'athlétisme on continue a chopper des athlètes aux stéroides !

Link to comment
Y'a qu'une finale par an ?

Pour repondre à ta question: oui mais la qualification à cette finale est pour le moins compliquée.

Les Giants et les Patriots ont deja du gagner la finale de leur conférence pour accéder au SuperBowl, je vais essayer d'expliquer tout ça des que possible :wub2:

Link to comment
Y'a qu'une finale par an ?

y a rien de bien compliqué

les équipes sont séparées en 2 conférences avec des phases finales séparées

6 qualifiés par conférence (12 au total sur les 32 équipes) avec 1 tour de moins a jouer pour les 2 meilleures équipes de chaque conférence

1er tour ou tour de wild-card avec les plus mauvais vainqueurs de poules et les 2 derniers qualifiés

chaque fois le match se déroulant sur le terrain du mieux classé dans l'ordre du classement apres les 16 matchs

puis tour de divisions avec entrée en lice des 2 meilleures franchises puis finales de conférences

de la sort 2 vainqueurs de conférence qui s'affrontent pour le titre de champion (du monde) de la NFL au Superbowl (sur terrain "neutre" désigné plusieurs saisons a l'avance) et remporter le Vince Lombardi Trophy

200px-Vince_Lombardi_Trophy.jpg

Edited by al_thunder
Link to comment
Tiens, en parlant de ça, y a toujours une équipe à Toulouse :wub2:

Il y avait à une époque où j'y habitais encore, une équipe à Ramonville : les Comètes. Mais il me semble qu'il avaient fusionné avec l'équipe de Blagnac.

Les Cometes de Montrabé -_-

Sinon il y a les Ours de Toulouse

Pour les curieux:

http://www.ours-toulouse.com/

http://www.cometes-footus.com/

Les Ours de Toulouse sont dans le championnat de seconde division française appelé Casque d'or.

Les Cometes de Montrabé sont eux, en troisieme division Casque d'argent dans la meme poule que les Raptors de Bouloc B)

Edited by Ed Wardow
Link to comment
Tiens, en parlant de ça, y a toujours une équipe à Toulouse :wub2:

Il y avait à une époque où j'y habitais encore, une équipe à Ramonville : les Comètes. Mais il me semble qu'il avaient fusionné avec l'équipe de Blagnac.

En tant que correspondant de la depeche pour les sports à Ramonville, je peux t'assurer qu'il n'y a pas de Football Américain ou plus.

Mais Ed Wardow a mieux répondu.

Link to comment

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...