Jump to content

Mitch31

Membres ILRP
  • Content Count

    594
  • Joined

  • Last visited

About Mitch31

  • Birthday 10/24/1957

Profile Information

  • Club
    Toulouse
  • Gender
    Male

Recent Profile Visitors

6691 profile views
  1. Alain Cazanova tenait deja ce discourt à ses tous débuts Citation Quelles sont vos premières impressions après cette nomination... Au départ, cela a été beaucoup de fierté. Un petit peu de surprise aussi, même si je suis adjoint depuis plus de 13 ans. J'ai passé progressivement tous mes diplômes, avec l'obtention du DEPF (Diplôme d'entraîneur professionnel de Football) il y a deux ans. C'était quelque chose de présent dans mon esprit, le fait d'avoir un jour une opportunité. Mais plus les années passent, plus on se dit que finalement la chance ne se présentera peut être pas. Je ne suis pas du tout opportuniste, je n'en aurai pas fait une maladie si le jour de ma retraite je n'avais jamais été numéro un. Je le prends avec beaucoup de sérénité, beaucoup d'humilité surtout. Je suis très fier, mais surtout j'ai un peu l'impression que la loyauté, le travail, paient enfin... Quand tout cela s'est décidé ? Tout s'est fait pratiquement hier dans la journée. J'ai eu un entretien avec Olivier Sadran, Jean-François Soucasse et Ali Rachedi la semaine dernière. On s'était donné un délai de réflexion, et hier dans la soirée, tout a été finalisé. Pouvez-vous nous expliquer le choix de Thierry Uvenard comme adjoint ? Je souhaitais quelqu'un qui soit proche au niveau de la personnalité, quelqu'un qui soit proche au niveau des relations amicales, quelqu'un de compétent. Thierry a déjà été adjoint pendant 7 ans et il a été entraîneur pendant pratiquement trois ans au Havre. C'est également un ancien joueur professionnel, qui a fait toute sa carrière au HAC. Il a une certaine expérience et une qualité de travail extraordinaire. J'aime beaucoup les gens avec qui je peux aller à la guerre... Pouvons-nous nous attendre à des changements tactiques ? Je veux m'appuyer sur ce qui a été fait. Je veux continuer tout le travail qui a été fait depuis 7 ans, avec au départ Erick Mombaerts. C'est quelqu'un pour qui j'ai une admiration et une reconnaissance sans borne. Si j'ai un maître dans le métier d'entraîneur, je pense que c'est lui. Je placerai également dans mes références, le travail aux côtés d'Elie Baup. Il a apporté énormément au club, et j'ai appris énormément à son contact, notamment au niveau du management et de la motivation des joueurs. J'ai eu des relations très proches avec lui, on a beaucoup échangé et on a partagé beaucoup de choses. Il m'a tenu au courant des avancées avec le club, et il m'a même encouragé à accepter le poste. Et au niveau du jeu ? J'ai mes idées, mes convictions, j'ai envie de mettre des choses en place, tout en m'appuyant sur ce qui a bien marché les années précédentes, sur ce que je peux ressentir aussi, au niveau du jeu ou sur la dynamique de l'équipe. Je voudrais qu'on se rapproche au niveau du jeu et dans le mental, des valeurs qui représentent la région. J'ai envie également d'élever le niveau technique, mais sans occulter que la base de tous les succès, c'est une bonne assise défensive. Depuis plusieurs années, l'assise défensive a été de bonne qualité, on essaiera de la garder, et si possible de l'améliorer. Au niveau du jeu, il faudra être plus performant, notamment à domicile, même si c'est plus difficile pour toutes les équipes. On se retrouve confronté à des blocs adverses, qui sont très compacts, qui sont bas, avec pour nous une possession de balle très importante. Il faut donc arriver à faire preuve de technique, de vitesse dans nos enchainements. J'ai beaucoup appris dans le jeu en mouvement avec Erick Mombaerts, et j'ai envie d'essayer de les mettre en place. Avez-vous une explication sur cette saison un peu moyenne ? Cette saison s'est mal passée, mais elle s'est surtout mal terminée. Le début de saison a été à peu près convenable. Les mauvais résultats ont fait qu'il s'est passé des choses, qu'il n'aurait jamais dû se passer. On s'est éloigné du plus important, c'est à dire le jeu. Je voudrais essayer d'apporter ma petite pierre à l'édifice, pour que l'on ait un état d'esprit comme des joueurs professionnels devraient l'avoir. C'est à dire avec un état d'esprit tourné vers des objectifs aussi bien individuels que collectifs. L'équipe va grandir si les joueurs grandissent individuellement. On doit créer une dynamique de groupe très importante et ce sera à nous de la mettre en place. Je ne désespère pas d'y arriver. Pensez-vous que le groupe actuel doit être remodelé ? Oui, du fait des fins de contrats qui ne seront pas tous renouvelés, du fait des possibles départs même si on n'a eu qu'une seule demande, et elle concerne Nicolas Dieuze. Je pense que ce groupe va évoluer. Il va y avoir des arrivées, qui au niveau de l'état d'esprit devraient essayer de nous aider à oublier ce qui s'est passé la saison dernière. On sait déjà le profil de joueurs, que l'on souhaite avoir, afin d'apporter une plus-value à notre équipe. Je pense que ça passe par un renouvellement des hommes et de l'état d'esprit aussi. Mais attention, je ne me prends pas pour Zorro, je ne veux pas me désolidariser de ce qui a été fait l'année dernière, puisque je partage les responsabilités au titre d'adjoint d'Elie. Je crois énormément en cet effectif, même si je veux y apporter quelques retouches. Il y a des joueurs de très bonne qualité, je crois beaucoup aux joueurs formés au club. Bien encadrés et aidés par de très bons professionnels, je pense que l'on pourrait faire une saison convenable, en sachant que dans un premier temps, l'objectif du club sera de se maintenir.
  2. Merci beaucoup pour votre travail, vous êtes tous au top
  3. Pareil, c'est super utile. Merci.
  4. UN mélange de Valverde et Boucher
  5. C'est le monde de Max Gradel et Toulouse y vit… dangereusement L’Ivoirien a fait sensation depuis son retour en Ligue 1 après la Premier League et sa perte serait désastreuse. Par Adam White et Eric Devin pour les nouvelles du football français Adam White et Eric Devin Lundi 11 mars 2019 à 15h42 GMTDernière modification le Mar 12 mars 2019 12h27 GMT Actions 19 commentaires 35 Max Gradel tente de soulever le ballon au-dessus de la tête de Cheick Traoré lors de la victoire contre Guingamp. Photographie: Rémy Gabalda / AFP / Getty Images Wle football moderne caractérisé par ième intensité et idéaux collectifs, pour une équipe complètement dominé par un joueur est rare. Mais peu de clubs européens de football dépendent d'un seul homme autant que Toulouse à Max Gradel. Après des années d'abandon d'uneexistence en Ligue 1 via des évasions miraculeuses et des barrages pour la relégation, la perte potentielle de l'Ivoirien cet été pourrait être catastrophique pour le Stade Municipal. Le statut talismanique n'est pas nouveau pour Gradel. Avant une mésaventure à Bournemouth, son temps à Saint-Étienne sous Christophe Galtier, actuellement entraîneur de Lille, était centré sur une chose: se qualifier pour la Ligue des champions. Le club le plus titré de la Ligue 1 à ce jour, Saint-Étienne, est un club fier et historique qui rassemble une base de supporters féroce, mais les incursions dans la compétition des meilleurs clubs d'Europe ont été rares ces derniers temps. Après la disparition de Pierre Emerick-Aubameyang et d’autres, Gradel est devenu l’épicentre des espoirs des Verts . Alors que ses collègues n’étaient peut-être pas du même niveau, mais que Galtier tirait le meilleur des ressources médiocres, Gradel gérait la pression avec expertise. Bien que Saint-Étienne soit à plusieurs reprises en-deçà du trio de tête, les succès remportés par Gradel ont convaincu Bournemouth de dépenser 7 millions de livres sterling pour acquérir ses services. Sans Gradel, Saint-Étienne aurait été considérablement amoindri par son leadership, ses objectifs et sa constance très difficiles à remplacer. Après avoir rompu un ligament du genou lors de ses débuts à la maison en Premier League, lorsque Gradel a finalement retrouvé la forme, il s'est retrouvé à la marge et dépourvu de confiance en soi, de rythme et de forme. Incapable de s'affirmer sur la côte sud, après avoir discuté d'un déménagement avec plusieurs clubs de Ligue 1, Gradel a rejoint Les Violets au début de la saison dernière sous la direction de Pascal Dupraz, inspirant mais monodimensionnel. Publicité Dupraz avait en quelque sorte maintenu Toulouse dans la division un an plus tôt, après un retard de 10 points sur la sécurité, mais sa gestion féroce et son intensité agressive s’étaient vite estompés. Le club est tombé doucement sur la table après un début fulgurant l'année suivante et il incombait à Gradel de jouer et de diriger à son arrivée. Peut-être encapsulant sa carrière toulousaine, l’attaquant ivoirien a marqué le premier but lors de ses débuts au Parc des Princes, soulignant sa qualité et son intrépidité. Toulouse a ensuite subi une campagne désastreuse. Dupraz a été remplacé par son assistant, Mickaël Debève, alors que l’équipe a chuté au 18e rang du tableau, ce qui les aurait relégués un an auparavant, mais ils sont au contraire devenus le premier bénéficiaire des barrages pour la relégation. Leur adversaire, Ajaccio, était privé de plusieurs joueurs suspendus et a été contraint de jouer son match à domicile à Montpellier à huis clos après une longue bagarre au tour précédent. Le superbe coup franc de Gradel a ouvert la marque et inspiré une victoire cumulative de 4-0. FacebookTwitterPinterest Les membres du groupe ultra, Les Indians Tolosa , manifestent ce week-end. Photographie: Rémy Gabalda / AFP / Getty Images Après avoir commencé l'année dans les deux dernières places, Gradel, qui dirigeait son équipe vers la sécurité, était devenu un thème, tandis que ceux qui l'entouraient se fanaient. Bien que les huit buts marqués par Gradel aient fait de lui le meilleur buteur du club en Ligue 1, ses statistiques peu encourageantes dissimulent son influence sur l’équipe. dicter le jeu, donner l'exemple, lancer des attaques, maintenir la possession du ballon sous pression et mener des joueurs moins expérimentés à travers des jeux difficiles. Gradel s'est sacrifié discrètement pour l'équipe. Publicité Cependant, ayant été nommé capitaine, Gradel a assumé la responsabilité de presque tout depuis. La décision bizarre de réintégrer Alain Casanova, parti avec le club en relégation en 2015, en tant qu'entraîneur cet été, a vu l'équipe échouer. Sans les 10 buts et les quatre passes décisives de leur talisman à ce jour, Toulouse, qui siège actuellement à la 15ème place et qui n’est plus en danger, serait probablement parmi les trois derniers. À Toulouse, les objectifs, les aides et l’influence de Gradel sont à remercier pour une foule de points qu’ils méritaient à peine. Un match nul contre Gradel face au 19e, Caen il y a deux semaines, a permis d'éviter que les TFC soient repris dans le combat pour la relégation, tandis qu'un autre niveleur tardif a assuré un match nul honorable à Reims le mois dernier. Lille, deuxième, gagne 2-1 en décembre, un but et une aide pour gagner un point contre Dijon deux semaines auparavant et un autre but égalisateur à Strasbourg avant le match nul 1-1 avant Noël soulignent tous l'importance de l'attaquant et sont déterminants. dans la mise en place d'un rodage relativement sans stress. Malgré la légère amélioration des résultats, tout n’est pas bon au Stade Municipal. Le groupe Ultra, Les Indians Tolosa , qui a placé des affiches "recherchées" avec le président du club, Olivier Sadran (censé être "le tueur de la passion") autour du terrain ce week-end, a organisé une manifestation pour dénoncer les mauvais résultats à plusieurs reprises lors de la défaite serrée de Guingamp. "Fatigués et résignés", selon un communiqué des Indiens, les 20 premières minutes ont été boycottées, tandis qu'une minute sarcastique d'applaudissements a eu lieu à la 40e session, soit le nombre moyen de points marqués par le club depuis la saison 2014/15. Bien que 86% des fans interrogés sur LesViolets.com souhaitent que Casanova soit licencié, le manager est resté diplomate, affirmant que sa situation était "secondaire par rapport à celle de l'équipe et que son équipe était très inquiète pour l'avenir du club". l'été reste peu probable. Malgré la joyeuse scène des vestiaires après la victoire sur Guingamp, qui dépeint une équipe unie, s’ils perdent le joueur portant le brassard, ils n’auront peut-être pas autre chose à célébrer dans un avenir prévisible. Points de discussion • Après 28 matches la saison dernière, Lille s’est assis en deuxième position. Une équipe jeune et démesurée, dépourvue de confiance en soi et d’orientation après le sort désastreux de Marcelo Biesla, semblait vouée à la relégation avec le nouveau venu Christophe Galtier, qui avait sauvé et rajeuni Saint-Étienne près de dix ans auparavant, ne paraissant pas en mesure de réitérer cet exploit. Lille est maintenant deuxième top au même stade. Galtier a ajouté avec soin l'expérience, la régularité de jeunes talents et a profité de l'explosion de Nicolas Pépé. Le but de l'Ivoirien, son 17ème en Ligue 1, a assuré une nouvelle victoire à Saint-Étienne et un écart de sept points à la troisième place. Peu de joueurs dans le monde du football ont eu une meilleure année que Galtier. • Lors de la promotion, Reims était organisée et têtue, mais rarement captivante. Cela importait peu à David Guion car les victoires sur Marseille et Lyon ont propulsé cette équipe vers l’Europe. Maintenant, les SDR commencent à évoluer. L'arrivée du milieu de terrain kosovare Arber Zeneli de Heerenveen, où il avait atteint le double de points pour les aides, a été une révélation. Sa vision, son rythme et son œil pour but se sont révélés incontrôlables. en créant trois et en marquant deux buts dans ses quatre derniers matchs, alors que Reims en a inscrit neuf dans cette manche invaincue. Malgré un tirage au sort frustrant à Dijon ce week-end, Zeneli (24 ans) a égalisé, avec le meilleur buteur Rémi Oudin (23 ans), l'attaquant Boulaye Dia (22 ans) et le talentueux milieu de terrain Mathieu Cafaro (21 ans) toujours en forme. regarder. • Depuis sa victoire en Ligue 1 en 2009, Bordeaux a connu des difficultés. Récemment, le formulaire de relégation a entraîné des licenciements en mi-saison. Willy Sagnol, Jocelyn Gourvennec et Gus Poyet ont tous pris part à ce cercle vicieux. Avec les investisseurs américains GACP et le directeur général, Ricardo Gomes, licenciés alors que Les Girondins connaissaient de nouveaux problèmes, l'ancien entraîneur de la Fiorentina, Paulo Sousa, a été dévoilé ce week-end. La première tâche de Sousa sera de revigorer une base de fans exaspérée, mais à plus long terme, il devra faire pression pour l'Europe tout en se concentrant sur le développement de la jeunesse. Bien qu'il disposera de plus de ressources, ce sera un projet difficile et long. La prochaine implosion peut encore être dans quelques mois. Guide rapide Ligue 1 résultats Spectacle Pos Équipe P GD Pts 1 PSG 26 64 71 2 Lille 28 22 57 3 Lyon 28 14 50 4 Marseille 28 9 47 5 Reims 28 3 43 6 St Etienne 28 2 43 7 Montpellier 28 7 42 8 Rennes 27 3 40 9 Agréable 28 -8 40 dix Strasbourg 28 dix 38 11 Nimes 27 -2 36 12 Angers 28 0 35 13 Bordeaux 28 -3 33 14 Nantes 27 -3 31 15 Toulouse 28 -15 31 16 Amiens 28 -19 28 17 Monaco 28 -15 27 18 Dijon 27 -20 21 19 Caen 28 -16 20 20 Guingamp 28 -33 19
  6. http://diff-foot.blogspot.com/2018/09/liverpool-paris-psg.html
  7. Oui c'est clair plus 100 mais je me suis dit que cela ne valait pas le coup de relever!!!
  8. D’après le commentateur espagnol c'est GILBERT IMBULA qui à marqué, ce doit' être son frère
  9. MOI aussi j'y crois, surtout avec le nouveau sponsor pour cette compétition: https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Bkt-donne-son-nom-a-la-coupe-de-la-ligue/939262 Avec l’équipe que l'on à, je pense que Casa ne va pas se dégonfler et que nous devrions tenir la route. Je suis sûr qu'on pneu le faire.
  10. oui surtout a 31TFCJO, car je suis sûr, sans trop me mouiller, que beaucoup de joueurs viendront dans notre club favori.
  11. Non mais les Simpson on bien prédit une finale Portugal vs Mexique vu qu'ils ne s’étaient pas trompé sue la dernière édition et sur l'élection de Donald TRUMP. Enfin Mme Irma à fait des Petits.
  12. Parce que l'on va gagner la coupe de France!!!!
×
×
  • Create New...