Jump to content

Le TFC et la presse d'antant !


ariège

Recommended Posts

Ceci est un avant goût de l'histoire "presse" du TFC. Dommage que je ne parvienne toujours pas à insérer une photo (m parce-qu'il y en a une qui accompagne ce texte !

1957 - "BEAUTIFUL ANNIVERSAIRE"

La Coupe de France s'est largement inspirée de l'esprit et du mode de fonctionnement de sa glorieuse aînée, la "Challenge Cup", organisée annuellement Outre-Manche depuis 1871-1872. Afin de commémorer solennellement le quarantième anniversaire de notre grande épreuve hexagonale, la Fédération Française de Football décida d'organiser bon nombre de manifestations à l'occasion de la finale. Deux actions rendaient notamment un hommage appuyé aux pionniers britanniques.

C'est ainsi que la quarantième finale de l'histoire de la Coupe de France fut dirigée par Mister Clough, un arbitre de sa "Majesté". Fait unique jusqu'à ce jour dans les annales de la Coupe de France. Dans "France Football", l'hebdomadaire officiel de la F.F.F., cette nouveauté est rapportée dans ces termes : "Pourtant cette grande manifestation classique de notre football comportera une innovation tout à fait exceptionnelle : la présence d'un directeur de jeu anglais, assisté de linesmen de même nationalité". Par "linesmen", entendez juges de touche. Les trois "referees"de classe internationale ont, semble-t-il, officié avec brio, puisque qu'aucun commentaire désobligeant à leur encontre ne fut rapporté par la presse française... A l'issue de la partie, M. Clough, surpris par la correction des vingt-deux acteurs, remarquait simplement : "Jamais en Angleterre on ne marquerait neuf buts, car les antagonistes se serrent de trop près".*

"Téfécé IS MAJIC !"

Toujours dans ce souci de rapprocher les deux Fédérations, l'organisation d'une rencontre de gala fut aussi décidée. A l'initiative des Français. Non sans mal d'ailleurs, après plus d'un an d'âpres négociations !

Le mercredi 29 mai 1957 à 18h30, c'est-à-dire trois jours seulement après leur nette victoire sur le S.C.O. d'Angers (6-3) à Colombes, les Toulousains affrontent donc Aston Villa, vainqueur de la Coupe d'Angleterre pour la septième reprise. Au terme d'un match heurté, qui vit l'intervention des Gardiens de la Paix dès la 34ème minute, les hommes de Jules Bigot enlèvent la décision (2-1). Dans les gradins du Parc des Princes, les échanges sont plus constructifs... Sir Leslie Bowkler, Président de la Fédération Anglaise, est assis aux côtés de son homologue français Pierre Pochonnet. A défaut d'être célébrée sur la pelouse, l'amitié franco-anglaise l'est dans la tribune officielle.

LA LEGENDE DE LA PHOTO DIT CECI : M. Clough, le "referee" anglais, assiste à la traditionnelle poignée de main d'avant-match entre les deux capitaines : le Toulousain René Pleimelding (à droite) et l'Angevin Jules Sbroglia.

Link to comment

Allez, puisque la machine à remonter le temps est sur les rails, voici le compte rendu de la finale 1957 TFC-Angers, remportée par les toulousains. Petite info supplémentaire: à l'époque, les joueurs voyagaient en train. A leur retour à la gare Matabiau (j'y étais avec mon père, j'avais 12 ans...) à peine une toute petite cinquantaine de supporters les attendaient !

Finale le 26/05/1957, Colombes (Yves du Manoir) 40 000 spectateurs environ.

Arbitre : M. CLOUGH John (Angleterre)

TOULOUSE F.C. 6 (3)

S.C.O. ANGERS 3 (1)

1:0 Dereuddre (11), reprise croisée de 12m dans l'axe d'un centre de la gauche de Bouchouk remisé de la tête par Di Loreto au point de penalty.

2:0 Dereuddre (24), reprise de 3m en retourné, devant Fragassi, d'un tir de Bouchouk.

3:0 Bouchouk (28), tir brossé à ras de terre qui entre au premier poteau, sur coup franc direct tiré de l'extérieur de la surface de répération, à gauche.

3:1 Biancheri (35), lob de 7m dans l'axe, sur petite passe de Le Gall.

4:1 Bocchi (61), tir croisé à ras de terre du coin droit des 6m, sur passe de Dereuddre.

4:2 Boucher (83 csc), déviation au premier poteau d'un tir croisé de Sbroglia reprenant un centre de la droite de Biancheri.

5:2 Di Loreto (85), reprise à bout portant, à droite, d'un tir croisé de 15m de Bouchouk mal bloqué par Fragassi.

5:3 Bourrigault (88), tir de 15m, après percée.

6:3 Brahimi (89), tir de près, après une percée sur la gauche et dribble du gardien.

Les compositions d'équipes :

TOULOUSE F.C.

ROUSSEL Guy

BOUCHER Richard

NUNGESSER Guy

BOCCHI Robert

PLEIMELDING René

CAHUZAC Pierre

BRAHIMI Said

DEREUDDRE René

DI LORETO Eduardo

RYTKONEN Aulis

BOUCHOUK Hamid

SCO ANGERS

FRAGASSI Eugène

KOWALSKI Wladyslaw

PASQUINI Antoine

HNATOW Casimir

SBROGLIA Jules

BOURRIGAULT Claude

LE GALL Alphonse

SCHINDLAUER Kurt

TISON Jean

BIANCHERI Henri

LONCLE Marcel

- C'est donc une fois encore une finale de "second couteaux" qui n'avaient jamais disputé de finale auparavent. La partie, arbitrée - fait unique - par un anglais (c'est pour le quarantième anniversaire de la Coupe, que la FFF avait invité un arbitre anglais) est débridée: 9 buts y sont inscrits, le record tient toujours. Le "Téfécé" qui n'a que 20 ans d'existence mène rapidement 3-0 grâce aux erreurs du gardien angevin et garde toujours un confortable avantage grâce à son organisation de jeu moderne en 4-4-2, l'argentin Di Loreto menant le jeu d'une position en retrait à la "Di Stefano", l'international finlandais Rytkonen (37 sélections) opérant en pointe (en compagnie de l'ailier droit Brahimi).

-

Link to comment

Je pensais que le compte rendu de la victoire en coupe de France 1957 entraînerait plus réaction; je suis déçu ! Snif !!! :diable:

PS 1: puisque c'est ça, pas de documents presse sur le TFC en septembre ! Et toc !!!

PS 2: Ce soir TFC 1 - LENS 0 But de Arribagé sur corner !

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...