Jump to content

Incidents supporters / police


Recommended Posts

http://www.sofoot.co...sse-161974.html

On fait du tout répressif, on laisse aux flics tous les droits et voila ce qui finit par arriver et se banaliser... :(

Attendons la version officielle qui prouvera que le montpellierain a sauvagement agressé un flashball... :rolleyes:

Malheureusement, la banalisation de ce genre d'acte ne date pas de maintenant. L'absence d’écho dans les médias est désolante.

Link to comment
L'absence d’écho dans les médias est désolante.

C'est surtout ça qui est terrifiant, oui. D'où l'importance de diffuser au maximum ce genre d'articles. A l'époque de l'article de Rue89 sur TFC-Montpellier il y a 1 an et demi et les débordements de la SIR, le journaliste nous avait dit que l'article avait dépassé les 50000 vues, soit une fréquentation comparable aux articles sur l'affaire DSK à l'époque, quelque chose d'énorme quoi, comme quoi finalement les gens s'intéressaient à ça. Malheureusement c'est pas à moi que tu vas apprendre que ça fait longtemps que des choses comme ça se passent en toute impunité, y a 2 matchs de ça déja j'ai été vertement pris à partie par des mecs de la SIR parce que j'allumais une clope à un endroit qui apparemment leur déplaisait, ça m'a couté quelques mots doux pour se finir par un coup de pied dans le thorax, le tout évidemment bien à l'écart des regards indiscrets :rolleyes: . Tout ça parce que je fais partie des mecs "surveillés", il parait même que je suis le number one sur je sais pas quelle liste des mecs à arrêter :lol2: (enfin je fais le choix d'en rigoler ici mais bon.......).

Pour en revenir aux médias, au final, ce sont donc des choix éditoriaux, des prises de position claires et nettes de la part de ceux-ci contre les groupes de supporters, et ce quelle que soit la gravité des actions policières vis-à-vis de ces groupes, puisque le sort des supporters intéresse les gens comme le prouve ce que je disais, mais que la plupart des médias de masse se contentent simplement de relayer les versions policières sans chercher à faire connaître la vérité (la récente affaire sur le rapport d'Hillsborough l'illustre dramatiquement d'ailleurs). Si vous pouvez diffuser au maximum cet article sur les réseaux sociaux ça serait déja un geste sympa pour essayer de forcer un peu la main aux médias qui ne marchent qu'au buzz... ;)

Edited by Marco_it
Link to comment

Et encore là, tu parles juste des "pressions" sur les supporteurs, mais c'est plus large que ça, ça peut toucher n'importe qui. Il y a quelques temps, au moment où le précédent ministre de l'intérieur voulait interdire le site cop watch, j'avais lu un article où un mec c'était retrouvé au poste pour avoir filmé, avec son téléphone, une voiture de flic qui grillait un feu rouge. Il a été gardé jusqu'à ce qu'il efface la vidéo de son téléphone.

L'article en question, je l'avais lu sur dans la presse locale. Autant dire que la diffusion était plutôt limité, pour des faits également grave (il n'y a pas eu agression physique, mais la disproportion entre les actes d'une personne et les actes des force de l'ordre n'est pas normal).

Edit:

Je suis mauvaise langue, l'article en question date pas de si longtemps, mais de début aout: http://www.midilibre.fr/2012/08/06/ils-m-ont-dit-efface-ton-film-ou-on-t-embarque,544793.php

Edited by 13obscur
Link to comment
Et encore là, tu parles juste des "pressions" sur les supporteurs, mais c'est plus large que ça, ça peut toucher n'importe qui. Il y a quelques temps, au moment où le précédent ministre de l'intérieur voulait interdire le site cop watch, j'avais lu un article où un mec c'était retrouvé au poste pour avoir filmé, avec son téléphone, une voiture de flic qui grillait un feu rouge. Il a été gardé jusqu'à ce qu'il efface la vidéo de son téléphone.

L'article en question, je l'avais lu sur dans la presse locale. Autant dire que la diffusion était plutôt limité, pour des faits également grave (il n'y a pas eu agression physique, mais la disproportion entre les actes d'une personne et les actes des force de l'ordre n'est pas normal).

Bien sûr que ça se généralise, cela dit je t'assure que ça fait pas mal d'années qu'on essaye de mettre le doigt là dessus, d'expliquer que la plupart des débordements policiers ont lieu dans des endroits et à des moments où personne ne s'en souciera, et les stades de foot comme les "quartiers populaires", aux endroits et au moment ou ils sont peu fréquentés, sont de parfaits petits défouloirs pour les policiers depuis des décennies maintenant. Les stades de foot servent aussi de laboratoire aux policiers:ils ont été par exemple les premiers endroits publics massivement filmés (je parle des moyens déployés), maintenant on a droit depuis 2-3 ans à une police spéciale rien que pour nous dans l'enceinte des stades alors que la situation dans les stades de foot n'avait jamais été aussi calme qu'à ce moment-là et comme par hasard le nombre d'incidents est reparti spectaculairement à la hausse depuis. Et l'image des supporters est tellement mauvaise auprès du grand public qu'il leur suffit juste de dire "mais c'est eux qui ont commencé à faire n'importe quoi" pour que tout le monde y croit.

La preuve: http://www.eurosport...608/story.shtml . Jusqu'à preuve du contraire, ni RMC ni Eurosport.fr n'ont pris la peine d'établir un démenti à ce qu'ils avançaient, et je suis prêt à parier qu'ils ne le feront pas. Et pour beaucoup de gens, le fait que le mec ait perdu un oeil ça sera "bien fait pour lui parce qu'il avait qu'à pas aller se battre avec l'autre", et les écarts de comportement des policiers continueront comme si de rien n'était, jusqu'au prochain drame (parce que si le garçon perd son oeil, personnellement j'ai pas peur de dire que c'en est un).

Edited by Marco_it
Link to comment

Et l'image des supporters est tellement mauvaise auprès du grand public qu'il leur suffit juste de dire "mais c'est eux qui ont commencé à faire n'importe quoi" pour que tout le monde y croit.

tu parlais de rue 89 plus haut, y'a qu'à voir comment sont traités là bas les supporters, et même rien que les simples amateurs de sport en général (dans les coms, pas dans les articles)...

alors qu'on parle quand même d'un site de gauche avec des gens qui sont sensés être ouverts et tolérants !

Link to comment
tu parlais de rue 89 plus haut, y'a qu'à voir comment sont traités là bas les supporters, et même rien que les simples amateurs de sport en général (dans les coms, pas dans les articles)...

alors qu'on parle quand même d'un site de gauche avec des gens qui sont sensés être ouverts et tolérants !

Oué mais d'un autre côté, les "gens de gauche tolérants" c'est un peu un mythe aussi :grin: . Et puis de toute façon, beaucoup de gens ne voient les groupes de supporters que comme des rassemblements anarchiques d'un tas de gros bourrins pétés à la bière et au shit, ayant pour but d'encourager des milliardaires qui tapent dans un ballon. Même si petit à petit avec le travail de fond qui a été mené les regards commencent à changer vis-à-vis de l'organisation des groupes pour une grande majorité de gens le côté alcoolique violent du supporter reste un préjugé très présent (un comble quand on voit qu'on a parfois à faire à des flics bien plus torchés et ayant l'envie d'en découdre que nous...).

Et il se trouve que très souvent les "gens de gauche" dénigrent du coup l'ultra parce qu'il est pour eux l'incarnation du gros beauf facho qu'ils exècrent, ce qui peut parfois être vrai mais qui ne l'est pas toujours bien loin de là. Tout ça parce qu'ils se font une image de l'ultra bien conforme à celle qu'ils ont du facho:bête, méchant, costaud, tatoué, rasé rempli de bière etc. C'est un cliché qui a la peau dure à gauche parce que beaucoup de groupes de droite ont par le passé joué sur cet image au maximum en guise de provocation. Le fait que la plupart voire la quasi-totalité des groupes sont neutres politiquement (et pour certains ouvertement anti-racistes) en revanche, ou que l'action des groupes de supporters ne se limite pas aux 90 minutes du match une fois par semaine, ils ne s'intéressent pas suffisamment au mouvement pour le comprendre, parce que le sujet est médiatiquement bien trop complexe à traiter même dans un reportage de 2 heures. D'où l'intérêt pour "nous" de diffuser au maximum des bribes d'information comme celle de ce matin pour parvenir à changer petit à petit les mentalités...

Edited by Marco_it
Link to comment
c'est anéfé exactement ça -_-

y'a encore du taf :(

Bah oué, mais quand tu vois que c'est les mecs qui sont finalement ceux qui veulent faire bouger les choses qui sont ceux qui sont les plus "wanted" par les autorités (je vais re-citer mon cas mais je sais que j'ai vraiment pas le droit à l'erreur aujourd'hui et que si je fais le moindre écart les conséquences seraient très graves pour ma pomme... alors que j'ai toujours prôné le dialogue et la tolérance, notamment grâce aux liens qui avaient pu être tissés avec les stadiers qui étaient les mêmes depuis 10 ans et qui sont tous foutus dehors, poussés à la démission si ils refusent de rentrer dans le jeu des flics et du club ou à la délation si ils veulent garder leur poste), y a de quoi effectivement se poser des questions. Si j'étais pas un écrivain aussi piètre et confus j'écrirais un bouquin sur la question tellement j'ai des choses à dire je crois :grin:

Bon... remplis de bière, c'est un peu vrai quand même :ninja:

Je vois pas du tout de quoi tu parles :ninja: .

Cela dit, j'aime reprendre l'exemple des discothèques pour les opposer aux stades de foot:pourquoi les gens vont en discothèque? Certains y vont pour danser et passer une bonne soirée entre potes, mais la plupart y vont pour se mettre une tartine et une petite partie d'entre ceux-là ne rechignent pas à mettre des baffes quand ils sont complètement pétés. Le nombre d'incidents en boite de nuit (ou autour) a toujours été et est toujours bien supérieur et bien plus grave que le nombre d'incidents qui se passent dans ou autour des stades, sans même prendre en compte les accidents de voiture qui ont enlevé tant de vies pour rien, si on les ramène à la même proportion. Pourtant, les jeunes qui vont en discothèque "s'amusent, ils sont jeunes et à leur âge on faisait pareil" alors que ceux qui vont au stade "sont des gros cons". Je te laisse en déduire ce que tu veux. ;)

Edited by Marco_it
Link to comment
Si j'étais pas un écrivain aussi piètre et confus j'écrirais un bouquin sur la question tellement j'ai des choses à dire je crois :grin:

je te trouve pas confus, ni sur ce sujet, ni sur ceux que tu abordes dans d'autres topics, et pourtant j'imagine que tu passes pas 3 plombes à te relire :grin:

tu devrais ptêt essayer d'écrire ton bouquin ;)

Edited by elmö
Link to comment

Cela dit, j'aime reprendre l'exemple des discothèques pour les opposer aux stades de foot:pourquoi les gens vont en discothèque? Certains y vont pour danser et passer une bonne soirée entre potes, mais la plupart y vont pour se mettre une tartine et une petite partie d'entre ceux-là ne rechignent pas à mettre des baffes quand ils sont complètement pétés. Le nombre d'incidents en boite de nuit (ou autour) a toujours été et est toujours bien supérieur et bien plus grave que le nombre d'incidents qui se passent dans ou autour des stades, sans même prendre en compte les accidents de voiture qui ont enlevé tant de vies pour rien, si on les ramène à la même proportion. Pourtant, les jeunes qui vont en discothèque "s'amusent, ils sont jeunes et à leur âge on faisait pareil" alors que ceux qui vont au stade "sont des gros cons". Je te laisse en déduire ce que tu veux. ;)

Non mais tu prèches un converti ;)

Sur les 10 dernières années, j'ai quand même pu cotoyer le monde des Ultras et je sais très bien que la caricature médiatique n'a rien à voir avec la réalité.

Link to comment

http://www.mediaterr...flash-ball.html

Mise à jour du 22 septembre, à 12h40 : Il fallait s'en douter, la version des autorités diverge grandement de celle des supporters de la Butte Paillade 91, au lendemain du drame ! C'est ce que l'on apprend à la lecture des propos du commissaire divisionnaire de la sécurité publique DDSP 34 rapportés par le blog de l'AggloRieuse : « il n'est pas établi samedi matin que le supporter (…) blessé à un oeil vendredi soir devant le stade de la Mosson ait reçu une balle en caoutchouc tiré par un policier en civil de la brigade anticriminalité, la BAC, avec un Flash-Ball. Il y a eu une grande confusion au cours de laquelle un fonctionnaire a certes fait usage du Flash-Ball pour disperser des supporters violents, mais l'un d'eux a lancé une bombe agricole au milieu du groupe et il n'est pas exclu que la victime ait été atteinte à un oeil par un éclat. L'enquête est en cours, des auditions se déroulent pour faire toute la lumière sur cette affaire »

Et voila le travail :rolleyes: . Tu vois 13, ils ont réussi à trouver une explication encore plus grotesque que la tienne...

Edited by Marco_it
Link to comment
Bah voilà, tout s'explique. -_-

Je m'y connais pas, mais une bombe agricole lancé au milieu d'un groupe, ça ferait pas plus de dégâts?

Y a beaucoup de fantasmes en général autour de ce que les médias et les flics (et même très souvent les ultras eux-mêmes d'ailleurs, à tort) appellent une "bombe agricole". Ca n'a rien à voir avec les trucs énormes qui sont utilisés par les agriculteurs ou les vignerons en manif qui fait une explosion énorme, c'est un truc gros comme une balle de ping-pong et qui fait un bruit sourd, une petite explosion, mais pas de quoi créer un souffle capable d'envoyer un projectile pour arracher un oeil, à moins de vraiment le lancer dans la tête de celui que tu veux agresser, et tu lui arraches pas qu'un oeil dans ce cas (remember le pompier qui avait perdu 2 doigts en prenant la BA dans ses mains lors d'un Nice-Marseille). En fait ce qu'on appelle une BA c'est ni plus ni moins qu'un gros pétard quoi, sauf que dans les inconscients collectifs ça fait penser aux énormes bombes qu'on trouve dans les manifs en Corse notamment.

Pour en revenir aux faits: http://www.midilibre.fr/2012/09/22/dma,566692.php Je suis choqué que personne n'en parle davantage dans les médias, même si heureusement il semble qu'il va retrouver son oeil. Quant à la version des policiers qui évolue à chaque fois, elle sent vraiment la pantalonade:d'abord ça a été les supporters qui se sont battus entre eux, ensuite les policiers ont tiré mais c'est la faute à une bombe agricole, maintenant oui c'est le flashball qui a arraché l'oeil du jeune homme mais c'était de la légitime défense... Pour ce qui est de l'ITT du policier, "l'arrachement musculaire cervical", un pote m'expliquait qu'un ami assureur lui avait dit que c'est le coup classique que font les policiers quand ils veulent justifier d'une intervention un peu musclée, car c'est quelque chose qui ne peut pas se vérifier par un médecin légiste (ou un médecin tout court). Au niveau des commentaires de l'article, y en a qui font vraiment froid dans le dos tant les gens arrivent à justifier l'inqualifiable, et d'autres qui font froid dans le dos (notamment le témoignage de celui qui dit que les mecs de la BAC n'ont pas laissé approcher les gens qui voulaient aider le jeune homme...) tellement on se rend compte que les policier se croient tout permis.

Et puisque ça continue... :rolleyes:

Des incidents entre supporters et CRS ont éclaté samedi soir après la rencontre entre Bastia et le Paris SG aux abords de Furiani. Les versions des dirigeants du club et des autorités sur le déroulement des événements divergent sensiblement.

A Bastia

Il était près de 20h samedi soir au stade Armand Cesari de Bastia. Le Paris SG s'était imposé (0-4) il y à un peu plus d'une heure face à un courageux mais limité Sporting quand Pierre-Marie Geronimi s'est invité en salle de conférence de presse. Accompagné de trois autres des neuf actionnaires propriétaires du club, le président bastiais est venu crier sa colère après que des incidents ont opposé des CRS à des supporters bastiais qui quittaient le stade. «A la fin du match, plusieurs centaines d'hommes casqués et armés ont fait face à nos supporters, des jeunes, des familles venus tranquillement au stade. Certains ont subi des tirs tendus de flash-ball et nous ne l'accepterons plus. Ce qu'il s'est passé ce soir est inacceptable. On aurait voulu saboter le match et l'après-match que l'on aurait pas fait autrement. Ce n'est rien d'autre que de la provocation», a-t-il expliqué. D'après différents témoignages, les forces de l'ordre se seraient en effet disposées en cordons à chaque extrémité du stade pour contenir les supporters corses et permettre ainsi au bus du Paris SG de quitter les lieux plus rapidement et de façon plus sûre. Empêchés de circuler, certains supporters s'en seraient alors pris aux CRS en leur envoyant des cailloux, entraînant ensuite la charge de ces derniers. Bilan des courses : «six policiers légèrement blessés, deux à l'arrivée du car du PSG au stade, à 15h30, et quatre autres après le match», d'après la police, plus trois supporters hospitalisés pour des hématomes et des coupures.

«Il n'y avait que douze supporters du PSG alors qu'il y en avait 300 pour le match contre Saint-Etienne. Il n'y avait aucun risque de trouble, ceux qui ont géré l'après-match ont fait le contraire de ce qu'il fallait faire et fait preuve d'incompétence», a encore exprimé Pierre-Marie Geronimi, très en colère et qui laissait entendre samedi soir que le Sporting pourrait intenter une action en justice contre les responsables de la sécurité de ce match. Mais sa version des faits est démentie avec vigueur par le préfet de Haute-Corse, Louis le Franc, présent au stade. Ce dernier nie d'abord toute utilisation de flash-ball, mais «de 23 grenades lacrymogènes et une grenade anti-encerclement.» Lui aussi présent pour ce match, le chef de la Division nationale de lutte contre le hooliganisme, le commissaire Antoine Boutonnet, a pour sa part déclaré à l'AFP qu'«il n'est pas admissible que certains supporters puissent lancer des projectiles en direction de la police et que la présence des forces de police n'est en aucun cas provocatrice.» Clubs et forces de l'ordre se renvoient donc la balle mais devraient bientôt avoir l'occasion de s'expliquer et de clarifier les choses. Alors qu'il a déclaré samedi soir qu'il ne se rendrait désormais plus aux réunions de sécurité d'avant match en préfecture, «puisqu'on ne nous écoute pas», Pierre-Marie Geronimi a en effet été convié par le préfet mardi prochain pour évoquer ces incidents et la sécurité lors des prochaines rencontres. Les discussions promettent d'être animées.

Link to comment

COMMUNIQUE OFFICIEL DES TEMOINS DE L'INCIDENT SURVENU EN MARGE DU MATCH MHSC/ASSE, à envoyer dans toutes les boites mails des médias, faites des copier coller et faites circuler dans les rédactions :

"Un jeune a fait tomber par terre par inadvertance un fumigène non allumé, alors qu'il marchait près des forces de l'ordre non loin des buvettes. Contrairement à ce qui a été dit dans certains médias il n'est en aucun cas interdit de stade. Les policiers de la BAC ont voulu l'interpeller, alors que la possession d'un fumigène, qui plus est non allumé, est autorisée en dehors d'un stade. Pris de panique il a alors couru vers des dizaines de personnes qui étaient calmement attablées aux buvettes.

Les forces de l'ordre ont alors usé de leurs tonfas pour procéder à l'interpellation, une interpellation très musclée qui a choqué les personnes présentes, certains se sont levés pour pour faire cesser le matraquage abusif dont il était victime. C'est alors que sans aucune raison et de manière totalement disproportionnée, sans qu'il soit menacé et sans que l'on comprenne pourquoi, un représentant des forces de l'ordre a tiré à bout portant au flashball en direction des personnes attablées aux buvettes. Contrairement à la version des forces de l'ordre, aucun policier n'avait été blessé à ce moment là, la situation était très largement maitrisable (seules 2/3 personnes s'étaient levées pour tenter de calmer les policiers), la légitime défense ne peut en aucun cas être retenue, le tir était tout simplement inexpliquable.

Florent, un jeune supporter surnommé "CASTI" a été atteint en plein dans l'oeil.Florent n'avait rien a voir avec l'interpellation initiale, il n'a pas protester contre l'interpellation musclée des policiers et n'avait rien à se reprocher. Gravement touché à l'oeil, il a été transporté à l'hopital. Encore une fois, contrairement aux récits trouvés dans les médias, son oeil n'a pas été sauvé. Son oeil a été pulverisé. Selon le chirurgien, il a littéralement explosé, l'explosion de l'oeil à même entrainé une fracture de la paumette tellement elle fut violente.

Le policier auteur du tir, s'est alors caché et ses collègues ont ramassé le projectile tiré pour faire croire qu'il n'y avait pas eu de tir et que le bruit auvait été provoqué par une bombe agricole. La version policière serait presque risible si l'incident n'était pas si grave, hélas c'est celle qui a été relayée par les médias.

Des pressions policières ont ensuite été exercées auprès de certains témoins, leur demandant de déclarer que la BAC était intervenu suite à des incidents entre supporters montpelliérains et stéphanois, ce qui évidemment est faux, les supporters stéphanois étant déjà "parqués" dans le secteur visiteur. Ces derniers retireront même leurs banderolles à l'intérieur du stade lorsqu'ils apprendront le drame, par solidarité avec les supporters Montpelliérains.

L'oeil de Florent est hors de fonction. Il ne verra plus jamais de cet oeil et devra vivre le restant de sa vie avec ce lourd handicap. Tous les témoins de ce qui revet clairement le caractère de "bavure" ont ét choqué par le comportement des fonctionnaires de la BAC avant, pendant et après l'incident. Ils éspèrent évidemment que justice sera faite, et jugent unanimement insuportables les versions calomnieuses qui ont été publiées dans les médias. Nous, ses amis, réclamons que la vérité soit rétablie. Nous ne pouvons pas laisser une telle erreur policière être transformée en cas de légitime défense. Certaines version publiées sont carrément écoeurantes, et reflètent un manque cruel d'investigation journalistique.

UNE SEULE VERITE

Link to comment

Si ce qui s'est passé vendredi dernier vous révolte vous aussi, faites tourner le communiqué sur vos réseaux sociaux, à vos amis, à votre famille, à vos proches, enfin à tous ceux à qui vous pouvez le transmettre, même si ils ne s'intéressent absolument pas au football, pour que la vérité puisse éclater et que ce pauvre garçon puisse obtenir justice. Cette histoire n'est pas une simple histoire d'ultras ou de supporters, c'est bel et bien d'une bavure policière gravissime dont il est question! Je crois qu'il est évident pour tous ceux qui ont suivi l'affaire que les policiers ont menti du début à la fin et qu'ils continuent à mentir et à répandre leur version des faits qui est prise pour argent comptant par des milliers de personnes. Si les journalistes et les médias ne veulent pas faire leur boulot correctement et chercher la vérité, c'est à nous tous de nous mobiliser pour que cette vérité surgisse au grand jour.

On compte sur vous, pour Casti. ;)

Edit:La modération pourrait-elle créer un sujet spécifique sur cette histoire à partir du premier message qui a été posté sur le sujet pour ne pas pourrir ce topic et mettre un peu plus en évidence cette histoire?

On croit rêver :blink:http://languedoc-rou...nces-91547.html

Non seulement les policiers se font passer pour des héros en disant qu'ils ont simplement essayé de se défendre face à une horde d'individus violents, non seulement ils mentent au grand public en disant que l'oeil de Casti est sauvé alors que c'est faux, mais en + de ça c'est encore un supporter qui risque de prendre cher pour la justice alors qu'eux ne risquent rien???!!! :blink: :blink: :blink:

Edited by Marco_it
Link to comment

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.