Jump to content

Vos grands moments de solitude


mario

Recommended Posts

je m'en suis rappelé il n'y a pas longtemps.

J'étais avec mon pere au Pas de la Case dans un resto, je devais avoir 14 ans. Il y avait sur la table un pot de moutarde, le truc en plastic souple avec le bout rouge et un petit bouchon qui le recouvre.

J'étais en train de m'amuser avec comme ça tranquilement en appuyant dessus sachant qu'il y avait bien sur le bouchon qui le refermait et donc sans danger....

Malheureusement, une pression de mes doigts plus forte que les autres fait sauter le bouchon, propulsant contre la plafond blanc une gerbe de moutarde assez grosse pour le tartiner mais aussi pour retomber sur les cheveux et le dos d'une bonne femme devant moi. Elle se retourne sans savoir ce qui se passe, étonnée de recevoir sur la tete ce qu'elle aurait pu assimiler à de la merde d'oiseau, puis comprenant au bout de quelques minutes l'origine de la pseudo fiante me fusille du regard.

bref un de mes tout premier grand moment de solitude :ninja:

voilà j'avais envie de creer ce topic

:ninja:

Link to comment
moi quand j'étais gamin je courrais comme un malade dans un magasin et j'ai pas vu la porte vitrée :ninja:

ca m est arrive aussi

le tout premier soir d'internat en 2nd.

je sors de 3eme, je connais personne, la rentree est le lendemain matin.

j'ai fait tomber tout mon plateau a la cafet devant tout l'internat

a ce moment la j'ai su que ca allait etre difficile :ninja:

Sinon a chaque fois que je marche dedans dans la rue. ca m arrive assez frequement ces derniers temps

Link to comment

plus jeune, ma mère avait décidé de m'amener faire les magasins, notamment rue st rome; je devais avoir dans les 11/12 ans et je me souviens avoir voulu rentrer dans la boutique de stocks US à côté de la rue tripière pour ceux qui voient.

ma mère n'avait pas fait attention au départ, mais quand elle m'a vu, elle s'est mise à hurler comme une démente:

"rhhhhhaaaaa! ne rentre pas la dedans, c'est des voyous, ils doivent même faire la traîte des blanches!!!"

toute la rue nous regardait...

depuis je suis agoraphobe, merci maman :ninja:

Link to comment

Quand j'avais 17 ans, pour me faire du pognon je faisais le père noël à Muret (si si il existe, c'est moi).

J'avais une poche de bonbons que je distribuais de temps à autre à des gamins.

Dans le contrat, il était dit que je devais rentrer dans les commerces partenaires de l'opération.

Je suis rentré dans une banque.... tout le monde me regardait bizarrement... j'ai mis ma main dans ma poche délicatement... et j'ai sorti un bonbon...

Là j'ai vu dans les yeux de certains une inquiétude, la sensation d'assister à un braquage... c''était étrange à vivre.

Link to comment

C'est pas moi, mais un pote s'est coincé la tête dans une grille de chantier (comme celle qu'il y a dans les dernier km d'une étape de cyclisme, vous voyez ?). Il y est resté un moment jusqu'à ce que quelqu'un le sauve avec un cric. :ninja:

Link to comment

Quand quelqu'un est dans cette situation pas loin de toi, il faut aller l'aider, le soutenir, rigoler, dédramatiser, faire quelque chose quoi. Parce que généralement quand t'es dans cette situtation là tout le monde te laisse dans ton désarroi, fait son choqué alors qu'il y a des possibilités pour "aider" :ninja:

Link to comment

Oral du bac français. Ca fait une plombe que j'attends mon tour.

La porte s'ouvre enfin, pile au moment où me prend une formidable envie de pisser. Je m'entends encore dire à l'examinateur : "Excusez moi m'sieur, faut que j'aille aux toilettes, j'en ais pour une minute".

Je fonce aux chiottes, je ferme à clé la porte de la cabine (on sait jamais, j'suis p'être suivi.. :ninja: ).

Je pisse. J'essaye d'ouvrir la porte : impossible, serrure bloquée ! :ninja:

Deux secondes de panique totale, ouf, je m'apperçois que je peux escalader et sortir par le haut de la porte.

J'entreprends l'escalade, engage la partie supérieure mon corps au-dessus de la porte, puis le pied, et la, je lève la tête : l'examinateur est en face de moi et me sort : "Monsieur, je sais vraiment pas ce que vous fabriquez, mais si dans une minute vous êtes pas dans la salle, vous passez votre tour" ! Me suis vraiment senti seul, et con, pendu au-dessus de cette porte...

L'autre grand moment de solitude, c'est quand le même gars m'a dit deux minutes plus tard : "Monsieur, vous allez être interrogé sur Candide de Voltaire, chapitre 2" ... :lol:

Link to comment
Oral du bac français. Ca fait une plombe que j'attends mon tour.

La porte s'ouvre enfin, pile au moment où me prend une formidable envie de pisser. Je m'entends encore dire à l'examinateur : "Excusez moi m'sieur, faut que j'aille aux toilettes, j'en ais pour une minute".

Je fonce aux chiottes, je ferme à clé la porte de la cabine (on sait jamais, j'suis p'être suivi.. :ninja: ).

Je pisse. J'essaye d'ouvrir la porte : impossible, serrure bloquée ! :lol:

Deux secondes de panique totale, ouf, je m'apperçois que je peux escalader et sortir par le haut de la porte.

J'entreprends l'escalade, engage la partie supérieure mon corps au-dessus de la porte, puis le pied, et la, je lève la tête : l'examinateur est en face de moi et me sort : "Monsieur, je sais vraiment pas ce que vous fabriquez, mais si dans une minute vous êtes pas dans la salle, vous passez votre tour" ! Me suis vraiment senti seul, et con, pendu au-dessus de cette porte...

L'autre grand moment de solitude, c'est quand le même gars m'a dit deux minutes plus tard : "Monsieur, vous allez être interrogé sur Candide de Voltaire, chapitre 2" ... :grin:

Et tu as eu combien ? :ninja:

Link to comment
Oral du bac français. Ca fait une plombe que j'attends mon tour.

La porte s'ouvre enfin, pile au moment où me prend une formidable envie de pisser. Je m'entends encore dire à l'examinateur : "Excusez moi m'sieur, faut que j'aille aux toilettes, j'en ais pour une minute".

Je fonce aux chiottes, je ferme à clé la porte de la cabine (on sait jamais, j'suis p'être suivi.. :ninja: ).

Je pisse. J'essaye d'ouvrir la porte : impossible, serrure bloquée ! :grin:

Deux secondes de panique totale, ouf, je m'apperçois que je peux escalader et sortir par le haut de la porte.

J'entreprends l'escalade, engage la partie supérieure mon corps au-dessus de la porte, puis le pied, et la, je lève la tête : l'examinateur est en face de moi et me sort : "Monsieur, je sais vraiment pas ce que vous fabriquez, mais si dans une minute vous êtes pas dans la salle, vous passez votre tour" ! Me suis vraiment senti seul, et con, pendu au-dessus de cette porte...

L'autre grand moment de solitude, c'est quand le même gars m'a dit deux minutes plus tard : "Monsieur, vous allez être interrogé sur Candide de Voltaire, chapitre 2" ... ^_^

:lol: t'es grave :ninja:

Link to comment

J'ai fait le coup du plateau dans la cantine aussi.

Menfin c'était pas mon plateau. On bougeait des tables avec des potes, pour se mettre ensemble, et un type avait foutu son plateau entre deux tables, j'ai l'ai pas vu, le plateau s'est pété.

Mais j'ai rattrapé le coup en gueulant sur le mec "non mais t'es vraiment trop con de foutre ton plateau entre deux tables". Du coup c'est lui qui s'est tapé la honte et le nettoyage pendant que je mangeais.

Link to comment
J'ai fait le coup du plateau dans la cantine aussi.

Menfin c'était pas mon plateau. On bougeait des tables avec des potes, pour se mettre ensemble, et un type avait foutu son plateau entre deux tables, j'ai l'ai pas vu, le plateau s'est pété.

Mais j'ai rattrapé le coup en gueulant sur le mec "non mais t'es vraiment trop con de foutre ton plateau entre deux tables". Du coup c'est lui qui s'est tapé la honte et le nettoyage pendant que je mangeais.

Quel salop. :ninja:

Link to comment
Quand quelqu'un est dans cette situation pas loin de toi, il faut aller l'aider, le soutenir, rigoler, dédramatiser, faire quelque chose quoi. Parce que généralement quand t'es dans cette situtation là tout le monde te laisse dans ton désarroi, fait son choqué alors qu'il y a des possibilités pour "aider" :ninja:

:DidierSuper:

Link to comment
Oral du bac français. Ca fait une plombe que j'attends mon tour.

La porte s'ouvre enfin, pile au moment où me prend une formidable envie de pisser. Je m'entends encore dire à l'examinateur : "Excusez moi m'sieur, faut que j'aille aux toilettes, j'en ais pour une minute".

Je fonce aux chiottes, je ferme à clé la porte de la cabine (on sait jamais, j'suis p'être suivi.. :blink: ).

Je pisse. J'essaye d'ouvrir la porte : impossible, serrure bloquée ! -_-

Deux secondes de panique totale, ouf, je m'apperçois que je peux escalader et sortir par le haut de la porte.

J'entreprends l'escalade, engage la partie supérieure mon corps au-dessus de la porte, puis le pied, et la, je lève la tête : l'examinateur est en face de moi et me sort : "Monsieur, je sais vraiment pas ce que vous fabriquez, mais si dans une minute vous êtes pas dans la salle, vous passez votre tour" ! Me suis vraiment senti seul, et con, pendu au-dessus de cette porte...

L'autre grand moment de solitude, c'est quand le même gars m'a dit deux minutes plus tard : "Monsieur, vous allez être interrogé sur Candide de Voltaire, chapitre 2" ... B)

c'est la meilleure histoire de ce topic pour moi je trouve :(

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...