Jump to content
Sign in to follow this  
Guest

Articles divers

Recommended Posts

Guest

un topic pour poster les sujets qui ne vont pas dans des topics particulier ...

http://www.lemonde.fr/sport/article/2010/0...00727_3242.html

Nous sommes le 8 août 1991. La Suède et la Norvège, qui s'affrontent en amical, sont à égalité 1-1. Le défenseur suédois Roland Nilsson frappe à 25 mètres. Son tir heurte le dos de Tomas Brolin, le jeune attaquant de la sélection jaune et bleu. Le gardien norvégien est pris à contre-pied, but et victoire pour la Suède.

Quantcast

Aujourd'hui, Tomas Brolin a 40 ans et une carrière bien remplie. Il a écumé les meilleurs championnats européens et emmené son équipe à la troisième place de la Coupe du monde 1994. Depuis quelques années, Brolin est devenu un businessman accompli, il a fait une apparition dans un clip de Dr Alban et tente une reconversion dans le poker.

Mais Tomas Brolin a toujours ce 8 août 1991 en travers de la gorge. Il voudrait que ce deuxième but suédois lui soit attribué, et non à son coéquipier Roland Nilsson. S'il n'avait rien dit à l'époque, c'était pour ne pas gâcher le bonheur de Nilsson, qui marquait là son premier but en équipe nationale. Mais aujourd'hui, la question est d'importance pour lui : avec vingt-sept réalisations en sélections et non plus vingt-six , Brolin remonterait à la septième place des meilleurs buteurs de l'histoire de l'équipe de Suède...

Brolin a expliqué tout cela à la télévision SVT, qui a convoqué un expert, lequel a estimé que la requête du joueur de poker était légitime. De son côté, la fédération a promis de se pencher sur le problème.

Share this post


Link to post
Gerrard et Rooney sont... comment dire... benh ils ont deux mains gauche.

J'avais trouvé Rooney. -_-

Share this post


Link to post

Grèce - Govou va trinquer

mar, 12 oct 21:08:00 2010

Après une sortie nocturne arrosée ce week-end, le Panathinaïkos a exigé mardi des explications à Sidney Govou, selon un porte-parole du club grec. Le Français, rappelé à l'ordre pour la troisième fois depuis le début de saison, risque l'exclusion en cas de récidive.

Parti en Grèce cet été, Sidney Govou n'a inscrit qu'un but depuis son arrivée au Panathinaïkos, contre Barcelone en Ligue des Champions (5-1). Mais, visiblement, cela ne l'empêche pas de faire la fête. L'ancien Lyonnais a ainsi été vu dans une discothèque de la capitale ce week-end en état d'ébriété avancé et serait rentré chez lui après 3H00, heure limite de sortie fixée par le club lorsque l'équipe ne joue pas le lendemain. Et il n'en est pas à son coup d'essai. Le 3 octobre dernier, Govou, 31 ans, avait déjà été rappelé à l'ordre après une sortie nocturne. Le 17 septembre, il s'était présenté en retard à un entraînement.

Le Pana ne plaisante pas avec ces écarts de conduite. Le joueur est prié de fournir des explications par écrit d'ici vendredi sur cet écart de conduite, le troisième depuis le début de la saison. Govou risque une amende comprise entre 20.000 et 50.000 euros. Le patron du club, Nicholas Pateras, aurait même mis en garde le joueur et menacé de l'exclure de l'équipe en cas de récidive, selon le site sportif grec Sport.gr.

Cissé : "Je ne peux rien faire de plus"

Le site Sportnet.gr révèle que son coéquipier Djibril Cissé a renoncé à le convaincre de mettre un terme à ses sorties arrosées. "Je lui ai déjà dit, laissons-le faire ce qu'il veut. Je ne peux rien faire de plus", explique l'ancien Marseillais selon des propos rapportés par le site, qui annonce par ailleurs que l'agent du joueur est attendu en Grèce pour parler à son client.

Très peu aligné cette saison, le Français traverse une période difficile. Récemment blessé à la cuisse, il a également bénéficié d'une période de repos en raison du décès récent de son père. Avant cela, il avait été entendu comme témoin par les enquêteurs dans la même affaire de proxénétisme que Franck Ribéry et Karim Benzema. La carrière en France de Sidney Govou avait déjà été marquée par des écarts de conduite. En décembre 2008, il avait interpellé pour conduite en état d'ébriété à Lyon, puis sanctionné par l'OL après une sortie nocturne en octobre 2009.

A.P. (avec AFP) / Eurosport

Share this post


Link to post

Je veux pas être trop méchant mais cette propension à se mettre la tête explique peut être un peu les difficultés de Govou pendant le mondial. Il avait pas l'air en grande forme.

Share this post


Link to post
Guest

Je veux pas être trop méchant mais cette propension à se mettre la tête explique peut être un peu les difficultés de Govou pendant le mondial. Il avait pas l'air en grande forme.

on avait une équipe de fétard alors. :ninja:

Share this post


Link to post
Guest Patcoco

Merci Sergio :thumb:

je ne voulais pas le lire au départ car je ne supporte pas ce terme de "clasico" car pour moi il n'existe pas.

En tout cas, comme le dis si bien 13, c'est un bel article. :)

Share this post


Link to post

Gros carton du Celtic face a Aberdeen, 9 a 0. :grin:

Share this post


Link to post

Bel article, merci. :thumb:

Oui sur la connerie du classico par contre ce qui est dit sur le foot anglais à mon avis c'est totalement faux. L'idée du foot comme moyen de défense du territoire est apparue au début du 20ème siècle, on défendait pas une grande métropole, mais plutôt la bande, le quartier, ou le village. Donc bon, pour moi c'est mieux renseigné que H Mathoux mais à peine alors.

Share this post


Link to post

Le terme "classico" est ridicule oui mais bon faut pas tomber dans l'autre extrême et rejeter tout ce qui a été imité. C'est un peu con son analogie avec le kop.

Pour la coupe de la ligue, c'est encore une fois différent, c'est pas un secret que ça a été créé pour le fric, il y a pas besoin de s'inventer une identité sportive là dessus

Edited by chronos

Share this post


Link to post

Bel article, ça me fait penser à Margotton qui avait tenté de faire surnommer le Benzema de la grande époque "Benzébut" !

Vu le flop, il avait dit que c'était son fils qui lui avait soufflé :blush-anim:

Share this post


Link to post

A propos de l'artcile que j'ai cité, je crois voir des restes de ce foot provincial dans des villes comme St Etienne ou Lens. Oh, ca ne saute pas aux yeux au premier abord, mais ça me paraît bien présent. Par exemple et par moment, une ferveur profonde à mille lieues de l'opportunisme. Tout le contraire de Paris et de Marseille, quoi, où le foot était exsangue autour des années 70. Il n'était pas approprié aux grandes métropoles, qui ne pouvaient rassembler un public nombreux qu'en se livrant au foot spectacle et à ses nombreuses dérives. C'est alors, que l'intérêt ne fut plus le foot en lui-même, mais de savoir qui pissait le plus loin. Dérives véhiculées au plus haut point par cet horrible clasico.

Share this post


Link to post

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...