Jump to content

Topic Pékin-express 3


Hasdrubald

Recommended Posts

la cynthia avec ses décolletés, si elle nous sort pas un téton avant la fin je m'en coupe une :rolleyes:

Il y a 4 ou 5 ans un supporter gallois avais dit ça aussi pour un match de rugby entre Pays de Galles et Anglais, et avais, du fait de la victoire des diables rouges contre la rose, du tenir sa promesse. L'hopital local l'a vu arriver un peu affaibli <_<

Link to comment
Qu'est qu'elles ont fait?

au fait qui est sorti?

3 équipes s'étaient mises d'accord pour voyager ensemble du début à la fin. Elles ont profité de la pause déjeuner pour se tirer seules, et donc foutre dans la merde les 2 autres équipes.

Personne n'est sorti.

Link to comment

Et Harold qui a failli crever puis qui fait tomber la statuette alors qu'il avait une grosse avance parce que la fainéante de Catalane trouvait pas les lanternes.

Puis le coup du bus de Hollandais et du Niçois qui veut revoir sa meuf.

Gros épisode.

:ninja:

Link to comment

TRUQUE? :)

M6 a réagi vivement à la publication dans le «Canard enchaîné» de mercredi, aux accusations de trucage portées par deux ex-collaborateurs de «Pékin Express» La chaîne a déposé une plainte pour diffamation, et assuré à 20Minutes, qu'elle allait «prendre point par point les attaques de MM. Bartherotte et Gallot», les deux ex-collaborateurs. Nous sommes droits dans nos bottes», sindigne M6 qui revient point par point sur les allégations de Bartherotte et Gallot: «Aucun candidat na jamais voulu quitter lémission, il ny a jamais eu de mutinerie. Quant à savoir si certains ont été favorisés par nos cameramen, tous les rushes sont consultables à M6».

M6 ne nie pas lexistence des notes

«Le Canard» affirmait également mercredi matin que des notes étaient diffusées aux journalistes chargés de suivre les aventuriers. Notes dans lesquels certains candidats étaient clairement visés: « Ils sont puants, fourbes, manipulateurs et menteurs. () Faites en sorte de ne pas les laisser s'en sortir comme ça!». Cest ce que la production aurait suggéré à légard de léquipe formée par Terence et Olivia.

M6 ne nie pas lexistence des notes, et avoue même que ces termes ont été utilisés, mis limage de ce couple aurait « toujours été préservée à lantenne». De Terence et Olivia, il est impossible davoir de réactions puisque M6 prévient que, malheureusement, «ils sont justement partis en vacances hier en Afrique du Sud». Et la chaîne de préciser quelle na pas financé ce voyage.

:ninja:
Link to comment

ça craint ! :

L'île de la tentation, Star Academy, Le pensionnat de Chavagnes, Philippe Bartherotte a travaillé pour tout ce qui fait de plus chic en matière de télé-réalité. Mais il est formel: « Il y a une déontologie de la télé-réalité », nous déclare-t-il sans rire du tout. Sans rire, parce que Philippe Bartherotte est fumasse. Vraiment fumasse. Pourquoi? Parce que, raconte-t-il, Pékin Express, c'est rien que du bidon.

Oui, Pékin Express, cette télé-réalité de M6 où des candidats crapahutent à pied à travers l'Amérique du sud dans le seul but d'aller au-delà de leurs limites et aussi, bon d'accord, de ramasser les 100000 euros promis aux gagnants, c'est truqué, chiqué-chiqué, du faux, pas du vrai. Philippe Bartherotte, journaliste chargé de suivre et de raconter le quotidien des candidats, l'a déclaré au Canard enchaîné parvenu ce mardi soir dans les rédactions pile au moment où on avait rendez-vous avec lui: « Les aventuriers de M6 dans une course bidonnée », titre l'hebdomadaire palmipède.

Voilà l'histoire: la production paye des autochtones pour qu'ils filent des coups de main aux candidats censés se débrouiller tout seuls dans la pampa avec un euro par jour. A l'image (l'affaire est diffusée sur M6 chaque mardi en ce moment), on voit les deux pauvres équipiers (les candidats marchent par deux) lever le pouce au bord d'une route poussiéreuse et peu fréquentée, jusqu'à ce que, ô miracle, une voiture s'arrête enfin. Les aventuriers parlementent dans un baragouin d'espagnol avec le chauffeur qui finit, devant la détresse des petits Français, par accepter de les embarquer pour leur destination. C'est beau, l'amitié entre les peuples. C'est beau mais c'est truqué: la voiture providentielle a été affretée par la prod. Dans le quatrième épisode, on assiste cette scène émouvante: deux candidates sans le sou arrêtent une voiture et demandent au conducteur d'aller leur acheter à manger. L'homme est bon et s'éxecute. Plus tard, deux autres candidats arrivent à la fin de l'étape, épuisés portés à bout de bras par, ô surprise, le même gentil conducteur. Et quelques minutes après, une autre paire d'aventuriers arrive elle aussi exténuée à destination soutenue par... Oui, toujours notre si serviable automobiliste: vraiment, le hasard fait bien les choses. Ci-dessous, la scène, à 10 mn 35 secondes et des poussières.

Fin Pekin express saison 3 episode 4

Selon Philippe Bartherotte qui a travaillé sur les deux éditions précédentes de Pékin Express, l'affaire n'est pas nouvelle: « Avant, c'était une rumeur, on se doutait que les candidats étaient aidés, que la production payait des bagnoles pour aider les candidats mais on ne voyait rien, tout se passait dans la Security Car, la voiture balai chargée officiellement de la sécurité ». Et puis, cette année, voilà que la rédactrice en chef de l'émission prend Bartherotte à part: « Il faut que Pauline et Amélie avancent ». les deux blondes sont en retard par rapport au reste de la troupe. « Je paye une voiture? », demande Bartherotte. « Tu payes », confirme la rédactrice en chef. En fait la transaction sera effectuée par un tiers. « Le lendemain, devant l'hôtel, il y avait une voiture qui attendait mais les filles ne sont pas parties du bon côté, raconte Bartherotte, alors je l'ai mise sur leur chemin ». Et ô surprise, un gentil automobiliste...

Au bout de quelques jours à ce rythme-là, Bartherotte a fini par lâcher l'affaire: « On était en train de traverser des paysages magnifiques et moi j'étais confronté à cette triche et cette mesquinerie... » Il plaque la prod et avertit M6, en vain. Depuis, Bartherotte est en pétard: « Même en faisant ce métier, j'estime que j'ai une déontologie, même si on fait pleurer les gens, on ne manipule pas la réalité, même dans L'île de la tentation. Des fois, il y a eu des trucs un peu cradingues faits au montage mais là, la production a joué les apprentis-sorciers ». Selon Bartherotte, les candidats sont au courant des truquages mais n'en disent mot, liés par des contrats comportant des clauses de confidentialité (au passage, totalement bidons, eux aussi, les contrats).

Et puis il y a les instructions confiées par la prod aux équipes de journalistes chargées de suivre les candidats. Tout en délicatesse. Bartherotte n'avait pas les documents avec lui quand on l'a vu, alors on retranscrit les extraits choisis par le Canard enchaîné: « Attention à Terence et Olivia ! Ce petit couple aux faux airs angéliques se révèle être de vraies vipères depuis deux étapes, un véritable poison () Le plus emmerdant est qu'ils protègent leur image () Ils sont puants, fourbes, manipulateurs et menteurs () Faites en sorte de ne pas les laisser s'en sortir comme ça ! » Très chic. Autre extrait: « Tout ce qui montre leur état d'esprit d'égoïsme, de faiblesse, de nullité d'esprit, surtout, vous le tournez », commande la prod aux journalistes. Miam. Enfin il y a ce mot, délicieux: « Ne coupez pas la caméra par pudeur ».

Link to comment
  • 1 month later...
j'ai pas vu mais je me doute qu'ils pouvaient pas les faire gagner. Mais ils auront réussi a les emmener en finale, mission accomplie!

Elles méritaient largement d'aller en finale ... quand on sait pas on se tait.

:ninja::diable:

Link to comment
  • 1 year later...

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.