Jump to content

Revue de Presse 2015/2016


Doberman

Recommended Posts

http://tfc.info/choco-trejo-incertain-dimanche

 

je suis quand même dubitatif devant cet article du site off' :unsure: un site officiel, c'est pas supposé donner des informations fiables et certifiées, plutôt que relayer les suppositions de la presse régionale :confus:

 

m'enfin ....

 

Ca fait plusieurs fois qu'ils font ça, moi aussi ça me gêne un petit peu, ce qui prouve bien qu'ils sont complètement à l'Ouest et dans leur petit monde  :ninja:

Link to comment

C'est les forumers des Cahiers qui font ces présentations, donc ceux qui l'ont écrit sont des supporters du Tef.   -_-

 

tout s'explique, ça m'étonnait de voir un journaliste aussi à la page :grin:

Link to comment

ladepeche: De l’eau, du rouge, du bonheur

 

 

Le TFC a réussi, sous la pluie, son entrée dans le championnat de Ligue 1 version 2015-2016 en battant logiquement Saint-Étienne, 2 à 1, malgré une fin houleuse. Encourageant.

 

L’ouverture du score signée Loïc Perrin pour Saint-Étienne a fait craindre le pire aux supporters toulousains. Elle a permis aux quelque six cents fans des « Verts » de donner encore davantage de la voix, couvrant les encouragements pour les « Violets » venus du cœur du virage Est où se trouvaient leurs fidèles Indians.

Heureusement, l’égalisation de Martin Braithwaite ne s’est pas trop fait attendre. Pas de quoi enflammer pour autant le Stadium. Pas plus que le deuxième but, œuvre de Wissam Ben Yedder. Deux superbes coups francs. La majeure partie du public toulousain restait spectatrice alors que ses favoris donnaient l’impression de maîtriser la situation face à une équipe forézienne dont la conviction s’étiolait depuis la réalisation de Braithwaite et attendant d’être menée pour vraiment prendre quelques risques.
Il fallut en arriver à la 84e minute, à ce tacle par-derrière d’Aleksandar Pesic sur Loïc Perrin pour obtenir enfin un Stadium incandescent. L’entrée sur la pelouse de Christophe Galtier menaçant de gifler l’attaquant toulousain (il avouera ensuite « avoir eu peur » pour son joueur, lire sa déclaration en page 18) et son exclusion, suivie de celles du Serbe et de Dominique Arribagé venu dire sa façon de penser à M. Varela, l’arbitre, il y avait là matière à animer la fin du match et rendre sulfureux des débats bien propres auparavant.
Finalement, après cinq minutes de temps additionnel qui parurent très longues aux Toulousains, joueurs et supporters, M. Varela les délivra et William Matheus put remercier le ciel alors que ses coéquipiers se dirigeaient vers les Indians pour célébrer avec eux le succès et prendre rendez-vous pour le samedi 22 août, jour de la réception de Monaco.

_____________________________________________________________________________________________________________

 

 

 LES BUTS 

 

 

17e : Corner pour les Verts. Hamouma le frappe. Perrin, bien seul au point de penalty, place une tête puissante. Goicoechea est battu. (0-1).
26e : Les Toulousains obtiennent t un coup franc à 30 m de la cage stéphanoise, légèrement excentré sur le côté droit. Braithwaite s’en charge. Son tir enroulé contourne le mur et finit dans le petit filet gauche de Ruffier, trop court. (1-1)
53e À 25 m du but adversaire, Doumbia est accroché. Ben Yedder prend la responsabilité du coup franc. Sa frappe, puissante et enroulée, trompe Ruffier qui s’incline pour la 2e fois de l’après-midi. (2-2)
 
M.-T. : 1-1.  Au Stadium municipal, 15 158 spectateurs. Arbitres : B. Varela assisté de B. Jouannaud et F. Plançon. Temps additionnel : 5 (0+5).
Pour le TFC : Braithwaite (26), Ben Yedder (53)
Pour Saint-Étienne : Perrin (17)
TOULOUSE FC : Goicoechea – Tisserand, Kana-Biyik, Spajic, Matheu – Akpa-Akpro (cap.), Didot (Trejo, 74), Doumbia – Regattin – Ben Yedder (Blin, 74), Braithwaite (Pesic, 81)./
Entraîneur : Dominique ARRIBAGÉ
Exclusions : Pesic (86, tacle par derrière sur Perrin), Arribagé (87, contestation).
SAINT-ÉTIENNE : Ruffier – Théophile-Catherine, Pogba, Perrin (cap.), Clerc (N. Roux, 61), Assou-Ekotto – Clément, Lemoine (Diomendé, 68) – Monnet-Paquet, Hamouma – Bamba (Mollo, 70)./
Entraîneur : Christophe GALTIER
Avertissement : Théophile-Catherine (66, charge sur Regattin). Exclusion : Galtier (85, «menaces» envers Pesic).
_____________________________________________________________________________________________________________

 

Martin Braithwaite, le danger permanent

 

GOICOECHEA (12/20).- Pour son premier match officiel avec le TFC, l’Uruguyan a été testé dès la première minute, où il sort dans les pieds d’Hamouma en deux temps. Dans les airs, le portier s’est montré irrégulier. Auteur d’une sortie cavalière (15), il a par la suite rassuré ses défenseurs dans les airs (28, 31). Ne peut rien sur le but de Perrin (16).
TISSERAND (11/20). Match assez discret. De bons jaillissements défensifs pour permettre de donner un peu de confiance à une défense parfois en difficulté. 
KANA-BIYIK (13/20).- Quelques mésententes avec Spajic. Un apport offensif intéressant sur son centre en direction de Braithwaite (18), et deux rushs après des jaillissements opportuns en deuxième période (60, 81) de la ligne médiane jusqu’à proximité de la surface stéphanoise.
SPAJIC (10/20).- Fautif sur le but de Perrin (16e), ne voit pas partir le défenseur vert. Des interventions manquées notamment sur une ouverture vers Nolan Roux (71). Un bon dégagement de la tête (29), mais clairement le moins bon des Toulousains hier soir.
MATHEUS (12/20).- Le latéral a été porté sur l’attaque hier soir. Deux débordements suivis par des centres en début de match, et bon soutien sur son côté. Défensivement, revient in extremis sur Monnet-Paquet qui s’en allait au but (21e).
AKPA-AKPRO (13/20).- Puissant, l’Ivoirien a joué de cet atout. Précieux dans l’entre-jeu, il s’est aussi beaucoup projeté vers l’avant. D’abord sur une ouverture pour Braithwaite dans la profondeur (71), puis par un débordement où il a pu mettre en danger les latéraux stéphanois (76).
Didot (14/20).- L’un des meilleurs violets, le plus sollicité (72 ballons joués). Bonne qualité technique et de passe, il a joué de son bas centre de gravité, de ses appuis et ses gestes techniques face aux milieux physiques des Verts. Deux belles transversales dans le premier quart d’heure. À couvert les montées de Matheus. A pris beaucoup de coups mais ne s’est jamais énervé, belle combativité . Remplacé par Trejo (74).
DOUMBIA (12/20).- Lui qui n’a plus joué depuis le match contre Lorient, le 18 avril dernier, a été discret pendant le premier acte. Provoque la faute qui amène le but de Ben Yedder (51) après sa récupération de balle haute (15 ballons gagnés).
REGATTIN (11/20).- A eu du mal a se mettre dans le match. A parfois été en difficulté dans le placement. Des qualités de vitesses et de débordements. Peu précis sur son occasion de la tête sur un centre de Matheus en fin de match. Il subit la faute qui entraîne le but de Braithwaite (26).
BEN YEDDER (13/20).- Buteur d’un enroulé sur coup-franc (52), l’attaquant a bien été muselé par l’arrière-garde stéphanoise (14 balles perdues). A donc voulu participé au jeu en redescendant d’un cran. Une occasion en tout début de partie (5e), mais ne parvient pas à cadrer. Un superbe contrôle orienté pour s’ouvrir le chemin du but mais repris à cinq mètres du but (34). Remplacé par Blin (74)
BRAITHWAITE (15/20).- L’homme du match. Aurait pu ouvrir le score (18) sans une grosse parade de Ruffier, consécutive à un centre de Kana-Biyik. Buteur sur coup franc (26), il aurait pu doubler la mise sur une accélération et un débordement face à Perrin (58) mais sa frappe du pointu n’est pas cadrée. En baisse physique en fin match. Remplacé par Pesic (81), exclu 5 minutes plus tard.

 

_____________________________________________________________________________________________________________

 

De la tension sur les bancs

 

Le TFC menait au score. Il restait alors une petite dizaine de minutes à jouer. Loïc Perrin, près de la ligne de touche, essuie un tacle appuyé d’Aleksandar Pesic, entré en jeu moins de 5 minutes avant. Le capitaine stéphanois se tord de douleur. Christophe Galtier, l’entraîneur des Verts, bondit alors de son banc, entre sur le terrain et, la main ouverte, fait mine de donner une correction à l’attaquant serbe. Les joueurs des deux équipes s’agglutinent autour des deux protagonistes. L’arbitre, après avoir ramené le calme, exclut Pesic, Galtier… et Arribagé ! L’entraîneur du TFC, qui est allé demander des explications à l’homme en noir, a, lui aussi, été envoyé en tribune (lire sa réaction en p. 19). Après la rencontre, Christophe Galtier a fait son mea-culpa en expliquant qu’il regrettait sa réaction. « J’ai eu peur que Loïc Perrin soit gravement blessé. Et c’est ce sentiment qui m’a fait réagir de manière excessive. Comme entraîneur et comme éducateur, je dois montrer l’exemple. Je dois en aucun cas avoir ce comportement au bord du terrain. Je serai convoqué par la Commission de discipline et je leur dirai la même chose : je regrette d’avoir réagi ainsi. » Dominique Arribagé, qui entretient de bonnes relations avec son homologue stéphanois, n’a pas voulu rajouter de l’huile sur le feu. « Il y a eu un peu d’effervescence en fin de match », a-t-il simplement commenté.
 
_____________________________________________________________________________________________________________
 
le chiffre 
3buts > Sur coups de pied arrêtés. Les trois buts de la rencontre ont été inscrits sur des coups de pied arrêtés : le premier pour Saint-Étienne, de la tête par Perrin (17) sur corner ; les deux autres, pour Toulouse, par Braithwaite (26) et Ben Yedder (53) sur des coups francs.
 
la phrase
« Le 5-0 encaissé en Allemagne avait ébranlé la confiance. C’était très important pour nous de redémarrer avec une victoire et les joueurs ont répondu présents. »
Dominique Arribagé entraîneur du TFC
 
en direct
hommage > À Jean-Marc Richter et Christophe Cazaux. Avant la rencontre, une minute de silence a été respectée à la mémoire de Jean-Marc Richter, dirigeant du club toulousain qui nous a quittés en juin, et du professeur Christophe Cazaux, disparu accidentellement la semaine dernière.
pelouse > Une bonne impression. Personne ne parlait de la pelouse au terme des débats. Signe qu’il n’y avait rien à redire. Interrogé à ce sujet, le capitaine toulousain Jean-Daniel Akpa Akpro a déclaré : « Elle est bonne, même si le sol est encore un peu dur. Je suis très satisfait de sa qualité. »
baup > Au micro. Après avoir entraîné (entre autres) Saint-Étienne et Toulouse, Elie Baup commentait hier la rencontre pour « beINsport » avec Julien Brun. Elie était accompagné d’un autre Commingeois, Jérôme Fougeron, l’un de ses fidèles hommes de confiance.
landreau > Aussi. Un autre ancien gardien, Mickaël Landreau, officiait lui sur « Canal Plus » aux côtés de Sébastien Dupuis. La Ville rose n’a aucun secret pour ce journaliste originaire de la région toulousaine.
Stéphanois > Les premiers au stade. Les Stéphanois sont arrivés les premiers au Stadium précédant de peu les Toulousains qui ont débarqué à 15 h 35 sous les yeux de quelques dizaines de supporters guère enthousiastes. Il est vrai que la pluie avait de quoi calmer leurs ardeurs. Pour l’échauffement, Stéphane Ruffier, le gardien forézien, est sorti le premier, cinq minutes avant Mauro Goicoechea, son homologue toulousain.
 
photos
1 > 15158. C’est le nombre de spectateurs venus assister à cette rencontre. Parmi eux, les fidèles du virage Est.
2 et 3 > Expulsions. 84e minute : Aleksandar Pesic vient de tacler sévèrement Loïc Perrin ; Christophe Galtier est sur la pelouse, menaçant de gifler le Serbe, et Dominique Arribagé (à d., capuche sur la tête), arrive à son tour. Il s’en prendra ensuite verbalement à l’arbitre, M. Varela, et celui-ci, après avoir sorti Galtier et Pesic, l’expulsera à son tour (photo ci-contre).
Link to comment

Des articles de merde dans la détresse du jour. Quand je vois écrit Coman espéré, Duluc expert football et vendre Ben Yedder : boycott.

Non seulement Duluc est pas un expert football (c'est peut-être un expert de Lyon et Saint Étienne mais c'est tout) mais en plus ce mec là n'a aucune sympathie pour le Tef' et est toujours le premier à nous chier littéralement dessus <_<

bref, je vois vraiment pas ce qu'on en a à cirer de son avis et pourquoi la détresse va le solliciter :unsure:

Link to comment

Non seulement Duluc est pas un expert football (c'est peut-être un expert de Lyon et Saint Étienne mais c'est tout) mais en plus ce mec là n'a aucune sympathie pour le Tef' et est toujours le premier à nous chier littéralement dessus <_<

bref, je vois vraiment pas ce qu'on en a à cirer de son avis et pourquoi la détresse va le solliciter :unsure:

pcq ils sont pires que lui tiens !

Link to comment

Caen jouait également à domicile contre Toulouse. Le club normand est pour l'instant le seul leader de la Ligue 1 grâce à sa victoire acquise sur un joli but de la tête de Da Silva. D'une manière générale, le Stade Malherbe a dominé Toulouse même si, à la dernière seconde des arrêts de jeu, la tête de Ben Yedder a échoué sur la transversale. Les Caennais, qui cherchent avant tout à jouer, sont récompensés.

 

fifa-13-ultimate-team-un-betiser-avec-pi

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.